GIOANOUCHKACESARLUCYPENNYZIYANSIDKARLAACHANAALYCRISTOPHERRHEA
FAWNGOLSHIFTEHLINADASHRICHARDBASTIANLEONJOAQUIMMAZEJULIETTEULISESTIMEO
Partagez
 

 a bene placito (7fev - 14h01)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emilien

Emilien
MESSAGES : 508
AGE : 28
POINTS : 616

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE:
RELATIONS:
PARTENAIRE: (EMMELINE, MADO)
Voir le profil de l'utilisateur

a bene placito (7fev - 14h01) Empty
MessageSujet: a bene placito (7fev - 14h01)   a bene placito (7fev - 14h01) EmptyLun 4 Fév - 22:47

alecia,
Il était quatorze heures. L’heure du déjeuner. Pas vraiment en réalité, mais il fallait avouer qu’ici, on oubliait vite son petit rythme de vie. Fini le réveil à six heures du matin, le coucher à vingt-et-une heures trente. Emilien entra alors dans le salon, les bras chargés par un plateau repas qu’il s’était concocté pour lui, et tout seul. Sans l’aide de quelqu’un d’autre. Un exploit pour celui qui pensait savoir cuisinier qu’avec ses pieds. Il faut dire que son plateau était bien garni. Un feuilleté jambon-fromage qu’il avait réussi à faire seul, une salade de pates mariées quelques légumes divers et variés, une crème dessert qu’il avait trouvé dans le cellier, des petits gâteaux, une pomme et c’était tout. Ca n’avait rien de la haute gastronomie, mais pour Emilien, cela y ressemblait presque. Il décida alors de partir s’isoler dans le salon. Endroit où il avait décidé qu’il allait manger. A peine venait-il de fouler le pas du salon que son regard se posa sur une femme, sur le canapé, qui était avachie ou allongée… à vrai dire, Emilien ne savait pas vraiment. Après quelques pas, il reconnut l’une des candidates dont il avait fait la rencontre la semaine passée. « Alecia ! lâcha-t-il, pas peu fier d’avoir reconnu son prénom. Bonjour… ». Il s’approcha des canapés où il déposa rapidement son plateau sur la petite table basse. Il était quand même lourd ce plateau, un peu trop lourd pour les petits bras du jeune garçon. Il s’installa alors confortablement dans le canapé, lançant un regard à la blonde. « Si tu veux prendre quelque chose tu peux, je crois que j’ai eu les yeux un peu plus gros que mon estomac, pour cette fois. » lâcha-t-il, tout en dessinant une petite moue sur son visage.
Alecia

Alecia
MESSAGES : 826
AGE : 36
LOCALISATION : Denver, Colorado
EMPLOI : Ambulancière.
CITATION : Partir n'est pas toujours un abandon, c'est aussi une façon de préserver ce qui a été vécu si l'on sait s'en aller avant qu'il ne soit trop tard.
POINTS : 467

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 0 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: MAVERICK/CAMERON
Voir le profil de l'utilisateur

a bene placito (7fev - 14h01) Empty
MessageSujet: Re: a bene placito (7fev - 14h01)   a bene placito (7fev - 14h01) EmptyMar 5 Fév - 7:45

Dans la vie je possédais un avantage sur les autres candidats, je n’étais pas vraiment déboussolée par le caractère variable de nos journées. Ceux qui avaient l’habitude de se coucher à une heure précise, de manger entre midi et quatorze heures et tout ce qui va avec avaient la vie plus compliquée ici. De mon côté tout allait pour le mieux, en dehors de mes quelques jours de congés j’étais une habituée à manger lorsque tout le monde travaillait, à dormir la journée pour rattraper une nuit blanche à intervenir sur des accidents. Vous l’aurez compris, on pouvait se plaindre de la difficulté de faire mon travail mais je l’appréciais énormément pour ça, il n’y avait aucune place de laissée à une vie paisible, je ne recherchais pas ça du tout et ça m’arrangeait donc plutôt bien. Vivre chaque jour à fond me plaisait particulièrement et certains ne pourraient sans doute jamais supporter la cadence que je m’imposais involontairement. Pourtant pour une fois j’étais plutôt calme, ici j’apprenais à me canaliser lorsqu’il n’y avait plus de place pour faire des folies, un bouquin en main, allongée sur le ventre sur l’un des canapés je lisais donc quelques pages d’un roman que je ne connaissais pas, il faut dire que Flaubert n’était pas un auteur que j’appréciais mais bon… Il était le premier livre sur lequel j’étais tombée alors prenons la peine d’interpréter ça comme un signe du destin. Par chance un autre candidat vint me rejoindre. « Alecia ! Bonjour… » Je levais les yeux reconnaissait le beau Emilien, il est vrai qu’avec des vêtements il était moins sexy que complètement nu dans la douche mais je n’en dirais rien, je ne voulais pas le mettre mal à l’aise non plus. « Hey Emilien… Comment ça va ? » Question bateau, par le passé mon professeur de philosophie avait pour habitude de nous dire qu’en réalité nous étions relativement hypocrites lorsque nous posions cette question, dans la rue par exemple nous ne prenions parfois même pas la peine d’écouter la réponse de celui que l’on croisait. A y réfléchir c’était vrai, je m’en étais souvent rendue compte. « Si tu veux prendre quelque chose tu peux, je crois que j’ai eu les yeux un peu plus gros que mon estomac, pour cette fois. » Je souriais amusée envoyant valsé Flaubert sur la petite table pour pouvoir mieux me redresser à côté de lui. « Si tu prends la gourmande que je suis par les sentiments… » Je lui prenais en prenant l’air d’être discrète une pate que j’engouffrais dans ma bouche en souriant amusée. « Ouuuuh… Wait honey, tu as pensé à assaisonner ta salade ? »
Emilien

Emilien
MESSAGES : 508
AGE : 28
POINTS : 616

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE:
RELATIONS:
PARTENAIRE: (EMMELINE, MADO)
Voir le profil de l'utilisateur

a bene placito (7fev - 14h01) Empty
MessageSujet: Re: a bene placito (7fev - 14h01)   a bene placito (7fev - 14h01) EmptyMer 6 Fév - 11:53

Un petit sourire se dessina sur les lèvres d’Emilien lorsqu’elle lui demandait s’il allait bien. A vrai dire, il ne pouvait pas dire qu’il allait mal, c’était faux. Surtout en compagnie de bonnes nourritures. Il fit un signe de la tête, avant de prendre la parole. « Très bien et toi ? ». C’était par pure politesse qu’il lui retournait la question. Puis on faisait tous cela. Quand quelqu’un nous posait une question, on avait la fâcheuse manie de lui renvoyer la balle. On le faisait tous. Puis Emilien finit par lui proposer un peu à manger. Vu la taille de son plateau, il pouvait bien approcher. Et à cela, Alecia ne semblait pas se faire prier. En effet, elle lâcha le bouquin qu’elle était entrain de lire, et s’assit à côté d’Emilien. Elle était gourmande, apparemment, tout comme lui. Il était presque sûr que le chalet ne gorgeait que d’estomacs sur pattes, pas un seul ne devait faire attention à sa ligne et suivait un régime. Emilien se saisit de la petite assiette où il avait disposé son feuilleté. Fourchette, couteau en main, il le coupa en petit morceau. Emilien était certes un peu morfal sur les bords, il n’en oubliait pas moins les bonnes habitudes. A ce moment, Alecia tenta de chiper discrètement (à l’image de son bon filou de renard dans Dora l’Exploratrice) l’une des pâtes. « Tu as pensé à assaisonner ? » finit-elle par lui demander. Le jeune garçon tourna la tête vers son interlocutrice, mangeant goulument sa bouchée. Assaiquoi ? Qu’est-ce que ça voulait dire cela ? Encore un terme super technique en cuisine, non ? La cuisine, il fallait l’avouer, était beaucoup plus compliqué que les sciences. Il arqua l’un de ces sourcils à la question de la femme. Puis pourquoi il fallait faire ça ? « Euh… Non. Puis c’est inutile de faire ça de toute façon… » lâcha-t-il en faisant une légère moue. Il reporta son attention sur la fin de son feuilleté qui l’attendait et qui criait son prénom en chœur.
Alecia

Alecia
MESSAGES : 826
AGE : 36
LOCALISATION : Denver, Colorado
EMPLOI : Ambulancière.
CITATION : Partir n'est pas toujours un abandon, c'est aussi une façon de préserver ce qui a été vécu si l'on sait s'en aller avant qu'il ne soit trop tard.
POINTS : 467

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 0 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: MAVERICK/CAMERON
Voir le profil de l'utilisateur

a bene placito (7fev - 14h01) Empty
MessageSujet: Re: a bene placito (7fev - 14h01)   a bene placito (7fev - 14h01) EmptyMer 6 Fév - 17:09

Flaubert je te hais, j’aurais pu faire une nouvelle version de cette chanson dans lequel un homme chantait avec une phrase qui était restée dans ma tête alors qu’elle était pourtant en français et que je l’avais entendu au lycée, femme je vous aime. Ma phrase collait plutôt bien à la chanson et décrivait assez bien le sentiment que je portais sur sa plume, à l’époque ce n’était pas du grand art puisqu’il avait fini sans le moindre sous ou presque et complètement alcoolique comme la plupart des auteurs de son siècle, certains soutenaient le fait que ce soit du grand-art à notre époque mais pour moi les romans du genre restaient vraiment ennuyeux et terriblement mal écrits. Bon, peut-être que je n’étais qu’une femme qui aimait la lecture grand public, les romans enflammés… En parlant de ça, trois ou quatre copines avaient le même avis sur un roman que je devais me procurer, il devait surement être dans la bibliothèque du chalet puisque tout le monde en parlait en ce moment, cinquante nuances de Grey qu’il s’appelait. La littérature érotique ce n’était pas trop mon truc mais puisque tout le monde semblait confirmer que c’était une belle surprise j’allais faire un effort. Qui sait, peut-être que mes envies d’être coquine, enchainées depuis douze ans seraient libérées de leurs chaines après ça ? « Très bien et toi ? » Je souriais, personne ne répondait jamais non, cette question était vraiment stupide. « Ouaip, je nage dans le bonheur, que demander de mieux dans une aventure aussi amusante que celle-ci ? » Le jeune homme heureux devant son beau plateau repas me proposait de me joindre à lui, demandez à un aveugle s’il veut voir et vous obtiendrez la même réponse que celle que je lui fournissais. Chez moi la notion de régime était censurée, jamais de ma vie je me forcerais à manger un jour sur trois juste pour être maigre, si je devais finir obèse et bien qu’il en soit ainsi, c’était la nature qui voulait ça après tout. Je piquais avec une discrétion risible une pâte, sa salade avait du potentiel mais sans sel, poivre, sauce il n’y avait pas vraiment de goût, c’était juste… Fade. Lorsque je lui demandais s’il avait pensé à assaisonner je pouvais apercevoir sa réponse avant même qu’il n’ait ouverte la bouche, il ne savait même pas ce que c’était à le voir faire une tête comparable à celle d’un fou de stade très avancé. « Euh… Non. Puis c’est inutile de faire ça de toute façon… » Je pouffais de rire me relevant tout en lui piquant son plat. « Les jeunes de nos jours, ils ne savent pas apprécier les salades à leur juste valeur ! » Je m’absentais trois ou quatre minutes sortant le poivre, le sel, l’huile d’olive, la moutarde, une échalote. Je préparais une sauce salade parfaitement relevée, j’aimais lorsque le goût n’était pas uniquement suggéré, j’adorais le sentir dès la première bouchée. Je rajoutais une petite touche d’huile d’olive sur la salade avant de glisser la sauce et de remuer, prenant une fourchette que je ramènerais avec moi je goûtais et soupirais satisfaite de cette salade qui venait d’atteindre la perfection. « Là, c’est mieux ! » Je souriais amusée lui tendant ma fourchette avec quelques pates et assortiments de sa salade pour qu’il goûte.
Emilien

Emilien
MESSAGES : 508
AGE : 28
POINTS : 616

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE:
RELATIONS:
PARTENAIRE: (EMMELINE, MADO)
Voir le profil de l'utilisateur

a bene placito (7fev - 14h01) Empty
MessageSujet: Re: a bene placito (7fev - 14h01)   a bene placito (7fev - 14h01) EmptyMer 6 Fév - 23:35

Assaisonner ? Est-ce que cela voulait-il dire qu’il fallait mettre un peu de « saison » dans sa salade ? Une pincée d’été et de printemps, une cuillère d’automne, c’était cela ? Pourquoi utiliser des termes compliqués en cuisine ? Ca rendait la cuisine dix fois plus compliqués. Alors qu’Emilien prétendait que c’était inutile de faire ça, d’assaisonner, Alecia se mit presque à lui rire au nez. C’était méchant cela quand même. Pas très gentil de sa part. Puis elle ajouta quelques mots. Comme quoi les jeunes de nos jours, ils ne savaient plus apprécier les salades à leur juste valeur, ou quelque chose du genre. On aurait dit une personne gâteuse. Certes, Alecia n’était pas toute jeune, mais de là à tenir des discours de personnes âgées, il y avait une limite quand même. Elle s’absenta alors, kidnappant la salade composée d’Emilien. Ce dernier fit une légère moue boudeuse, avant de reprendre la dégustation de son feuilleté. Ca au moins, elle ne pourra pas dire qu’il n’avait pas bien ‘assaisonné’, ou qu’il manquait quelque chose, puisqu’elle ne l’avait goûté. Lorsqu’elle revint, Emilien en avait fini avec son feuilleté, d’ailleurs. Elle semblait fière de ce qu’elle avait fait à cette pauvre salade qui elle n’avait rien demandé, je tiens à le préciser. Pauvre salade, quand même. C’était mieux là, si on en croyait les dires d’Alecia. Emilien n’était aussi certain qu’elle sur ce point. Pour lui, sa salade était parfaite, il n’y avait rien à ajouter. Elle lui tendit alors une fourchette de ladite salade, Emilien s’en saisit et goûta. Grimaçant légèrement. La sauce made in Alecia ne semblait pas être au goût du jeune garçon. « Bien joué, tu as gagné la salade. Et elle était bien meilleur avant !» répliqua-t-il.
Alecia

Alecia
MESSAGES : 826
AGE : 36
LOCALISATION : Denver, Colorado
EMPLOI : Ambulancière.
CITATION : Partir n'est pas toujours un abandon, c'est aussi une façon de préserver ce qui a été vécu si l'on sait s'en aller avant qu'il ne soit trop tard.
POINTS : 467

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 0 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: MAVERICK/CAMERON
Voir le profil de l'utilisateur

a bene placito (7fev - 14h01) Empty
MessageSujet: Re: a bene placito (7fev - 14h01)   a bene placito (7fev - 14h01) EmptyJeu 7 Fév - 22:00

Cette salade était parfaite sur le point de vue du contenu, je n’avais rien à dire là-dessus, au contraire j’étais même étonnée de voir certains ingrédients que je n’aurais jamais pensé à mettre dans une salade de pâtes mais ça ne pouvait que lui donner un peu plus de gueule encore. Le seul souci provenait de l’assaisonnement, sans sauce il n’y avait pas un énorme goût, le rendu était fade et si Emilien s’était présenté dans une émission culinaire plutôt qu’à Fake Lover il aurait surement eu beaucoup de reproches là-dessus, le repas ne consistait pas juste à avaler quelque chose qui paraissait bon en se persuadant que ça l’était, non, il fallait aussi se faire plaisir, en particulier à ses papilles gustatives pour découvrir de nouvelles saveurs, c’est comme ça qu’on évoluait sur le plan culinaire de toute manière, en testant des trucs et en y ajoutant progressivement son expérience, ses goûts personnels. Revenant en tenant le saladier je lui faisais goûter à cette nouvelle version que je trouvais plus savoureuse, il s’emparait de ma fourchette avalant le contenu, sa moue déçue ne présageait rien de bon, pourtant, à ce que je sache c’est bien comme ça qu’on dégustait une salade et pas autrement. « Bien joué, tu as gagné la salade. Et elle était bien meilleur avant !» Je le regardais, paraissant choquée. « I’m SORRY ? » Ma main venait instinctivement se plaquer contre ma cage thoracique, comment pouvait-il dire ça, elle était parfaite cette salade. « Goûtes encore une fois, tu n’as pas suffisamment bien apprécié chacune des saveurs ! »
Emilien

Emilien
MESSAGES : 508
AGE : 28
POINTS : 616

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE:
RELATIONS:
PARTENAIRE: (EMMELINE, MADO)
Voir le profil de l'utilisateur

a bene placito (7fev - 14h01) Empty
MessageSujet: Re: a bene placito (7fev - 14h01)   a bene placito (7fev - 14h01) EmptySam 9 Fév - 18:45

Vu l’expression prise par Alecia, elle ne semblait pas du tout de son avis. Cela pouvait peut-être s’expliquer par le fait que c’était elle qui avait fait l’assaisonnement de la salade composée. Peut-être était-elle un peu vexée qu’Emilien ne trouvait pas cela à son goût. Elle lui dit alors de gouter à nouveau. Hors de question. Il n’allait pas gouter une nouvelle fois, alors qu’il n’avait pas apprécié le goût… Il fit alors une légère grimace lorsqu’elle ajouta qu’il n’avait pas suffisamment apprécié toutes les saveurs. Il fit alors un léger « non » de la tête. « Non merci… » ajouta-t-il alors poliment. « Ce n’est pas à mon goût… et comme on dit, les goûts et les couleurs, on ne discute pas. ». Il fallait bien qu’il argumente sur le fait qu’il refusait. Il n’aimait pas, c’était aussi simple que cela. Puis, il était un peu vexé qu’Alecia ose remettre en question ses talents de grand cuisinier. Comme si ce qu’il faisait n’était pas (assez) bien. Ce n’était pas comme s’il ne savait pas cuisiner… en fait si, mais cela Alecia devait ignorer que c’était déjà un exploit qu’il est arrivé à se cuisiner quelque chose qui soit mangeable. Emilien se pencha vers son plateau, où il attrapa sa pomme et la croqua à pleine dent.
 

a bene placito (7fev - 14h01)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» a bene placito (7fev - 14h01)
» Le diable en personne
» [Moyen] Nota Bene

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: Les différents chapitres :: Les chapitres :: CHAPITRE TROIS :: SAISON 9 :: Intérieur-