GIOANOUCHKACESARLUCYPENNYZIYANSIDKARLAACHANAALYCRISTOPHERRHEA
FAWNGOLSHIFTEHLINADASHRICHARDBASTIANLEONJOAQUIMMAZEJULIETTEULISESTIMEO
Partagez
 

 They’re talking about you boy, but you still the same. (13/06 à 22h22)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nora

Nora
MESSAGES : 948
AGE : 30
LOCALISATION : DUBLIN, IRLANDE.
EMPLOI : ETUDIANTE EN MEDECINE.
CITATION : « imagination is more important than knowledge » (einstein)
JUKE BOX : oasis. sebastien schuller. nina simone. nouvelle vague. ludovico einaudi. kid cudi. soley - pretty face. in this shirt - the irrepressibles. yann tiersen. young folk - peter, bjorn & john. the fray.
POINTS : 348

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 81 000€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (kon, marvel, JAMIE)
Voir le profil de l'utilisateur

They’re talking about you boy, but you still the same. (13/06 à 22h22) Empty
MessageSujet: They’re talking about you boy, but you still the same. (13/06 à 22h22)   They’re talking about you boy, but you still the same. (13/06 à 22h22) EmptyLun 11 Juin - 16:38

→ They’re talking about you boy, but you still the same.
le 13/06 à 22h22
avec Slavin.


L’adage ou la coutume au choix, dit qu’il faut une première fois à tout. Pour cela que plus tôt dans la matinée, j’ai émis l’idée d’aller faire un tour dans le jacuzzi. C’est que j’ai quasiment fais tout les lieux, toutes les pièces du château, sans vraiment avoir exploité toutes les ressources du SPA. Sans compter qu’il est clair dans ma tête que je n’irais pas dans la salle de sport. C’est pas mon truc. La salle de sport hein, pas le sport. J’préfère le sport dehors, en vrai, pas sur des machines, cloitré et abruti dans une salle. J’y vois de l’intérêt quand c’est vivant et interactif. Bref. Je monte à l’étage, passe la porte du dressing, me contorsionne dans une serviette pour enfiler mon maillot de bain bandeau, noir, à l’abri des millions de pairs d’yeux. On ne sait jamais. Je ne veux pas offrir un spectacle de nudité que ce soit à l’Irlande ou aux techniciens planqués derrières leurs écrans à se rincer l’œil. Une fois couverte, je me permets de lâcher un soupire de soulagement. J’attache mes cheveux en un chignon désorganisé, m’enveloppe dans cette même serviette avant de quitter la pièce. J’arpente les couloirs, et la seconde d’après j’arrive près du bassin d’eau chaude. Bassin d’eau chaude déjà occupé par un candidat. Aka le sauveur de demoiselle en détresse à deux doigts de (ne pas) se suicider. Je souris et m’approche. Je pose les mains sur le rebord, lui faisant face. « Je peux ? » je demande un sourire flottant sur mes lèvres. « Je promets de ne rien faire qui puisse intenter à ma vie » j’ajoute d’un ton faussement solennel traduisant mon amusement, un sourire mutin aux lèvres. Limite, j’aurais dû lever la main droite. Avec une telle promesse, il ne peut qu’accepter, franchement.
Evan

Evan
MESSAGES : 3137
AGE : 39
LOCALISATION : Paris
EMPLOI : Photographe.
CITATION : Some people are old at 18 and some are young at 90. Time is a concept that humans created
JUKE BOX : ac/dc › tnt - shaka ponk feat bertrand cantat › palabra mi amor - metallica › nothing else matters - nirvana › rape me - the doors › riders on the storm - korn › another brick on the wall - noir désir › les écorchés - the smiths › this charming man- muse › bliss - coldplay › trouble - pixies › here's comes your man- ac/dc › back in black - metallica › enter sandman- nirvana › in bloom - guns n' roses › paradise city - the rolling stones › angie - the kinks › you really got me.
POINTS : 193

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 5 000€
RELATIONS:
PARTENAIRE: ADIE
Voir le profil de l'utilisateur

They’re talking about you boy, but you still the same. (13/06 à 22h22) Empty
MessageSujet: Re: They’re talking about you boy, but you still the same. (13/06 à 22h22)   They’re talking about you boy, but you still the same. (13/06 à 22h22) EmptyMer 13 Juin - 15:01

La piscine : checked, le hamman : checked, le sauna : checked, les tables de massages : checked, le jacuzzi : ah bah non pas ckecked. Pourquoi pas d'ailleurs ? J'adore les jacuzzi, les petites bulles qui s'infiltrent dans le maillot et qui vous remontent dans tous le corps, c'est vrai que y'a pas plus agréable quant on y pense. Le jet trop fort qui vous détruit le dos plutôt que de vous détendre. Y'as pas à dire, c'est sans doute le meilleur endroit sur cette terre. Bon j'avoue qu'il a certains atout, j'sais pas pourquoi mais ce petit bassin a tendance à attirer les nanas en chaleurs, j'sais pas si ce sont les bulles ou bien l'heure chaude quoi qu'il en soit c'est qu'elles ne gardent jamais bien longtemps leur maillot là-dedans et on sait tous comment ça fini, surtout quand je suis dans les parages. Sauf que là si j'ai décidé d'enfiler un maillot et de me rendre dans le spa c'est surtout pour vérifier si l'eau s'infiltre ou non dans mon maillot. Parce qu'à entendre certains candidats, il est carrément génial ce machin. Mouais, moi j'suis encore septique. Même quand j'allume le mécanisme, je ne suis pas particulièrement convaincu de son degrés de perfection. C'est un jacuzzi somme tout banal, peut être un peu plus grand et un peu plus lumineux que ceux que j'ai eu l'occasion de côtoyer par le passer, mais rien de bien extraordinaire. Slavin, contrôleur qualité à votre service. D'ailleurs je me dis que ça doit être plutôt cool comme métier, genre y'a un mec qui est payé à foutre son cul dans un jacuzzi à longueur de journée, verre à cocktail à la main et QCM de l'autre, y'a pire comme job. C'est à ce moment là que mademoiselle la suicidaire décide de faire son apparition dans la pièce. Je l'accueille avec mon plus beau sourire. « Je t'en prie. » Je me décale afin de lui laisser un peu de place, parce qu'on peut dire que j'avais pris mes aises. Mais à vrai dire, ce serait bien mieux à deux que seul, j'en était certain. Sa réplique me fait rire. « C'est pas grave, je te sauveras de toute façon. » Avais-je dit tout en bombant mon torse de super-héros. J'vois pas très bien ce qu'elle aurait pu faire hormis essayer de se noyer de toute façon. Je me contorsionne légèrement, je me penche sur le bassin pour lui mâter outrageusement les fesses, hum. Je reprends ma place lorsque c'est fait et avant qu'elle ne dise quoi que ce soit, je lui offre mon plus beau sourire. « Vérification de routine. Alors, tu viens ? » Bah alors Nora, j'attends, qu'est-ce que tu fabriques.
Nora

Nora
MESSAGES : 948
AGE : 30
LOCALISATION : DUBLIN, IRLANDE.
EMPLOI : ETUDIANTE EN MEDECINE.
CITATION : « imagination is more important than knowledge » (einstein)
JUKE BOX : oasis. sebastien schuller. nina simone. nouvelle vague. ludovico einaudi. kid cudi. soley - pretty face. in this shirt - the irrepressibles. yann tiersen. young folk - peter, bjorn & john. the fray.
POINTS : 348

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 81 000€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (kon, marvel, JAMIE)
Voir le profil de l'utilisateur

They’re talking about you boy, but you still the same. (13/06 à 22h22) Empty
MessageSujet: Re: They’re talking about you boy, but you still the same. (13/06 à 22h22)   They’re talking about you boy, but you still the same. (13/06 à 22h22) EmptyJeu 14 Juin - 1:50

En attendant sa réponse, ma main va effleurer la surface striée de l’eau, doucement. Chaude. Forcément. Disons plutôt tiède. Et oui, j’attend forcément sa réponse. Parce que même s’il n’est pas le maitre de ces lieux, il n’en reste pas moins que je ne veux pas déranger et qu’il est arrivé en premier ici. Aussi, premier arrivé, premier servi ? C’est bien l’adage. Soit. Cependant, sa réponse est positive. Je souris. Le regarde ramasser ses deux jambes et bras, ouais, il légèrement pris ses aises. Formation étoile de mer, t’inquiètes. Slavin m’assure même me sauver dans tout les cas. « Il ne faut pas faillir à son rôle » je lui réponds mutine. Oui, oui, celui de super héros pour demoiselle en détresse. Aussi, je fais quelques pas en arrière, laissant glisser la serviette, jusqu’à mes mains, dans laquelle je suis enveloppée pour la poser sur les transats non loin. Et, reviens vers le jacuzzi. Après quoi, alors que je commande à mes jambes de se lever pour poser le pied sur la première marche de la petite échelle qui permet d’accéder à l’eau, celui-ci se penche excessivement pour me reluquer. J’arque un sourcil perplexe et m’arrête en pleine manœuvre. Là, j’ai comme un bug cérébral. J’essaie de comprendre ce que ca peut bien signifier. Ca se fait vraiment ? Je suis censée réagir comment ? J’ai pas trop le temps de mettre tout ça au clair dans ma tête qu’il m’annonce une vérification de routine. Je lève les yeux au ciel. Pervers. « Sinon quoi ? Il n’aurait pas été à ta convenance tu aurais détalé ? » je lui fais légèrement sarcastique, un fin sourire railleur aux lèvres, avant de poser les pieds dans le fond du bassin. « A moins que tu n’enquêtes secrètement sur le derrière celluliteux pour le compte de Toto&Lolo ? » j’ajoute un brin mystique avant d’immerger, disons m’asseoir face à lui, calant mon dos contre le rebord.

Evan

Evan
MESSAGES : 3137
AGE : 39
LOCALISATION : Paris
EMPLOI : Photographe.
CITATION : Some people are old at 18 and some are young at 90. Time is a concept that humans created
JUKE BOX : ac/dc › tnt - shaka ponk feat bertrand cantat › palabra mi amor - metallica › nothing else matters - nirvana › rape me - the doors › riders on the storm - korn › another brick on the wall - noir désir › les écorchés - the smiths › this charming man- muse › bliss - coldplay › trouble - pixies › here's comes your man- ac/dc › back in black - metallica › enter sandman- nirvana › in bloom - guns n' roses › paradise city - the rolling stones › angie - the kinks › you really got me.
POINTS : 193

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 5 000€
RELATIONS:
PARTENAIRE: ADIE
Voir le profil de l'utilisateur

They’re talking about you boy, but you still the same. (13/06 à 22h22) Empty
MessageSujet: Re: They’re talking about you boy, but you still the same. (13/06 à 22h22)   They’re talking about you boy, but you still the same. (13/06 à 22h22) EmptyVen 15 Juin - 12:16

Je me contente d'un sourire face à la répliqué de Nora, évident que je peux pas faillir à mon rôle de super héros, ou je ne sais quoi. Bah non parce que maintenant que je l'ai évoqué, j'vais devoir faire en sorte de m'y tenir et ce dans n'importe quelle condition. Par exemple si la jeune femme trébuchait malencontreusement sur le rebord du jacuzzi je serais dans l'obligation de sauter du bassin et de la secourir aussitôt. Oui bon, super-héros ou non je pense que je ne pourrais pas la laisser se vider de son sang sans réagir, j'suis pas un monstre. Et puis là j'sais pas trop ce qu'il me prends, je me redresse alors qu'elle s'apprête à entrer dans le bassin, moi je lui reluque les fesses. Oui bien sûr, c'est de cette manière qu'un homme est censé se comporter avec une jeune femme. Mais bien sûr. « Oh non je ne juge pas je regarde, tu me prends pour qui voyons ? » Je la regarde légèrement outré, alors que la seule personne qui pourrait l'être c'est elle et non moi, d'ailleurs j'aurais presque mérité qu'elle m'en colle une, vu mon manque évident de délicatesse. Quelle horreur, j'ai presque honte, mais je n'ai pas le temps de m'attarder sur mon propre sort qu'elle m'interroge déjà quant à mon geste. « Toto&Lolo c'est comme ça que tu les appelles les deux lourdingues de la prod ? » Et là je me mets à rire tandis que je reprends ma place initiale, alors qu'elle même s'installe au fond du bassin. « Mais ouais, ça m'intrigue cette histoire. En tout cas, c'est pas toi, il est parfait ton... Enfin tu vois. » J'suis carrément délicat ce soir c'est fou. Mon dieu, elle va finir par me sauter sur la tête pour me noyer, à moins que que je devrais le faire moi même. J'pense que si je reste la tête là dessous j'devrais pas mettre longtemps avant de suffoquer et de manquer d'air. « Hum sinon il a fait beau aujourd'hui non ? » Non j'crois qu'il a plut, mais bon, quitte à changer de sujet autant parler météo, c'est le coup classique.
Nora

Nora
MESSAGES : 948
AGE : 30
LOCALISATION : DUBLIN, IRLANDE.
EMPLOI : ETUDIANTE EN MEDECINE.
CITATION : « imagination is more important than knowledge » (einstein)
JUKE BOX : oasis. sebastien schuller. nina simone. nouvelle vague. ludovico einaudi. kid cudi. soley - pretty face. in this shirt - the irrepressibles. yann tiersen. young folk - peter, bjorn & john. the fray.
POINTS : 348

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 81 000€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (kon, marvel, JAMIE)
Voir le profil de l'utilisateur

They’re talking about you boy, but you still the same. (13/06 à 22h22) Empty
MessageSujet: Re: They’re talking about you boy, but you still the same. (13/06 à 22h22)   They’re talking about you boy, but you still the same. (13/06 à 22h22) EmptySam 16 Juin - 18:33

Les bras contre mon flanc, mes mains touchant l’espèce de rebord sur lequel je suis assise, je finis par m’immerger jusqu’aux épaules, soupirant légèrement. Et, quelques minutes plus tard, je sens déjà mes muscles se détendre. Ou alors, c’est l’idée que j’en ai. Simple illusion. Parce que ouais, à force de dire que les jacuzzis ca détend, ça relaxe, le cerveau s’imprègne de cette donnée si bien que même si ce n’est pas le cas, il va envoyer l’ordre aux muscles, au corps de manière large, de se détendre. Vous suivez ? Bref. Après quoi, le jeune homme tente de me rassurer -ouais c’est-ce qu’il fait on est d’accord ?- en me disant que non, grand dieu ! Évidemment qu’il ne juge pas, il ne fait que regarder. J’arque un sourcil perplexe en le dévisageant intriguée. Ouais, là, c’est le moment où je me demande si je dois rire, pleurer, ou lui en coller une. J’hésite tellement que je finis par ne rien faire. Parce que ouais, je ne sais pas ce qui est le pire…hm, très certainement un mixage des deux: genre je reluque et commente. Le gros lot. « Euh… » j’émets avec la tronche du parfait ignare, façon bug cérébral, lorsqu’il ajoute pour qui je le prends. « ... pour quelqu’un qui manque de finesse ? » je fais en finissant par esquisser un léger sourire. Après tout, nous sommes entourés de voyeur, pervers, fallait s’y faire. Du moment qu’ils ne dépassent pas les limites. Ceci dit, j’ai signé pour faire servir de divertissement aux téléspectateurs -triste réalité- qui nous regardent, je ne savais pas que cela comptait également intra-nid. « Eux-mêmes » j’approuve d’un hochement de tête pseudo désabusé, un poil consterné. Syssoï et Connor si je me souviens bien. Bref. Et, il rit. « Euh, ouais, non, c’est bon, merci ? je, j’ai compris. » je bafouille maladroitement histoire qu’il ne poursuive pas sur sa lancée. C’est embarrassant. Je détourne aussitôt, sensiblement, le regard vers ma droite. Pas super à l’aise avec ce genre de discussion, compliment, que sais-je d’autre. En revanche, j’en connais une qui en est friande s’il désire. Irène se ferait un plaisir, je suis sûre. Après quoi, Slavin enchaine météo. Ouais, genre météo météo. Mon regard se repose sur lui et j’éclate de rire. « Le temps était absolument dégueulasse… » je ris. « Sauf si tu parles des trois rayons de soleil dans les alentours de 13h48 » j’ajoute tout sourire. « Bon, à par cet artiste incompris, fainéant, et peu délicat, qui est Slavin ? » je demande sur le ton de la plaisanterie. Oui, ca fait presque un mois, et je connais même pas son âge. Imaginez. Qu’il me dise « c’est moi » et je le noie.
 

They’re talking about you boy, but you still the same. (13/06 à 22h22)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Anna Preston - Are you talking to me ?
» — I swear, I heard it talking to me ! ✤ REGH
» she's talking to angels couting the stars ; making a wish on a passing car △ STAN
» Heaven ◇ Hey weirdo, stop talking please; you're making my head hurt
» (harnie) - talking to the walls

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: Les différents chapitres :: Les chapitres :: CHAPITRE TROIS :: SAISON 7 :: Intérieur-