Partagez | 
 

 A cold sweat high-headed believer ∞ 01/02 - 08:43

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Mickey
MESSAGES : 1909
AGE : 35
LOCALISATION : DUDLEY, UK
EMPLOI : ROMANCIER À SUCCÈS
CITATION : IL N'Y A PAS DE PÉCHÉ SINON LA STUPIDITÉ - O. WILDE
JUKE BOX : TOWN CALLED MALICE - THE JAM / THIS IS YOUR LIFE - SWITCHFOOT / LULLABY - THE CURE / THE WANDERER - JIL IS LUCKY / FADE TO GREY - VISAGE / WILD WORLD - CAT STEVENS

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: -
RELATIONS:
PARTENAIRE: -
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: A cold sweat high-headed believer ∞ 01/02 - 08:43   Lun 28 Jan - 4:21




A cold sweat high-headed believer


W/ BRYNJA
VENDREDI 01 FÉVRIER, 08H43 - CELLIER

Une véritable porcherie, voilà au sein de quoi il était amené à vivre. Telle était la constatation qu'il lui était donné de faire cinq jours seulement après son entrée dans ce nid. Sérieusement, ce n'était pourtant pas bien compliqué de laver son assiette une fois son repas terminé au lieu de la balancer dans l'évier en attendant que quelqu'un daigne le faire pour soi, ou encore de ranger ses fringues propres dans sa penderie au lieu de les laisser trainer dans la chambre alors que la place ne manquait pas pour ça. Non vraiment, ces jeunes n'avaient de respect que pour leur petite personne et Mickey craignait fortement de voir l'état de ce nid dans un mois. Heureusement, la production avait intégré au casting de cette saison un type dont le quotidien rimait avec écriture,... et nettoyage. Ce type, vous l'aurez compris, c'était Mickey. Ainsi donc, ce matin de très bonne heure il décida de s'atteler au ménage dans tout le nid car il ne supportait pas de vivre dans des lieux encrassés et où une odeur nauséabonde empestait à trois kilomètres comme si une meute de castors avait déféqué un peu partout autour de lui. L'intégralité des penderies rangées - sans le consentement de ses petits camarades mais qui allait s'en plaindre, puisque tout le monde dormait encore ? - il pouvait maintenant aller constater les dégâts du côté du cellier. Et une nouvelle fois, ses yeux trouvèrent un foutoir monstre. Emballages à même le sol, conserves éparpillées un peu partout - comme si quelqu'un était venu piller le garde manger. Un sacré boulot l'attendait donc, et beaucoup de rangement, surtout. Il commença par mettre en ordre les tupperwares, classant ces derniers en fonction de ce que chacun renfermait, puis s'attaqua à l'aide de son plumeau magique aux petits recoins des étagères qui dissimulaient quelques petites saletés. C'est alors qu'on entra dans la pièce, le détournant momentanément de la tâche qu'il entreprenait. Oh, devait-il considérer que le seigneur lui avait envoyé du renfort ? Mickey se tourna en direction de la demoiselle en question, et s'étonna d'ailleurs de sa présence. Mine de rien il était encore très tôt. « Tu es bien matinale... Tu t'es levée aux aurores pour me donner un coup de main, comme c'est adorable. » Si ça se trouve, sa camarade ne parvenait juste plus à trouver le sommeil, de quoi justifier le fait qu'elle était debout à une heure pareille, mais l'espoir fait vivre comme on dit. « Oh dis, tu pourrais pas alléger ma part de boulot en t'occupant des conserves ? » Il sollicitait l'aide sa camarade de bon matin, oui, parfaitement. Et alors, y avait-il un mal à cela ? Faisant quelques pas vers elle, il reprit, tout en agitant son plumeau. « C'est pas bien compliqué, il suffit de les ranger selon leur contenu. Hm, par exemple les céréales et graines style maïs et pois chiche sur un étage... Les légumes, comme les haricots, sur un autre et tout ce qui est poissons, le maquereau par exemple, sur un dernier étage. Tu penses que tu peux y arriver ? » Un véritable jeu d'enfant. C'était nécessaire pour facilement s'y retrouver ensuite. « La nuit a été courte non ? J'dis ça parce que t'as une petite mine, et de belles poches sous les yeux. » Mais ça n'enlevait rien à sa beauté... hein ? Il n'en savait trop rien en fait, et était d'avantage préoccupé par l'éventuel réveil imminent d'autres candidats tandis que ce cellier restait encore à mettre en ordre. Mickey savait pertinemment que d'ici quelques malheureuses heures, le bordel referait son apparition mais c'était plus fort que lui, et par ailleurs il était prêt à tout recommencer ce soir s'il le fallait. Que voulez-vous il aimait ça, perdre son temps de la sorte.
avatar

Brynja
MESSAGES : 709
AGE : 31
LOCALISATION : reykjavik, iceland.
EMPLOI : ice skater, psychology student.

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE:
RELATIONS:
PARTENAIRE:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A cold sweat high-headed believer ∞ 01/02 - 08:43   Mar 29 Jan - 6:03

La semaine m’a paru longue, mais elle s’achève enfin. Peut-être parce que ces lits, même s’ils sont des plus confortables, n’ont rien du mien. Et que faute de bien dormir, je débute mes journées prématurément. Mais ça me permet d’apprécier le calme avant la tempête. La salle de sport est libre aux environs de six heures, et j’ai la sainte paix pour courir autant que je le veux sur le tapis. Et puisqu’il n’y a pas foule au petit matin dans la salle de bain, j’en profite : de l’eau chaude, rien que pour moi. J’en sors lorsque d’autres y pénètrent à peine, c’est le paradis à vrai dire. Je ne me brûle pas les rétines devant les corps dénudés que je ne saurai voir. Quoique je pourrais bien me les rincer, mais les quelques spécimens intéressants n’ont pas encore croisé ma route dans la chambre d’eau. Je traînasse un peu dans ma chambre avant de descendre à la cuisine pour prendre le petit déjeuner. Ma tignasse, encore mouillée de ma douche matinée, se fraye un chemin sur mes épaules, et, me saoulant moi-même, j’en fais une queue de cheval rapide avec l’élastique que je traîne toujours autour de mon poignet, par habitude. Ça m’évitera d’avoir le col de mon chandail humide, aussi. Lors des entraînements, c’est fort suffisant. Et même dégoutant, mais on s’y habitue. Que voulez-vous, avec l’effort vient la sueur, c’est un phénomène tout à fait naturel. Mes pas me traînent jusqu’au cellier ou j’envisage de trouver quelque chose pour tartiner mes tranches de pain, mais à défaut d’y trouver ce que je cherche, je tombe plutôt sur un candidat fort afféré à une tâche qui semble plus qu’ingrate. « Tu es bien matinale… Tu t’es levée aux aurores pour me donner un coup de main, comme c’est adorable. » Seul l’un de mes sourcils se hausse devant l’incrédulité de la chose. « Dans tes rêves... » ne puis-je m’empêcher de lui réciter en roulant légèrement du regard. « Oh dis, tu pourrais pas alléger ma part de boulot en t’occupant des conserves ? » Il me demande réellement de l’aider, à cette heure? Il n’a pas rien de mieux à faire, ou il est vraiment un cas lourd? Je me pose sérieusement cette question. Bon, bon, mon estomac peut attendre un peu. Et plus vite je l’aide dans sa tâche, plus on sera débarrassé. Lui, de son fardeau, et moi, de sa présence. C’est donnant-donnant. « Tu veux que je fasse quoi? » que je lui demande en croisant les bras sous ma poitrine, attendant ses instructions qui ne tardent pas à venir, alors qu’il presse en ma direction. « C'est pas bien compliqué, il suffit de les ranger selon leur contenu. Hm, par exemple les céréales et graines style maïs et pois chiche sur un étage... Les légumes, comme les haricots, sur un autre et tout ce qui est poissons, le maquereau par exemple, sur un dernier étage. Tu penses que tu peux y arriver ? » J’acquiesce. Ce n’est pas sorcier. C’est même une habitude chez moi de tout classer de la sorte. S’en était même devenu une obsession à un moment… heureusement que ça se soigne. Mais bon, avec lui dans les parages, je sens cette fichue manie va resurgir. Remarquez, il faut bien de quoi s’occuper les mains… à défaut de s’occuper l’esprit. Je commence donc à m’exécuter sous le regard calculateur de l’inconnu. « La nuit a été courte non? J’dis ça parce que t’as une petite mine, et de belles poches sous les yeux. » Dans le genre direct, on ne fait certainement pas mieux que lui. « Ce que tu n’aurais sans doute pas remarqué si j’aurai porté une énorme couche de maquillage, mais j’préfère rester au naturel, contrairement à d’autres. » Il y a d’ailleurs eu quelques désastres au courant de la semaine, pour ne citer personne. Entre bon goût et abus, il n’y a qu’un seul pas. « Le confort est plutôt relatif dans le coin. Ça explique le manque de sommeil. » J’aurai troqué n’importe lequel de ces matelas pour retrouver le mien, même s’il était vieux et abimé. Il m’avait d’ailleurs couté une petite fortune à l’époque, et ne m’avait jamais fait défaut, depuis. Fidèle, plus que certains hommes.

(TENUE)

PS. DÉSOLÉ POUR LA LONGUEUR .
avatar

Mickey
MESSAGES : 1909
AGE : 35
LOCALISATION : DUDLEY, UK
EMPLOI : ROMANCIER À SUCCÈS
CITATION : IL N'Y A PAS DE PÉCHÉ SINON LA STUPIDITÉ - O. WILDE
JUKE BOX : TOWN CALLED MALICE - THE JAM / THIS IS YOUR LIFE - SWITCHFOOT / LULLABY - THE CURE / THE WANDERER - JIL IS LUCKY / FADE TO GREY - VISAGE / WILD WORLD - CAT STEVENS

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: -
RELATIONS:
PARTENAIRE: -
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A cold sweat high-headed believer ∞ 01/02 - 08:43   Mar 29 Jan - 15:52

Quelques jours après le début de cette aventure, le nid était déjà sens dessus dessous. Et Mickey ne savait plus où donner de la tête. Pendant que ses petits camarades passaient leurs journées à faire du ski, à s'empiffrer et très probablement à forniquer dans tous les coins, lui se préoccupait de la saleté régnant dans le Drôme. Il était bien le seul. S'il ne sortait pas ses plumeaux et éponges, le désordre persisterait et personne ne s'en soucierait. Bref, Mickey était le genre d'être indispensable au maintien de l'ordre, de la propreté et de l'hygiène dans le nid. Point. Ce matin, il s'attaquait au cellier et ce n'était pas une mince affaire. Le foutoir, là aussi, y était considérable et il savait que sans l'aide de quiconque, il y passerait une bonne heure. Mais bientôt, une jeune femme se fit percevoir et Mickey décréta alors qu'elle s'était levée rien que pour lui. Enfin, rien que pour lui donner un coup de main plutôt. Aucune femme sur cette planète ne se lèverait aux aurores pour les beaux yeux de Mickey, et ce, même si son quotient intellectuel était supérieur à celui de bien des hommes, que ses romans lui avaient apporté une certaine notoriété et qu'il était une vraie fée du logis. M'enfin, là n'était pas le propos. Il pouvait donc se réjouir d'avoir du renfort ce matin pour ranger tout ce bazar. « Dans tes rêves... » Ses rêves ne regardaient que lui. Et ce ton condescendant ne lui plaisait guère. Il était question de ménage, pas d'inventaire à faire. En d'autres termes, ça n’allait pas la tuer. De toute façon il en avait décidé ainsi, cette jeune demoiselle l'aiderait ce matin dans les tâches qu'il avait à entreprendre. « Tu veux que je fasse quoi? » Voilà un peu plus de bonne volonté, des efforts étaient entrepris, bien. Au fond il savait qu'il obtiendrait ce qu'il voulait d'elle. Elle semblait jeune, donc manipulable. Ce que Mickey attendait d'elle n'était pas bien compliqué, en somme. Classer les boites de conserve selon leur contenu, un enfant de dix ans en aurait été capable, alors il ne s'en faisait pas pour sa camarade. Elle s'exécuta donc tandis que Mickey gardait un oeil sur son travail. Si elle venait à commettre une erreur, il n'hésiterait pas à la rappeler à l'ordre. Un peu d'autorité ne faisait jamais de mal. Il put par ailleurs remarquer la petite mine et les traits tirés que la demoiselle arborait ce matin. La nuit semblait avoir été courte, ou alors elle souffrait comme certaines personnes de troubles du sommeil, allez savoir. Les causes en étaient nombreuses, le stress les favorisant notamment. Mais stressée ou non, ça n'était pas ses affaires. « Ce que tu n’aurais sans doute pas remarqué si j’aurai porté une énorme couche de maquillage, mais j’préfère rester au naturel, contrairement à d’autres. » Un point pour elle. Le naturel, il n'y avait que ça de vrai pour le romancier. Les artifices en tous genres, il trouvait ça d'une inutilité sans nom. Néanmoins quelques individus avaient parfois besoin d'en user pour se faire remarquer. Le concernant, ce n'était pas le cas. « C'est tout à ton honneur. Je ne supporte pas les jeunes femmes maquillées comme des voitures volées. Premièrement c'est vulgaire, ensuite bien souvent celles-ci ne savent justement pas se maquiller et le résultat est aussi affligeant qu'il est raté. » Bref, sa camarade avait pris la bonne décision à son sens en optant pour le naturel. Mais cela n'expliquait toujours pas sa mine fatiguée, et le fait qu'elle soit debout à une telle heure. Normalement, il ne croisait jamais personne aussi tôt, d'où son étonnement à son entrée dans le cellier. « Le confort est plutôt relatif dans le coin. Ça explique le manque de sommeil. » Mickey approuva ses dires d'un hochement de tête. Impossible de la contredire, les matelas fournis par la production rendraient bossu un homme sur le long terme. Fort heureusement, ils n'étaient là que pour quelques semaines - pour les plus "chanceux". Bien que le fait de se trouver ici ne s'apparentait pas tellement à une chance pour le jeune écrivain. « Je ne te le fais pas dire. Et je te conseille de boire une tisane le soir, avant de dormir. Cela te fera entrer dans la phase de sommeil profond plus rapidement, crois-en mon expérience. » Il savait de quoi il parlait. Comme toujours, il était de bon conseil. Maintenant, c'était à elle de voir si elle souhaiterait suivre celui-ci ou non. « Attention malheureuse ! Les petits pois ne sont pas des légumes, leur teneur en amidon en fait des féculents. » s'exclama-t-il en réalisant que sa camarade faisait n'importe quoi. À vrai dire, les pois en conserve et surgelés étaient à considérer comme des féculents tandis que les pois frais étaient à considérer comme des légumes. M'enfin, tout le monde savait ça. Ah, heureusement qu'il était là hein. Toujours prêt à pointer les (nombreuses) erreurs de ses semblables. Pouvait-on leur en vouloir d'être si médiocres ? Oui et non. Par exemple lui n'avait pas demandé à être aussi brillant, et pourtant... C'était en quelque sorte un don de Dame Nature, qui s'était montrée plus généreuse avec lui qu'avec aucun autre.


ps : de même
 

A cold sweat high-headed believer ∞ 01/02 - 08:43

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A cold sweat high-headed believer ∞ 01/02 - 08:43
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» Jeu de pirates : Legend of the high seas ?
» Cody Rhodes Vs Mark Henry Vs Stone Cold Steve Austin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: Les différents chapitres :: Les chapitres :: CHAPITRE TROIS :: SAISON 9 :: Intérieur-