GIOANOUCHKACESARLUCYPENNYZIYANSIDKARLAACHANAALYCRISTOPHERRHEA
FAWNGOLSHIFTEHLINADASHRICHARDBASTIANLEONJOAQUIMMAZEJULIETTEULISESTIMEO
Partagez
 

 I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Síomha

Síomha
MESSAGES : 788
AGE : 32
EMPLOI : ANIMATRICE.
CITATION : NOT YOURS. NEVER WAS.
POINTS : 66

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE:
RELATIONS:
PARTENAIRE:
Voir le profil de l'utilisateur

I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27 Empty
MessageSujet: I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27   I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27 EmptyLun 12 Mar - 20:18

Le 14 mars, 13h27, en compagnie d'Esther.
Ce n'est un secret pour personne: dans la vie, il faut se nourrir. Pourquoi ? Pour vivre. Certains vivent pour manger, mais ce n'était pas le cas de la blonde. Devoir s'alimenter était plus contraignant qu'autre chose selon elle et si elle pouvait s'en passer, ça serait avec plaisir. Malheureusement, elle savait pertinemment que laisser son estomac crier famine pendant plusieurs jours n'était pas bon pour sa santé. Elle l'avait appris d'une manière bien pénible et ne comptait pas recommencer la même chose. Si bien que oui, elle était planquée dans le cellier pour manger. Le fessier bien posé sur la machine à laver, les jambes croisées, elle dévorait petit à petit le contenu de son assiette, sans grand enthousiasme. Où était le truc excitant dans le fait de manger de toute façon ? Fredonnant une chanson, qui lui était inconnue, entre deux bouchées, elle appréciait soudainement ce calme. Cette solitude était agréable, là, maintenant. Elle l'était toujours, bien entendu, mais étrangement, à cet instant, elle l'était d'autant plus. Passons. Elle continuait de remplir son estomac, bouchée après bouchée jusqu'à ce que la porte s'ouvre. La blonde tourna le regard, observa sa camarade. Esther. Elle entretenait une relation étrange avec elle. La poupée avait presque apprécié la blonde. Elle ne savait pas trop. Toujours est-il qu'elle ne lui avait pas parlé depuis pas mal de temps, ce qui lui convenait très bien et si ça pouvait continuer, ça serait très bien. Malheureusement, vu le regard insistant qu'elle lui lançait, elle en douterait presque. Síomha leva un sourcil, l'air de dire « qu'est-ce que tu me veux ? ». C'était quoi, le truc ? Le fait de voir la blonde manger ? D'accord, ça peut paraître étonnant, mais elle n'est pas surhumaine et elle devait manger, elle aussi. Véridique.
Esther

Esther
MESSAGES : 3318
AGE : 29
LOCALISATION : dublin.
EMPLOI : maman à temps plein.
JUKE BOX : ARCADE FIRE - my body is a cage. KANYE WEST FT. JOHN LEGEND - blame game. ELLIE GOULDING - guns and horses. EMPIRE OF THE SUN - walking on a dream. BON IVER - can't make you love me. DRAKE - take care. SKRILLEX - scary monsters and nice sprites. LYKKE LI - get some. ED SHEERAN - kiss me.
POINTS : 866

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 0 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: cooper
Voir le profil de l'utilisateur

I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27 Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27   I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27 EmptyLun 12 Mar - 23:40

J’avais faim. Tout le temps. Je devais surement avoir pris un peu de poids depuis le début de l’aventure parce que j’avais bien l’impression de toujours être entrain de manger. Alors que j’étais coucher sur mon lit à lire un livre, mon ventre se mit à crier famine. En même temps, j’avais passé l’heure du diner, trop passionné par Tristan & Iseult. Mais je voulais le terminer, et il ne restait que quelques pages. Une fois la dernière ligne lu, je me levai, déterminée à aller à la cuisine. Pour une fois, je n’avais pas trop envie de faire quelque chose de complexe. Seulement me trouver quelque chose à grignoter, à me mettre sous la dent. J’ouvris d’abord le frigo, mais rien ne m’intéressait. J’allai donc vers le cellier, me disant que j’y trouverai peut-être quelque chose d’intéressant. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je vis Siomha, seule, entrain de manger son repas. Pourquoi ne pas manger à table comme tout le monde. Était-elle obligée de rester tout le temps à l’écart des autres ? En même temps, je l’admirais, d’être aussi distante. J’aimerais parfois être comme elle. Parfois, je dis bien. Elle me lança un regard voulant dire qu’est-ce que je pouvais bien lui vouloir. « Je suis simplement venu chercher quelque chose à manger. » dis-je en réponse à celui-ci. Je tirai le bras pour prendre un paquet de biscuit. Ce n’était pas le meilleur repas, mais c’était ce que j’avais envie de manger. J’étais pour sortir lorsque je changeai finalement d’idée. Je me donnai un élan et m’installai à ses côtés, un petit sourire aux lèvres. Cela devait la faire bien chier que je décide de rester en sa compagnie. M’en fou. « J’ai un truc à te demander. Rien par rapport à ta vie personnelle, je te rassure. » commençais-je donc en la regardant doucement, ouvrant le paquet de biscuit pour en prendre un à l’intérieur. « J’ai besoin que tu m’aides. » lâchais-je finalement, me demandant si elle allait accepter.
Síomha

Síomha
MESSAGES : 788
AGE : 32
EMPLOI : ANIMATRICE.
CITATION : NOT YOURS. NEVER WAS.
POINTS : 66

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE:
RELATIONS:
PARTENAIRE:
Voir le profil de l'utilisateur

I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27 Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27   I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27 EmptyMar 13 Mar - 2:29

Portant une nouvelle fois sa fourchette à sa bouche, la belle regardait Esther. Allez savoir ce qu'elle venait faire ici, celle-là. La blonde eut rapidement la réponse à son interrogation silencieuse puisqu'elle expliqua venir chercher quelque chose à manger. Ah. Et elle s'empiffrerait donc de biscuits. Pas sûr que ça soit véritablement la chose à manger, mais soit. Elle pouvait bien faire tout ce qu'elle souhaitait après tout. Síomha préférait largement son plat à elle, cela dit. Bien plus équilibré. Et malgré ses sales habitudes alimentaires, oui, elle prenait très à cœur de manger équilibré. Il n'y avait pas grand chose à comprendre sur le sujet, c'était comme ça, c'est tout. Et alors qu'elle avait intérieurement espéré que sa camarade décamperait une fois son paquet de gâteau en main, voilà qu'elle venait s'installer à côté de la blonde. Soupir. Elle tourna le regard vers elle. Qu'est-ce qu'elle pouvait bien lui vouloir encore ? Lui demander un truc, donc. Ah. Rien sur sa vie personnelle, cela dit. Voilà une bonne chose à savoir: enfin quelqu'un qui captait qu'elle ne souhaitait pas parler d'elle. Qu'elle continue. Et voilà qu'Esther avoua avoir besoin de l'aide de Síomha. Tant c'était inattendu et saugrenu, elle faillit s'étouffer avec sa nourriture. Presque seulement. Elle fronça les sourcils, se demandant comment elle avait peu faire penser à la petite poupée qu'elle était en mesure de l'aider. Cela dit, elle devait avouer qu'elle fut prise d'une légère curiosité. Légère seulement, oui. Il ne faudrait pas non plus accorder trop d'importance à la situation hein. « Ta naïveté se confirme avec le temps. » souffla-t-elle en reposant son regard sur le mur d'en face. Oui, vraiment, Esther était d'une naïveté inquiétante. Elle vivait vraiment au pays des bisounours, cette nana. « Mais pour te prouver ma grandeur d'âme, je veux bien t'accorder deux minutes pour te faire croire que je pourrais peut-être t'aider. » Traduction: vas-y, parle. Puisque malgré son ton ironique, oui, Esther devrait prendre ça pour un genre d'accord étrange. La blonde ne pouvait pas faire mieux, non. En même temps, c'était bien la première fois qu'on lui demandait de l'aide pour quelque chose alors... et puis, deux minutes, c'est déjà pas mal, non ?
Esther

Esther
MESSAGES : 3318
AGE : 29
LOCALISATION : dublin.
EMPLOI : maman à temps plein.
JUKE BOX : ARCADE FIRE - my body is a cage. KANYE WEST FT. JOHN LEGEND - blame game. ELLIE GOULDING - guns and horses. EMPIRE OF THE SUN - walking on a dream. BON IVER - can't make you love me. DRAKE - take care. SKRILLEX - scary monsters and nice sprites. LYKKE LI - get some. ED SHEERAN - kiss me.
POINTS : 866

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 0 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: cooper
Voir le profil de l'utilisateur

I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27 Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27   I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27 EmptyMar 13 Mar - 4:22

« Ta naïveté se confirme avec le temps. » Je soupirai en l’entendant. « C’est ce qu’on dit. » Je ne voyais pas en quoi ma demande était naïve. Mais oui, je l’étais et je l’avais toujours été. Il n’y avait rien de nouveau pour moi dans cette déclaration. Je mangeai un biscuit, regardant devant moi, attendant encore qu’elle confirme vouloir m’aider, même si elle ne savait pas en quoi cela consistait. « Mais pour te prouver ma grandeur d'âme, je veux bien t'accorder deux minutes pour te faire croire que je pourrais peut-être t'aider. » Deux minutes. Ce n’était pas beaucoup. Enfin, au moins elle acceptait, c’était déjà bien. En fait, j’avais décidé de lui demander de l’aide un peu sur un coup de tête. Ce n’était pas quelque chose auquel j’avais pensé longtemps avant. Mais en voyant la jeune femme, cela m’avait donné l’idée. « J’aimerais que tu m’aides à être plus distante. Plus froide. À ne pas me laisser affecter d’un rien. » commençais-je donc, finalement un peu timide de ma demande. Elle allait me prendre pour une folle surement. Et elle allait se pousser, prétextant qu’elle ne pourrait rien pour moi. Ce qui était peut-être vrai. Mais ça ne coûtait rien d’essayer. « Je ne veux pas devenir comme toi. J’aimerais seulement pouvoir arrêter de me prendre la tête. Ne plus me soucier de ce que pense les autres de moi. » ajoutais-je, tournant ma tête vers elle pour plonger mon regard dans le siens. « Comment est-ce que tu fais ?» dis-je finalement, laissant le silence gagner la pièce. Ces derniers temps, j’avais laissé mes sentiments me submerger. J’ai toujours été quelqu’un de sensible, mais j’ai l’impression que je le suis encore plus à l’intérieur de ce château.
Síomha

Síomha
MESSAGES : 788
AGE : 32
EMPLOI : ANIMATRICE.
CITATION : NOT YOURS. NEVER WAS.
POINTS : 66

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE:
RELATIONS:
PARTENAIRE:
Voir le profil de l'utilisateur

I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27 Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27   I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27 EmptyMar 13 Mar - 13:31

Et le concours de stupidité est finalement remporté par... Esther ! Toutes mes félicitations. Tss. Non, parce que bon, qu'elle demande de l'aide à Síomha, d'accord. A la rigueur, si c'était pour savoir comment elle coiffait ses cheveux le matin, ça serait éventuellement possible de l'aider, mais ça ? Vraiment ? Elle lui demandait vraiment des conseils pour être plus froide ? C'était quoi ? Une blague ? « Tu t'es entrainée longtemps pour réussir à dire autant de conneries à la minute ? » fut la première chose qu'elle trouva à répliquer face à ces idées idiotes. Vouloir devenir plus comme Síomha... qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre. Tss. Elle n'était pas professeur dans la froideur et ne donnait pas des cours pour débutant. Et comment elle faisait quoi ? Être elle-même ? Facile, elle restait qui elle était. Et non, elle n'allait pas pouvoir aider Esther. On n'apprend pas à être plus distant ou à ne pas se fier aux regards des autres. Soit on est ainsi, soit ne l'est pas. Síomha l'était, Esther ne l'était pas. Et la blonde n'allait pas aider sa camarade dans cette quête du « je ne veux plus sentir les choses désagréables », c'est pas comme ça que ça marche. A vrai dire, qu'elle puisse penser rien qu'une seconde qu'être un peu comme la blonde était une bonne chose... Tss. Elle mériterait des claques. Soupir. Elle tourna de nouveau le regard vers Esther puis leva les yeux au ciel. Une énigme, cette nana, une énigme.
Esther

Esther
MESSAGES : 3318
AGE : 29
LOCALISATION : dublin.
EMPLOI : maman à temps plein.
JUKE BOX : ARCADE FIRE - my body is a cage. KANYE WEST FT. JOHN LEGEND - blame game. ELLIE GOULDING - guns and horses. EMPIRE OF THE SUN - walking on a dream. BON IVER - can't make you love me. DRAKE - take care. SKRILLEX - scary monsters and nice sprites. LYKKE LI - get some. ED SHEERAN - kiss me.
POINTS : 866

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 0 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: cooper
Voir le profil de l'utilisateur

I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27 Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27   I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27 EmptyMer 14 Mar - 6:44

« Tu t'es entrainée longtemps pour réussir à dire autant de conneries à la minute ? » Et j’avais ma réponse. J’aurais du m’y attendre. Comment Siomha pourrait me venir en aide. C’était vrai, elle avait raison, je venais de lui demander une connerie. Pourtant j’étais sérieuse. Et j’avais bien spécifié que je ne voulait pas devenir comme elle. C’est seulement que je ne voulais plus me laisser marcher sur les pieds. Je ne voulais plus être aussi faible à cause de tous mes sentiments. Je soupirai. Le pire c’était que même si elle avait eu l’intention de dire quoi que se soit comme conseil, j’aurais adoré les entendre, mais je n’aurais probablement pas été capable de les mettre en application de toute façon. « Le pire, c’est que je suis sérieuse. Et toi, tu tournes tout ce que je dis à la blague. » dis-je finalement à la blonde en plongeant mon regard dans le siens. Oui, c’était étrange comme demande, je le savais bien. Mais cela ne valait rien de me donner une réponse décente. Un simple: Je ne peux rien pour toi aurait très bien pu faire l’affaire dans cette situation. Et j’aurais compris. Enfin, j’aurais peut-être oser lui demander pourquoi, mais encore là, je ne pouvais prévoir des choses qui n’arrivait pas. Et puis, j’avais l’impression que malgré tous les efforts que je pouvais faire pour me rapprocher de la jeune femme, rien ne fonctionnait. « C’est la manière la plus facile hein ? De se bloquer de toute émotion. De ne pas laisser le passé affecter ce que nous sommes maintenant. Tu ne me crois peut-être pas, mais j’aimerais ça pouvoir être comme ça, je le répète. Et pense ce que tu veux, je m’en fou. » décidais-je donc de dire à Siomha, alors qu’au contraire, je ne m’en foutais pas. Je ne me foutais jamais de rien n’y de personne. Et la blonde devait bien s'en douter aussi.
Síomha

Síomha
MESSAGES : 788
AGE : 32
EMPLOI : ANIMATRICE.
CITATION : NOT YOURS. NEVER WAS.
POINTS : 66

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE:
RELATIONS:
PARTENAIRE:
Voir le profil de l'utilisateur

I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27 Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27   I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27 EmptyMer 14 Mar - 15:20

Bien sûr qu'elle prenait les paroles d'Esther à la dérision. Puisqu'elle était visiblement stupide. Elle ne voyait pas ce qu'elle pourrait bien apprendre d'elle. C'était idiot de sa part de venir avec une telle requête. C'était vraiment idiot de vouloir changer. Et quand bien même, c'était là son choix, elle était bête de demander de l'aide à la blonde pour une chose pareille. Elle croyait quoi ? Qu'elle allait pouvoir lui apprendre l'art de la froideur ? A croire qu'elle se foutait de la gueule du monde, cette poupée. « Peut-être parce que ce que tu dis est stupide. » trancha-t-elle simplement lorsqu'elle affirma être sérieuse. Puis, elle continua. Si c'était plus simple de ne rien ressentir ? Pensait-elle vraiment que c'était plus simple ? Pensait-elle vraiment qu'elle ne ressentait rien ? Elle croyait que la vie de Síomha était un long fleuve tranquille ? Que tout était beau et paisible parce qu'elle ne se fiait pas aux regards des autres ? Et elle croyait quoi, qu'il y avait un bouton magique pour choisir comment être ? Esther ne pourrait pas changer du jour au lendemain et c'était bien simple, elle n'avait besoin des conseils de personne. Si elle voulait changer, qu'elle devienne la personne qu'elle souhaitait être, plutôt que de vouloir calquer sur une personnalité relativement éloignée de la sienne. Interpelée par ses paroles, la blonde descendit de son perchoir pour se positionner devant Esther, toujours assise là. « Tu crois que je ne ressens rien du tout ? Tu as tort. Je ressens. Et ce n'est pas très agréable. » Elle chercha une seconde le mot précis pour décrire ce qu'elle ressentait constamment. « Le vide. L'ennui. Voilà ce que je ressens. » Tout simplement. C'était bien cela qui la rendait si froide, qui faisait que rien ne l'atteignait et tout ce qui s'en suivait. Elle était vide de sentiment. Mais paradoxalement, cette sensation de vide s'apparentait à un sentiment, une émotion. Pourtant, c'était bien cela qu'elle ressentait. C'était un vide pesant, lourd, un poids, une enclume. « Et mon cœur ? » Elle attrapa la main de sa camarade, tout en continuant de fixer son visage son poupée, amenant la main d'Esther à l'endroit où se trouvait son cœur. Comme pour lui montrer qu'elle en avait bien un et qu'il battait, qu'il ne ratait aucune pulsation. Comme pour lui montrer qu'elle n'était pas un robot comme beaucoup pourraient le penser. « Je ne le sens pas. Je sais qu'il est là, je sais qu'il bat, mais je ne le sens pas. C'est comme s'il n'y avait plus rien, comme si ce n'était qu'un emplacement conçu au hasard, un appartement qui n'a pas été loué. Je sais que j'ai un cœur, sinon, en toute logique, je ne vivrais pas. Et je sais que je suis vivante. Mais je ne me sens pas vivante. Je respire, mais je ne suis pas vivante. » Elle était une épave, un déchet. Rien de plus. Sa vie s'était terminée depuis longtemps, elle ne vivait plus. C'était tout. Voilà ce qu'elle ressentait. Elle laissa retomber la main d'Esther. Putain, Síomha devait arrêter de parler, parfois. Elle n'aimait pas faire part de ses ressentis à qui que ce soit. Elle regrettait déjà cette confession. « Alors vouloir apprendre la moindre chose de moi ? T'es conne ou quoi ? » Traduction: je ne vais pas te laisser faire la plus grosse erreur de ta vie en te laissant t'influencer par ma personne.
Esther

Esther
MESSAGES : 3318
AGE : 29
LOCALISATION : dublin.
EMPLOI : maman à temps plein.
JUKE BOX : ARCADE FIRE - my body is a cage. KANYE WEST FT. JOHN LEGEND - blame game. ELLIE GOULDING - guns and horses. EMPIRE OF THE SUN - walking on a dream. BON IVER - can't make you love me. DRAKE - take care. SKRILLEX - scary monsters and nice sprites. LYKKE LI - get some. ED SHEERAN - kiss me.
POINTS : 866

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 0 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: cooper
Voir le profil de l'utilisateur

I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27 Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27   I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27 EmptyJeu 15 Mar - 7:07

« Peut-être parce que ce que tu dis est stupide. » Oui, vas-y Siomha. Dis encore et encore à quel point je suis stupide. Cela ne m’affectait pas. Au moins, cela ne m’affectait plus. Je levai les yeux au ciel juste avant que la demoiselle descende et se place directement en face de moi. Je ne comprenais pas pourquoi elle avait besoin de me regarder de cette façon, mais j’avais l’impression que pour une fois, elle n’allait pas se contenter de garder le silence. « Tu crois que je ne ressens rien du tout ? Tu as tort. Je ressens. Et ce n'est pas très agréable. Le vide. L'ennui. Voilà ce que je ressens. » Je ne la lâchais plus des yeux maintenant. Je ne regrettais pas ce que j’avais dit. Je ne regrettais pas ce que je lui avait demandé, malgré ce qu’elle me confiait en ce moment même. Parce que même si elle ne veut pas parler d’elle, même si elle ne veut qu’on s’intéresse à elle, j’avais devant moi une Siomha différente de ce qu’elle prétendait être. Elle me dirait surement que j’ai tord. Et c’était peut-être vrai aussi. Mais pour une fois, je ressentais un peu de la détresse que moi aussi j’avais. Interprété différemment, mais cela reste la même détresse. « Et mon cœur ? » Oui son coeur, je voulais qu’elle me parle de son coeur. Elle prit ma main et la déposa à l’emplacement de celui-ci. Il battait très bien. Je n’en avais jamais douté. « Je ne le sens pas. Je sais qu'il est là, je sais qu'il bat, mais je ne le sens pas. C'est comme s'il n'y avait plus rien, comme si ce n'était qu'un emplacement conçu au hasard, un appartement qui n'a pas été loué. Je sais que j'ai un cœur, sinon, en toute logique, je ne vivrais pas. Et je sais que je suis vivante. Mais je ne me sens pas vivante. Je respire, mais je ne suis pas vivante. » Je l’écoutai attentivement, buvant à même ses paroles. Elle ne m’avait jamais autant parlé. Ses paroles, ses mots. Tout me donnait un frisson dans le dos. Elle venait de me glacer le sang. Non, je ne voulais évidemment pas être comme ça. Je l’avais, dans un sens, mis en colère avec ma demande. Elle m’avait ainsi montré un point faible, qui me touchait énormément. Je ne pouvais laisser quelqu’un avec un si grand mal de vivre sans ne rien faire, sans ne rien dire. C’était plus fort que moi. « Alors vouloir apprendre la moindre chose de moi ? T'es conne ou quoi ? » Je baissai finalement les yeux, ne supportant plus ce contact visuel beaucoup trop intense. « Oui, je suis surement conne finalement. Mais tu viens, malgré toi, de m’apprendre quelque chose. » lâchais-je finalement, après avoir gardé le silence aussi longtemps. Je soupirai discrètement, replongeant mon regard dans le sien. Je levai ma main pour la déposer à l’endroit exacte où elle l’avait fait elle-même, quelques secondes plus tôt. Puis j’approchai lentement mon visage du sien, ne sachant pas exactement pourquoi je faisais tout cela. Un besoin, une nécessité soudaine. Je déposai finalement mes lèvres contre les siennes avec de la tendresse et de la douceur comme peu ne l’imagine. C’était comme si j’avais le sentiment de devoir lui faire comprendre qu’elle était en vie. De lui faire comprendre qu’elle pouvait compter pour quelqu’un. Parce qu’elle m’avait trouvé énervante depuis le début de l’aventure, mais je n’avais pas changé mon opinion sur elle. Oui, j’avais entendu comment elle agissait, oui j’étais au courant de sa réputation. J’en parlais moi-même. Mais reste que j’avais toujours vu quelque chose en elle, qu’elle même ne voulait pas voir. Et cette douceur, cette tendresse, je voulais qu’elle en prenne conscience.
Síomha

Síomha
MESSAGES : 788
AGE : 32
EMPLOI : ANIMATRICE.
CITATION : NOT YOURS. NEVER WAS.
POINTS : 66

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE:
RELATIONS:
PARTENAIRE:
Voir le profil de l'utilisateur

I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27 Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27   I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27 EmptyJeu 15 Mar - 18:59

Putain. Pourquoi ne fermait-elle pas sa gueule plus souvent ? Pourquoi n'était-elle pas née muette ? Merde. Merde, merde, merde, merde. Quand elle était partie pour parler, elle parlait trop. Beaucoup trop. Et pourtant cette confession ne voulait rien dire. Ça ne changeait rien. Elle se sentait comme ça depuis bien longtemps. Et pourtant, c'était bien la première fois qu'elle en parlait véritablement à quelqu'un. Et un bon vieux « ta gueule » était sur le point de faire son entrée lorsqu'Esther affirma avoir appris un truc. Elle n'avait rien à apprendre de Síomha, ne le comprenait-elle donc pas ? Et elle n'avait rien appris du tout, de toute façon. Donc elle ferait mieux de se taire, ça serait bien mieux ainsi. Elle n'avait rien appris de plus. C'est tout. Et elle ferait mieux de ne pas faire comme si elle avait soudainement compris qui était Síomha, puisque ce n'était pas le cas. Non, vraiment, cela ne voulait rien dire. Et ne changeait rien. C'était juste plus concret, mais c'était tout. La blonde allait intimer sa camarade de la fermer lorsqu'elle reposa finalement sa main à l'endroit où son cœur devrait loger. Bien sûr qu'il était là, qu'elle avait un cœur. C'était scientifiquement impossible, de vivre sans. Mais dans la symbolique, non, elle ne le sentait pas. Sensation très difficile à expliquer quand on ne la vit pas. Pourtant, ça pourrait se résumer par ce vide constant qu'elle ressentait. Cela dit, Esther ne s'arrêta pas à cela puisqu'elle vint déposer ses lèvres sur celles de la blonde. Un baiser d'une douceur incroyable, qui fit Síomha se demander la raison de ce geste. Visiblement, la poupée n'avait pas envie de s'envoyer en l'air avec la blonde dans ce cellier. Cela l'étonnerait d'Esther. Elle prolongea un court instant ce baiser, glissant sa main sur la joue de sa camarade, profitant de ses lèvres tant qu'elle le pouvait. Toutefois, la question de sa motivation lui revenant bien vite à l'esprit, elle coupa net ce baiser, s'éloignant de quelques centimètres, plongeant ses prunelles vides dans celles d'Esther. « Pourquoi tu as fait ça ? » Sa voix était sèche, lasse. Oh, la blonde avait sa petite idée du pourquoi. Sans aucun doute que c'était exactement la chose qu'elle souhaitait éviter. La raison même qui faisait qu'elle parlait si peu d'elle. La pitié. Ouais, Esther devait avoir pitié d'elle maintenant. La pauvre qui ne se sent pas vivante. Tss. Ça ne changeait rien à la personne que tout le monde avait vu jusque là. Absolument rien. Alors, elle pouvait de suite arrêter ce petit numéro.
Esther

Esther
MESSAGES : 3318
AGE : 29
LOCALISATION : dublin.
EMPLOI : maman à temps plein.
JUKE BOX : ARCADE FIRE - my body is a cage. KANYE WEST FT. JOHN LEGEND - blame game. ELLIE GOULDING - guns and horses. EMPIRE OF THE SUN - walking on a dream. BON IVER - can't make you love me. DRAKE - take care. SKRILLEX - scary monsters and nice sprites. LYKKE LI - get some. ED SHEERAN - kiss me.
POINTS : 866

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 0 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: cooper
Voir le profil de l'utilisateur

I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27 Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27   I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27 EmptySam 17 Mar - 13:25

Je n’avais que l’intention de lui administrer un doux baiser, rien de plus. Et puis, je ne croyais pas que Siomha allait m’en empêcher. Ce qu’elle ne fit pas, d’abord, approfondissant même celui en glissant sa main contre ma joue. Puis elle se recula. Je rouvris les yeux, l’interrogeant du regard. « Pourquoi tu as fait ça ? » Évidemment. Mon geste sortait de nul part. Mais j’en avais eu envie. Le fait qu’elle me dise se sentir vide en permanence me paraissait impossible. « Pourquoi ne pas le faire ? » murmurais-je, rapprochant mes lèvres des siennes sans pour autant retourner l’embrasser. Ce n’était pas de la pitié, ce n’était pas de la compassion. C’était seulement une manière de dire que si elle le voulait, elle pourrait peut-être ressentir quelque chose. Il est certain que ça ne fonctionne pas en un claquement de doigt, mais je ne pouvais croire que l’on était totalement mort de l’intérieur. Il devait y avoir une petite étincelle qui n’attend qu’à être allumé. Une petite partie d’elle qui veut être bien traitée. Mes doigts vinrent effleurer son visage tendrement, alors que mon regard bleuté se perdait un peu plus dans le sien. « J’imagine que tu aimes le sexe parce que cela te rend vivante quelques instant ? » Je ne voulais pas être déplacé avec cette question, mais c’était simplement quelque chose que j’en venais à constater. « Je ne te juge pas. Je veux que tu le saches. » dis-je doucement, ma main continuant à caresser doucement son visage. Je rapprochai mes lèvres pour l’embrasser de nouveau, toujours avec autant de tendresse. Je ne savais pas ce que je cherchais vraiment en faisant ça. Siomha était un mystère à mes yeux, et ce, depuis le tout début. Je ne réussirai probablement jamais à percer ce mystère, mais si je peux faire quelques chose pour elle, si je peux lui montrer qu’elle pourrait peut-être sentir son coeur de nouveau. Pourquoi pas.
 

I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» I'm gonna be released from behind these lies, I don't care whether I live or die. ₪ 14 mars, 13h27
» It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.
» Everything's gonna be ok # ft Nora (Terminé)
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» ๑ This is the part of me that you're never gonna ever take away from me

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: Les différents chapitres :: Les chapitres :: CHAPITRE DEUX :: SAISON 6 :: Intérieur-