GIOANOUCHKACESARLUCYPENNYZIYANSIDKARLAACHANAALYCRISTOPHERRHEA
FAWNGOLSHIFTEHLINADASHRICHARDBASTIANLEONJOAQUIMMAZEJULIETTEULISESTIMEO
Partagez
 

 washed - mar, 10:00

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucy

Lucy
MESSAGES : 845
LOCALISATION : pékin, china.
POINTS : 36

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 2 000€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (césar) annie
Voir le profil de l'utilisateur

washed - mar, 10:00 Empty
MessageSujet: washed - mar, 10:00   washed - mar, 10:00 EmptyLun 7 Jan - 1:57

@anouchka

On ne pouvait pas dire que j'étais une grande ménagère. La plupart du temps, je laissais le tout courir jusqu'à ce que quelqu'un me sente assez en détresse pour vouloir me secourir. Sauf que là, bon, il fallait bien avouer que je n'avais tout bonnement plus rien à me mettre, et que la pile de linge sale me concernant était quand même bien remplie. J'en profitais donc pour récupérer quelques affaires qui trainaient d'Anouchka, et commençais à faire le tris, récupérant tout ce qui me semblait être du linge foncé. Là, je me dirigeais à la laverie et lançais le tout, pile au moment où ma partenaire arrivait avec le linge clair, à croire que nous avions eu la même idée au même moment. « J'ai récupéré quelques une de tes affaires pour les laver, j'espère que ça te dérange pas. » soufflais-je alors que je tentais de réajustais ce chignon fait à la va-vite. Là, je m'asseyais sur le plan de travail à côté de l'une des machines, tandis que je l'observais quelques secondes remplir l'une de celles qui étaient pas loin. « Tu sais... » ce genre de phrase qui n'annonçait jamais rien de bon. « Même si j'ai pas forcément trop compris, je t'en veux pas que t'aies choisi de me nominer. » D'accord, j'aurais clairement préféré qu'elle mette un autre nom lors du prime, parce que je pensais qu'en tant que partenaires, on était censée se protéger l'une l'autre, mais elle devait probablement préférer conserver ses liens dans l'aventure, plutôt qu'une fille qu'elle avait croisé à mi-parcours. Repensant à la révélation d'une partie de son secret, j'ajoutais finalement « Ça a été compliqué de fuir ton pays d'origine ? » ou bien était-ce une question de survie à ce moment là ? Je savais qu'il ne fallait pas non plus que je pose trop de questions à ce sujet tant que le tout n'était pas totalement révélé. « Je me dis juste que toi et moi, on a peut-être plus en commun qu'on ne le croit. » je n'aimais pas forcément vivre en Chine. Je me souviens que lorsque j'étais aux Etats-Unis, j'étais beaucoup plus épanouie.



I've never been a socialite
Can you feel me now that I'm vulnerable in oh-so many ways ? Oh, and I'll never change.
Anouchka

Anouchka
MESSAGES : 629
AGE : 21
LOCALISATION : manchester, angleterre
POINTS : 172

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 25 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (TIMEO) (JULIETTE) (MAZE) LUCY
Voir le profil de l'utilisateur

washed - mar, 10:00 Empty
MessageSujet: Re: washed - mar, 10:00   washed - mar, 10:00 EmptyLun 7 Jan - 15:02

Anouchka n’aime pas particulièrement faire le ménage mais en même temps, elle ne pense pas que ce soit la corvée du siècle. Surtout la lessive. Elle préfère de loin faire cela que de faire la vaisselle par exemple. Ou de nettoyer les fenêtres. Oh ça c’est le pire nettoyer les fenêtres sans laisser de traces. Alors joyeusement elle se munit d’un panier à linge et va pour ramasser ses affaires sales. Pensant les trier au fur et à mesure dans la laverie par couleur, elle se retrouve face à une pile de vêtement diminué de moitié. Avec uniquement du clair. Elle fronce ses sourcils. Le voleur de petites culottes aurait encore frappé ? Mais cette fois avec des vêtements foncés ? Elle hausse ses épaules et se saisit non seulement de ses affaires, mais celles aussi de Lucy qui traîne encore. Débarquant dans la laverie, cette dernière est non seulement déjà présente, mais explique tout. « Oh non du tout c’est très gentil ! Regardes ! J’ai le reste de nos affaires ! » Qu’elle souffle en tirant un t-shirt appartenant clairement à Lucy. Avant de les lancer dans une machine vide. Toujours guillerette, fredonnant une petite chance, elle s’arrête net lorsque Lucy reprend la parole. Il faut dire qu’elle ne s’attendait pas à ça. Il faut aussi dire qu’elle n’avait donné aucune explication à Lucy et qu’elle est totalement en droit d’être vexée. « Oh » Anouchka lâche en venant s’asseoir par terre devant sa machine. Elle baisse un peu les yeux. « Oh non ce… Ce n’était pas pour toi tu sais... » Qu’elle balbutie, portant une main à ses lèvres pour en triturer celle du bas. En fait, son choix de nomination était très méchant de la part de la rouquine. Ce qui ne lui correspond pas évidemment et pourtant elle le sait. Autant pour avoir occulter la présence de Lucy dans ce binôme. Que de l’avoir ciblé exclusivement pour espérer voir partir Penny. « Je… En fait je n’ose pas te dire pourquoi... » Qu’elle souffle dans une grimace. En cachant finalement son visage entre ses mains quelques instants. Avant de reprendre ce qu’elle faisait. Et puis finalement sa partenaire lui demande si cela avait été compliqué de fuir son pays. La rouquine baisse un peu les yeux. Une petite moue sur son visage. « Très oui... » Qu’elle souffle en penchant sa tête sur le côté. Evidemment que ce fut compliqué, mais répondre simplement oui est d’une évidence même. « Je ne pouvais pas rester, je n’avais pas le choix… Mais plus que la fuite en elle-même, quitter son pays du jour au lendemain en laissant tout derrière soi… C’est cela qui a été très dur. » Qu’elle souffle en haussant doucement les épaules. Elle n’avait pas mentit à Cris lorsqu’elle avait dit qu’avec ses parents elle n’entretenait pas les meilleures relations du monde. Mais elle avait du les « abandonner » avec ses deux sœurs et son frère, sans même connaître actuellement leur sort. Ca fait mal. Plus mal avec le recul que ces moments passer à se cacher. Cette peur au ventre qu’elle avait eu lors du passage de frontière. Mais elle essaie de relativiser. Elle essaie de se dire que depuis qu’elle est arrivée en Angleterre, elle vit la vie normale qu’elle a toujours rêvé balayant dix-huit années beaucoup trop mouvementé. Elle esquisse un sourire tendre lorsque Lucy annonce qu’elles ont plus en commun qu’on pourrait le croire. C’est certain. La rouquine triture un bout de tissu entre ses doigts. « Est-ce que tu appréhendes la révélation de ton secret ? » Qu’elle demande, se posant pour la première fois la question. Celle de savoir vraiment ce que ressente les autres face à révélation de leur secret.
Lucy

Lucy
MESSAGES : 845
LOCALISATION : pékin, china.
POINTS : 36

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 2 000€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (césar) annie
Voir le profil de l'utilisateur

washed - mar, 10:00 Empty
MessageSujet: Re: washed - mar, 10:00   washed - mar, 10:00 EmptyLun 7 Jan - 19:16

Anouchka ne tardait pas à me rejoindre, armée de son propre panier qui était de toute évidence rempli de nos deux affaires, ce qui me fit sourire sur le moment. Comme quoi, nous n'étions pas partenaires pour rien. Ou plutôt, elle avait bien du voir que de mon côté, ça commençait à relever de l'état de détresse la quantité de linge sale. Enfin bon, je savais qu'après ces machines, au moins, j'aurais de quoi être ravitaillée pour la semaine ! Lui adressant un sourire, face au fait qu'elle me montrait un tee shirt pour bien prouver qu'elle allait également laver mon linge, je m'asseyais finalement sur l'un des plans de travail, laissant mes pieds tapoter les rangements en dessous. Lors du prime dernier, elle m'avait nominé ce qui m'avait pas mal surprise sur le moment car ça n'était pas franchement la vision que j'avais d'un binôme, et si j'y repensais, elle ne m'avait pas non plus réellement protégée lors du dernier meeting. Heureusement, je n'étais pas forcément du genre à tenir rigueur de tout ça. Chacun faisait de son mieux ici, et j'étais loin d'être cette partenaire exemplaire que tout le monde aspirait à être. Ça ne m'intéressait tout bonnement pas de redoubler d'efforts, je préférais encore être moi, et espérais que ça serait suffisant pour la rousse. Anouchka affirmait donc que ça n'était pas pour moi, avant de finalement cacher son visage dans ses mains, n'osant pas en dire plus. « Oh... tu voulais sortir Penny ? » et soudainement, tout tiltait dans ma tête. Le partenariat avec César, le fait que la brune avait dit dans le détecteur de mensonge que si Anouchka n'avait pas été là, elle aurait tenté un truc avec César, et bien d'autres choses. De quoi mettre un petit stress à la rousse, évidemment. « Tu sais, je pense pas que César soit le genre à aller voir ailleurs. » si c'était ce qui l'inquiétait, mais je me doutais qu'elle pensait la même chose. « Mais tu crois vraiment qu'elle pourrait tenter un truc ? » parce que bon, Penny restait assez imprévisible au final, et si César lui plaisait réellement, il était peut-être possible qu'elle tente un jour ou l'autre quelque chose, si les conditions le voulaient. « Tu ferais quoi si, genre, elle l'embrassait ? » j'étais tout de même curieuse de savoir ce qu'Anouchka avait dans le ventre. Serait-elle capable de se défendre et de marquer sa position en tant que petite copine officielle de "monsieur burger" -ça lui va bien, je trouve- ? Allez savoir. Finalement, nous en venions à évoquer le fait qu'une partie de son secret avait été dévoilé, et forcément, je restais curieuse à ce sujet, car si je connaissais l'intitulé, je n'avais jamais eu le droit aux détails, puisqu'il avait été compliqué d'en parler entre nous, sans que quelqu'un ne soit dans les environs. Elle disait que partir avait été compliqué, mais qu'elle n'avait pas eu le choix. Tout avait eu l'air de se faire très vite, et la manière dont elle racontait le tout laissait paraitre pas mal de tristesse au final. « Je comprends. Mais y'a du avoir du positif à bouger aussi non ? Qu'est ce que t'as le plus aimé en arrivant en Angleterre ? » très honnêtement, ça devait être un beau pays, même si je n'y avais jamais mis les pieds. J'étais certaine que c'était pile le type de mentalité qui me plairait, là bas, et avec laquelle je me sentirais épanouie. Finalement, on en venait à parler de mon secret et se sa future révélation. « Je pense très honnêtement que je le conserverai jusqu'à la fin. Et non, je ne l'appréhende pas tant que ça, j'ai même plutôt hâte d'en parler. » c'était quelque chose qui me pesait depuis quelques temps, comme elle devait s'en douter. J'avais un message à faire passer. « Je suppose que ça doit plus te stresser que moi, maintenant qu'une partie est tombée. » tout dépendait de comment elle envisageait les choses, si elle était triste de perdre sa cagnotte, ou si au contraire, révéler son secret la soulageait d'une certaine manière.



I've never been a socialite
Can you feel me now that I'm vulnerable in oh-so many ways ? Oh, and I'll never change.
Anouchka

Anouchka
MESSAGES : 629
AGE : 21
LOCALISATION : manchester, angleterre
POINTS : 172

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 25 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (TIMEO) (JULIETTE) (MAZE) LUCY
Voir le profil de l'utilisateur

washed - mar, 10:00 Empty
MessageSujet: Re: washed - mar, 10:00   washed - mar, 10:00 EmptyMar 8 Jan - 0:17

Anouchka débarque joyeusement dans la laverie, mais elle ne s’attend pas à ce que sa partenaire attaque directement par cette histoire de nomination. Mais l’idée c’est que cette dernière n’était finalement qu’une victime collatérale d’une chose qu’elle a honte de dire à la concernée. Mais Lucy devine bien. En même temps, si Anouchka n’avait pas nominé son binôme pour elle, le choix restait alors limité. Et uniquement tourné vers Penny. Honteuse, elle se contente de bouger sa tête de haut en bas pour lui signifier qu’elle est dans le vrai. Et se l’entendre dire la rend encore plus confuse, tout simplement parce que ce n’est pas son genre d’être méchante. De songer à des méchanceté. Et encore moins de les appliquer. Pourtant elle avait fortement espéré en son fort intérieur que Penny serait éliminée à l’issue du prime. Sans pour autant penser à un seul moment que cela causerait par la même occasion de la peine à César. Elle se sent affreuse. Elle souffle doucement. Parce qu’il arrive justement sur le tapis. Alors elle sourit légèrement. « Je sais très bien qu’il ne me ferait pas cela c’est juste que… Oui je crois qu’elle le pourrait... » Qu’elle souffle, fronçant un peu ses sourcils. « Autrement je trouvais que c’était sa qualité principale mais maintenant ça me fait peur… Penny est audacieuse. Du coup j’ai peur qu’elle ne tienne pas sa parole... » Autrement dit de ne rien tenter parce qu’elle est là. Son audace la poussant à tenter quelque chose alors même qu’elle avait dit le contraire. Mais parce que Lucy lui demande ce qu’elle ferait si elle venait à l’embrasser, et bien Anouchka elle ne peut pas se retenir. Et contredire un peu voire même totalement ce qu’elle venait de dire. Parce qu’avec César ils ont parlé. Parce que l’audace de Penny est véridique. Même si tout cela résulte d’une cuite de la jeune femme. Désemparée elle souffle. « En fait elle n’a pas du tout sa parole elle… Elle l’a déjà embrassé... » Elle baisse les yeux. Évidemment elle croyait César lorsqu’il disait n’être pour rien là-dedans. Elle triture toujours un bout de tissu entre ses doigts nerveux. Alors du coup elle lui retourne la question. « Tu ferais quoi toi dans mon cas ? » Parce qu’elle est lâche Anouchka. Que pour l’instant elle fait tout pour éviter Penny. Et que malgré sa peine, elle ne saurait même pas comment vraiment réagir. Une peine qui se transfert aussi sur la révélation de la moitié de son secret. Elle n’était pas étonnée de la curiosité de sa partenaire. Et au contraire, elle se sentait heureuse de pouvoir poser des mots sur ce qu’elle cache depuis des semaines. « Oh tu sais en sortant de Biélorussie j’ai eu la sensation de… Découvrir le monde. Je veux dire… Je me suis rendu compte que je ne connaissais rien du tout. » Qu’elle commence, un sourire rayonnant sur ses lèvres. « Comme si j’avais vécu dans une prison sans nouvelle de l’extérieur. Et puis ce que j’ai beaucoup aimé c’est… Les pub... » Qu’elle avoue en riant. L’idée de se poser tranquillement dans un bar et de boire des bières. Elle s’était rapidement fait des amis avec qui la tradition du pub du vendredi soir s’était installé. Anouchka lui parle de son secret. « Je te comprend, c’est libérateur de parler. Et de ne plus se sentir obligé de jouer avec la vérité... » En tout cas c’est ce qu’elle a dû faire. Et ce qu’elle fait encore d’ailleurs. « Oh non je ne suis pas stressée. Mais je t’avoue que j’aurais préféré voir mon secret tomber en entier… Parce que je peux en parler et en même temps pas tellement… » Et c’est frustrant.
Lucy

Lucy
MESSAGES : 845
LOCALISATION : pékin, china.
POINTS : 36

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 2 000€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (césar) annie
Voir le profil de l'utilisateur

washed - mar, 10:00 Empty
MessageSujet: Re: washed - mar, 10:00   washed - mar, 10:00 EmptyMer 9 Jan - 1:43

Je ne savais pas réellement de quoi Penny était capable en réalité. Pour être totalement honnête, j'avais été surprise lorsqu'elle avait brisé mon partenariat avec César, et jusqu'à il y a quelques jours, je crois que je le lui reprochais encore. Maintenant je comprenais également sa stratégie, même si elle m'avait confié avoir fait ça sur un coup de tête, et comme quoi elle n'était pas désolée d'avoir agi ainsi. Alors peut-être que oui, peut-être y'avait-il autre chose derrière tout ça, bien que j'aurais pensé qu'elle était plus attirée par un Leon par exemple. Penny, elle aimait plaire, c'était ce que j'en retirais, et ça, j'étais bien mal placée pour la juger puisqu'il m'arrivait d'être pareille, cependant, de là à mettre une relation en péril, et risquer de ternir mon image au sein d'un jeu sur-médiatisé comme celui-ci, je ne savais pas trop. Anouchka aussi semblait pas mal indécise à ce sujet puisqu'elle ne tardait pas à me confier qu'elle n'avait aucune idée de quoi Penny était capable. Elle la disait audacieuse, j'aurais peut-être également utilisé le terme d'inconsciente. Pour ce qui était de sa parole... « Disons qu'elle a déjà prouvé par le passé qu'elle n'était là que pour elle, et que sa parole ne valait pas forcément grand chose. » c'était assez dur à dire de vive voix, parce qu'en soi, je n'avais plus grand chose contre la candidate, mais c'était ce que ses actes envers moi traduisaient malheureusement. « Après peut-être qu'en "amour" elle est différente, et plus respectueuse que dans le jeu, je n'en sais rien. » Elle devait bien être consciente de l'attachement d'Anouchka pour César, et ce même si elles n'étaient pas proches. Et alors que je méditais sur ces pensées, voilà que la rousse ajoutait qu'en réalité, les partenaires avaient déjà échangé un baiser, ce qui me fit froncer les sourcils. « Tu veux dire que César s'est volontairement laissé embrassé ? » putain j'en revenais pas. Bon, peut-être y'avait-il plus à cette histoire, mais si c'était réellement le cas, il me décevrait pas mal mine de rien. Peut-être commençais également à prendre mon rôle de partenaire d'Anouchka à coeur, et à devenir un peu trop protectrice envers elle, mais elle méritait tout de même mieux qu'un gars qui embrassait la première venue. Cela dit, j'étais certaine que la rousse ne tarderait pas à éclaircir les zones d'ombres. « J'en reviens pas... » croisant mes bras contre ma poitrine, elle me demandait ensuite ce que je ferais à sa place, et ça, c'était tout vu. « Très clairement, je la prendrais entre quatre yeux et je marquerais mon territoire. Elle est personne pour te priver du gars qui te plait. T'étais là avant, et elle au final, c'est qu'une pièce rapportée à tous les niveaux. » d'accord, un peu dur une nouvelle fois, mais en réalité, je n'avais pas totalement tord non plus lorsqu'on y pensait. « Après c'est à toi de voir, mais si tu tiens réellement à lui, je te conseille de réagir et de te faire remarquer. » parce que si elle ne faisait rien, peut-être allait-il croire que ça ne l'atteignait pas, et que donc. Et peut-être que Penny aurait l'impression que le champ était libre, là où ça n'était clairement pas le cas. « Après je suis une catastrophe en amour, donc je ne sais pas trop si tu dois m'écouter. » riais-je finalement en repensant à mes dernières relations, qui avaient été plutôt chaotiques, qu'on se le dise. Anouchka me parlait finalement de ce sentiment de liberté qu'elle avait eu en voyageant pour la première fois hors de son pays. Un sentiment que j'avais ressenti lorsque je partais en vacances avec ma famille au Canada, par le passé. Qu'est ce que j'aimerais y retourner. « C'est claire que voyager nous donne réellement l'impression que ce que l'on connait, c'est en réalité une infime partie que ce qu'il y a à découvrir. » j'aimerais réellement avoir la possibilité de voyager plus. La rousse ajoutait qu'elle n'était pas stressée de lâcher son secret, parce qu'elle souhaitait en parler, même si elle n'en avait pas le droit. « C'est pour ça que t'es ici ? Pour parler de ton secret ? » peut-être était-ce la raison de sa venue, au final. Tout comme moi.



I've never been a socialite
Can you feel me now that I'm vulnerable in oh-so many ways ? Oh, and I'll never change.
Anouchka

Anouchka
MESSAGES : 629
AGE : 21
LOCALISATION : manchester, angleterre
POINTS : 172

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 25 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (TIMEO) (JULIETTE) (MAZE) LUCY
Voir le profil de l'utilisateur

washed - mar, 10:00 Empty
MessageSujet: Re: washed - mar, 10:00   washed - mar, 10:00 EmptyVen 11 Jan - 18:38

Anouchka ne pensait pas qu’un jour elle confierait ses problèmes de coeur à Lucy. Non pas qu’elle n’a pas confiance en elle, mais plutôt parce qu’elles ne sont pas aussi proches qu’elles pourraient l’être. Et puis elle n’a jamais eu l’impression que l’asiatique était du genre à aimer cela, les conversations de filles en général. Pourtant elle ne peut rien lui cacher. Évidemment que si elle avait décidé de mettre en danger le binôme Penny/Lucy, c’était bien pour la première candidate et non sa partenaire. Et la jalousie en était bien la cause. Ou en tout cas la relation que César entretien avec elle. Parce que la jeune femme, plus encore qu’être audacieuse, semble n’en avoir rien à faire des répercutions que cela aurait sur elle. Sur sa popularité. Sur sa façon d’être vu. Elle avait fait un sale coup à Lucy. Elle avait nominer injustement Achana. Et pourtant sa place au nid n’est en aucun cas remis en cause. D’ailleurs sa partenaire lui en fait part. Sur le coup elle ne veut surtout parler du baiser qu’à échanger Penny avec César. Elle veut juste souffler l’idée qu’elle n’était pas rassurée tout simplement. Mais finalement Lucy résume parfaitement bien les choses. Sa parole ne vaut rien. Elle lui avait assuré de vive voix qu’elle ne s’imposerait pas entre elle et César et qu’elle pouvait être tranquille. Complètement loupé. Mais finalement elle balance. Et la réaction de Lucy ne se fait pas attendre. « Il s’est laissé embrassé oui... Enfin je veux dire, elle l’a embrassé alors qu’elle avait un peu trop bu… » Qu’elle souffle doucement en baissant les yeux. Sans franchement savoir si à côté il s’était laissé faire ou s’il avait coupé court. Alors voilà les fait tel qu’elle les connaît. Mais au-delà du baiser, c’est aussi la manière de présenter les choses de César qui la blessait un peu. Elle avait bien compris qu’il tentait de justifier son comportement par la prise d’alcool. Qu’elle était un peu trop désespérée à ce moment là. Anouchka doute beaucoup. Mais elle est incapable de s’énerver la rouquine. De s’emporter. Ni contre César pour lui montrer son mécontentement. Ni contre Penny pour lui montrer à quel point elle ne tient pas ses paroles. Alors lorsqu’elle demande à l’asiatique ce qu’elle ferait à sa place, elle se doute bien que ses propositions seraient aux antipodes de ce qu’elle oserait faire. « Tu… tu as raison mais je… J’en serais incapable... » Qu’elle souffle un peu honteuse. Elle est lâche Anouchka. Elle est bête. Elle serait capable de quitter César aux profits de Penny si cette dernière réussissait à lui prouver qu’elle lui apporterait plus de bonheur. Parce qu’à ses yeux c’est le bonheur de César qui compte. Et puis quand elle s’énerve un peu, elle ressemble plus à un chaton qui essaie tant bien que mal de sortir les griffes qu’à une lionne. « Je tiens plus que tout à lui... » Qu’elle souffle doucement, autant pour Lucy que pour elle. Elle rit doucement quand cette dernière se dit être une catastrophe. Mais elle aussi finalement à sa manière, en est une. Incapable de s’imposer. Finalement sa camarade la questionne sur son secret. Il faut dire qu’elle le connaît à présent depuis quelques semaines, sans pour autant lui poser des questions dessus. Evidemment qu’elle avait ressentit du positif à quitter son pays. Elle s’est rendu compte qu’elle ne connaissait quasiment rien du monde. De la culture mondiale. Des choses simples que les autres de ses camarades ont certainement découvert naturellement. « Oui c’est certain. Et puis parfois on se rend compte que l’on t’as menti pendant des années sur ce qu’est le monde... » Qu’elle souffle dans un léger sourire. Elle sait que Lucy doit comprendre ce qu’elle sous entend. Le monde, la culture américaine. Elle sourit tendrement en dodelinant de la tête. « Oh ce n’était pas mon but principal mais… Mais finalement je me dis que je peux en profiter pour parler de ce qui se passe dans un pays qui n’intéresse personne... » Qu’elle avoue en souriant presque amusée. Parce que c’est vrai quoi. « Qui s’intéresse à ce qui se passe en Biélorussie ? » Qu’elle demande à Lucy, sans lui poser une véritable question.
Lucy

Lucy
MESSAGES : 845
LOCALISATION : pékin, china.
POINTS : 36

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 2 000€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (césar) annie
Voir le profil de l'utilisateur

washed - mar, 10:00 Empty
MessageSujet: Re: washed - mar, 10:00   washed - mar, 10:00 EmptySam 12 Jan - 18:41

Ça m'étonnait pas mal de César que de savoir qu'il avait embrassé Penny, et évidemment, la rousse corrigeait rapidement le tout en disant que c'était Penny qui l'avait embrassé après avoir un peu trop bu, mais qu'il s'était laissé faire. Bon, en même temps c'était délicat que de repousser quelqu'un en état d'ébriété. Je connaissais César, et je savais qu'il était du genre à ne vouloir froisser personne, m'enfin tout de même il aurait peut-être pu être un peu plus ferme avec la jeune femme d'après moi. Mais ça c'était peut-être juste parce que j'étais plus ferme là dessus. J'approuvais les paroles de la jeune femme en lui disant que la parole de Penny ne valait pas grand chose au final, c'était assez triste à avouer mais il fallait bien avouer que c'était bien là tout ce que ses actes retranscrivaient. Après bon, je ne la jugeais pas, chacun était comme il était, et de toute évidence le public avait l'air d'aimer ça puisqu'elle était encore là, et qu'elle avait failli me battre en terme de votes. Je signifiais donc à Anouchka qu'il ne fallait pas qu'elle se laisse faire, qu'elle marque son territoire. « Après je pense pas qu'il serait capable d'aller voir ailleurs, si c'est ce qui t'inquiètes. » César n'était clairement pas un mauvais garçon, et il avait l'air de tenir à la rousse au moins autant qu'elle tenait à lui. Ça n'était pas du genre à s'engager à l'aveugle sans réellement réfléchir. Et puis les deux se tournaient autour depuis un moment, Penny, c'était une pièce rajoutée. « Après à toi de voir ce que tu veux faire. Mais crois moi que parfois, l'amour nous fait faire des choses dont on ne se pensait pas capable... tiens, ta nomination contre moi et Penny, c'est un bon exemple. » l'amour faisait ressortir le bon comme le mauvais dans une personne. Haussant les épaules j'ajoutais finalement « Ou sinon, il ne reste plus qu'à donner notre maximum pour mettre en danger l'autre équipe, et espérez pour toi que cette fois-ci elle s'en sortira pas... Mais je pense que ça serait quand même mieux que tu lui parles. » parce qu'au moins, pour une fois, Anouchka défendrait ce qui est "sien" sans avoir à le faire par derrière. « T'auras aucun regret, de cette manière. » alors que là, elle avait clairement pas trop assumé sa nomination ce qui pouvait être compréhensible. J'approuvais les paroles prochaines de la jeune femme, sans en dire plus, parce que je savais exactement de quoi elle parlait, et que je voulais éviter d'en rajouter une couche au cas où quelqu'un nous écoutait. Un léger rire s'échappa de mes lèvres lorsqu'elle demanda qui s'intéressait réellement à son pays d'origine. Levant les mains au ciel, je reprenais « Pas moi, je l'avoue ! Enfin, maintenant je vais peut-être m'y intéresser un peu plus du coup... » soulignant le tout par un clin d'oeil, je jetais un coup d'oeil distrait à la machine qui tournait. « Tu le vois comment, l'après ? » avec César ?



I've never been a socialite
Can you feel me now that I'm vulnerable in oh-so many ways ? Oh, and I'll never change.
Anouchka

Anouchka
MESSAGES : 629
AGE : 21
LOCALISATION : manchester, angleterre
POINTS : 172

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 25 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (TIMEO) (JULIETTE) (MAZE) LUCY
Voir le profil de l'utilisateur

washed - mar, 10:00 Empty
MessageSujet: Re: washed - mar, 10:00   washed - mar, 10:00 EmptySam 12 Jan - 23:55

Anouchka se sentait un peu libérée d’en parler à quelqu’un et une fille surtout, quand ses plus proches amis ici étaient tous des garçons. César comprit dedans. Et puis Lucy est une fille qui sait se faire respecter, qui ne serait pas du genre à se laisser marcher sur les pieds. Alors forcément son avis ne pouvait que l’aider. C’est bête, mais elle sait qu’une fille comme elle réagirait plus à l’extrême si elle apprenait que son chéri avait embrassé une autre fille. Quand la rousse s’était contenté de se persuadée que ce n’était rien en pleurant. Et en essayant de le caser dans un petit coin de son esprit. Peine perdue. « Je sais que César n’est pas comme cela non… Ce qui m’inquiète c’est qu’il soit… Beaucoup trop gentil… » Et elle est certaine que l’asiatique comprend parfaitement ce qu’elle veut dire pour avoir été son partenaire. César est gentil et veut toujours être conciliant. Et qu’en tant que fille trop gentille, elle ne sait que trop bien ce que cela fait de l’être et d’être prise pour un dindon. De se rendre compte que l’on profite d’elle. Oh elle ne s’inquiétait vraiment pas d’une possible tromperie de la part de César vraiment pas, mais de rapprochements suspects initiés par Penny. Malheureusement la rousse sait déjà parfaitement qu’elle ne serait pas capable de s’imposer. Qu’elle ne serait pas capable de piquer une petite colère ou sans même aller jusque là, faire comprendre par a+b à Penny qu’elle ne doit plus tenter quelque chose avec César. Baissant la tête, elle se rend évidemment qu’elle avait été méchante avec sa nomination arbitraire et qu’elle ne s’en pensait pas capable. Mais ce qu’elle dit lui fait tilt. « Tu dis que tu es une catastrophe en amour… Mais est-ce que… Tu as déjà fait quelque chose de fou par amour ? » Qu’elle demande, ne sachant même si au final Lucy avait eu de véritables histoires d’amour. C’est que ce n’est pas donné à tout le monde. Elle finit par hausser doucement les épaules. « Je vais réfléchir à cela… Je… Je vais prendre mon courage à deux mains... » Et c’est assez dingue de se dire que pour cela elle doit s’en remettre à un courage un peu aux abonnés absent, alors que l’on sait qu’elle a eu celui de quitter son pays. D’ailleurs elle fait de multiple sous entendu concernant ce dernier, dans la confidence que leur partenariat exigeait. C’est cela. Ce lien même qui lui manquait depuis le début du jeu. L’idée d’avoir une personne qui puisse connaître son secret contrairement aux autres. Avec qui l’on peut s’entendre sans se parler. Même s’il manque encore à Lucy des tonnes de détails sur un unique intitulé. La réponse de sa camarade la fait rire. Parce qu’elle est honnête. Elle sourit amusée avant de se frotter le menton. « Oh c’est assez drôle parce qu’en arrivant ici je pensais que je ne tiendrais pas plus de deux semaines. Éliminée par ce que trop gentille ou pas assez mémorable… Et donc je pensais retourner à ma nouvelle petite vie tranquille en Angleterre... » Qu’elle commence avant de planter les yeux sur elle dans un large sourire. « Maintenant je vous l’après avec César évidemment… Ou en tout cas je ne l’imagine pas sans... » Qu’elle souffle. « Et toi tu le vois comment ? Tu comptes rester en contact avec… Ziyan ? »
Lucy

Lucy
MESSAGES : 845
LOCALISATION : pékin, china.
POINTS : 36

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 2 000€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (césar) annie
Voir le profil de l'utilisateur

washed - mar, 10:00 Empty
MessageSujet: Re: washed - mar, 10:00   washed - mar, 10:00 EmptyDim 13 Jan - 0:18

Ah ça, Annie touchait un point important de la personnalité de César : beaucoup trop gentil, trop accessible. Pourtant, aux premiers abords ça n'était pas forcément l'impression qu'il pouvait renvoyer avec ses traits de visage plutôt dur et ce physique qui aurait pu laisser entendre qu'il était froid. Heureusement, ça n'était pas le cas, et il suffisait d'un sourire de sa part pour en être convaincu. Alors oui, il était trop gentil, et sur le coup il n'avait probablement pas voulu froisser la rousse, même si au final, nous ne savions pas exactement ce qu'il s'était passé, et peut-être avait-il justement repoussé Penny ? « Je n'vais pas te contredire là dessus. » soufflais-je amusée avant de relever mes yeux vers la jeune femme. « Mais c'est aussi pour ça que tu l'aimes, n'est ce pas ? » c'était ça le mot Annie ? Tu l'aimais César ? Je ne savais pas trop où ils en étaient dans leur relation, si ces mots là étaient sortis de la bouche de la jeune femme, mais je sentais que par toutes ses réactions, c'était bien ce qu'elle ressentait au fond. Un véritable coup de foudre par ici avait eu lieu, moi qui n'y croyait qu'à moitié à ce phénomène. Pour moi, il était difficile de tomber amoureux en un instant. Les deux me prouvaient peu à peu le contraire. Elle me demandait ensuite si j'avais déjà fait quelque chose de fou par amour, et je réfléchissais un instant, remontant la bretelle de mon soutien-gorge qui était tombée. « C'est une bonne question... je ne crois pas. » soufflais-je en fronçant les sourcils face à cette réflexion. « Je me suis toujours attachée aux mauvais garçons, ceux qui passent plus leur temps à penser à eux-même et à leur confort plutôt qu'à celle avec qui ils sont. » pas franchement de quoi vouloir faire quoi que ce soit de fou pour eux « Et maintenant que j'y réfléchis, je n'ai jamais vraiment été amoureuse non plus. » peut-être avais-je un défaut de fabrication ? Tout le monde semblait trouver son âme soeur autour de moi, à tout âge, et moi, je me laissais juste porter sans trop réfléchir. « C'est comme si j'étais pas capable de m'investir à fond dans quelque chose, dans quelqu'un. » peut-être une manière de me protéger, allez savoir. « C'est pour ça que d'un côté, j'admire ce que vous avez avec César. » moi, j'avais Ziyan dans ce jeu, mais notre dynamique était différente, et je sentais qu'il fallait encore un peu de temps pour que notre relation évolue. Lorsqu'elle me disait qu'elle allait prendre son courage à deux main, je fermais le poing et souriais « Et si t'as besoin d'un discours d'encouragement, tu sais où me trouver ! » sur le lit à flemmarder, entre deux linge sale. On en venait ensuite à parler de son pays d'origine, et elle m'expliquait qu'en arrivant ici, elle était certaine de ne pas faire grande impression. « Tu parles, tout le monde t'a aimé d'entrée ! T'as carrément été l'une des chouchoutes, même. » ce qui était forcément compréhensible. Elle me disait qu'elle ne voyait pas l'avenir sans César, avant de me retourner la question vis-à-vis de Ziyan. « Oui, évidemment on va rester en contact. Je sais pas trop ce qui nous attend dehors, on en est clairement pas au même endroit que vous... mais il me plait. Et je crois que j'ai envie de faire l'effort, d'essayer. » ce qui n'était clairement pas le cas avec n'importe qui. Rassemblant mes cheveux sur un côté je reprenais « Lui et moi, on joue un peu au chat et à la souris depuis le début. Je sais que beaucoup pensent qu'il m'utilise, ou qu'il n'est pas sincère. Moi, je crois qu'il ne l'a jamais autant été. » j'espérais ne pas me tromper, car après tout nous étions dans un jeu, et je m'étais déjà faite avoir donc on ne savait jamais. Posant mes prunelles sur la jeune femme, je me mordais la lèvre inférieure avant d'ajouter « Dis... entre nous, si il n'y avait pas eu César... t'aurais pu être attirée par Cristopher ? » j'avais cru comprendre qu'il y avait eu un rapprochement à une étape du jeu, lointaine maintenant.



I've never been a socialite
Can you feel me now that I'm vulnerable in oh-so many ways ? Oh, and I'll never change.
Anouchka

Anouchka
MESSAGES : 629
AGE : 21
LOCALISATION : manchester, angleterre
POINTS : 172

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 25 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (TIMEO) (JULIETTE) (MAZE) LUCY
Voir le profil de l'utilisateur

washed - mar, 10:00 Empty
MessageSujet: Re: washed - mar, 10:00   washed - mar, 10:00 EmptyDim 13 Jan - 12:07

Ce n’est que la personnalité de César qui lui fait peur le concernant. Parce qu’elle sait que jamais il n’irait lui faire quelque chose de mal comme jamais elle non plus lui en ferait. Et l’idée qu’il puisse croire qu’elle aille lui faire un sale coup dans son dos avec Cristopher l’avait un peu vexée. Mais elle sait que pour l’un comme pour l’autre, ces inquiétudes étaient certainement logique et compréhensible. « Oh… C’est à mon tour de ne pouvoir te contredire... » Evidemment que c’est pour cela qu’elle l’aime. Parce qu’ils sont pareils, parce qu’ils sont trop gentils l’un comme l’autre mais aussi qu’ils sont prêt à se protéger de ce défaut qui devrait être une qualité. Elle ne dit pas à Lucy qu’elle l’aime. Non pas parce que ce n’est pas le cas bien au contraire, mais parce qu’elle ne l’a pas encore dit au premier concerné. Et elle se sentirait mal de le dire à Lucy avant César. D’ailleurs l’amour est bien le coeur de leur conversation. Parce qu’elle parle de folie, elle se demande si l’asiatique en a déjà fait par amour, même si elle se dit un peu à l’ouest à ce niveau-ci. Et parce qu’aussi le terme de folie doit être différent d’une personne à une autre et doit avoir des degrés différent. Elle ne pense pas avoir fait des folies. Elle penche un peu la tête sur le côté. C’est drôle mais… Ca ne l’étonne pas. De la voir s’attacher aux garçons auxquels elle ne devrait pas. Elle ne la juge pas non au contraire. Et puis elle souffle l’idée qu’elle n’a jamais été vraiment amoureuse. Et cela l’attriste un peu. Mais comme la folie, l’amour est très subjectif. Et quand pour elle malgré tout cela représente un sentiment merveilleux, elle sait que l’amour peu aussi faire souffrir ou être de mauvais souvenirs. « Oh tu sais moi c’est le contraire… Je peux tomber amoureuse au premier regard mais… Vraiment... » Qu’elle annonce dans un sourire un peu gênée. « Je suis capable de m’investir à fond dans une relation qui n’existe même pas... » Et donc passé un peu pour une folle. Elle s’est déjà entichée de garçons qui ne la regardaient même pas. Et tout ça, ce n’est pas mieux. « Et puis de me lasser même pas une semaine plus tard... » Un vrai cœur d’artichaut. D’ailleurs elle avait eu peur que ce soit le cas avec César. Qu’elle s’attache trop à lui. Qu’elle s’avance trop dans leur relation jusqu’à s’en lasser. Mais ce n’est pas le sujet de la conversation. Ce n’est pas elle, mais Lucy. « Cela t’arrivera un jour tu sais Lucy… Et puis il faut voir cela du bon côté et te dire que tu as évité de tomber amoureuse des mauvais garçons... » Elle sourit tendrement. L’amour, ce qu’elle aime en parler. Ca lui fait briller les yeux. « Je sais que cela peut être compliqué de s’abandonner à une relation… Ne t’en fait pas… » Elle lui sourit. Elle ne sait pas bien si la jeune femme se fait du soucis quant à l’amour ou si elle s’est fait une raison. Mais l’optimisme d’Anouchka lui conseille de la rassurer. Et sa sensibilité de se faire conseiller par Lucy quant à la manière d’agir sur ses peines. Elle lâche un rire quand elle lui parle d’encouragement. « Merci beaucoup Lucy… Je te l’ai déjà dis l’autre jour mais je suis vraiment… Vraiment heureuse que tu sois ma partenaire ! » Et de pouvoir partager ce genre de conversation avec elle. Sur ce qu’elles cachent au profond d’elle. Lucy, enviant la relation de César et Anouchka. Et cette dernière, ce qu’elle avait ressentit en arrivant dans le jeu. Elle ne ment pas. Elle se pensait vraiment trop à part, vraiment trop peu nuancée pour marquée. Alors forcément ce que dit l’asiatique la gêne un peu comme elle la touche. « Oh je ne sais pas bien si tout le monde m’aime… C’est… C’est très gentil de me dire cela et très… Oh très gênant ! » Elle sourit béatement et bêtement parce qu’elle ne se sent pas légitime pour ce titre de chouchoute. Et en même temps elle ne peut pas mentir qu’elle est heureuse d’entendre cela. Et elle ne peut pas mentir, elle voit son avenir dans les bras de César. Curieuse, elle se demande bien si Lucy et Ziyan comptaient rester en contact, parce qu’elle avait bien compris que quelque chose se passait actuellement entre eux. La rouquine est heureuse de l’entendre confirmer. Confirmer qu’ils allaient rester en contact. Evidemment sur le papier Ziyan n’est pas l’homme idéal mais la biélorusse s’en fout. L’important c’est que sa partenaire soit certaine d’elle. D’ailleurs ce qu’elle ajoute ensuite la rempli de joie. Parce qu’elle veut faire des efforts. Parce qu’elle a entièrement confiance en lui. « Oh mais c’est merveilleux ! Vraiment il ne faut pas écouter les autres si tu as pleinement confiance en lui ! Parce que c’est cela le plus important, c’est que toi et lui soyez sur la même longueur d’onde ! Je suis vraiment heureuse ! » Qu’elle dit alors. C’est bête parce qu’elle ne connaît pas plus Ziyan que Lucy, mais elle est très contente pour eux. Elle a un large sourire quand Lucy lui pose une question à laquelle elle ne s’attendait pas. Parce que ce n’était pas le sujet. Pas dans le sujet dans l’instant. Est-ce qu’elle aurait pu être attirée par… Cristopher s’il n’y avait pas eu César ? Oh elle ne perd pas son sourire, il juste un peu plus nuancé. Mais la réponse est assez rapide. Elle ne va pas mentir. « Entre nous je ne sais pas du tout. Je ne peux pas te dire oui mais je ne peux pas te dire non, non plus… En fait la question ne s’est jamais posé parce que j’ai vite craqué pour César… » Cette réponse peut être peu satisfaisante, mais c’est ce qu’elle pense simplement. Qu’elle n’est pas assez clairvoyante pour savoir ce que les choses auraient pu être sans la présence de César. Elle aurait pu craquer aussi sur Gio… Sur Sid… Et si par exemple Timéo était resté dans le jeu, elle aurait pu craquer pour lui. « Et toi par exemple… Si je n’avais pas été là et si vous étiez resté partenaire… Est-ce que tu aurai pu craquer pour César ? » Qu’elle demande intéressée.
 

washed - mar, 10:00

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: PREMIER ÉTAGE - PALAIS IMPÉRIAL – TERRE (CENTRE) :: LA LAVERIE-