GIOANOUCHKACESARLUCYPENNYZIYANSIDKARLAACHANAALYCRISTOPHERRHEA
FAWNGOLSHIFTEHLINADASHRICHARDBASTIANLEONJOAQUIMMAZEJULIETTEULISESTIMEO
Partagez
 

 le dix-neuf juin à seize heure et trois minutes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Esmeralda

Esmeralda
MESSAGES : 822
LOCALISATION : Dublin.
EMPLOI : Danser, danser & danser. Oh et sourire aussi.
POINTS : 884

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 3 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: aymeric
Voir le profil de l'utilisateur

le dix-neuf juin à seize heure et trois minutes Empty
MessageSujet: le dix-neuf juin à seize heure et trois minutes   le dix-neuf juin à seize heure et trois minutes EmptyVen 18 Juin - 22:44

    Pour Noé le dix-neuf juin à seize heure et trois minutes 678865


    Bordel de merde ! Oui, je suis vulgaire, c'est rare, mais ça m'arrive. Et lorsque je commence à parler ainsi, c'est que ce n'est jamais très bon. 'avais passé une nuit dehors, à me geler les ovaires et en plus j'étais nominée face à Summer. J'étais cuite. Soupirant, je me laissais tomber sur le canapé, prenant un coussin pour le poser sur mon visage. Je devais avoir une mine horrible, mais peu m'importait: j'allais de toute manière passer une semaine au plus bas. Hurlant de rage, le coussin couvrant ma voix, je ne bougeais plus pendant quelques instants. Ma famille devait pester derrière leur écran de télévision en pensant que je suis bien trop naïve ! Et ils avaient raison, malheureusement.
    Me relevant subitement, je m'assis correctement sur le divan avant de prendre la tête dans mes mains, laissant échapper un soupire. J'étais du genre à avoir besoin de dormir, cependant, je manquais terriblement de sommeil, et lorsque je manque de sommeil, comme tout enfant qui se respecte: je chiale. Il fallait donc que je me calme, car ici, tout était pire: les émotions, le manque, la fatigue, la pression. Et moi, moi j'étais bien trop faible, bien trop innocente pour tout cela.
Noé

Noé
MESSAGES : 431
POINTS : 455

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE:
RELATIONS:
PARTENAIRE:
Voir le profil de l'utilisateur

le dix-neuf juin à seize heure et trois minutes Empty
MessageSujet: Re: le dix-neuf juin à seize heure et trois minutes   le dix-neuf juin à seize heure et trois minutes EmptySam 19 Juin - 0:33

    Noé était plutôt en forme ces jours-ci niveau clash, il en avait marre de se laisser marcher sur les pieds et d'être pris pour le dindon de la farce même si ce n'était pas nécessairement le cas. Et puis il était déçu, déçu d'avoir vu certaines personne, des malheureux se dévoiler alors qu'ils auraient put rester sympa et neutre, décidément, l'impression d'être entourer de moutons qu'éprouvait Noé depuis quelques temps. Certaines attitudes étaient vraiment à déplorer, ça faisait plus pitié qu'autre chose. Et Esméralda était l'une des personnes qui, n'avait rien d'autre à faire que de suivre le groupe le plus nombreux, certainement pour éviter la nomination. Mais cette semaine, ça n'allait pas être le cas étant donné que, suite à un dilemme, elle était nominée d'office, Noé trouvait d'ailleurs ça plutôt positif pour sa position, il ne se mentait pas, ça allait largement lui servir ! Il se servait un verre d'eau dans la cuisine lorsqu'il aperçut cette même jeune femme dans le salon, son visage entre les mains. Il décida d'aller voir tout près, ça allait peut-être l'occuper, enfin, il n'en était pas sûr mais aucune tentative n'était vaine. Il s'avança donc, assez silencieusement pour qu'elle ne remarque pas directement sa présence. Il s'assit sur le canapé en face de celui sur lequel elle était installée et déposa son verre devant lui, son visage affichait une moue tout à fait neutre, sa bouché était droite, plate, close. Mais ce ne fut pas le cas les secondes qui suivirent car il prit la parole :

    « Moutonne or not moutonne ?! » Noé eut un petit sourire assez mesquin, il avait dit cela juste le ton adéquat pour qu'ellez l'entende et il continua avec une pointe d'ironie. « Bon, d'accord, mon anglais laisse à désirer, on va continuer en français, j'serais plus à mon aise ! »

    Il saisit ensuite son verre et le porta à ses lèvres pour y laisser passer un petit filet d'eau de quoi s'humidifier la gorge.
Esmeralda

Esmeralda
MESSAGES : 822
LOCALISATION : Dublin.
EMPLOI : Danser, danser & danser. Oh et sourire aussi.
POINTS : 884

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 3 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: aymeric
Voir le profil de l'utilisateur

le dix-neuf juin à seize heure et trois minutes Empty
MessageSujet: Re: le dix-neuf juin à seize heure et trois minutes   le dix-neuf juin à seize heure et trois minutes EmptySam 19 Juin - 0:48

    Aaaaaaaaaah ; mal de tête ! Noooooon ! Aaarf, laissez-moi mourir en paix. Mais de toute évidence, dans cette maison, on ne vous laisse même pas crever avec dignité dans votre coin. Non, il y a toujours un idiot pour venir vous faire chier. Et aujourd'hui, c'était Noé ! Ah, ce très cher Noé. Le rebelle ! Attention ça rigole pas, Noé, c'est un rebelle. Ahlalalala... Je sursautais donc violemment lorsqu'il prit la parole, ne sachant pas qu'il était là. Ouvrant les yeux, je découvris sa face, et je ne pus m'empêcher de faire une légère grimace, agacée. Non, mais sérieusement, fallait toujours qu'il vienne chercher la merde, ce mec. Le fixant pendant qu'il reprenait la parole, je fronçais les sourcils, la tête me tournant. Mais bon, j'allais pas me défiler pour un petit mal de crâne, ah ouais. Je ne voyais pas vraiment où il voulait en venir. Mais soit, il voulait passer son temps à parler et me faire chier, et bien, j'allais riposter. Il n'y avait pas de problème.

    « C'est ça, ouais. » lançais-je d'un ton sec, avant de me lever, de m'avancer vers lui, et de lui prendre des mains son verre d'eau pour en boire une gorgée. Même si il m'énervait, je n'avais rien contre lui. Et je n'avais rien contre Yseult, si il voulait tout savoir. Mais évidemment, ici, dès qu'on est pas d'accord avec quelqu'un, tout de suite, on doit le détester ou bien etre son ennemie ! MERDE, quoi ! Soupirant, je reposais le verre sur la table, avant de m'y asseoir, étant plus proche de Noé pour discuter.

    « Je vois où tu veux en venir. Si tu veux perdre ton temps à me parler soit, mais avant... Sache que j'ai mal au crâne, alors ne cries pas, s'il te plait. » Je soupirais, le fixant, avant de reprendre: « J'suis pas un mouton, je dis ce que je penses, voilà tout. On est pas d'accord, c'est pas un problème. C'est juste que, si tu veux qu'on en parle, le jour où BJ a fait sa révélation (qui s'est avérée fausse, en plus !), j'ai trouvé ça stupide de ta part. Comme beaucoup d'autres habitants. Mais de toute façon, en retour, tu me trouves stupide. Alors on est quittes ! »

    Je haussais légèrement les épaules, un léger sourire aux lèvres. Je n'étais pas ici pour me faire des ennemis, certes, mais je n'étais pas ici pour me laisser faire non plus !
Noé

Noé
MESSAGES : 431
POINTS : 455

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE:
RELATIONS:
PARTENAIRE:
Voir le profil de l'utilisateur

le dix-neuf juin à seize heure et trois minutes Empty
MessageSujet: Re: le dix-neuf juin à seize heure et trois minutes   le dix-neuf juin à seize heure et trois minutes EmptySam 19 Juin - 1:41

    La jeune femme releva directement la tête après que Noé se soit adressé à elle et elle se leva, lançant deux trois mots d'un ton assez provocateur, enfin, c'est ce qu'il paraissait à Noé et ça le fit d'ailleurs sourire, cette brave bête avait décidé de se rebeller... Quel dommage, ça n'allait pas faire plaisir à papa et maman, elle allait certainement devoir aller au coin en rentrant après son élimination, proche ou non. Noé en aurait peut-être versé une petite larme s'il avait réellement voulu se foutre de la gueule de la jeune femme même si, s'il avait envie de le faire, il ne se gênerait pas. Elle s'avança donc vers Noé et étrangement, avant tout, elle saisit son verre pour en boire une gorgée et le déposer ensuite sur la table et également s'asseoir sur celle-ci. Ils étaient donc tous les deux assez proches et elle pris la parole. Noé ne put d'ailleurs pas s'empêcher de sourire lorsqu'elle affirma ne pas être un mouton, c'était comme si Yseult daignait dire qu'elle était vierge, c'était simplement absurde et tout bonnement impossible tellement ça sautait aux yeux. Elle continua ensuite, s'expliquant plus ou moins sur sa réaction vis-à-vis de Noé lors de la révélation du secret de Betty-Jayne. Mais sur certain points, elle s'égarait et Noé n'allait pas se gêner pour corriger certaines choses.

    « D'abord, arrête de nier, t'es un mouton, point final ! Le truc c'est que tu penses comme tout le monde et tu veux pas déroger à la règle, certainement pour pas être nominée... Et t'es aussi trop naïve pour te faire ta propre idée des gens, t'es une suiveuse, une moutonne comme je dis, tu sais même pas voir clair dans les paroles sur-jouées au possible de Betty-Jayne, là, il y a quand même de quoi se poser des questions, non ? Après, j'ai jamais dis que t'étais stupide, t'es juste trop naïve et tu te laisses trop marcher sur les pieds en restant dans les belles lignes. Même si ça entre dans la catégorie de la stupidité, c'est pas pareil... »


    Noé avait plus ou moins tout dis, espérant vivement qu'elle allait réagir.
Esmeralda

Esmeralda
MESSAGES : 822
LOCALISATION : Dublin.
EMPLOI : Danser, danser & danser. Oh et sourire aussi.
POINTS : 884

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 3 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: aymeric
Voir le profil de l'utilisateur

le dix-neuf juin à seize heure et trois minutes Empty
MessageSujet: Re: le dix-neuf juin à seize heure et trois minutes   le dix-neuf juin à seize heure et trois minutes EmptySam 19 Juin - 1:56

    Je plissais les yeux, l'écoutant. Déjà, ce mec était une vraie tête de mule, cela ne servait à rien de parler avec lui. Néanmoins, je souris amusée. Il me faisait rire. Peut-être était-il méchant, et disait-il cela pour me blesser ou ce genre de chose. Mais moi, ça me faisait rire: j'étais bien trop naïve pour penser qu'il disait cela pour me faire du mal ou ce genre de chose. Lorsqu'il eut terminé, je soupirais légèrement, laissant ensuite un petit rire s'échapper de mes lèvres. Il voulait absolument me qualifier de mouton ; soit, je serais (pour lui du moins, si il le souhaite) un mouton. Ne le connaissant pas, son avis sur mon comportement ne m'importait guère.

    « Noé... Tu es affreusement borné ! » lançais-je, sourcils levés, presque surprise. Malheureusement pour lui, d'un côté, je l'étais aussi. Enfin, je l'étais lorsque j'en avais envie.

    « Noé, mon grand. Tu sais, si je suis ici, c'est pour l'argent, certes. Mais également pour vivre quelque chose de différent. Crois-moi sur parole, si je voulais du fric, j'en aurais. Et facilement en plus ! Mais bref, là n'est pas la question. Peut-être que, comme tu dis, je suis un mouton. Je ne sais pas, j'assume ce que je pense, dis ou fais. Point. Que ça ne te plaise pas, à toi ou Yseult, je peux comprendre. Après tout, vous avez le droit d'avoir votre opignion comme j'ai le droit d'avoir la mienne. Mais si je voulais ne pas être nominée en faisant le mouton, comme tu le dis si bien, alors, je ne m'aurais certainement pas nominée d'office aux dilemmes. Donc, ça ne marche pas. »

    Je marquais une pause, reprenant son verre pour faire couler l'eau dans ma gorge. Après avoir bu une seconde gorgée, je lui donnais le verre: on ne sait jamais, si il a soif.

    « Hum ; je me demandes ce que tu as bien pu vivre pour penser que tout ce que fait une personne est pour en tiré quelque chose. La sincérité, ça existe. Mais ça doit être quelque chose d'inconnu pour toi. »
Noé

Noé
MESSAGES : 431
POINTS : 455

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE:
RELATIONS:
PARTENAIRE:
Voir le profil de l'utilisateur

le dix-neuf juin à seize heure et trois minutes Empty
MessageSujet: Re: le dix-neuf juin à seize heure et trois minutes   le dix-neuf juin à seize heure et trois minutes EmptySam 19 Juin - 2:43

    En faite, elle s'avérait ne pas être spécialement une suiveuse, c'était surtout le portrait craché de Betty-Jayne, elle ne pouvait donc pas penser autrement, enfin, Betty-Jayne était également plutôt dans la catégorie de suiveuse donc au final, ça revenait au même, elles prenaient les opinions toutes conçues et les suivaient éperdumment, c'était dommage, juste dommage. Esméralda affirma en premier lieu que Noé était borné, celui-ci n'attendit pas la suite avant de réagir.

    « Ça va te parraître fou mais c'est pas que je suis borné, c'est que j'ai raison, c'est tout, je me laisse par marcher sur les pieds comme certains » Il marqua un temps d'arrêt, ayant fini mais rectifia ensuite. « Ou plutôt comme certaines. »

    Il laissa ensuite Esméralda continuer, avançant à nouveau divers arguments, soit disant qu'elle était là pour vivre quelque chose de différent. Elle essayait tant bien que mal de se défendre mais ses arguments n'avaient, après réflexion ni queue ni tête. Noé attendit qu'elle finisse, en disant qu'elle se demandait ce qu'il avait put vivre pour ne pas accorder sa confiance aveuglément. Il répondit ensuite, toujours sur sa lancée, il savait qu'il avait raison et rien n'allait le faire changer d'avis, toute tentative serait vaine.

    « C'était juste une hypothèse quant aux nominations, t'emballes pas, on va pas jouer à "trouves moi des explications si tu peux", je sais de toute façon qu'à ce jeu là, je suis d'office gagnant. »


    La jeune femme avait rendu son verre à Noé et il en but une gorgée, se désaltérant l'œsophage, faisant, par la même occasion une pose dans la discussion qui laissa un léger blanc d'une vingtaine de seconde.

    « J'ai rien vécut de spécial, t'inquiètes ! Mais par rapport à ça, je te figures que j'ai jamais dis qu'elle mentait, Betty-Jayne, j'ai juste dis qu'elle en faisait des tonnes pour attirer la pitié du public et à mon avis, elle a réussi. Excuses mais t'en avais quelque chose à battre, toi, de savoir sa vie, les souffrance qu'elle a endurée et tout le drame qui a toujours entouré sa pauvre vie... Oooh, j'en ai la larme à l'oeil, je suis effondré... » Noé laissa un temps d'arrêt, plus court cette fois-ci. « Effondré de rire de voir à quel point les gens sont capables de tout pour se faire une place. Et après elle dit qu'elle veut nouqs passer les détails alors que ses putains de détails elle vient de nous les énoncer pendant trois quarts d'heure... Et toi, tu la protège, les yeux fermés, disant que c'est moi le fautif ? A un moment faut que tu te remettes aussi en question, c'est le monde à l'envers, là, moi j'y ai réfléchis entre temps, toi, j'crois pas mais faudrait bien ! »

    Cette fois-ci, tout avait été dis sur un ton plus sec, Noé en avait marre de jouer.
 

le dix-neuf juin à seize heure et trois minutes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» le dix-neuf juin à seize heure et trois minutes
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Un Parti Politique Flambeau neuf!
» Les "neuf de Tarnac" s'expriment...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: Les différents chapitres :: Les chapitres :: CHAPITRE UN :: SAISON 1 :: Intérieur-