Partagez | 
 

 LA SOLITUDE CONSERVE NEUF ✰ 21/05/2012, 13:14

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Katell
MESSAGES : 614
EMPLOI : CHOOSE LIFE
CITATION : « LA TELEREALITE STIMULE UN PLAISIR SADIQUE... QUE J'EPROUVE MOI AUSSI D'AILLEURS... »
JUKE BOX : GARRY SCHYMAN - PRAAN

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 0€
RELATIONS:
PARTENAIRE: SAMI
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: LA SOLITUDE CONSERVE NEUF ✰ 21/05/2012, 13:14   Lun 21 Mai - 12:17


valentina, lundi 21 mai, treize heures. (semaine 2)
Une nuit venait de se passer après le prime, une nuit mouvementée, comme fut le prime d'hier. Ce dernier ne se termina pas exactement comme tout le monde l'aurait pensé... les rubriques ont fait pas mal de dégâts et ont ouvert les yeux à certains. Personnellement, ça ne m'avait pas atteint et je ne pense pas que ça soit dû au fait que je ne suis pas vraiment concernée. J'ai tendance à prendre du recul sur tellement de choses que maintenant, il est difficile d'arriver à me mettre en colère ou me changer d'état en aussi peu de temps. Enfin, nous allons pas parler de cette soirée pendant trente ans, du moins moi j'allais éviter, ça en parlait déjà bien assez dans la maison. Je décide d'ailleurs d'aller faire un tour à la plage. Je chope ma serviette dans le dressing et la crème solaire, l'outil inévitable quand tu vois la couleur de ma peau. J'étais pieds nus, j'allais donc m'aventurer à la yannick noah dans le jardin. La plage n'était autre qu'un grand lac en forme de huit au loin de la maison. Un endroit plutôt calme, mais surtout très reposant. L'eau a un effet très positif sur ma personne et cet endroit m'était particulièrement cher. Être si proche de la nature, c'était limite jouissif. Il ne faisait pas une chaleur à en crever, mais assez pour bronzer et ne pas avoir froid à ne rien faire allongé sur sa serviette, tu vois? J'arrive donc à l'endroit souhaité et à part deux trois individus au loin, il n'y avait personne. Pas étonnant, je m'arrange en général pour ne pas y aller en même temps que les autres, du moins j'essaye. À peine arrivée, je pose ma serviette à côté d'une autre. Ce n'était pas spécialement par envie, mais plutôt parce que c'était le seul endroit où il y avait du soleil, car à cause des nombreux arbres autour, il y avait beaucoup d'ombre. «je ne suis pas une voisine encombrante, t'en fais pas.» je la rassure de mon mieux. Ou peut-être est-ce juste envie de discuter? Je ne sais pas, je discernais pas trop ces deux options. Moi, pas encombrante? J'aurais pu rajouter comparé à certains, car je ne me considère pas spécialement de bonne compagnie non plus. «j'espère juste que tu n'es pas allergique à la nicotine» j'allume une clope. Oui, en effet ça contraste pas mal avec le côté très naturel et sans vraiment pollution du lac, mais ces derniers temps, je ne pouvais plus m'en passer, je devenais accro à la nicotine, mon dieu. Je n'allais pas non plus en fumer non stop, de toute manière j'en avais qu'une entre mes lèvres et le reste était resté dans le salon.
avatar

Valentina
MESSAGES : 1946
AGE : 29
LOCALISATION : ITALIE LA PLUS PART DU TEMPS.
EMPLOI : DR ET CHERCHEUSE EN BIOLOGIE MOLECULAIRE

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 0 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: NEMO PUIS HAMAD ET MARCUS.
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: LA SOLITUDE CONSERVE NEUF ✰ 21/05/2012, 13:14   Lun 21 Mai - 23:10

Jolie matinée, jolie solitude. Elle mange, se lave, s'habille en faisant un effort considérable ne mettant l'unique short qu'elle a dans ses vêtements attendez vous l'imaginez se promener jambes nues ? Oh la, c'est bien trop difficile pour elle. Mais là, elle fait un énorme effort mais histoire de ne pas subir le regard des autres rapidement quand elle est habillé elle part se cacher dans la nature. Se cacher littéralement elle se dit que là elle pourra facilement éviter le monde non ? Mais en faite non, il y a pas mal de personne qui se balade dans la forêt, les écuries sont déjà occupé, les remparts aussi, alors elle se dirige tranquillement vers le lac et découvre une plage vide. Elle retourne vers le château pour aller prendre une serviette de plage elle n'y avait pas pensé sur le moment. Elle revient rapidement et constate que la place est libre, avec un plaisir non dissimulé. Elle dépose délicatement la serviette sur la sable, elle aurait aimé pouvoir dire la sable chaud mais malheureusement il ne fait pas une chaleur assez extrême pour que e soit le cas. Quand bien même ça reste tout à fait agréable. Elle pose son derrière sur la serviette et se laisse bercer par les odeurs et les son de la nature. Elle n'est pas très musique certains aurait eu le réflexe de subtilisé un des baladeurs mis à disposition par la production dans la salle information, mais elle non. Elle est bien mieux soit avec un bouquin soit avec rien de particulier pour l'occupé. Elle peut s'occuper toute une journée rien qu'en regardant l'eau clair du lac, les plantes et les insectes avoisinant. Elle est tellement prise dans ses pensées qu'elle ne se rend pas compte qu'une serviette vient se déposer délicatement au coté de la sienne. Ce n'est que le son de la voix de la demoiselle qui la fait sortir de ses 'rêveries'.  «je ne suis pas une voisine encombrante, t'en fais pas.» Dit-elle. L'italienne tourne sa tête tranquillement et plaque un sourire de bienvenue sur son visage. En réalité ça n'a pas l'air d'un véritable sourire c'est juste pour paraître avenante. « Bonjour. » dit-elle de sa voix douce. «j'espère juste que tu n'es pas allergique à la nicotine» Elle arque un léger sourcil voyant la demoiselle sortir et allumer sa cigarette sans même attendre une réponse de sa part. « Je ne pense pas. » dit-elle machinalement. Elle n'a jamais fumé de sa vie et aucun de ses rares amis ne fument elle est donc rarement en présence de cigarette. « Est-ce que ça a un goût si particulier pour qu'autant de personne veulent y goûter ? » elle ne trouve ça clairement pas attractif, pas du tout. En plus ça vous mange les poumons, à quoi bon goûter si c'est pour devenir accro et finir entre quatre planches à l'âge de 50 ans.
avatar

Katell
MESSAGES : 614
EMPLOI : CHOOSE LIFE
CITATION : « LA TELEREALITE STIMULE UN PLAISIR SADIQUE... QUE J'EPROUVE MOI AUSSI D'AILLEURS... »
JUKE BOX : GARRY SCHYMAN - PRAAN

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 0€
RELATIONS:
PARTENAIRE: SAMI
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: LA SOLITUDE CONSERVE NEUF ✰ 21/05/2012, 13:14   Mar 22 Mai - 12:55

J'avais déjà aperçu ma camarade, mais je n'avais encore jamais eu l'occasion de lui parler. Je me souviens d'elle, son coup de gueule contre l'alcool lors du premier prime.. enfin je crois? Elle m'avait plutôt questionnée sur le moment et malgré que j'ai trouvé son comportement plutôt déplacé, j'avais bien aimé sa détermination. Se lancer sur ce point est plutôt suicidaire, faut pas se leurrer, mais ça n'avait pas eu l'air de la déranger. Suite à son "bonjour" je décide de connaître son prénom. «tu es?» je la regarde droit dans les yeux, elle a un visage disons atypique qui m'intrigue. « Est-ce que ça a un goût si particulier pour qu'autant de personnes veulent y goûter ? » je souris quant à sa question. Combien de fois on avait pu me poser ce genre de questions rhétoriques. On sait tous que la cigarette c'est mauvais pour la santé, qu'en fumant on se détruit les poumons, mais je pense que la sensation de fumer est au-dessus de tout ça. Disons qu'un fumeur ne prend pas en compte les risques futurs de la cigarette, pas dans son intégralité. Je ne me considérais pas comme dépendante, quoi que... est-ce qu'il y avait vraiment un stade où on pouvait se considérer accro? Généralement ça vient avec le temps, tu commences par en fumer très peu, tu finis par en fumer dix par jour... ironiquement je lui réponds. «fumer permet d'enrichir les relations sociales, on peut rencontrer des médecins, des pneumologues, des cancérologues et pour les plus tenaces : des chirurgiens...» j'avais appris à en rire plutôt qu'autre chose. Dans le fond, là-encore j'avais un comportement plutôt détaché. Je fumais sans spécialement de raisons précises, j'aimais sûrement ça, sinon qu'est-ce que je ferais avec une clope au bec. Je rajoute dans la minute qui suit. «et puis l'état serait en détresse sans les taxes de la cigarette.» c'est d'ailleurs ainsi que le stade olympique a été payé, grâce aux fumeurs... indirectement. Tu y crois toi? Je l'observe. Personnellement je reste assise sur ma serviette. Je n'ai pas changé de comportement ni même d'expression. Je crois que j'avais pour habitude de rester intact. Comme-ci rien ne m'atteignait. «la cigarette permet de lutter contre l'ennui, les ennuis, voire le désespoir.» Voilà finalement ma réponse à sa question... je crois que c'était ça. Habituellement je n'avais pas besoin de cette substance contre l'ennui, mais il se trouve, qu'après y avoir goûté comme elle dit si bien, j'ai tout simplement envie de recommencer. C'est un passe-temps quand on ne sait pas quoi faire, quand on s'ennuie, c'est bien quand tu es désespéré, fumer libère des préoccupations, libère l'esprit... Là-encore, ces représentations sont directement en lien avec la dépendance, rien dans la cigarette n'a de vertu antidépressive. En tout cas, je ne m'étais pas mise à fumer pour faire comme tout le monde, ni même pour mieux m'intégrer. Voilà un argument qui ne me correspondait absolument pas. Je ne fumais pas non plus pour évacuer mon stress, je fumais pour avoir un certain bien-être, comme-ci ça faisait du bien. Mais sans raisons particulières qui permettent de comprendre comment...
avatar

Valentina
MESSAGES : 1946
AGE : 29
LOCALISATION : ITALIE LA PLUS PART DU TEMPS.
EMPLOI : DR ET CHERCHEUSE EN BIOLOGIE MOLECULAIRE

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 0 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: NEMO PUIS HAMAD ET MARCUS.
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: LA SOLITUDE CONSERVE NEUF ✰ 21/05/2012, 13:14   Jeu 24 Mai - 19:08

«tu es?» Lui demande-t-elle en la regardant d'une manière assez étrange, sans gêne un peu. Une manière dont fait preuve souvent Valentina lorsque le physique d'une personne l'intrigue ou que même la personne en elle même l'intrigue. Elle plisse les yeux et sans même répondre à sa question lui en pose une sur son addiction certaine à la cigarette. Il y a bien des choses qu'elle en comprend pas dans ce monde et la cigarette en fait partie mais peut être que si elle connaissait l'effet que ça fait elle comprendrait mieux la chose. Son ignorance sur ce sujet lui va parfaitement. «fumer permet d'enrichir les relations sociales, on peut rencontrer des médecins, des pneumologues, des cancérologues et pour les plus tenaces : des chirurgiens...» Vu sous ce point. Elle sourit sincèrement l'humour de la jeune femme lui plaît. Peut être parce qu'elle le comprend contrairement à certaines choses.. certaines blague qui lui passe au dessus parce qu'elle manque clairement d'humour la petite sérieuse, toujours sérieuse. «et puis l'état serait en détresse sans les taxes de la cigarette.» Pas faux une nouvelle fois, elle dit donc contribué à la pérennité de leur état. Elle sourit une nouvelle fois. Elle se dit, qu'elle n'a pas à la craindre, dans le sens où elle ne semble pas le genre de personne qui va essayer de la démolir parce qu'elle paraît plus faible que certain. Donc tout va bien. «la cigarette permet de lutter contre l'ennui, les ennuis, voire le désespoir.» Ah la voilà la réponse pleine de sincérité qu'elle attendait. Elle sourit de plus belle. « Je comprend, moi je suis dépendante aux études, à l'apprentissage. Pour oublier le reste. » Elle se surprend face à la sincérité de sa phrase. Elle ne l'a encore dit à personne ici, parce que ce qu'elle insinue c'est que tout ça, toutes ses études, son apprentissage dont elle est fière ce n'est qu'un moyen pour elle d'oublier, ou plutôt de ne pas penser à certaines choses. Elle lui offre un sourire timide. « Je suis Valentina et toi ? » Elle croit que c'est Kathy ou un truc comme ça, mais elle ne voudrait surtout pas se tromper alors autant lui demander. Puis d'une manière totalement innatendue elle ajoute. « Tu crois que je devrais essayer ? » de fumer ? Est-ce que ça vaut la peine d'essayer ? Ou alors elle peut continuer de vivre dans l'ignorance de cette 'expérience'. Et voilà qu'elle se rappelle de sa conversation avec Swann, la vie est faite d'expérience et donc en somme sa vie à elle n'a pas encore commencé.
 

LA SOLITUDE CONSERVE NEUF ✰ 21/05/2012, 13:14

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LA SOLITUDE CONSERVE NEUF ✰ 21/05/2012, 13:14
» L'armée full boîte de conserve du métalkramé
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» Un Parti Politique Flambeau neuf!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: Les différents chapitres :: Les chapitres :: CHAPITRE TROIS :: SAISON 7 :: Extérieur-