GIOANOUCHKACESARLUCYPENNYZIYANSIDKARLAACHANAALYCRISTOPHERRHEA
FAWNGOLSHIFTEHLINADASHRICHARDBASTIANLEONJOAQUIMMAZEJULIETTEULISESTIMEO
Partagez
 

 L'audace est une royauté sans couronne. (15/10-15h32)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mads

Mads
MESSAGES : 240
CITATION : IL ME SEMBLE QUE JE SERAIS TOUJOURS BIEN LA OU JE NE SUIS PAS. (c.baudelaire)
JUKE BOX : DIE ANTWOORD. EINAUDI. BACH. KID CUDI. SOKO. BEETHOVEN. FLORENCE+THE MACHINE. NIRVANA. THE IRREPRESSIBLE. C2C.
POINTS : 15

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 15 500 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: CORTO
Voir le profil de l'utilisateur

L'audace est une royauté sans couronne. (15/10-15h32) Empty
MessageSujet: L'audace est une royauté sans couronne. (15/10-15h32)   L'audace est une royauté sans couronne. (15/10-15h32) EmptyLun 15 Oct - 4:45

    » L'audace est une royauté sans couronne
    (15/10-15h32)
    ft. Malik

Je cherche Malik, depuis des heures maintenant. Peut être même trop longtemps même. Et, à vrai dire, je le cherche pour une connerie qui m’est revenue durant la nuit suite à des divagations assez burlesques sur les blogs. Autant dire que ce n’est pas d’un grand intérêt ni même d’une utilité transcendante mais, avons-nous autre chose à faire de tout façon ? Pas vraiment. Parce que clairement ce n’est pas ici que l’on va, du jour au lendemain, trouver le remède contre le sida ou contre n’importe qu’elle maladie orpheline qui terrassent des populations entières. Pas plus que nous allons résoudre les problèmes de faim dans le monde, de pénurie d’eau potable, ou encore d’écosystème en surchauffe croissante et quasi-irrémédiable, qu’on se le dise. Peut être même allons nous les aggraver qui sait. Tout autant que Fake Lover n’est en rien un programme éducatif à regarder en famille durant le souper en compagnie de ses enfants. Faut pas se leurrer. Non, nous, nous avons signé pour distraire et amuser. Amuser et être, éventuellement, payé. Tout un commerce, tout une non-profession à laquelle nous nous formons de jour en jour et semaine en semaine. Je croise d’ailleurs l’iris perçante de l’une des caméras qui décore l’un des murs en pierre et qui, par la même, ne cesse de me rappeler l’artificialité et la superficialité de tout cet endroit, tout ce décor et univers dans lequel nous progressons et, on ne sait par quel miracle, évoluons. Néanmoins, je détourne aussitôt le regard, me concentrant sur ma recherche en essayant d’occulter ce léger -énorme- détail. Aussi, je serpente, à nouveau, l’une des rues du quartier Aubanel et ses pavés toujours aussi inégaux en sens inverse jusqu’à ce qu’enfin une silhouette se détache. La silhouette que je voulais trouver ! Parfait. Je continue d’aligner les pas, et au fur et à mesure que je m’approche, je le vois devant l’une des maisons abandonnées. Je ne saurais trop dire ce qu’il fait, peut être est-il entrain de jauger ? Aucune idée, vraiment. Aussi, je finis par m’avancer silencieusement, gracieusement jusqu’à me poster derrière lui. « Je viens récupérer ma couronne » je l’informe d’une voix douce et basse, afin de ne pas lui faire faire un arrêt cardiaque, mais surtout dans sa langue maternelle, soit dans un arabe que je juge approximatif mais compréhensible je l’espère.
Malik

Malik
MESSAGES : 1921
AGE : 30
LOCALISATION : ÉGYPTE > ANGLETERRE
JUKE BOX : FASCINATION, ALPHABEAT ; EASY LOVER, PHIL COLLINS ; GRADE 08, ED SHEERAN ; DRUNK, ED SHEERAN ; PART-TIME LOVERS, STEVIE WONDER
POINTS : 760

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE:
RELATIONS:
PARTENAIRE: NICOLE
Voir le profil de l'utilisateur

L'audace est une royauté sans couronne. (15/10-15h32) Empty
MessageSujet: Re: L'audace est une royauté sans couronne. (15/10-15h32)   L'audace est une royauté sans couronne. (15/10-15h32) EmptyLun 15 Oct - 5:41

J'avais beau m'y être aventuré à deux reprises déjà, ces maisons abandonnées me fascinaient toujours autant, malgré le fait que j'avais d'abord été effrayé par leur ressemblance avec une très célèbre maison d'épouvante dans laquelle avaient eu lieu d'odieux crimes, il y a une bonne trentaine d'année je crois. Mais nous n'étions ni aux États-Unis, ni à Amityville, et il n'était pas nouveau que j'avais tendance à laisser mon imagination déborder à-tout-va. Cet après-midi je restais donc planté devant la façade de l'une de ces maisons, examinant la moindre brique, le moindre carreau brisé avec attention. Et puis soudain. « Je viens récupérer ma couronne. » Une voix se fit ouïr derrière moi, posément, sans doute afin de ne pas me prendre par surprise. J'en appréciais l'attention. Mais la surprise était là pourtant, car c'était bel et bien dans ma langue maternelle que ces propos venaient d'être débités. Aussi, il ne me fallu pas bien longtemps pour deviner qui pouvait s'être glissé dans mon dos. Quelqu'un me parlant arabe et d'une couronne à récupérer, pour sûr, il s'agissait de Mads. J'entrepris de me tourner vers elle et ainsi de lui faire face, arborant un large sourire. Déjà, j'étais content de la voir, ensuite, je me réjouissais du fait qu'elle n'eut pas oublié notre "petit arrangement", qui avait vu le jour une certaine nuit sur son blog. En gros, si j'étais sauvé lors du prime, ce qui avait été le cas la veille donc, elle devenait ma reine. Alors oui, effectivement, je lui devais une couronne, et en toute logique elle devait être sacrée aujourd'hui. Aussi, je décidai de rester dans une langue que nous serions très certainement les seuls ici à comprendre. « Mais bien entendu. » Puis, jugeant que ce qui adviendrait ne lui serait peut-être pas aisément compréhensible, je repassais temporairement à l'anglais. « Et que désirez-vous pour sertir celle-ci, ô ma reine ? Des rubis, saphirs, émeraudes ?... » Des diamants, aussi, pourquoi pas. Bon, bien évidement je n'avais ni couronne, ni pierres précieuses en stock. Mais pourquoi ne pas aller dégoter tout ça dans ces habitations abandonnées que je contemplais depuis plusieurs minutes ? Là-dedans, je trouverais forcément mon bonheur, et elle aussi. Repassant à la langue arabe, je poursuivis. « Par ici, je vous prie. » Je me dirigeais alors vers l'une de ces maisons, la conviant à m'y suivre d'un ample geste de la main. Et sinon, dans quelle pièce étions-nous le plus susceptibles de dénicher une couronne, hm ? Un grenier ? Ou bien... bon, autant voir cela une fois à l'intérieur.
Mads

Mads
MESSAGES : 240
CITATION : IL ME SEMBLE QUE JE SERAIS TOUJOURS BIEN LA OU JE NE SUIS PAS. (c.baudelaire)
JUKE BOX : DIE ANTWOORD. EINAUDI. BACH. KID CUDI. SOKO. BEETHOVEN. FLORENCE+THE MACHINE. NIRVANA. THE IRREPRESSIBLE. C2C.
POINTS : 15

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 15 500 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: CORTO
Voir le profil de l'utilisateur

L'audace est une royauté sans couronne. (15/10-15h32) Empty
MessageSujet: Re: L'audace est une royauté sans couronne. (15/10-15h32)   L'audace est une royauté sans couronne. (15/10-15h32) EmptyLun 15 Oct - 14:39

Mon esquisse ne déloge pas, néanmoins, je recule sensiblement au cas où sa surprise ne se traduise par une série de gestes incontrôlés et amples. Mais rien, seulement un furtif sursaut et une orientation différente d’un corps, puis deux prunelles qui accrochent les miennes. Je me passe de tout commentaire, j’imagine qu’il se doutait que ce ne pouvait être personne d’autre que moi. Sauf s’il avait promis une couronne et une place de choix à quelque d’autre. Ce qui, dans le fond m’étonnerait. Par ailleurs, bien que ma mémoire ait tendance à me faire défaut par moment, présentement ce n’était pas le cas, peut être principalement parce qu’il y’avait un réel événement marquant, tranchant: la nomination. La sienne. Et inévitablement cette épée de Damoclès menaçante, imposante, qui oscille au dessus de la tête du nominé. L’élimination évidemment. Aussi, notre deal était simpliste: s’il était sauvé par le public, je devenais Reine, soit « Malika » si je ne m‘abuse. Et, à contrario, si le public le laissait rentrer chez lui, je n’obtenais rien, pas même la satisfaction ou le plaisir de sa présence au sein du Nid de Cupidon. Le public a tranché, la balance a clairement penché d’un côté, et aujourd’hui nous voilà. La voix du jeune homme s’élève accédant à ma demande. Je retiens un rire, me contentant d’hocher solennellement la tête. Une promesse est une promesse après tout. Par ailleurs, je ne remarque à peine le changement subtile entre les langues qu’il opère, me concentrant, dès lors, sur le choix de la pierre précieuse qui viendra orner la tiare. Je fais mine de prendre sérieusement la question en considération, arborant un air faussement pensif. « Je pense que la fortune du Roi n’est plus à estimer. Aussi ne refusera-t-il pas à nouvelle Reine l’ornement de la couronne par le mélange des quatre gemmes historiques par la main du meilleur joaillier du pays, n’est-ce pas ? » je réponds en battant de cils façon bambi, le tout sur un ton que j’essaie de rendre mielleux au possible afin de coller à l’image d’une Reine que je souhaite matérialiste avant d’esquisser un sourire amusé. Après quoi, il m’invite à le suivre dans l’une des maisons abandonnées. Je ne me fait pas prier et le suis silencieusement. D’un mouvement de main exagéré il m’invite à entrer. Une légère révérence de ma part, protocole oblige, avant de pénétrer dans la maison en ruine. « Hm, j’espère qu’il ne s’agit pas là de votre demeure, pas même celle d’un domestique… » je commente alors mes yeux se chargent de détailler chaque centimètres carré de tout ce qui est à porté d’iris. « C’est assez… » Insalubre ? Irrespirable ? Antique ? Délabré ? Poussiéreux ? « …rustique » je finis par terminer. Aussi, la future impératrice que je suis n’ose imaginer l’état du bijoux qu’elle devra porter sur sa tête…
Malik

Malik
MESSAGES : 1921
AGE : 30
LOCALISATION : ÉGYPTE > ANGLETERRE
JUKE BOX : FASCINATION, ALPHABEAT ; EASY LOVER, PHIL COLLINS ; GRADE 08, ED SHEERAN ; DRUNK, ED SHEERAN ; PART-TIME LOVERS, STEVIE WONDER
POINTS : 760

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE:
RELATIONS:
PARTENAIRE: NICOLE
Voir le profil de l'utilisateur

L'audace est une royauté sans couronne. (15/10-15h32) Empty
MessageSujet: Re: L'audace est une royauté sans couronne. (15/10-15h32)   L'audace est une royauté sans couronne. (15/10-15h32) EmptyLun 15 Oct - 18:08

En bon roi que j'étais, je souhaitais avant toute chose que la couronne de la Reine lui convienne parfaitement. Aussi, je lui demandai bientôt de choisir avec quoi sertir celle-ci. « Je pense que la fortune du Roi n’est plus à estimer. Aussi ne refusera-t-il pas à nouvelle Reine l’ornement de la couronne par le mélange des quatre gemmes historiques par la main du meilleur joaillier du pays, n’est-ce pas ? » D'accord, oui, très bien... Et en français ça donnait quoi ? Car pour tout vous avouer, je n'avais pas saisi grand chose de sa réplique, ou quelques mots par ci par là, et encore... En gros, j'étais censé ne rien lui refuser, quoi. Et justement, je lui proposai de me suivre dans l'une des habitations abandonnées, dans l'espoir d'y dégoter de quoi confectionner une couronne digne de ce nom... ou en trouver une toute faite, ce serait encore mieux. Une fois à l'intérieur, j'eus droit aux premières réflexions de madame la Reine, qui ne semblait pas franchement conquise par l'état des lieux. « Hm, j’espère qu’il ne s’agit pas là de votre demeure, pas même celle d’un domestique… » J'étais un peu mal à l'aise face à ses dires, car même si tout ceci n'était débité que sur le ton de la plaisanterie - c'était un jeu, pour ceux qui ne l'auraient pas saisi -, je ne pouvais m'empêcher de me remémorer dans quelles conditions ma mère et mon frère vivaient actuellement à Londres. Un endroit insalubre à l'image de son coût - modeste, très très modeste. Alors croyez-bien qu'avec ce que nous avions en Angleterre, nous nous serions amplement contentés d'un tel habitat, qu'on disait abandonné certes, mais sur lequel nous n'aurions certainement pas craché, car au moins il était spacieux. « Il... s'agit d'une demeure sur le point d'être rénovée. Dites-vous que dans peu de temps, ce carrelage fissuré laissera place à un parquet en bois massif du meilleur goût. » Certainement, et nous mettrions aussi aux fenêtres des rideaux de dentelle, et un sofa en velours rouge au centre de la pièce. « C’est assez… » Mais encore ? Après ça, je ne m'attendais plus franchement à ce qu'elle fasse l'éloge de ces lieux. Bien au contraire. Et je ne m'y trompais pas. « …rustique » rétorqua-t-elle, tandis que je scrutai tout autour de moi et réalisai l'état particulièrement délabré du plafond, au dessus de nous. Pourvu qu'il ne s’effondre pas sur nos têtes. « Mon valet m'a indiqué que nous pourrions trouver ici des pierres de toute splendeur pour sertir votre couronne... » Un valet à qui je n'avais pas encore trouvé de nom... mais ça allait venir hein. « ... il ne s'est hélas pas montré plus explicite, même sous la torture. J'aurais sans doute dû le condamner à la guillotine pour son silence. » Oh oui, pourquoi n'y avais-je pensé plus tôt rooh ! Et donc, maintenant, pour trouver ces fameuses pierres précieuses,... et bien il nous faudrait fouiller jusqu'à ce que découverte s'en suive.
Mads

Mads
MESSAGES : 240
CITATION : IL ME SEMBLE QUE JE SERAIS TOUJOURS BIEN LA OU JE NE SUIS PAS. (c.baudelaire)
JUKE BOX : DIE ANTWOORD. EINAUDI. BACH. KID CUDI. SOKO. BEETHOVEN. FLORENCE+THE MACHINE. NIRVANA. THE IRREPRESSIBLE. C2C.
POINTS : 15

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 15 500 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: CORTO
Voir le profil de l'utilisateur

L'audace est une royauté sans couronne. (15/10-15h32) Empty
MessageSujet: Re: L'audace est une royauté sans couronne. (15/10-15h32)   L'audace est une royauté sans couronne. (15/10-15h32) EmptyMer 17 Oct - 2:23

Je m’attèle à faire un blâme, un réquisitoire même, sur l’état des lieux de la maison dans laquelle nous pénétrons lorsqu’en reportant mon visage à demi-souriant j’aperçois celui de Malik. Mon sourire, automatiquement s’affaisse, et mes traits se réinscrivent dans leur passivité naturelle, leur neutralité originelle. Dans l’expression de Malik, sur son visage, au fin fond de ses iris, j’y décèle un quelque chose que je ne devrais pas. Un quelque chose qu’un autre, moins attentif, moins empathique, moins observateur, ne verrait absolument pas. Sauf que moi, je le vois. Et, ce que je vois ne me plait pas. Parce que ce que je vois me renvoi en pleine face mes paroles et leur portée que je n’ai su jauger avant de m’exprimer. Ce que je vois me gifle de la facilité avec laquelle j’ai éventuellement pu le vexer. Car oui, et si ca l’avait vexé ? Et si ça l’avait indisposé ? Et si ca l’avait contrarié, outragé ou froissé ? Pire, l’aurais-je involontairement blessé ? Je vais loin, ma pensée va loin mais je n’arrive à la stopper. Je sens un espèce de malaise m’envahir et je n’ose plus rien dire. Presque. Parce que je le dois. Parce que désormais je dois me rattraper. Pourquoi ne suis-je pas plus attentive ? Pourquoi ne puis-je réfréner cette rare spontanéité qui me porte toujours préjudice ? Ma spontanéité est-elle à même de déranger ? De ne pas être appréciée ? Evidemment, sinon pourquoi m’attèlerai-je à la brimer la plupart du temps. Je me pince les lèvres tandis que mes prunelles font lentement le tour du propriétaire. La voix de Malik s’élève dans ma tête, je cligne des yeux et vrille mes iris vers lui. Putain, même l’ouvrir pour éponger les dégâts je suis incapable de le faire. Même ça, j’attends qu’on le fasse à ma place. Ca m’énerve. Mais ne laisse rien transparaitre. Je l’écoute m’expliquer que la demeure est en rénovation, réhabilitation. J’acquiesce légèrement. Il poursuit aussi en me parlant d’un valet, de pierre précieuse, de couronne. Oui, c’est vrai, nos divagations. Et je serais tout à fait encline à participer à la fabrication de ma couronne sauf que… La guillotine ? « La guillotine est pour les rois. La pendaison pour les malfrats, le reste » je reprends d’une voix blanche trop blanche. Pas comme je voudrais qu’elle sonne, pas comme j’aurais aimé qu’elle sorte. Je tente d’esquisser un sourire mais rien ne me vient. Cette gêne précédente me hante toujours et tant qu’elle ne sera pas dissipée je resterai bloquée alors j’avise en pas en sa direction. Un pas légèrement hésitant. Mes yeux font l’aller-retour entre mes mains que je triture et mon interlocuteur. « T’aurais-je offensé ? » je souffle, doucement, honteusement, sérieusement les prunelles n’arrivant à accrocher les siennes sauf pour lui demander d’être sincère dans sa réponse, de me le dire franchement.
Malik

Malik
MESSAGES : 1921
AGE : 30
LOCALISATION : ÉGYPTE > ANGLETERRE
JUKE BOX : FASCINATION, ALPHABEAT ; EASY LOVER, PHIL COLLINS ; GRADE 08, ED SHEERAN ; DRUNK, ED SHEERAN ; PART-TIME LOVERS, STEVIE WONDER
POINTS : 760

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE:
RELATIONS:
PARTENAIRE: NICOLE
Voir le profil de l'utilisateur

L'audace est une royauté sans couronne. (15/10-15h32) Empty
MessageSujet: Re: L'audace est une royauté sans couronne. (15/10-15h32)   L'audace est une royauté sans couronne. (15/10-15h32) EmptyMer 17 Oct - 19:43

Mads plaisanta sur l'état de la maison à l'intérieur de laquelle nous venions tout juste de pénétrer. Et à l'entente de sa réflexion, je perdis d'emblée tout sourire, tout regard pétillant, tout entrain. Je pensais à ma mère et mon frère, que j'avais laissés à Londres, et qui étaient amenés à vivre dans des conditions quasi-inhumaines, tant notre petit foyer était délabré et vétuste. Mais comment Mads aurait-elle pu le savoir ? Je pense que je ne portais pas non plus sur mon front le fait d'être extrêmement pauvre, non, cela devait plutôt se savoir de par mon style vestimentaire et les tenues que j'arborais, peu variées et d'un mauvais goût flagrant. Je ne pouvais rien me payer de mieux. Je tentais de sauver les apparences, évoquant un soi-disant valet qui aurait guidé le roi que j'étais jusqu'ici pour dénicher des pierres qui sertiraient la couronne de madame - un valet qui avait, selon mes dires, échappé à la guillotine. Mais oui Malik, mais oui... « La guillotine est pour les rois. La pendaison pour les malfrats, le reste » fit-elle tandis que mon regard se perdait je ne sais trop où. Sur un coffre je crois bien, et allez savoir s'il était possible d'ouvrir celui-ci, s'il contenait quelque chose ou s'il était tout simplement vide... Mais ce coffre présentement n'avait pas grand intérêt, car voyez-vous je crois que Mads venait de se rendre compte que sa réflexion sur l'état de ces lieux tout à l'heure m'avait quelque peu incommodé. J'aurais préféré qu'elle n'en sache rien, que la situation reste comme telle et que rien n'eut été amené à changer - on s'amusait bien non ? Mads entreprit un pas vers moi, et machinalement j'en entrepris un en arrière. Un peu comme ce réflexe que beaucoup ont en voiture, au moment de passer sous un pont ou de rentrer le véhicule en parking souterrain : baisser la tête, inutilement. Ce pas aussi ne servait à rien, et je pense même que j'aurais dû m'abstenir de reculer car Mads n'allait pas tarder à sérieusement se demander si elle n'avait pas fait quelque chose de mal. Et justement... « T’aurais-je offensé ? » Alors d'après vous, qu'est ce qui avait bien pu me trahir ? Mon regard, mon front plissé, que sais-je encore. En tout cas je n'étais vraisemblablement pas le roi de la discrétion, non, certainement pas. Ni le roi tout court d'ailleurs. Je ne savais pas quoi lui répondre sur le moment, conscient du fait qu'un malaise s'était installé à cause de moi. Il n'était même plus question de sacre, de couronne et de pierres précieuses, non désormais il était question d'offense, et nous n'aurions jamais dû en arriver là. « Non Mads... » répondis-je d'une voix basse, déviant toujours le regard, la fuyant au possible car probablement aussi honteux qu'elle à cet instant. Puis je me décidai enfin à la regarder droit dans les yeux, poursuivant alors. « C'est juste que... je me demande combien de matelas il me faudrait vendre pour avoir un jour une maison comme celle-ci. » Et voyez un peu l'état de la baraque, je pouvais amplement me contenter de peu ou de quasiment rien. Mais si aviez vu où est-ce que je vivais, ou plutôt dans quoi je vivais à Londres, vous auriez compris pourquoi j'évitais de faire la moindre remarque sur l'insalubrité de cette maison. Certes, tout était à refaire ou, tout du moins, à retaper. Mais je me serais bien vu là-dedans, au moins elle était grande, à trois nous aurions eu de l'espace, et je n'aurais plus été contraint à dormir dans la même chambre que ma mère, laissant l'autre chambre à mon frère et à sa femme, enceinte, quand elle daignait passer à la maison. Je soupirai, las de penser à tout cela alors que Mads et moi étions censés passer un agréable moment tous les deux. « T'as rien fait de mal Mads. Rien du tout. » rétorquai-je comme pour la rassurer. Je fis à mon tour un pas vers elle, tout penaud. « Je suis désolé, j'ai tout gâché, je ne voulais pas. » J'espérais qu'elle ne m'en voudrait pas au moins. Du coup, je n'osais pas lui proposer de poursuivre les recherches afin de dégoter ses pierres et sa couronne. Qu'est ce qui pouvait à présent me garantir que Mads ne me laisserait pas en plan, éreintée ?...

 

L'audace est une royauté sans couronne. (15/10-15h32)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'audace est une royauté sans couronne. (15/10-15h32)
» Sleon la Minustah, l'insecurite est liee a la richesse
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: Les différents chapitres :: Les chapitres :: CHAPITRE TROIS :: SAISON 8 :: Le village-