GIOANOUCHKACESARLUCYPENNYZIYANSIDKARLAACHANAALYCRISTOPHERRHEA
FAWNGOLSHIFTEHLINADASHRICHARDBASTIANLEONJOAQUIMMAZEJULIETTEULISESTIMEO
Partagez | 
 

 DEMI-FINALES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Golshifteh

Golshifteh
MESSAGES : 381
LOCALISATION : Varanasi, India
EMPLOI : Sex teacher of school of Orgasms
POINTS : 122

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 16 500 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: Alone (Joaquim)
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: DEMI-FINALES   Dim 27 Jan - 21:57

Tu as hésité à revenir. Tu te demandais ce qu’allait être l’ambiance, est-ce que tu allais te sentir à l’aise en réintégrant de nouveau l’aventure en sachant qu’à la fin tu devrais dévoiler ton secret et par conséquent révéler une vérité dont personne ne se doute, du moins c’est ce que tu crois. Seul Joaquim était au courant de ton secret tout comme toi tu savais pour le sien et finalement le fait de savoir l’un pour l’autre t’as peut être égoïstement éloigné de lui. Car il savait quelque chose sur toi qui pouvait déplaire, qui pouvait faire tache à cette image que tu avais construite de toi depuis plusieurs années. Tu es Golshifteh l’assumée, Golshifteh la fière, Golshifteh l’enjouée, Golshifteh candidate de la saison 16 de Fake Lover. Faire partie de cette aventure t’as plu, même si ça signifiait la fin d’un chapitre.

Il est temps pour toi d’annoncer ton secret. De révéler l’improbable. Tu te lèves, pour que l’attention se tourne vers toi et que tu es l’écoute de tous les candidats. Tu adresses un sourire à quelques-uns, même si au fond de toi tu as légèrement peur de leur réaction prochaine. « Je me suis répété ce moment plusieurs fois dans ma tête depuis mon élimination et je me doute qu’à la fin je risque d’en étonner plus d’un... mais comme dirait ma vieille grand-mère : c’est le jeu... » commences-tu par dire avant de passer une main sur ton ventre. Tu frôles ta cicatrice du doigt, tu prends une grande inspiration et te lances : « Il y a quelques années j’ai fait un voyage qui m’a changé la vie. J’y ai rencontré une personne qui m’a énormément marqué, qui m’a chamboulé même et qui m’a fait revoir tout mon plan de vie. Je n’ai pas toujours été comme ça. Si libérée... si détendue non plus. Si positive. C’est elle qui m’a tout appris et pourtant elle n’a pas eu une vie facile... loin de la. Elle a du vivre avec des codes que moi, petite fille qui vient de Cuba je ne pensais pas réelle. Quand elle a appris qu’on allait la mariée de force a un homme qu’elle ne connaissait pas, elle s’est confié à moi et m’a confié ce qu’elle rêvait de faire ! Quitter l’Inde et rejoindre l’occident pour dénoncer et essayer de bouger les choses. Elle voulait que la femme indienne obtienne les droits qu’elle mérite... mais malheureusement rien ne s’est passé comme prévu et elle s’est mariée... on parlait souvent de cette liberté qu’elle désirait plus que tout mais elle est tombé malade suite à une chirurgie de l’appendicite... j’ai tout de suite senti que quelque chose clochait... j’ai décidé d’aller la voir, de braver l’interdit de son mari et nous avons découvert que ce même connard avait commandité l’ablation d’un de ses reins pour le revendre. » le ton de ta voix a changé. Il est froid, blessé. « l’opération avait été un vrai carnage et son autre rein a commencé à s’infecter... il fallait que je l’aide car c’était... mon sosie... je ne saurais comment expliquer car nous n’avions aucun lien de sang ou généalogique mais elle était comme ma sœur jumelle de cœur, elle avait donné sens à ma vie si banale et je me devais de la sauver quitte à ce que je risque la mienne. J’ai passé les tests pour faire don de mon rein, pour la sauver... ça aurait dû la sauver... l’opération a bien eu lieu... mais le lendemain son corps a fait un rejet.. elle est décédée et j’ai décidé de prendre sa place. Je ne m’appelle pas Golshifteh, je ne suis pas indienne... tout le vécu que je vous ai raconté c’est le sien... je me devais de faire vivre son souvenir et sa force car au contraire de moi sa vie vaut d’être racontée. Mon secret est : j’ai récupéré la vie de mon sosie.

Ça y est tout est dit. Tu te pinces le pouce en te remémorant toutes les bonnes choses que t’as dit Noa avant de revenir ici... ça t’aide à croire en toi et tes décisions et aussi à te confronter aux regards des candidats.

+ TENUE
Cupidon

Cupidon
MESSAGES : 10803
AGE : 8
POINTS : 33925
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fake-lover.net

MessageSujet: Re: DEMI-FINALES   Dim 27 Jan - 22:01

Il ne reste plus que deux révélations avant les résultats des votes, laissons maintenant @Karla nous parler de son secret.

Karla

Karla
MESSAGES : 331
LOCALISATION : paris, fr.
EMPLOI : violoniste.
POINTS : 158

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 29 600 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: achana.
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: DEMI-FINALES   Dim 27 Jan - 22:05

Il est temps de révéler mon secret. Je ne sais pas si je suis parfaitement prête pour ça, mais je savais que ce moment devait arriver. Plus de possibilité de faire marche arrière, je prends une bonne inspiration avant de m’exprimer. « Je vais commencer par le tout début et l’origine même de mon secret. J’avais dix-sept ans et comme la plupart d’entre vous le sait déjà, je faisais la manche avec ma famille. La communauté rom n’est pas l’une des plus apprécié en France, on avait donc le droit à notre lot quotidien d’insulte et de violence. Un jour, des mecs se sont amusés à nous lancer des cailloux alors qu’on rentrait dans le camp avec ma petite soeur. Ils ont remarqué que des cailloux ça ne faisait pas assez mal, alors ils ont pris de plus gros projectile. J'ai fini par me prendre une brique dans la tête. » Je ris à mes propos. Ce n’est pas une scène amusante en y repensant, mais c’est comme ça. Mes émotions ne se contrôlent plus maintenant que je ne suis plus obligée de me cacher. « J’ai passé la nuit à l’hôpital avec un traumatisme crânien, mais comme je vous ai précisé, la communauté rom n’est pas la bienvenue, même dans un centre hospitalier. Je suis donc rentrée chez moi au matin avec un mal de tête qui ne m’a jamais quitté depuis. Chaque jour, j’avais le droit à une belle migraine du matin jusqu’au soir, mais j’ai fini par vivre avec et m'habituer à la douleur. » Je rentre bien trop dans les détails, mais c’est ce qu’on m’a demandé de faire. Mon secret n’est pas le plus facile à comprendre, chaque détail à son importance. « Il y a deux et demi ans, je suis devenue boulimique. Je mangeais le plus possible jusqu’à me faire vomir. Il n’y avait aucun but à ça, je n’en ai jamais rien eu à faire de mon physique. C’était juste devenu vital pour moi de m’empiffrer le plus possible sans raison. J’ai aussi perdu ma mère cette même année, de qui j’étais très proche. Et ça ne m’a pas provoqué la moindre émotion. Je n’étais ni triste, ni en colère. J’étais juste passive. Et puis mes migraines revenaient de plus en plus fréquemment, beaucoup plus douloureuse qu’avant. Donc il y a deux ans, j’ai décidé de consulter un spécialiste qui m’a fait une batterie de test, d’IRM et scanner en tout genre. » Je soupire en repensant à ce temps où mon cerveau était étudié sous toutes les coutures. « Il s’avère que mon traumatisme crânien s’était aggravé au fil des années et a laissé des dommages irréversibles dans mon lobe frontal et temporal, les deux parties à l'avant du cerveau. » J’essaye de montrer avec mon doigt leur emplacement, pour les moins doués d’entre eux. « Le médecin m’a parlé d’une démence cérébrale qui de nature ne touche que les personnes de plus de quarante ans. Il y a déjà eu quelques rares patients un peu plus jeunes, mais je suis le seul cas en France d’une vingtaine d’années. Cette maladie provoque des troubles du comportement. J’ai commencé par devenir apathique et insociable. La colère, la peur, la tristesse sont devenues des sentiments totalement inconnus, bien que je n’aie jamais été une grande geignarde. Je ne distingue plus ce qui se fait ou pas en société, le bien ou le mal n’est plus qu’une notion lointaine. Comme par exemple le fait d'embrasser @Sid sans son consentement ou de prendre un bain complètement nue avec @Ziyan, chose que je n'aurais jamais des années auparavant » Je hausse les épaules, continuant à fixer à tour de rôle chacun des candidats qui sont attentifs à mes propos. « Il n’y a pas que des troubles du comportement qui viennent avec cette maladie. Il y a ce qu’on appelle des troubles du langage et de la compréhension. Pendant l’émission, mes symptômes ont continué à évoluer. A l’heure d’aujourd’hui, je ne sais plus du tout écrire. Lire une phrase me prend beaucoup de temps. Et m’exprimer deviendra de plus en plus difficile. » Je donne les grandes idées en ce qui concerne cette maladie qui me touche, leur épargnant les problèmes que j’ai pour dormir ou pour ressentir la douleur lorsque je me cogne. « La maladie progresse malheureusement très vite. Les médecins m’ont informé qu’un jour ou l’autre, je devrais faire face à une aphasie totale. Je vais devenir muette. » Ce qui explique souvent la gêne que j’ai pu ressentir auprès de César, même si pour lui, ça concerne un autre de nos sens bien plus important. Je préfère me taire à jamais que d’avoir un filet noir constamment devant les yeux. « Et puis d’ici une dizaine d’années, je ne serais plus capable de vivre seule, je vivrais une démence complète. Je deviendrais tantôt agressive, tantôt aussi sensible qu’une gamine de douze ans qui vit sa puberté. Je vais aussi faire face à des pertes de mémoire semblable à celle que l'on a lorsqu’on a l’Alzheimer. Je ne reconnaîtrais plus aucun visage, ce qui n’est pas bien dramatique vous concernant. » Faut dire qu’il n’y en a pas beaucoup que je veux revoir dans une dizaine d’années. « Le plus drôle dans tout ça, c'est que je n'ai trouvé qu'un seul moyen pour réellement ressentir de vraies émotions et c'est en buvant beaucoup d'alcool. @Cristopher vous confirmera qu'il a eu droit à bien plus de confessions que quiconque ici. » Je me tourne vers lui avec un demi-sourire, lui faisant un petit clin d’œil au passage. « Il n’y a actuellement aucun traitement pour ça et j’ai juste dû accepter mon sort. C'est aussi pour ça que j'attendais ce soir pour dire à @Leon que je l'aime. C'est un sentiment que je n'ai pas eu la possibilité de connaître avant tout ça. Et je pensais sincèrement qu'il serait impossible de le connaître à présent, mais apparemment il m'arrive parfois d'avoir de la chance. » Mon regard s'attendrit face à son visage, j'ai bien envie de m'arrêter là pour le prendre dans mes bras, mais j'arrive encore bien à me contrôler sur certaines choses. « Voilà, je pense que vous avez compris l'essentiel. L'intitulée exacte de mon secret est que je suis atteinte de la maladie de Pick. »
Cupidon

Cupidon
MESSAGES : 10803
AGE : 8
POINTS : 33925
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fake-lover.net

MessageSujet: Re: DEMI-FINALES   Dim 27 Jan - 22:08

Voici donc le temps du dernier secret de la soirée avec celui d'@Anouchka.

Anouchka

Anouchka
MESSAGES : 629
AGE : 21
LOCALISATION : manchester, angleterre
POINTS : 172

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 25 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (TIMEO) (JULIETTE) (MAZE) LUCY
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: DEMI-FINALES   Dim 27 Jan - 22:13

Anouchka n’appréhende pas la révélation de son secret. Au contraire elle a hâte de se dévoiler enfin totalement. De raconter son histoire. De se sentir libérée en quelque sorte. Alors quand vient son tour, elle n’attend pas deux secondes de plus pour s’avancer. Elle regarde ses camarades. « Alors euh… Oh pour comprendre mon secret il faut connaître le contexte politique de mon pays… Qui n’est pas très connu je peux le comprendre. La Biélorussie est dirigé par un homme qui tient le pouvoir depuis les années 90. Autrement c’est… C’est un peu la dernière dictature d’Europe. Une dictature qui a quasiment tout gardé de son passé de pays de l’ex-URSS... » Elle pose les bases. Le petit truc qu’il faut savoir, elle pense que c’est important. Elle souffle doucement. « Dont la manière de mettre en avant les bons citoyens, les bons travailleurs. Pour promouvoir l’agriculture, le travail, l’éducation, tout ça… Le gouvernement organise alors ce que l’on peut appeler des… Concours de citoyens. Pour que vous puissiez comprendre je vais prendre des exemples... » Elle veut surtout être clair pour tout le monde. « Chaque année le gouvernement élit le meilleur boucher du pays, la meilleure infirmière du pays, le meilleurs fermiers du pays, le meilleur ingénieurs du pays, la meilleure mère de famille du pays… En vérité je n’ai jamais bien su comment il choisissait les gagnants mais… Les gagnants sont mis en avant, passent à la télévision et reçoivent un peu d’argent… Lorsque j’étais plus jeune, mes parents ont décidé de m’inscrire à un de ses concours : celui du plus bel enfant du pays… Que j’ai remporté à huit ans et je suis apparemment devenue une espèce… De symbole... » Qu’elle souffle dans une légère grimace. Parce que de cette période elle ne se souvient plus de rien. Elle hausse doucement ses épaules. « Je sais que j’avais ma photo sur de grands panneaux d’affichages, dans la Capitale, dans le pays et je passais à la télévision. Je n’ai plus trop de souvenirs de cette période pour tout vous dire. Tout ce que je sais c’est que tout cela ne devait durer qu’une seule année, jusqu’au concours de l’année d’après... » Donc être traitée comme une princesse pendant un an et puis revenir à sa place de paysanne. Dans la datcha entouré de sa famille. « Mais le gouvernement en a décidé autrement. Apparemment j’étais tellement… Mignonne et docile – et ce n’est pas moi qui le dit ! - et plutôt aimée par le public qu’ils ont décidé de continuer à « m’exploiter ». On a proposé à mes parents un contrat selon lequel je devais être la représentation de la nation, je devais vivre dans une espèce de palais présidentiel et donc quitter ma famille contre un salaire mensuel pour eux… Aussi étonnant que cela puisse être pour une famille communiste ils ont accepté sans hésiter... » Et c’est pour cela qu’elle n’a pas menti à @Cristopher concernant sa relation avec ses parents. Elle leur en a toujours voulu de ne pas hésité. De l’avoir clairement abandonnée, quand bien même cette expérience lui offrait des perspectives de vie meilleure que dans une famille pauvre. En tout cas sur le papier. « Je suis devenue une espèce de… Mascotte de l’État. Je veux dire… dès l’âge de dix ans on me mettait en scène sur des photos… Vous savez comme des espèces de photos de propagande. En bonne écolière future intellectuelle au service de la nation, ou dans les champs parce que le pays a l’agriculture dans le sang. On me montrait comme la fille prête à tout pour gagner de l’argent et aider sa famille, en soit une bonne citoyenne. En fait partout où je passais j’étais… J’étais présentée comme la fille modèle que tout Biélorusse se doit d’avoir. J’étais désignée comme étant… La Fierté de la Nation. Je faisais des représentations. J’étais invitée à travers le pays. Dans des émission télé pour enfant. Je ne sais pas bien si je m’exprime bien mais je… Je servais à adoucir l’image d’un président dur et de ses décisions totalitaire. Jusque là j’étais encore trop jeune pour comprendre ce que l’on faisait de moi. Je ne vais pas mentir on me traitait bien. J’ai vécu dans le luxe. J’avais une nourrice qui s’occupait de moi pour à peu près tout. J’ai eu des cours particuliers avec d’excellents professeurs. C’est très tôt que j’ai décidé d’apprendre l’anglais. Et puis on me prenait en photos donc. Et en soit je savais que mes parents vivaient un peu mieux grâce à ça... » Elle lâche un petit rire. Gênée. Parce que sa famille, elle n’a jamais vraiment vécu avec. Elle allait leur rendre visite parfois des week-ends, de plus en plus espacé alors que le temps passait. Mais aussi parce que ce qu’elle s’apprête à dire est un peu plus compliqué. Elle baisse un peu ses yeux. Se triture les doigts. « Ensuite en grandissant l’on m’a demandé d’autres choses… Par exemple faire la plante verte pour des dîners d’Etat organisés lors de visite d’autres présidents ou représentants de pays étrangers. J’avais treize ou quatorze ans au début. Je devais savoir tenir des conversations, mais des conversations drôles et insignifiantes pour détendre l’atmosphère. De toute façon je ne connaissais rien à la politique et l’on faisait bien attention à m’en tenir éloigné. Et puis parfois l’on me demandait de... » Elle fronce ses sourcils. « De me donner pour la cause du pays. » Elle ne dit pas les choses clairement, mais ce n’est pas bien compliqué à comprendre pour n’importe qui. Particulièrement naïve, elle avait accepté de se rapprocher d’hommes pour de fausses histoires d’amour. Elle est tombée amoureuse véritablement pour certaines. Mais ce n’est pas le pire. Elle a fait aussi l’escort girl ou pire la prostituée pour le bien de la nation. Et elle pensait que c’était normal. Elle ne s’épanche pas trop sur le sujet. Elle ne veut pas se morfondre sur son sort, c’est le passé. « Et puis on m’a demandé de faire plus de télévision. Enfin demandé, on m’a forcé évidemment la main. Je vous le disais, la Biélorussie est une dictature – ce n’est pas la Corée du Nord non plus mais le pays est relativement fermé - et les médias, à la botte du gouvernement. J’ai été donc contrainte de présenter des émissions où l’on déclamé nos louanges à ce président qui faisait de notre pays un pays prospère… Je devais présenter les informations, plus ridicules les unes que les autres. En gros c’est à ce moment-là que j’ai compris que quelque chose n’allait pas. Que l’état du pays n’était pas normal. La façon dont il est dirigé non plus. En gros que l’on m’avait un peu lavé le cerveau et infantilisé pour que je ne comprenne rien à ce qui se passait. Alors en marge de mes « obligations » de Fierté de la Nation j’ai décidé d’alarmer des journalistes étrangers pour parler de la situation de mon pays. Là-bas les journalistes sont censurés, emprisonnés. La presse n’est pas libre. J’ai appris à me faire ma propre opinion ce qui m’était interdit en fait et… Je… Je ne pouvais plus cautionner tout ça… J’ai critiqué le président Alexandre Loukachenko et ses méthodes. J’ai essayé d’alerter sur ce qui se passait dans mon pays. Le président a bien évidemment été rapidement au courant parce qu’au final tout ce sait lorsque l’on est surveillé. On a rapidement lancé un mandat d’arrêt contre moi et ma famille, accusé d’être également des opposants. Des traîtres même. Une traitre à mon pays… » Elle souffle. « Tout s’est passé alors très vite à la suite de cela. J’ai réussi à quitter le pays avec mon grand frère Petro… » Elle lâche un rire. Nerveux et nostalgique. « Grâce à ses mauvaises fréquentations nous avons réussis à passer les frontières assez facilement. Nous sommes passé en Pologne et rapidement jusqu’en Allemagne. Et puis l’Angleterre nous a offert le statut de réfugié politique que vous connaissez déjà. » Qu’elle souffle alors en baissant doucement les yeux à nouveau. « Je n’ai pas de nouvelle du reste de ma famille, mes parents, mes deux sœurs et de mon autre frère qui eux aussi ont dû fuir. Enfin j’espère qu’ils ont réussi à fuir. Mes dernières informations disaient qu’ils s’étaient enfuit en Russie et serait maintenant du côté de l’Asie, mais rien est moins certain… » Et c’était asse étrange de se dire qu’elle est actuellement en Chine et qu’ils sont peut-être plus proche d’elle que jamais. « Mon secret est donc que Considérée comme la Fierté de la Nation, je suis à présent réfugiée politique... » Elle esquisse une espèce de sourire. Elle pose ses prunelles sur @César dont seul la réaction lui importe.
Brune Sutherland

Brune Sutherland
MESSAGES : 2556
AGE : 29
LOCALISATION : nashville [usa].
EMPLOI : présentatrice.
POINTS : 1380

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 9 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: DEMI-FINALES   Dim 27 Jan - 22:24





~ les votes sont clos ~

Chers demi-finalistes, dans quelques minutes, quatre d'entre vous accèderont à la grande finale alors que les autres seront éliminés aux portes de celle-ci. Sachez toutefois qu'arriver jusqu'en demi-finale a fait gonfler vos cagnottes de 5 000€, quoi qu'il arrive.
Brune Sutherland

Brune Sutherland
MESSAGES : 2556
AGE : 29
LOCALISATION : nashville [usa].
EMPLOI : présentatrice.
POINTS : 1380

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 9 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: DEMI-FINALES   Dim 27 Jan - 22:25



cagnottes indivuelles

Gio - 96 200€
Aly - 38 750€
César - 35 300€
Karla - 29 600€
Sid - 12 000€

Lucy - 7 000€
Achana - 5 000€
Anouchka - 5 000€




    I think the universe is on my side

    Heaven and Earth have finally aligned
    Days are good and that's the way it should be
Brune Sutherland

Brune Sutherland
MESSAGES : 2556
AGE : 29
LOCALISATION : nashville [usa].
EMPLOI : présentatrice.
POINTS : 1380

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 9 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: DEMI-FINALES   Dim 27 Jan - 22:32


Cette semaine, les demi-finales ont eu lieu et le public a du départager pour élire les quatre finalistes de cette saison. Nous allons tout de suite commencer par dévoiler le nom de la personne terminant huitième de cette aventure...

...

...

...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...

@Aly


@Aly, ton aventure se termine ce soir, bravo pour ton parcours ! Tu repars avec la somme de 38 750€.



    I think the universe is on my side

    Heaven and Earth have finally aligned
    Days are good and that's the way it should be
Brune Sutherland

Brune Sutherland
MESSAGES : 2556
AGE : 29
LOCALISATION : nashville [usa].
EMPLOI : présentatrice.
POINTS : 1380

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 9 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: DEMI-FINALES   Dim 27 Jan - 22:36


Aly termine donc en dernière position malgré un parcours plus qu'honorable. Qu'en est-il des autres ? Le premier finaliste de cette saison porte le nom de...

...

...

...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...

...

...

...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...

@Anouchka


@Anouchka, toutes mes félicitations, direction la grande finale ma belle !



    I think the universe is on my side

    Heaven and Earth have finally aligned
    Days are good and that's the way it should be
Brune Sutherland

Brune Sutherland
MESSAGES : 2556
AGE : 29
LOCALISATION : nashville [usa].
EMPLOI : présentatrice.
POINTS : 1380

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 9 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE:
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: DEMI-FINALES   Dim 27 Jan - 22:43


Anouchka est donc qualifiée, mais qu'en est-il des trois dernières places ? Termine septième de cette aventure...

...

...

...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...

...

...

...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...


...

@Lucy


@Lucy, la septième place sera donc la tienne, tu repars avec 7 000€, bravo pour ton parcours !



    I think the universe is on my side

    Heaven and Earth have finally aligned
    Days are good and that's the way it should be
 

DEMI-FINALES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» Tournoi [Demi-finales] : Alice Sauvebois VS Megan Cole
» X CANICHE MALE 1 AN ET DEMI RISQUE EUTHA BETHUNE (62)
» Froisss, demi-hobbit
» Elfinor un demi-elfe ici[U.C]
» Drryz, demi elfe mercenaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: STUDIO - FEU (SUD) :: LE PLATEAU-