Partagez | 
 

 I blame you for the moonlit sky (le 25 juin à 23h)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar

Finnick
MESSAGES : 3218
AGE : 30
LOCALISATION : IRLANDE.
EMPLOI : JOURNALISTE DIPLOMÉ.
JUKE BOX : FLORENCE + THE MACHINE + AUDIOMACHINE + LAUREN O'CONNELL + LADY GAGA + LORDE + FAUVE +

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE:
RELATIONS:
PARTENAIRE:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: I blame you for the moonlit sky (le 25 juin à 23h)   Lun 25 Juin - 2:07

Se promener dans la forêt avec des chansons épiques dans mes oreilles (grâce à mon iPod) : tchek. Quoi qu’en ce moment c’était pas vraiment un morceau de légende que j’écoutais mais un truc que j’écoutais juste en boucle quand j’étais plus jeune, aux alentours de mes vingt ans. Un remix que j’avais particulièrement aimé et qui m’avait même donné envie de caresser les platines, mais je ne l’avais jamais fais. C’était pas pour moi. Bref, j’étais en train de me balader dans la forêt, les mains dans les poches, en écoutant une version remixée de sleeping satellite. Et en pleine nuit, qui plus est. Ouais c’est mon trip la forêt la nuit… hm. C’est pour ça que je n’avais pas entendu que je n’étais pas tout seul dans la forêt et ce n’est qu’après un petit temps, lorsque ma musique était finie et juste avant qu’une autre commence, que j’entendis des pas derrière moi. Je me retourne alors mais ne vois qu’une silhouette au loin, faut dire que la lumière de mon iPod va pas si loin quoi mais bon, un candidat surement alors je me dis qu’il ou elle va continuer à me suivre ou se lasser jusqu'à la petite clairière qu’il y a pas très long devant moi. Je continue d’avancer en éteignant mon iPod que je range ensuite dans une de mes poches. Arrivé à la clairière j’attends, voir si cette personne va venir jusqu'à ce que je vois Tweedy s’avancer. Merde, si j’avais su, hm. Comme je me suis mit près d’un arbre, elle ne me voit pas tout de suite mais bientôt elle capte ma présence puisque son regard se pose sur moi. Grillé. « Euh, salut. » je fais avec un geste de la main. Pitié que quelqu’un là haut fasse qu’elle ne parte pas. Je m’approche, je sais que je suis devenu une sorte de poison pour elle, elle doit m’éviter pour aller mieux, mais moi j’ai besoin d’elle et je me fiche d’être égoïste, je la laisserai pas. « S’il te plait ne pars pas. » J’hésite à la retenir en lui prenant la main mais je pense qu’elle n’apprécierait pas. Cependant, avec le départ d’Ezequiel, je suis pratiquement certain qu’elle vit un début de semaine assez difficile. Et donc qu’elle a besoin que quelqu’un la soutienne, la console… Sauf que je ne suis plus en bonne position pour ça. « Je suis désolé, de te retenir, tu devrais partir si tu penses que c’est mieux mais j’en ai marre. » Elle peut comprendre ça non ?
avatar

Tweedy
MESSAGES : 1966
AGE : 27
LOCALISATION : PARIS, FRANCE.
EMPLOI : ETUDIANTE EN JOURNALISME, SERVEUSE.
JUKE BOX : RADIOHEAD → KARMA POLICE | LOUIS DELORT → UNCHAINED MELODY | BIRDY → SKINNY LOVE | KATE BUSH → WUTHERING HEIGHTS | QUEEN → KILLER QUEEN | THE CRANBERRIES → DREAMS | JAMES MORRISON → I WON'T LET YOU GO.

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 0 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (FINNICK) (EZEQUIEL) (SANTIAGO)
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I blame you for the moonlit sky (le 25 juin à 23h)   Lun 25 Juin - 5:40

Pourquoi se balader dans cette forêt en pleine nuit ? Et bien, pourquoi pas, hein? Parce que si Tweedy commençait à se poser des questions jusque dans les lieux où elle décidait de se rendre à telle ou telle heure, elle ne s'en sortirait assurément jamais. Ainsi donc, et sans trop savoir pourquoi à priori, la jeune femme prit la direction de la sombre forêt qui avait tendance à l'intriguer quelques peu. Elle marcha ainsi quelques temps, jusqu'à se rendre compte que quelqu'un avait visiblement eu la même idée qu'elle, c'est à dire marcher dans le coin malgré l'heure plutôt tardive. Mais Tweedy, qui en vint à penser qu'il s'agissait simplement d'un candidat à la recherche d'une certaine tranquillité, ne prêta pas nécessairement attention à cette présence. Ainsi donc, la petite brune continua d'avancer. Mais tandis qu'elle passa devant un arbre, elle ne manqua pas de reconnaitre Finnick. Ainsi donc, c'était lui qu'elle avait vu marcher un peu plus loin ? Lui qu'elle avait pensé ignorer, avant de savoir qu'il s'agissait de son ancien partenaire, de ce jeune homme qu'elle affectionnait tant ? Apparemment. Un mince sourire - un peu gêné, il est vrai - gagna alors les lèvres de la jeune femme, qui porta naturellement son regard sur Finnick. Elle resta là à le regarder fixement, tandis qu'il prit la parole. « Salut » lui adressa-t-elle alors en retour, d'une petite voix embarrassée. Parce que se retrouver en sa compagnie n'était pas nécessairement facile à gérer, vous vous doutez bien. Mais elle prenait sur elle, et tâcherait de combattre son envie de partir. D'ailleurs, le jeune homme la pria lui même de ne pas partir. La jeune femme poussa alors un doux soupire, venait mettre ses mains dans ses poches, tandis que son regard ne quittait pas celui de Finnick. « Je n'ai l'intention d'aller nul part, rassure-toi » déclara-t-elle alors doucement. Et contrairement à ce qu'il semblait croire, il ne la retenait pas. Non, du tout. « Si je voulais partir, je n'hésiterais pas à le faire. Mais je veux rester, parce que j'en ai marre moi aussi. » Voilà qui était clair, non ? Elle voulait rester ici, avec lui, et certainement pas le fuir éternellement. Si tout n'était plus très rose entre eux, cela ne signifiait tout de même pas qu'il faille s'éviter perpétuellement. Ce n'était pas son avis sur la question, en tout cas. Donc non, elle ne partirait pas. Du moins, pas tant que tout cela serait gérable pour elle. Voilà.
avatar

Finnick
MESSAGES : 3218
AGE : 30
LOCALISATION : IRLANDE.
EMPLOI : JOURNALISTE DIPLOMÉ.
JUKE BOX : FLORENCE + THE MACHINE + AUDIOMACHINE + LAUREN O'CONNELL + LADY GAGA + LORDE + FAUVE +

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE:
RELATIONS:
PARTENAIRE:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I blame you for the moonlit sky (le 25 juin à 23h)   Lun 25 Juin - 11:35

« Salut » répondit-elle, manifestement un peu embarrassée. Je pouvais comprendre qu’elle avait un peu de mal avec l’idée même de m’adresser la parole. Ces derniers jours quand j’entrais dans une pièce où elle était déjà j’avais eu tendance à fuir, à battre en retraite. Pourtant j’avais un objectif depuis le prime, un objectif en théorie simple mais assez difficile à mettre en pratique : j’allais la récupérer. Pas en tant que petite amie, parce que je savais que ce serait trop lui demander et puis ce n’était selon moi pas utile mais en tant qu’amie, ma meilleure amie dans ce jeu. Sans elle j’étais perdu et c’était insupportable, je n’avais plus personne vers qui me tourner quand j’en avais besoin et en ce moment j’avais besoin de quelqu’un. Ce qui est paradoxal c’est que j’ai besoin d’elle et que c’est précisément la seule personne dans le nid que je ne peux pas avoir. « Je n'ai l'intention d'aller nul part, rassure-toi » fit-elle alors que je lui avais demandé de rester ici, je hoche la tête mais je veux la rassurer moi aussi : je ne la retiens pas. « Si je voulais partir, je n'hésiterais pas à le faire. Mais je veux rester, parce que j'en ai marre moi aussi. » Encore une fois je hoche doucement la tête et je n’ose pas m’approcher plus. Y’a surement un bon mètre cinquante qui nous sépare là, c’est grand comme distance quand on sait qu’il y a encore une semaine je la prenais dans mes bras. « Tu… » Je commence en levant les yeux vers elle, hm. « Tu penses qu’on peut arrêter de s’ignorer ? » je passe une main dans ma nuque, je sais bien que ce ne sera pas aussi facile que ça, rien entre nous n’est facile depuis une semaine. Chaque discussion prend des proportions énormes, je ne comprends plus rien de ce qu’il se passe entre nous. Et mon cerveau est toujours autant embrouillé. Pourtant il y a une chose dont je suis sur, je fais un pas vers elle et je m’arrête, c’est déjà trop près. « Tu me manques. » je souffle, je suis sur qu’elle m’aura entendu, même si je ne l’ai pas dis très fort, on est seuls et il règne un silence de plomb.
avatar

Tweedy
MESSAGES : 1966
AGE : 27
LOCALISATION : PARIS, FRANCE.
EMPLOI : ETUDIANTE EN JOURNALISME, SERVEUSE.
JUKE BOX : RADIOHEAD → KARMA POLICE | LOUIS DELORT → UNCHAINED MELODY | BIRDY → SKINNY LOVE | KATE BUSH → WUTHERING HEIGHTS | QUEEN → KILLER QUEEN | THE CRANBERRIES → DREAMS | JAMES MORRISON → I WON'T LET YOU GO.

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 0 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (FINNICK) (EZEQUIEL) (SANTIAGO)
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I blame you for the moonlit sky (le 25 juin à 23h)   Lun 25 Juin - 16:45

Partir ? Vous pensez bien que Tweedy y avait penser, ne serait-ce qu'une demi-seconde, parce qu'on était en droit de se dire qu'elle voudrait probablement rester le plus loin possible de son camarade. Seulement, elle voulait rester. Oui, aussi étrange cela puisse être, la jeune femme voulait véritablement rester. Pas nécessairement parce qu'il s'agissait de Finnick et parce qu'elle voulait à tout prix passer du temps avec lui - quoi que, c'était plutôt véridique - mais parce qu'elle était las, oui, las de fuir, d'empirer la situation en agissant de la sorte. Alors, la petite brune assura son camarade qu'elle comptait rester et qu'il ne la retenait pas dans la mesure où elle était véritablement décidée à ne pas bouger de là. Là, Finnick lui adressa quelques nouvelles paroles. Il s'agissait en fait d'une question. Une question qui la fit arquer un sourcil. Ça n'était pas tant que cette question la surprenait, parce qu'elle s'y était bien évidemment attendue, mais plutôt qu'elle n'était pas certaine de pouvoir lui fournir une réponse, ou du moins, une réponse qui puisse lui convenir. Mais bon, autant essayer. « Tu sais bien que rien n'est simple dans notre situation » commença-t-elle alors, poussant par la même occasion un petit soupire, avant de poursuivre sans tarder. « On peut arrêter de s'ignorer, mais je doute que ça remédie à notre problème ... » Parce qu'évidemment, Tweedy était prête à cesser ce petit jeu du "je t'ignore, ignore-moi", mais elle préférait se dire que ça ne les aiderait peut être pas tellement à surmonter la situation. Le fait est que tout était compliqué entre eux désormais, que même en se reparlant comme il le faisait avant, il y aurait toujours un problème, loin d'être insignifiant, du moins aux yeux de Tweedy. Lorsque Finnick fit un pas vers elle, Tweedy baissa doucement la tête. Est-ce qu'elle était en droit de lui dire qu'elle voulait qu'il approche encore, et encore ? Non, probablement pas. C'est alors qu'il lui fit savoir qu'elle lui manquait, ce qui la fit doucement sourire. « Tu me manques, toi aussi ... » souffla-t-elle alors en retour, la tête relevée pour capter le regard de son camarade. « ... tellement. » Bon bah là au moins, c'était clair : il lui manquait et pas qu'un peu.
avatar

Finnick
MESSAGES : 3218
AGE : 30
LOCALISATION : IRLANDE.
EMPLOI : JOURNALISTE DIPLOMÉ.
JUKE BOX : FLORENCE + THE MACHINE + AUDIOMACHINE + LAUREN O'CONNELL + LADY GAGA + LORDE + FAUVE +

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE:
RELATIONS:
PARTENAIRE:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I blame you for the moonlit sky (le 25 juin à 23h)   Lun 25 Juin - 17:08

« Tu sais bien que rien n'est simple dans notre situation » fait-elle remarquer, je soupire, m’attendant déjà a ce qu’elle me dise qu’elle ne pourrait pas supporter ça et qu’elle allait partir. Si on avait pu ressentir tous les deux la même chose, tout aurait été plus simple. Mais non, il avait fallu qu’elle tombe amoureuse de moi, ou que je ne le sois pas d’elle. Pourquoi est-ce que les histoires de cœurs ne peuvent-elles pas toujours être faciles hein ? Ce ne serait pas drôle j’imagine. Je me doutais bien qu’on devait faire pas mal d’audience avec cette histoire, peut être même qu’on faisait la une de quelques tabloïds, arrrgh, ces faux journalistes sont tellement inutiles. « On peut arrêter de s'ignorer, mais je doute que ça remédie à notre problème ... » Je plisse les yeux, au moins elle accepte qu’on arrête de s’ignorer. Mais elle a raison ça ne remédiera pas à notre problème. « La seule chose qui peut remédier à ça c’est que je… Je te le dise aussi. » Non mais soyons honnête, le jour où j’arriverai à lui que je l’aime, le jour où ce sera le cas, tout sera plus simple. Mais je suis encore trop perdu dans ma tête pour dire ça tout de suite, je ne sais pas si je l’aime, je sais que je ne peux pas vivre sans elle. Est-ce que c’est pareil ? Franchement j’en doute, il y a plein de gens qui ont cette importance pour moi, après tout. Enfin non pas plein mais une poignée de personnes… « Tu me manques, toi aussi ... » dit-elle en levant les yeux vers moi, je passe une main dans ma nuque, que suis-je censé faire ? « ... tellement. » Je baisse les yeux sur mes pieds, ma main toujours dans ma nuque, putain je fais quoi ? J’ai envie de la prendre dans mes bras mais on doit arrêter de faire ça, ça va lui faire trop mal par la suite. Moi je la considère comme une amie, moi ça ne me fera rien, mais elle… « Je… Je sais pas quoi faire, quoi dire. » J’avoue en levant la tête, je laisse tomber ma main le long de mon corps et pousse un long soupire. Finalement n’y tenant plus je m’approche d’elle, tout prêt, j’ai peur qu’elle recule mais je ne la retiens pas. « J’aimerais te dire ce que tu veux entendre… » Je dis doucement, oh oui j’aimerais tellement, mais ce n’est pas encore le moment.
avatar

Tweedy
MESSAGES : 1966
AGE : 27
LOCALISATION : PARIS, FRANCE.
EMPLOI : ETUDIANTE EN JOURNALISME, SERVEUSE.
JUKE BOX : RADIOHEAD → KARMA POLICE | LOUIS DELORT → UNCHAINED MELODY | BIRDY → SKINNY LOVE | KATE BUSH → WUTHERING HEIGHTS | QUEEN → KILLER QUEEN | THE CRANBERRIES → DREAMS | JAMES MORRISON → I WON'T LET YOU GO.

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 0 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (FINNICK) (EZEQUIEL) (SANTIAGO)
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I blame you for the moonlit sky (le 25 juin à 23h)   Lun 25 Juin - 18:51

Bien sûr que de ne plus ignorer Finnick, de se comporter d'une manière plus adulte, serait une bonne chose. Bien sûr. Cependant, il fallait bien reconnaitre que compte tenu de la complexité de leur présente relation, il faudrait plus que cela pour arranger le problème majeur, qui n'était autre que le fait que les sentiments de Tweedy ne soient pas partagés, que cela la fasse souffrir et qu'elle ne puisse plus tellement envisager d'agir normalement, ou comme avant du moins, avec son camarade. Chaque fois qu'il voudrait la prendre dans ses bras, qu'il lui sourirait, elle espérerait naturellement y voir un témoignage amoureux, alors qu'elle se persuadait chaque jour qu'il était bien inutile de continuer d'attendre, de continuer d'espérer. Il ne l'aimerait jamais, et elle commençait tout doucement à s'y faire, bien qu'elle doive se faire sans cesse violence pour ne pas pleurer, pour ne pas sombrer dans une profonde tristesse. Tout était véritablement si compliqué, si délicat. Elle détestait cette situation, vraiment. Les paroles de Finnick n'étaient pas censées la blesser, pourtant, c'est bien ce qu'elle ressentait : beaucoup de peine. Il disait alors que la seule chose qui remédierait à leur problème serait qu'il lui dise ce qu'elle espérait entendre, qu'il lui dise ce qu'elle lui avait elle même dit la semaine dernière ... Mais bien entendu, elle n'attendait pas de lui qu'il le fasse simplement pour lui permettre d'aller mieux, ce qui aurait en fait l'effet contraire, vu que ça ne serait absolument pas sincère. « J'aimerais que tu me le dises, mais seulement si tu le penses. Et vu que tu ne le penses pas, ça ne servirait à rien ... » C'était bien vrai, non ? Même si Finnick décidait subitement de lui dire qu'il l'aimait, ce ne serait pour elle que des paroles en l'air, dites comme ça et sans fond de sincérité. Ce serait terrible à entendre en fait, vraiment terrible. Tweedy le vit alors s'approcher d'elle, jusqu'à demeurer proches l'un de l'autre. Soutenant son regard, la jeune femme baissa ensuite doucement la tête. « Je me suis faite une raison, tu sais » finit-elle par articuler tout bas. Oui voilà, elle s'était faite une raison. Et même si ça n'était peut être encore qu'en cours, elle finirait par se faire véritablement une raison. Du moins l'espérait-elle.
avatar

Finnick
MESSAGES : 3218
AGE : 30
LOCALISATION : IRLANDE.
EMPLOI : JOURNALISTE DIPLOMÉ.
JUKE BOX : FLORENCE + THE MACHINE + AUDIOMACHINE + LAUREN O'CONNELL + LADY GAGA + LORDE + FAUVE +

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE:
RELATIONS:
PARTENAIRE:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I blame you for the moonlit sky (le 25 juin à 23h)   Lun 25 Juin - 20:33

Cette relation était véritablement une sorte d’énigme. Je n’avais aucune idée de ce que je devais faire ou dire pour qu’elle aille mieux, selon moi c’était insoluble. Alors comment faire pour récupérer la jeune femme pétillante et pleine de vie que j’appréciais tant ? Peut être que ce n’était pas plus mal, de la voir comme ça, parce que j’allais finir par oublier ce que j’aimais chez elle, qu’elle en ferait de même avec moi qu’on s’oublierait tout simplement. Oui je pense que ce serait le plus simple mais ce n’est pas ce que j’avais envie. Je n’avais pas envie de la perdre, ni maintenant ni jamais. Point. C’est pas dur à comprendre non ? « J'aimerais que tu me le dises, mais seulement si tu le penses. Et vu que tu ne le penses pas, ça ne servirait à rien ... » Elle avait raison et je hochai la tête, ça ne servait à rien. « Je me suis faite une raison, tu sais » dit-elle. Je plisse les yeux, pense-t-elle que je ne l’aimerai jamais ? On en sait rien après tout… « Tu sais… » Je commence, puis je recule de plusieurs pas, je ne peux pas la prendre dans mes bras alors autant lui laisser un peu d’air. « Je ne pourrais même pas te dire ce que j’aimerais que tu sois pour moi, parce que j’en sais rien. C’est ça le problème, c’est si clair et net dans ta tête, et dans la mienne c’est si confus. » J’avais l’impression de répéter toujours la même chose en fait. « J’aimerais que tu sois mon amie, pour le moment, si tu… supportes cette idée. » Je pourrais presque me mettre à genoux et joindre mes mains pour la supplier, mais évidemment je ne ferai jamais ça, c’est à elle de choisir et je ne veux pas l’influencer alors je prends bien soin de ne plus la regarder dans les yeux, qu’elle décide par elle-même.
avatar

Tweedy
MESSAGES : 1966
AGE : 27
LOCALISATION : PARIS, FRANCE.
EMPLOI : ETUDIANTE EN JOURNALISME, SERVEUSE.
JUKE BOX : RADIOHEAD → KARMA POLICE | LOUIS DELORT → UNCHAINED MELODY | BIRDY → SKINNY LOVE | KATE BUSH → WUTHERING HEIGHTS | QUEEN → KILLER QUEEN | THE CRANBERRIES → DREAMS | JAMES MORRISON → I WON'T LET YOU GO.

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 0 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (FINNICK) (EZEQUIEL) (SANTIAGO)
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I blame you for the moonlit sky (le 25 juin à 23h)   Lun 25 Juin - 22:31

Très franchement, à bien observer Tweedy et son comportement des derniers jours, l'on remarquait clairement qu'à mesure que sa relation avec Finnick prenait l'eau, son attitude changeait. A croire que tout cela l'affectait à un point que personne n'était semble-t-il en mesure d'imaginer. Et c'était bien vrai. En prenant ses distances avec le jeune homme, la petite brune avait non seulement perdu l'homme qu'elle aimait, mais avant tout le grand ami qu'elle avait appris à tant apprécier, avec qui elle avait partagé des délires, des fous rires, tellement de moments agréables. Alors effectivement, peu être cela ne pourrait-il lui faire que du bien de le retrouver un peu. Seulement, elle craignait toujours que ce ne soit pas sain, ni pour l'un ni pour l'autre. Après tout, ses sentiments pour son camarade étant bien présents, elle se demandait sérieusement ce qu'il adviendrait par la suite. Allait-elle redevenir sa grande amie et attendre éternellement dans l'espoir qu'il lui avoue de possibles sentiments amoureux, alors qu'elle se persuadait doucement que c'était une chose tout à fait impossible ? Vraiment, Tweedy était tout à fait perdue. Elle écouta alors le jeune homme avec beaucoup d'attention. Effectivement, si pour Tweedy tout semblait être clair, du moins au niveau de ses sentiments pour Finnick, chez ce dernier, c'était déjà bien plus brouillé. Et le problème se posait également à ce niveau là, d'ailleurs. « Je doute de beaucoup de choses, mais pas de ce que je ressens pour toi, c'est vrai ... » avoua-t-elle alors, dans un demi-sourire. Mais voilà qu'il lui demandait officiellement de redevenir son amie, afin sans doute de retrouver leur lien d'avant, leur relation si fusionnelle. Bien sûr, Tweedy avait peur de souffrir, de ne pas pouvoir supporter très longtemps de n'être que son amie, mais dans la mesure où elle ne voulait pas le perdre ... « Je ... je crois pouvoir la supporter » fit-elle alors tout doucement, faisant à son tour un pas vers son camarade, pour venir prendre sa main. « Hm, câlin entre amis ? » proposa-t-elle alors, dans un sourire plus prononcé. Elle ne précisa pas qu'elle souhaitait un câlin plus tendre encore que celui du prime, plus long aussi ... parce qu'il l'avait probablement compris.
avatar

Finnick
MESSAGES : 3218
AGE : 30
LOCALISATION : IRLANDE.
EMPLOI : JOURNALISTE DIPLOMÉ.
JUKE BOX : FLORENCE + THE MACHINE + AUDIOMACHINE + LAUREN O'CONNELL + LADY GAGA + LORDE + FAUVE +

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE:
RELATIONS:
PARTENAIRE:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I blame you for the moonlit sky (le 25 juin à 23h)   Lun 25 Juin - 22:57

« Je doute de beaucoup de choses, mais pas de ce que je ressens pour toi, c'est vrai ... » fit-elle en souriant très légèrement, je souris à mon tour. J’aimerais être aussi sur qu’elle. Peut être, un jour. J’en sais rien. Je ne veux pas lui faire de promesse dans le vent et puis même, lui dire qu’un jour je l’aimerai reviendrait à dire que je l’aime déjà maintenant non ? On ne peut pas savoir si ce genre de chose arrivera ou pas. « Je ... je crois pouvoir la supporter » répondit-elle, un sourire illumina alors mon visage. C’était la première fois depuis longtemps que je n’avais plus sourit comme ça avec elle. J’avais envie de la prendre dans mes bras, de ne plus la lâcher tellement j’étais heureux de la retrouver. Elle prit ma main, je serrai fort la sienne dans la mienne. « Hm, câlin entre amis ? » fit-elle, souriante elle aussi, sans hésité je passe mes bras autour d’elle et la serre fort contre moi. « T’imagines pas comme je suis heureux, là. » Non elle ne peut pas s’imaginer à quel point c’est parfait pour moi. Je sais que pour elle il manque quelque chose mais je ne peux pas lui offrir tout ce qu’elle veut. Je passe une main dans sa nuque, la maintiens contre moi de longues secondes, son odeur m’enivre encore, je ferme même les yeux un instant pour profiter de cette étreinte et je refuse totalement de la lâcher. Hors de question, je ne veux plus, je ne peux plus. J’ai peur de la voir s’enfuir. J’ouvre les yeux, elle ne semble pas vouloir partir non plus, tant mieux, cette fois-ci je la retiens.
avatar

Tweedy
MESSAGES : 1966
AGE : 27
LOCALISATION : PARIS, FRANCE.
EMPLOI : ETUDIANTE EN JOURNALISME, SERVEUSE.
JUKE BOX : RADIOHEAD → KARMA POLICE | LOUIS DELORT → UNCHAINED MELODY | BIRDY → SKINNY LOVE | KATE BUSH → WUTHERING HEIGHTS | QUEEN → KILLER QUEEN | THE CRANBERRIES → DREAMS | JAMES MORRISON → I WON'T LET YOU GO.

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 0 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (FINNICK) (EZEQUIEL) (SANTIAGO)
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: I blame you for the moonlit sky (le 25 juin à 23h)   Mar 26 Juin - 0:58

Redevenir amie avec Finnick ? Bien sûr que ça lui était possible. Bon, peut être bien que ça ne serait pas la chose la plus évidente au monde, et même que ça la ferait quelques peu souffrir dans un premier temps, mais Tweedy avait tendance à se dire que si c'était la seule chose à faire pour garder le jeune homme dans sa vie, puisqu'elle ne pouvait visiblement pas espérer plus de leur relation, et bien, ça valait le coup de faire des efforts et de prendre sur elle. Voilà. Ainsi donc, elle sembla plutôt rapidement accepter une relation à nouveau exclusivement amicale avec son ex-ex partenaire. Elle alla même jusqu'à lui proposer une étreinte, censée représenter leur amitié retrouvée, comme une sorte de symbole. Son camarade la prit alors dans ses bras et Tweedy le laissa volontiers faire, profitant une fois encore de ce contact toujours aussi agréable. Les paroles du jeune homme la firent alors sourire, tandis qu'elle renforça leur douce étreinte. Elle aimait tellement être dans ses bras, le sentir contre elle. « Je suis heureuse moi aussi » articula-t-elle alors, tandis qu'elle le sentait plutôt réticent à l'idée de la lâcher. Pas de soucis, ça lui allait très bien. Rester dans ses bras ne la dérangeait aucunement, bien au contraire. Et puis, ce qu'elle voulait lui dire, elle pouvait tout autant le faire en étant comme ça, hein. Caressant les cheveux de Finnick à l'aide de sa main, la jeune femme vint murmurer quelques mots à son oreille. « Promets-moi que quoi qu'il arrive, quelle que soit la tournure de notre relation, on aura toujours du respect l'un pour l'autre » formula-t-elle alors tout doucement, toujours dans ses bras. Cela pouvait sans doute paraitre idiot de lui faire promettre une telle chose, mais c'était véritablement une promesse qui lui tenait à cœur. Si tôt ou tard ils venaient à se déchirer pour une raison ou pour une autre, elle osait effectivement espérer qu'elle pourrait toujours compter sur son respect, et qu'il compterait sur le sien également. Tout simplement.
 

I blame you for the moonlit sky (le 25 juin à 23h)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» I blame you for the moonlit sky (le 25 juin à 23h)
» Can't Blame White People.
» 01. [Appartement Pillsbury/Schuester] Blame It on the Alcohol !
» 'cause i'm only human after all, don't put your blame on me. (sully)
» Don’t blame Haitians for election fiasco

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: Les différents chapitres :: Les chapitres :: CHAPITRE TROIS :: SAISON 7 :: Extérieur-