GIOANOUCHKACESARLUCYPENNYZIYANSIDKARLAACHANAALYCRISTOPHERRHEA
FAWNGOLSHIFTEHLINADASHRICHARDBASTIANLEONJOAQUIMMAZEJULIETTEULISESTIMEO
Partagez
 

 « You can call me superwoman » ( 19.12.10 - 23H09 )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rusty

Rusty
MESSAGES : 691
LOCALISATION : Brisbane. Australia
CITATION : C'est si rare maintenant quand une femme a du tempérament que quand une femme en a, on dit que c'est de l'hystérie.
JUKE BOX : THE KLAXONS. Magick
POINTS : 767

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 0 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: Franz
Voir le profil de l'utilisateur

« You can call me superwoman » ( 19.12.10 - 23H09 ) Empty
MessageSujet: « You can call me superwoman » ( 19.12.10 - 23H09 )   « You can call me superwoman » ( 19.12.10 - 23H09 ) EmptyDim 19 Déc - 13:08


BILLIE-JEAN

Je déambulais dans la maison d’un pas rapide, me dirigeant vers le balcon, clope à la main, briquet de l’autre, puis ouvris la porte-fenêtre, frissonnais en sentant le vent frais. J’aperçus une silhouette accoudée, voire même penchée, sur la rambarde et j’esquissais un fin sourire. « Évite de sauter je ne voudrais pas à avoir à nettoyer derrière. » lançais-je en tirant sur ma cigarette nonchalamment en regardant la silhouette penchée par-dessus la rambarde, m’apprêtant à aller m’asseoir sur l’un des nombreux poufs. En voyant, que la dite silhouette ne réagissait pas, je fronçais un sourcil perplexe, ne m’entendait-elle pas ? Ou le faisait-elle exprès. Y’avait de ses cas dans le Nid j’en revenais pas. Je levais les yeux au ciel, tant pis, grand bien lui fasse. J’avançais d’un pas, un pas qui m’éloignais de la personne, que je ne reconnus pas encore, encapuchonnée comme elle était en plus de l’obscurité c’était difficile. C’était une fille, j’en étais sure, sa silhouette était beaucoup trop élancée et paraissait trop frêle pour être celle d’un homme. Je vrillais mon regard devant moi, expirais la fumée, avant d’apercevoir que celle-ci basculait un peu plus vers le vide, comme inconsciente. Ok là ca craint ! mon sang ne fit qu’un tour, j’écarquillais les yeux alarmée, ahurie, c’était quoi son problème, je lâchais brusquement ma cigarette et instinctivement me précipitais, me ruais même, vers l‘habitante, l’encerclais à la taille la tirant violemment vers l’arrière, l’éloignant du gouffre. (Fuck l’interdiction de Cupidon) « Mais t’es tarée !! Qu'est-ce qu'il te prend ! » m’exclamais-je ensuite le souffle court.

Billie-Jean

Billie-Jean
MESSAGES : 609
CITATION : « S'il est au monde quelque chose de plus fâcheux que d'être quelqu'un dont on parle, c'est assurément d'être quelqu'un dont on ne parle pas. » OSCAR WILDE.
JUKE BOX : COCOON - DEE DOO ♥
POINTS : 623

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 10 500 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: franzounet.
Voir le profil de l'utilisateur

« You can call me superwoman » ( 19.12.10 - 23H09 ) Empty
MessageSujet: Re: « You can call me superwoman » ( 19.12.10 - 23H09 )   « You can call me superwoman » ( 19.12.10 - 23H09 ) EmptyLun 20 Déc - 23:32

Le vent souffle sur mes cheveux, il les éparpille sur mon visage, c'est agréable. Il doit certainement faire froid, il y a de la neige par terre. Mais je ne sens rien. Je n'ai même pas une vulgaire chaire de poule, un quelconque frisson. Rien. Une capuche rabattue sur ma tête, je ne m'inquiète pas lorsque quelqu'un arrive sur le balcon. Je suis anonyme. Bien sûr mes cheveux roux pourraient me trahir, mais on ne saurait distinguer une blonde d'une brune dans la pénombre ambiante. « Évite de sauter je ne voudrais pas à avoir à nettoyer derrière. » Je souris. Si elle savait ! C'est une voix féminine, indéniablement. Une voix que j'ai pas entendu beaucoup étant donné que je ne saurais dire avec exactitude de qui il s'agit. Toutefois, la demoiselle a de l'humour et un rictus sarcastique se dessine sur mon visage. Je ne sais même pas ce que je fais là, pourquoi je suis ici ni ce qui me pousse à agir de la sorte. Je ne suis pas bipolaire, mais c'est tout comme. Des périodes de bon, des périodes de moins bon, et des périodes de noir. Sans qu'il y ait de raison à cela. Merde, j'ai envie de vomir. Je crois que je suis malade. Puis, le trou noir. Perte de connaissance certainement, j'ai mal au cœur, je ne vois plus rien. Et là, je me rends compte qu'être penchée au dessus d'une rambarde lors d'une perte de connaissance, ça peut être carrément con. Alors que je sombre lentement, la jeune femme déjà présente se jète sur moi et me sauve la vie. Ni plus. Ni moins. « Mais t’es tarée !! Qu'est-ce qu'il te prend ! » J'ouvre les yeux avec peine et lui accorde un bref regard, honteuse. « Oh, il y a un animal dans le jardin, je le regardais. » Mauvaise menteuse. Pitoyable. « C'est pas vrai. Enfin tu t'en doutes. Je suis une piètre menteuse. Je sais pas trop en fait, je me sens pas bien. Psychologiquement parlant. Je me sens pas bien. Mais merci Rusty. Tu sais, tu viens de perdre de l'argent pour moi. »
Rusty

Rusty
MESSAGES : 691
LOCALISATION : Brisbane. Australia
CITATION : C'est si rare maintenant quand une femme a du tempérament que quand une femme en a, on dit que c'est de l'hystérie.
JUKE BOX : THE KLAXONS. Magick
POINTS : 767

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 0 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: Franz
Voir le profil de l'utilisateur

« You can call me superwoman » ( 19.12.10 - 23H09 ) Empty
MessageSujet: Re: « You can call me superwoman » ( 19.12.10 - 23H09 )   « You can call me superwoman » ( 19.12.10 - 23H09 ) EmptyMar 21 Déc - 1:41


Voir quelqu’un se suicider or whatever else, très peu pour moi. J’avais déjà eu ma dose. Je la tenais fermement, la traînais vers un des canapés avant de l’y poser. Je m’agenouillais face à elle, retirais sa capuche pour apercevoir son visage. « Han poil de carotte c’est toi en plus ! » m’exclamais-je, la chose sortant toute seule, franchement surprise. D’aussi peu que je la connaissais, je n’avais pas décelé en elle des pulsions suicidaires. Qu’est-ce qu’il lui était passé par la tête sérieusement. « Oh, il y a un animal dans le jardin, je le regardais. » répondit-elle. Menteuse pensais-je automatiquement. « C’est ouais, fous toi de ma gueule » soupirais-je exaspérée avant que mes prunelles noisettes accrochent les siennes intensément. J’aurais mes réponses. Évidement, j’aurais pu, après l’avoir tiré du vide, la laisser là et me barrer mais un je-ne-sais-quoi m’y empêcha et c’est moi qui restais là à comprendre ce qu’il s’était passé dans sa tête de rousse pour vouloir passer par dessus la rambarde. « C'est pas vrai. Enfin tu t'en doutes. Je suis une piètre menteuse. Je sais pas trop en fait, je me sens pas bien. Psychologiquement parlant. Je me sens pas bien. Mais merci Rusty. Tu sais, tu viens de perdre de l'argent pour moi. » Les états d’âmes d’une jeune demoiselle. Je soupirais. Me sentais-je réellement capable d’être compréhensive, me taire et l’écouter. « Et donc, se jeter dans le vide est une solution » la brusquais-je ensuite, adoptant un ton dès plus sérieux. On ne rigolais pas avec ce genre de chose. Ouais, non, j’étais définitivement pas de se genre là. J’étais plutôt le genre à donner des coups de pied au cxl pour la personne se réveille, se batte bordel, au lieu d’accepter son « mal être » passager, cette condition là qui pesait sur elle ou je ne sais quoi d'autres qui la faisait sombrer. Abandonner, n’importe quoi. C'était lâche, c'était nul, ca n'avait aucun sens, aucune valeur. C’était inconcevable point. Et d’aussi loin qu’elle serait là en face de moi je ne la lâcherais pas. L'argent ? qu'est-ce qu'on s'en foutait sérieux. Pour 1000 malheureux euros je n'allais pas la laisser tomber, si ? Sa vie ne valait-elle pas mieux que cette foutu somme ? La prochaine fois j'y réfléchirais à deux fois tiens.

Billie-Jean

Billie-Jean
MESSAGES : 609
CITATION : « S'il est au monde quelque chose de plus fâcheux que d'être quelqu'un dont on parle, c'est assurément d'être quelqu'un dont on ne parle pas. » OSCAR WILDE.
JUKE BOX : COCOON - DEE DOO ♥
POINTS : 623

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 10 500 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: franzounet.
Voir le profil de l'utilisateur

« You can call me superwoman » ( 19.12.10 - 23H09 ) Empty
MessageSujet: Re: « You can call me superwoman » ( 19.12.10 - 23H09 )   « You can call me superwoman » ( 19.12.10 - 23H09 ) EmptyMar 21 Déc - 12:03

« Han poil de carotte c’est toi en plus ! » J'éclatais de rire. J'étais complètement morte de rire, strictement, totalement morte de rire. Parce qu'elle arrivait à se moquer (gentiment évidemment) de ma couleur de cheveux alors que tout portait à croire que je venais de tenter de me suicider. Basculant ma tête en arrière pour la regarder droit dans les mieux, je pris un air menaçant et ironique tandis que mon rire se stoppais net. « Tu m'appelles encore une fois comme ça et c'est toi que je lance dans le vide ! » Peu crédible, je sais. Puis j'exprimais mon mal être palpable, et elle ne le prit pas aussi bien que je l'espérais. Quoi que, comment le prendre bien ? « Et donc, se jeter dans le vide est une solution. » Je soupirais, à moitié exaspérée. « EEEH ! Attends, c'était pas une tentative de suicide ça hein ? Tout au plus, c'était une perte de connaissance, mais je sais pas vraiment ce que c'était. J'ai du glisser. Ca c'est passé trop vite pour que je comprenne quoi que ce soit. Tu m'avais pas compris : je broie du noir ce soir, c'est clair. Mais pas au point d'en finir avec ma vie hein ! » L'idée me paraissait presque saugrenue. Je n'étais pas assez courageuse pour faire ça ni même pour y songer. Et même si mon tempérament ressemblait parfois à celui d'une dépressive chronique, j'aimais la vie. C'était indéniable.
Rusty

Rusty
MESSAGES : 691
LOCALISATION : Brisbane. Australia
CITATION : C'est si rare maintenant quand une femme a du tempérament que quand une femme en a, on dit que c'est de l'hystérie.
JUKE BOX : THE KLAXONS. Magick
POINTS : 767

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 0 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: Franz
Voir le profil de l'utilisateur

« You can call me superwoman » ( 19.12.10 - 23H09 ) Empty
MessageSujet: Re: « You can call me superwoman » ( 19.12.10 - 23H09 )   « You can call me superwoman » ( 19.12.10 - 23H09 ) EmptyMer 22 Déc - 1:00


Et la voilà qui éclatait de rire. J’arquais un sourcil perplexe, c’était devenu nerveux, c’était la tension, la pression qui retombait, les nerfs qui lâchaient. Enfin. « Tu m'appelles encore une fois comme ça et c'est toi que je lance dans le vide ! » dit-elle avec un air pseudo sérieux et menaçant qui me fis rire. « Dis pas n’importe quoi poil de carotte. En plus c’est trop cute et je viens de te sauver la vie ! Un peu de reconnaissance ne te ferais pas de mal vilaine » rétorquais-je en lui lançant un fin clin d’œil amusée. Bon c’était décidé, je l’aimerais bien c’te rouquine. « EEEH ! Attends, c'était pas une tentative de suicide ça hein ? Tout au plus, c'était une perte de connaissance, mais je sais pas vraiment ce que c'était. J'ai du glisser. Ca c'est passé trop vite pour que je comprenne quoi que ce soit. Tu m'avais pas compris : je broie du noir ce soir, c'est clair. Mais pas au point d'en finir avec ma vie hein ! » « Bah disons que ça y ressemblait fortement mais après je ne te connais pas assez pour pouvoir juger, et savoir si tu es si déprimée au point d’en finir, tu sais, le genre tempérament dépressive chronique aux tendances suicidaires. Enfin tu vois quoi » fis-je en haussant les épaules. Je lui souriais à nouveau, scrutant son visage de poupée avant d’ajouter railleuse. « En plus j’veux pas dire mais la neige aurait amorti la chute, le choc. Au pire des cas, tu t’en sortais avec un traumatisme crânien. Crois moi ca n’en vaut vraiment pas la peine » et je lui tirais la langue espiègle. Et en connaissance de causes, ce n'était pas rien. Si, si c’était connu, la neige avait des vertus salvatrices mais personne ne le sait. « Bon alors qu’est-ce qu’il se passe dans ta tête pour vouloir agir ainsi Billie » demandais-je ensuite en soupirant.
 

« You can call me superwoman » ( 19.12.10 - 23H09 )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « You can call me superwoman » ( 19.12.10 - 23H09 )
» Smallville [Fantastique]
» La base oubliée
» Vietnamese answer daunting call in Haiti
» ~ Call me Jade Bennson ! ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: Les différents chapitres :: Les chapitres :: CHAPITRE UN :: SAISON 2 :: Intérieur-