GIOANOUCHKACESARLUCYPENNYZIYANSIDKARLAACHANAALYCRISTOPHERRHEA
FAWNGOLSHIFTEHLINADASHRICHARDBASTIANLEONJOAQUIMMAZEJULIETTEULISESTIMEO
Partagez
 

 private lawns. (1. fév, 15h30)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leonie

Leonie
MESSAGES : 113
POINTS : 2

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 5 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: Elvis.
Voir le profil de l'utilisateur

private lawns. (1. fév, 15h30) Empty
MessageSujet: private lawns. (1. fév, 15h30)   private lawns. (1. fév, 15h30) EmptyMar 31 Jan - 21:27

Private Lawns. 1er fév. 15h30, Elvis.

Il était extrêmement rare que je puisse profiter des espaces verts, des prairies, des pelouses sans fin. C’était même si rare que je me souvenais vaguement d’avoir pu admirer un si beau paysage. Oui, cela faisait longtemps que cela ne m’était pas arrivé, et c’était d’autant plus prenant. Je ne pensais pas être quelqu’un de facilement impressionnée, bien au contraire, et pourtant … Ca me prenait à la gorge, comme une violente liberté qui au lieu de vous permettre de vous envoler vous étouffe avec vigueur. C’était douloureux, parce que ça m’était en relief ma vraie vie. Chassant mes mauvaises pensées – ou essayant de les chasser, plutôt – je marchais d’un pas rapide sur la pelouse de l’immense parc, me perdant, me retournant parfois pour voir le château de plus en plus loin. Ma promenade à l’aveugle s’arrêta lorsque j’atteignis les falaises qui surplombaient la mer. Je n’avais du la voir que deux, peut-être trois fois dans ma vie. Le souffle coupé, je m’asseyais, les pieds dans le vide. Je sentais mon cœur battre à cent à l’heure. J’entendis des pas derrière mon dos. Je réussis, par miracle, à me détacher du sublime spectacle face à moi. « Oh, salut toi. » Je lui fis un petit sourire, avant de retourner dans ma contemplation. « C’est juste trop énorme pour moi … Ca donne envie de se jeter à la mer, nan ? »
Elvis

Elvis
MESSAGES : 185
LOCALISATION : GLASGOW (écosse)
JUKE BOX : IGGY POP, the passenger - THE STROKES, last night - THE DOORS, alabama song - GAINSBOURG, initials BB - BONNIE 'PRINCE' BILLIE, lay and love - THE ROLLING STONES, she said yeah
POINTS : 0

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 9 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: SIXTINE
Voir le profil de l'utilisateur

private lawns. (1. fév, 15h30) Empty
MessageSujet: Re: private lawns. (1. fév, 15h30)   private lawns. (1. fév, 15h30) EmptyMer 1 Fév - 13:52

Avoir à partager un château, aussi gigantesque soit-il, avec une flopée de plus ou moins trente personnes peut très franchement s'avérer par moment étouffant ... Etre coincé entre quatre murs a déjà de quoi éveiller une claustrophobie cachée sous mon épaisse couche d'autres névroses diverses et variées, alors croiser un candidat dans chacune des pièces de la maison, sans jamais pouvoir s'isoler commençait à s'avérer plus asphyxiant que l'on pouvait le penser ... Du bruit sans arrêt. J'avais le choix entre écouter de grands discours philosophico-littéraires de personnes sous les effets de l'alcool lors des soirées ou bien des cris hystériques de demoiselles en manque d'attention masculine ... En bref, il m'arrive parfois de ressentir cet étrange besoin d'isolation, que je ne devrais pas ressentir dans le cadre d'une émission de télé-réalité ... Après tout, la production a tout organisé de manière à ce que l'on puisse s'amuser et en profiter au maximum, tout en assurant un taux d'audience des plus savoureux pour leur chiffre d'affaire. Mais moi, les fêtes, les piscines, les musiques, ça me prend plus la tête qu'autre chose. Je suis habitué à vivre dans un silence continuel et apaisant, sans personne autour de moi. Je ne suis pas très sociable dans mon genre, au cas où vous vous poseriez encore la question. Je met le nez dehors d'un air hésitant, avant de constater que le climat est plutôt clément pour un début de mois de février et que le parc semble être un véritable hâvre de paix en comparaison à l'intérieur du nid. J'avance et parcours le sentier menant jusqu'aux falaises où j'aperçois une silhouette familière. Je m'approche sans dire un mot, mais Leonie a sûrement dû entendre mes pas puisqu'elle se retourne et m'offre un petit sourire. « Oui. Je ne me souviens pas m'être déjà baigné dans la mer ou quelque chose comme ça, ça doit être plaisant... » Je lui confis, en venant poser mon derrière à ses côté. « Y'a pas d'eau en France ? » je demande de ma voix monotone, essayant de me montrer loquace pour une fois.
Leonie

Leonie
MESSAGES : 113
POINTS : 2

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 5 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: Elvis.
Voir le profil de l'utilisateur

private lawns. (1. fév, 15h30) Empty
MessageSujet: Re: private lawns. (1. fév, 15h30)   private lawns. (1. fév, 15h30) EmptyMer 1 Fév - 14:24

J’étais contente d’avoir un peu de compagnie, au fond. Surtout une compagnie aussi calme que la sienne, qui ne gâchait en rien le merveilleux tableau qui emplissait mes yeux. J’aurais très bien pu me jeter littéralement dans la mer s’il n’était pas venu. Non pas que j’eusse des envies suicidaires, mais c’était réellement très tentant. Au moins, il avait le mérite de me sortir de mon état d’hypnotisation presque totale. J’étais surprise qu’il ne se soit jamais baigné dans la mer. C’était l’un de mes meilleurs et de mes plus lointains souvenirs, mais je le gardais jalousement dans ma tête. « J’ai du me baigner deux ou trois fois dans ma vie. Il y a longtemps … » J’étais un peu nostalgique, ce n’était pas des souvenirs sans signification pour moi. Aussi, je préférais balayer cela et me concentrais sur sa dernière question qui me fit un peu rire. « Si, si bien sûr. Mais quand on habite Paris, et qu’on sort peu de la ville, c’est toujours un événement autant d’eau. » Il semblait faire des efforts pour me parler, et même si j’en étais reconnaissante, ça ne faisait qu’augmenter ma curiosité envers sa personnalité. Tout ce que je connaissais de lui se réduisait à quelques instants par-ci par-là, rien qui ne me permettait de dire réellement qui il était. Trop habituée, sûrement, à entendre des voix colorées, chargées d’accent, de tumulte, sa voix monotone, sans modulation forte, me semblait étrange, mais pas désagréable. « Tu venais ici pourquoi ? Pour admirer la vue ? Pour me pousser par derrière et me voir dévaler la falaise ? » J’étais taquine, ne sachant pas du tout comment il allait réagir, mais justement, voulant le voir perdre cet air calme.
Elvis

Elvis
MESSAGES : 185
LOCALISATION : GLASGOW (écosse)
JUKE BOX : IGGY POP, the passenger - THE STROKES, last night - THE DOORS, alabama song - GAINSBOURG, initials BB - BONNIE 'PRINCE' BILLIE, lay and love - THE ROLLING STONES, she said yeah
POINTS : 0

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 9 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: SIXTINE
Voir le profil de l'utilisateur

private lawns. (1. fév, 15h30) Empty
MessageSujet: Re: private lawns. (1. fév, 15h30)   private lawns. (1. fév, 15h30) EmptyMer 1 Fév - 19:30


Je balance mes pieds dans le vide, les fixant avec une attention toute particulière. Elle me dit qu'à Paris elle n'a pas souvent l'occasion de voir une si grande étendue d'eau, ce que je veux bien croire, vivant moi-même en ville. « Tu peux toujours te baigner dans la Seine, mais je ne te garantis pas que tu ressortiras dans le même état que celui dont tu y es entré... » je réponds en haussant les épaules. Avec la pollution qui règne à présent un peu partout, en particulier dans une capitale telle que celle d'où est originaire la jeune femme, on est jamais trop prudent. Je suis sûr que Sixtine, notre écologiste avérée de l'aventure serait d'accord avec moi au sujet des risqueq de se voir pousser un troisième oeil, un peu comme dans les Simpsons. Bref. Elle sous-entends que j'aurais pu venir jusqu'ici pour la pousser dans le vide. Bien entendu, il s'agit d'une plaisanterie, mais mon cerveau linéaire ne fait pas le rapprochement et je prends un air un peu indigné en imaginant qu'elle puisse penser une telle chose de moi. Mes yeux s'écarquillent, avant que je ne parle un peu plus vivement que d'habitude.« Non, non, pas du tout ! Quoi que si ça se trouve, si je te pousse, Cupidon m'offrira la partie de notre cagnotte t'appartenant pour panser mes plaies... » je reprends, essayant de faire un peu d'humour, mais ayant à présent retrouvé ma voix habituelle sans intonations. Je lui adresse un léger sourire amical, pour qu'elle n'imagine pas que je suis un mec si glauque qua ça. Je finis par lui répondre avec franchise: « J'étais en quête d'un peu de calme. » Je suis habitué à la solitude, je ne fréquente guère beaucoup de monde à l'extérieur du nid de Cupidon. Vivre en communauté avec autant de personnes est une première pour moi.
Leonie

Leonie
MESSAGES : 113
POINTS : 2

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 5 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: Elvis.
Voir le profil de l'utilisateur

private lawns. (1. fév, 15h30) Empty
MessageSujet: Re: private lawns. (1. fév, 15h30)   private lawns. (1. fév, 15h30) EmptyJeu 2 Fév - 17:02

J’étais amusée de le voir changer d’attitude, même si subtilement, et en même temps fière de moi, l’imaginant facilement toujours calme, posé. Qu’il soit indigné, même juste un peu, relevait du miracle. Et son humour me fit rire, un peu noir comme ça, c’était tout simplement plaisant. D’autre aurait sûrement ri jaune, mais l’idée de me sentir vexer ne me vint même pas à l’esprit. Et même si cela était d’une voix à nouveau atone. Finalement, ça ajoutait même un certain caché à ses paroles. De plus, il ne devait pas être loin de la vérité : Cupidon, et la production en général, était suffisamment sadique et empli d’humour noir pour lui donner ma cagnotte même s’il était mon meurtrier. Je fis un léger signe de la main, alors qu’il souriait sûrement pour alléger ses propos, pour lui montrer que peu importait, vraiment. « Ah, oui, le calme. C’est en effet sûrement le seul endroit où on peut le trouver. Et manque de chance pour toi, j’y étais déjà. » Je ne pris même pas la peine de lui faire un sourire d’excuse. Après tout, j’avais autant le droit d’être ici que lui. « Parfois, c’est un peu oppressant le bruit qu’ils font, tous, dans le nid. Mais c’est encore pire le silence tout court, non ? »
Elvis

Elvis
MESSAGES : 185
LOCALISATION : GLASGOW (écosse)
JUKE BOX : IGGY POP, the passenger - THE STROKES, last night - THE DOORS, alabama song - GAINSBOURG, initials BB - BONNIE 'PRINCE' BILLIE, lay and love - THE ROLLING STONES, she said yeah
POINTS : 0

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 9 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: SIXTINE
Voir le profil de l'utilisateur

private lawns. (1. fév, 15h30) Empty
MessageSujet: Re: private lawns. (1. fév, 15h30)   private lawns. (1. fév, 15h30) EmptySam 4 Fév - 18:39


J'hausse les épaules, d'un air indifférent quand elle me fait remarquer que je manque de chance sur ce coup-là, puisqu'elle était déjà aux bords des falaises quand je suis arrivé. Ca m'est égal. Si ça me dérangeait réellement, je pourrais très facilement aller m'isoler autre part. Il fait atrocement froid ces derniers jours, on ne peut pas dire qu'il y a foule dans le parc du château et celui-ci regorge d'endroits qui ne demande qu'à ce que je viennes les remplir. Pourtant, je suis directement venu me poser aux côtés de ma partenaire de jeu. J'aime bien Leonie, c'est une fille bien. Je me demande ce qui serait avenu de moi si j'étais tombé en couple avec une de ces filles très exubérantes, comme Moore ou Sixtine, bien que je trouve cette dernière sacrément cool, je préfère préfère tout de même garder mes tympans intactes jusqu'à la fin de l'aventure. « Parfois, c’est un peu oppressant le bruit qu’ils font, tous, dans le nid. Mais c’est encore pire le silence tout court, non ? » J'acquiesce quand elle souligne à quel point le bruit peut paraître embêtant. Je ne suis pas habitué à autant d'agitations, en général je passe les trois-quarts de mon temps enfermé dans ma chambre, alors... Je fais une légère moue hésitante, tandis que je prends en considération sa remarque. Vivre dans un silence continuel doit sûrement être encore plus empressant que notre actuelle vie en collectivité, mais pour le moment je n'ai aucun point de comparaison recevable pour donner une réponse honnête à la jeune femme. Alors, je me contente d'à nouveau hausser les épaules et de dire avec une simplicité déconcertante: « J'imagine... » Je cligne des yeux, avant de reprendre d'un air curieux: « Qu'est-ce que tu en penses, toi ? Les gloussements féminins ne t'embêtent réellement pas ? »
Leonie

Leonie
MESSAGES : 113
POINTS : 2

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 5 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: Elvis.
Voir le profil de l'utilisateur

private lawns. (1. fév, 15h30) Empty
MessageSujet: Re: private lawns. (1. fév, 15h30)   private lawns. (1. fév, 15h30) EmptySam 4 Fév - 22:30

Il avait l’air sérieux. Bien plus que calme, il avait l’air intelligent. Et c’était déroutant. A force de regarder les gens autour de moi, j’en étais arrivée à la conclusion simple qu’à cet âge là, on ne pouvait pas rester calme longtemps. Et pourtant, lui, il semblait l’être à toute épreuve. Jamais un mot au dessus de l’autre. Une placidité affolante. Qui m’aurait énervé, j’imagine, si nous nous étions rencontrés en d’autres circonstances. Mais là, ça cadrait tellement bien avec le paysage. C’était déroutant. Il n’avait pas l’air totalement d’accord avec moi. Peut-être n’avait-il jamais vécu le vrai silence. Et tant mieux pour lui, en fait. Mais au lieu de montrer son désaccord, il se contenta de consentir. Manque de personnalité ? Peut-être pas, finalement, c’était plutôt une marque de sagesse. Et c’était tout à son honneur alors. Je me demandai, furtivement, si je ne l’idéalisais pas, juste pour me permettre de ne pas avoir de jugement négatif pour lui, parce qu’il était mon partenaire. Mais au fond, ce n’était pas très grave. Tant mieux, même. Un léger sourire en coin naquit sur mes lèvres alors qu’il suggérait le bruit perçant des magnifiques rires féminins. « Ca devrait, oui. Mais finalement, c’est assez amusant, non ? Je veux dire, c’est toujours mieux que des pleures et des cris. Et je te jure que leur rire est sûrement la meilleure chose qui peut sortir de leur gosier. » J’étais sûrement méchante et très méprisante, mais la remarque était facile. Et peut-être même qu’il y avait un peu de vrai là-dessous. Toujours si sûre de mes jugements, je ne m’en faisais pas trop quant à leurs véracités. J’avais l’intuition qu’il ne serait pas totalement en désaccord avec moi. Enfin, peut-être que sous cet air calme se cachait un homme perdu dans la cause féminine, qui sait. « J’exagère, peut-être, un tout petit peu. Disons juste que j’ai l’habitude de vivre dans le bruit. Comme ça, je ne suis pas trop dépaysée. Parce que c’est du genre dépaysant cette émission, non ? »
 

private lawns. (1. fév, 15h30)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» private lawns. (1. fév, 15h30)
» private teacher {pv ; zoey}
» " S'il n'y avait personne sur terre, je resterais. Mais puisque ce n'est pas le cas, je m'en vais. ♦ PRIVATE ~ LILIETH"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: Les différents chapitres :: Les chapitres :: CHAPITRE DEUX :: SAISON 6 :: Extérieur-