GIOANOUCHKACESARLUCYPENNYZIYANSIDKARLAACHANAALYCRISTOPHERRHEA
FAWNGOLSHIFTEHLINADASHRICHARDBASTIANLEONJOAQUIMMAZEJULIETTEULISESTIMEO
Partagez
 

 les borgnes sont rois (lundi - 12h05)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Karla

Karla
MESSAGES : 331
LOCALISATION : paris, fr.
EMPLOI : violoniste.
POINTS : 158

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 29 600 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: achana.
Voir le profil de l'utilisateur

les borgnes sont rois (lundi - 12h05) Empty
MessageSujet: les borgnes sont rois (lundi - 12h05)   les borgnes sont rois (lundi - 12h05) EmptyLun 7 Jan - 1:33

Mon sommeil n’aura pas duré longtemps ce matin. En même temps, les retrouvailles avec Leon m’ont fait veiller très tard et n’ayant pas l’habitude des grasses matinées, j’étais déjà debout aux alentours de neuf heures. J’ai maintenant ma petite routine dans cette émission, lorsque je sors de mon lit, je file prendre ma douche avant d’aller prendre un petit-déjeuner léger qui se compose de thé et d’une ou deux tartines avec du beurre dessus. Je ne mange pas beaucoup le matin, préférant plutôt manger un peu plus généreusement le midi. Voilà le secret de ma ligne. Après cette petite routine, je me balade souvent seule dans les jardins du palais pour me retrouver un peu en paix avec moi-même avant de devoir affronter n’importe quel candidat. Malgré les retours des éliminés, je sens bien que ceux encore présent ont de plus en plus de mal avec ma présence. Il suffit de voir la crise d’hystérie qu’à fait Achana quand on a été désigné comme binôme. Finalement, elle en a fait un cirque pour pas grand-chose, puisque voilà déjà la fin de cette alliance non voulue. Ma matinée s’écoule sans le moindre incident, je décide donc de profiter de ce calme pour aller me préparer mon déjeuner. La cuisine est rarement occupée à cette heure de la journée, les candidats préférant manger un peu plus tard. Pourtant, lorsque je pénètre dans la cuisine, je remarque une scène surprenante. Je fais face à un @Gio qui a les yeux cachés par un bandeau et qui semble cuisiner des pâtes. Enfin, il essaye. Je remarque rapidement que le flacon qu’il déverse dans sa casserole n’est pas du sel, mais plutôt du sucre. Je ne sais pas ce qu’il est en train de nous faire, mais ce n’est pas malin d’utiliser des flacons sans goûter leur contenu. C’est ce que j’aurais fait si j’avais été aveugle. J’hésite à lui faire part de son erreur, sachant qu’il m’a quand même publiquement attaqué sur un sujet qui ne le concernait pas tellement, puisque c’était entre Sid et moi. Je ne peux me résoudre cependant à le laisser manger une telle horreur, la nourriture passera toujours au-dessus de n’importe quel conflit. « Tu viens de verser du sucre dans tes pâtes. » Voilà, c’était ma bonne action du jour. Je m’avance vers le frigo à la recherche d’œufs bien frais pour me faire une omelette, tout ce qu’il y a de plus simple. « T’as flippé en voyant tous les gens qui ont voté pour César, du coup t’essayes de l’imiter ? » C’est trop tard, il aurait dû nous faire croire qu’il était aveugle aussi en début d’émission. La franchement, ça ne sert plus à grand-chose. Je sors mes œufs avant de me diriger vers les placards où se trouve les bols.
Gio

Gio
MESSAGES : 1949
AGE : 23
LOCALISATION : Douglas, Isle of Man.
EMPLOI : Poissonnier, globe-trotteur, social justice warrior.
JUKE BOX : River - Bishop Briggs
POINTS : 540

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 106 200 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (ALY ♥)
Voir le profil de l'utilisateur

les borgnes sont rois (lundi - 12h05) Empty
MessageSujet: Re: les borgnes sont rois (lundi - 12h05)   les borgnes sont rois (lundi - 12h05) EmptyLun 7 Jan - 2:38

Gio comprend bien mieux pourquoi César est un peu maniaque du rangement, lui qui est un grand bordélique, il en a déjà marre de devoir pousser des trucs en dehors de son chemin ou de devoir les contourner -ce qui est pire parce qu'il finit par perdre le peu de sens de l'orientation qu'il avait en arrivant dans la pièce-. Il n'avait pas réalisé à quel point leur mode de vie de personnes voyantes pour qui enjamber une paire de chaussures laissées à l'abandon est facile pouvait impacter la qualité de vie de César et ce n'est que son premier jour. Il a passé bien dix minutes à trier les différents éléments dont il aurait besoin pour cuisiner ses pâtes à la sauce tomate, basilic et ail puis cinq de plus avant de trouver le robinet, le bon feu sur la gazinière et de mettre la casserole d'eau à bouillir. Il pense s'en tirer correctement, pas parfaitement clairement, quand il entend la voix de Karla à côté de lui lui annoncer qu'il vient de sucrer son eau bouillante au lieu de la saler. Il laisse échapper un « tss » mécontent avant d'ajouter : « Sérieusement ? J'étais pourtant sûr d'avoir rangé l'sel. Tant pis, ça sera peut-être une découverte gustative majeure les pâtes au caramel... » Il a bien goûté les contenus de dix flacons avant de trouver celui de sel mais à l'évidence il a rangé le mauvais. Il sait bien que chaque contenant a une étiquette avec le nom de ce qu'il renferme mais il ne lit pas le braille malheureusement. Karla ajoute ensuite une petite réflexion désobligeante dont elle seule à la parfaite maîtrise quant aux motivations qui ont poussé Gio a mener cette expérience de privation sensorielle. Il aimerait dire que ça l'étonne venant d'elle d'avoir un esprit aussi cynique mais non, il n'est pas surpris le moins du monde. Il faut toujours qu'elle voit le mal partout. « Ouais, j'suis à ce point désespéré pour un peu d'attention. » répond Gio d'un ton qui serait presque narquois. C'est qu'il en deviendrait presque grinçant à force d'être irrité par des petites contrariétés dont il n'avait pas conscience jusqu'à ce qu'il se bande les yeux. « En vrai c'est surtout que j'veux savoir à quel point c'est déconcertant de vivre comme il vit au quotidien et pour l'instant... c'est pire que ce que je pensais. Preuve à l'appui, des pâtes au sucre. » fait-il en pointant du doigt la casserole qui bouillonne. C'est pas compliqué de la localiser, elle est devant lui, elle dégage de la chaleur, de l'humidité et du bruit. Karla en revanche avec ses pas de velours se déplace dans la cuisine en ne faisant aucun bruit ou presque et quand il entend la porte d'un placard ou du frigo se refermer il sursaute presque parce qu'il la pensait ailleurs. Il sent que cette semaine va être enrichissante mais aussi très longue.
Karla

Karla
MESSAGES : 331
LOCALISATION : paris, fr.
EMPLOI : violoniste.
POINTS : 158

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 29 600 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: achana.
Voir le profil de l'utilisateur

les borgnes sont rois (lundi - 12h05) Empty
MessageSujet: Re: les borgnes sont rois (lundi - 12h05)   les borgnes sont rois (lundi - 12h05) EmptyLun 7 Jan - 23:48

Je viens d’aider Gio, par pur bonté d’âme. Je pense que si ça aurait été César, ça m’aurait fait rire de voir sa tête lorsqu’il aurait goûté ses pâtes aux sucres. Ce qui n’est pas le cas avec Gio, ça ne m’aurait pas amusé et j’aurais même été agacé de l’entendre se plaindre. Voilà l’explication à mon geste de prévention. D’ailleurs, sa réponse montre son mécontentement, bien qu’il essaye de faire passer ça par l’humour en disant que des pâtes au caramel, ça serait peut-être une bonne découverte. « Non, je pense que ça sera simplement dégoûtant. Vide ton eau et recommence ! Je ne pense pas que César se serait contenté de manger quelque chose d’infecte s’il s’était trompé. » Quitte à l’imiter autant le faire jusqu’au bout et ne pas se contenter de la facilité. En parlant de notre candidat aveugle, je me montre cynique en demandant à Gio s’il s’agit d’une tentative désespérée de gratter quelques votes en se mettant dans cette position volontairement. Préférant jouer sur l’ironie, il avoue avoir besoin d’attention. Je casse mon premier œuf dans le bol, tandis qu’un sourire un peu narquois se dessine sur mes lèvres. « Je l’avais déjà remarqué, ne t’en fais pas. » Je fais bien sûr référence à la pique qu’il a lancé sur moi sur les réseaux sociaux concernant une histoire qui ne regarde finalement que Sid et moi. Il finit quand même par m’expliquer qu’il souhaite simplement savoir à quel point ce n’est pas facile de vivre sans pouvoir voir. C’est presqu’il me ferait verser une larme. « Oui, enfin sauf que toi d’ici quelques jours, tu n’auras qu’à retirer ton bandeau et ta vie reprendra son cours. Lui, il continuera à ne rien voir. » C’est vrai que je ne comprends pas réellement sa démarche, je ne vois pas en quoi comprendre ce que vit César pourrait l’aider. Surtout qu’on voit à quel point César est bien rodé, on en oublierait presque parfois qu’il est aveugle. « Enfin tu fais ce que tu veux, tant que tu ne blesses personne. » Si ça l’amuse de faire son petit show devant les caméras, grand bien lui fasse. Je finis par casser mon deuxième œuf et j’attrape le sel, le vrai, ainsi que le poivre que je rajoute à mes œufs avant de les mélanger avec une fourchette. C’est quand même vachement plus facile avec ses yeux.
Gio

Gio
MESSAGES : 1949
AGE : 23
LOCALISATION : Douglas, Isle of Man.
EMPLOI : Poissonnier, globe-trotteur, social justice warrior.
JUKE BOX : River - Bishop Briggs
POINTS : 540

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 106 200 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (ALY ♥)
Voir le profil de l'utilisateur

les borgnes sont rois (lundi - 12h05) Empty
MessageSujet: Re: les borgnes sont rois (lundi - 12h05)   les borgnes sont rois (lundi - 12h05) EmptyMar 8 Jan - 23:31

Karla marque un point quand elle souligne qu'en gros, César n'accepterait pas de se taper une intoxication alimentaire ou juste une mauvaise bouffe et qu'il recommencerait à zéro, alors il soupire. « T'es pas drôle... Fais gaffe que j't'ébouillante pas. » marmonne-t-il avant d'attraper prudemment la queue de la casserole et de se déplacer lentement vers l'évier en tâtonnant pour ne pas verser de l'eau bouillante partout. Une fois qu'il l'a localisé, il commence à vider le contenant. Retour à la case départ. Karla lui rétorque qu'elle avait déjà remarqué qu'il était à la recherche d'attention et Gio entend le ton narquois dans sa voix, ce qui le fait sourire parce que bon, la situation a quelque chose de drôle au fond. « Takes one to know one. » lâche-t-il aussi sec. C'est pas contre elle, mais si elle a un cerveau qui fonctionne à moitié elle sait qu'elle a un sacré caractère et que celui-ci divise les gens et suscite des émois. Alors bon, qu'elle le trouve désespéré pour un peu d'attention ça lui importe qu'assez peu. « T'en as d'autres des lapalissades du genre ? » demande-t-il avec un sourire entendu. Il s'attend à ce genre de constat de la part de Ziyan, mais Karla elle vaut mieux que ça. Gio a bien précisé qu'il voulait toucher du doigt ce que pouvait vivre César au quotidien, il n'a pas signé un contrat pour se crever les yeux. Évidemment qu'une fois l'expérience finie, Gio retirera son masque de ses yeux et il retrouvera la vue, mais ce n'est pas ça qui compte, ce qui compte c'est qu'il aura pris la mesure du challenge de façon plus tangible et qu'il ne pourra plus dire « ça doit être horrible, j'pourrais pas » mais qu'il a essayé et qu'il comprend l'horreur et l'angoisse. « C'est pas vraiment le but de blesser des gens, non. » confirme-t-il. Il n'est pas fermé à discuter de ses motivations avec Karla, avec n'importe qui d'ailleurs, mais les gens qu'il a croisé aujourd'hui ont tous eu l'air d'avoir leur opinion et de ne pas avoir envie d'en parler, alors il ne va pas forcer le sujet plus en avant. « Contente d'avoir retrouvé Leon ? » demande-t-il histoire de faire la conversation et si possible de ne pas avoir à continuer cette mini-joute verbale que Gio trouve profondément inintéressante. Se prendre le bec avec Karla c'est vraiment pas un passe-temps que Gio veut ajouter à la liste de ses habitudes. C'est un cercle vicieux et sans fin qu'il n'a pas franchement envie de nourrir alors s'il peut désamorcer les choses en changeant de sujet, il ne voit vraiment pas le mal.
Karla

Karla
MESSAGES : 331
LOCALISATION : paris, fr.
EMPLOI : violoniste.
POINTS : 158

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 29 600 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: achana.
Voir le profil de l'utilisateur

les borgnes sont rois (lundi - 12h05) Empty
MessageSujet: Re: les borgnes sont rois (lundi - 12h05)   les borgnes sont rois (lundi - 12h05) EmptySam 12 Jan - 1:15

Gio semble me concéder le fait qu’une intoxication alimentaire ne va pas l’aider à mieux comprendre César, mais bien sûr comme ce n’est pas facile pour les hommes d’avouer leurs erreurs, il me menace de m’ébouillanter. C’est qu’il pourrait presque être effrayant et dangereux avec son bandeau. « Il faudrait déjà pouvoir m’atteindre pour m’ébouillanter. » Et je suis capable de lui faire bien plus mal en ayant accès à mes yeux, donc il ferait mieux de ne pas me menacer. Je ne comprends pas ce qu’il tente de prouver, puisqu’après tout une fois que son bandeau sera retiré, ça n’aura rien apporté de plus à sa vie. Ni à celle de César. Je suis obligée de lui faire part de mon avis face à son défi de cette semaine et ça ne semble pas l’atteindre. Il a l’air déterminé à aller jusqu’au bout, me demandant si j’en ai d’autres dans le même genre. Je hausse les épaules. « Oui, j’en ai d’autres, mais je ne vais pas perdre mon temps. » Je n’ai pas que ça à faire, mon déjeuner ne passera pas à la trappe pour lui. Je profite qu’il soit parti vider son eau bouillante pour pouvoir mettre sur le feu une poêle avec un peu d’huile afin de faire cuire mon omelette. Il attendra un peu pour ses pâtes, il avait qu’à réussir du premier coup. Il m’explique que son but n’est pas de blesser quelqu’un. « C’est rare qu’un geste soit fait volontairement pour blesser. » Je parle bien sûr de sa nouvelle lubie, mais également ce qui s’est passé entre Sid et moi. Après tout, il a juste écouté les propos de Sid et il s’est indigné sur les réseaux sociaux sans même venir pour connaître ma vision ou mon ressenti sur ce qui a pu passer à ce moment-là. Dans tous les cas, je m’en moque maintenant. Le mal est fait. Le sujet dévie forcément sur Leon. J’ai l’impression que c’est le sujet joker quand quelqu’un discute avec moi. Pour éviter de se prendre une remarque ou que la discussion s’envenime, on me demande alors mon état d’esprit concernant mes retrouvailles avec mon ancien partenaire. « C’est logique, c’est bien l’une des seules personnes avec qui j’aime passer du temps. » Et pas ce genre de moment où flotte une petite tension. Je n’arrive pas à ne pas parler du sujet qui me brûle les lèvres depuis tout à l’heure. « J’espère que t’as réussi à enfin obtenir quelques choses de Sid avec ton acte héroïque de la semaine passée. » Bah oui, s’il n’a pas obtenu ce qu’il voulait en faisant tout ça, se serait plutôt dommage pour lui.
Gio

Gio
MESSAGES : 1949
AGE : 23
LOCALISATION : Douglas, Isle of Man.
EMPLOI : Poissonnier, globe-trotteur, social justice warrior.
JUKE BOX : River - Bishop Briggs
POINTS : 540

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 106 200 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (ALY ♥)
Voir le profil de l'utilisateur

les borgnes sont rois (lundi - 12h05) Empty
MessageSujet: Re: les borgnes sont rois (lundi - 12h05)   les borgnes sont rois (lundi - 12h05) EmptySam 12 Jan - 13:20


« Tu dis ça comme si c'était un objectif à atteindre, j'essayais juste de te prévenir ! » dit-il avec un sourire, c'est parce que c'est bien le genre de Karla de laisser entendre que Gio cherche à lui faire du mal et que secrètement il a envie de lui renverser sa casserole d'eau bouillante sur les pieds. La paranoïa ne lui sied vraiment pas. Après qu'elle lui ait expliqué qu'une fois la semaine finie, il ne serait plus aveugle alors que César oui et qu'il ait commenté le fait que c'était une évidence, Karla lui répond tout simplement qu'elle a d'autres phrases de ce genre mais qu'elle ne compte pas perdre son temps. « Perdre ton temps à quoi ? » Parce qu'il imagine que le sous-entendu c'est un truc du genre : perdre son temps à lui parler ou autre chose de ce goût là -toujours très agréable-, mais c'est Karla et c'est toujours difficile de savoir ce qu'elle pense. Par exemple, quand elle dit que c'est rare qu'un geste ait une mauvaise intention derrière, Gio ne sait pas quoi en penser, parce qu'il pense que Karla dans sa façon de s'en foutre de tout et de tout le monde, elle ne met juste pas d'intention derrèire ses gestes et que lorsqu'il y en a une, c'est souvent un manque de considération pour ce que l'autre peut ressentir. Du coup, il est un peu perdu. Puis bon, dans la vie de tous les jours, dans le monde de l'entreprise, les gens se battent et cherchent à s'écraser pour une promotion. Il imagine, peut-être à tort parce qu'il ne connaît que la version racontée par les médias, que dans un orchestre c'est pas rare que les gens se fassent des coups bas pour profiter d'une situation. « Si tu l'dis. J'suis pas sûr que tout l'monde soit aussi bien intentionné que tu le penses, mais j'espère que t'as raison. » Le monde serait probablement un meilleur endroit où vivre si tout le monde faisait les choses avec de bonnes intentions à la clé, mais bon, les êtres humains sont souvent égoïstes et ça se comprend, ils n'ont qu'une vie et ils veulent en profiter alors tant pis s'ils doivent faire une ou deux entorses à la morale pour y arriver. Karla lui dit, au sujet de Leon, qu'il est une des rares personnes avec qui elle aime passer du temps et Gio ne sait pas vraiment quoi dire parce que ça lui fait presque de la peine pour elle. Ils sont enfermés depuis près de deux mois et Leon a été éliminé il y a près de deux semaines. Elle a donc passé deux semaines à se sentir seule au monde ?« Tant mieux alors, j'pensais pas que c'était une telle épreuve pour toi de vivre parmi nous... » dit-il avec une petite grimace. Au fond de lui, il ne sait pas si Karla n'a pas fait l'effort de s'intégrer ou s'ils n'ont pas fait l'effort de lui donner envie de passer du temps avec eux ou si, tout simplement, elle n'aime que peu de gens et qu'ils s'avèrent tous être dans la catégorie des gens qu'elle n'apprécie pas, mais Gio a tendance à avoir le cœur sur la main et se dire qu'il n'a pas fait assez d'effort pour qu'elle vive une bonne aventure l'attriste un peu. Mais, comme c'est souvent le cas dans ses discussions avec Karla, dès qu'il s'attendrit un peu, il a l'impression de prendre une gifle. « Obtenir quelque chose ? J'ai pas pris sa défense pour obtenir quelque chose... » dit-il d'un ton désabusé. Il n'y a pas moyen de gagner avec Karla. Gio peut comprendre qu'elle n'ait pas aimé sa façon de réagir, il l'entend même tout à fait, mais laisser entendre que sa réaction était calculée pour obtenir une faveur auprès de Sid c'est à la fois insultant et mal informé. Un pas en avant, trois en arrière, bienvenu dans le tango de la vie. «C'est pas épuisant à force d'être toujours sur la défensive ? » demande-t-il avant d'ajouter : « J'suis désolé si ma réaction t'a blessé. J'ai été impulsif et j'aurais mieux fait de t'en parler directement. » dit-il finalement parce que Karla n'a clairement pas apprécié la façon dont il a réagi et que Gio peut voir, avec du recul, que ce n'était pas la façon la plus productive de faire les choses, même s'il ne pense pas qu'il aurait obtenu beaucoup plus en la confrontant à ce qu'elle a fait, parce que Karla ne semble pas du tout voir le mal dans ce qu'elle a fait... Il aimerait juste être capable d'avoir une discussion apaisée avec elle, parce qu'à chaque fois qu'ils sont tous seuls, ça ressemble plus à un terrain miné qu'à une mer d'huile et ça l'épuise.
Karla

Karla
MESSAGES : 331
LOCALISATION : paris, fr.
EMPLOI : violoniste.
POINTS : 158

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 29 600 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: achana.
Voir le profil de l'utilisateur

les borgnes sont rois (lundi - 12h05) Empty
MessageSujet: Re: les borgnes sont rois (lundi - 12h05)   les borgnes sont rois (lundi - 12h05) EmptySam 12 Jan - 16:31

Je ne sais pas pourquoi on s’épuise mutuellement à faire comme si de rien était, alors qu’il m’a quand même attaqué la semaine passée. Une réaction adulte aurait été de venir me voir directement en me disant qu’il n’a pas apprécié mon geste envers l’angoissé de service. On aurait pu en discuter, presque de façon civilisée. Sauf que non, il a fallu qu’il se ridiculise sur les réseaux sociaux en m’attaquant sur un geste de ma part qu’il a vu de manière disproportionnée. Il a quand même osé parler d’abus sexuelle, moi qui mets des distances certaines avec beaucoup de candidat depuis le début de l’aventure. La seule personne avec qui j’ai pu avoir un vrai geste tendre, c’est Leon et ses bras dans lesquels je me jette un peu trop souvent à mon propre goût. Ce baiser n’aurait dû rester qu’une histoire entre Sid et moi. Mais non, il a fallu qu’il superman en couche culotte s’emmêle. C’est bien pour cette raison que je mes piques se font nombreuses ce midi-là. J’ajoute même lorsqu’il me parle de Leon que c’est sûrement l’une des seules personnes que j’apprécie vraiment dans cette aventure. Ce qui semble le vexer. « Je n’irais pas jusqu’à dire que c’est une épreuve. Dans la vie, on ne peut pas apprécier tout le monde. » C’est déjà même surprenant que je me sois attaché à quelqu’un ici, alors qu’il me faut des années en dehors de ce jeu pour supporter les gens en général. Je préfère directement rentrer dans le vif du sujet avec Gio, lui demandant s’il a obtenu ce qu’il voulait auprès de Sid pour m’avoir attaqué de la sorte. Il me dit que non, qu’il n’a rien cherché à obtenir en faisant ça. C’est clair que j’ai un mal fou à le croire. « C’est toi qui viens de me dire que tu n’étais sûr que les gens étaient aussi bien intentionnés que je le pensais. Alors, j’ai un peu de mal à croire que t’es fait ça gratuitement. » Ça n’a aucune logique, cette histoire ne le regarde pas et Sid était bien assez grand pour se défendre comme il l’a fait quand on était dans cette laverie. Il me demande alors si ce n’est pas toujours fatiguant d’être sur la défensive.  « Si par moment c'est épuisant, mais on n’a pas tous un super-héros pour nous défendre par ici. Certains doivent se défendre par eux-mêmes. »  Et de toute façon, je n’aimerais pas que quelqu’un prenne ma défense comme il a pu le faire avec Sid, je préfère largement me défendre par moi-même. J’ai toutes les armes en main pour me débrouiller parfaitement seule. Mon omelette est presque cuite, mais j’en oublie presque j’étais là pour mon déjeuner. « Ce qui me fait rire, c’est que t’as seulement pris la peine d’écouter ce qu’à pu te dire Sid sans venir me demander ma version sur tout ça. » C’est la moindre des choses avant de prendre le parti de quelqu’un, essayer de comprendre l’histoire du début jusqu’à la fin. « Je ne l’ai pas embrassé pour mon plaisir personnel, ce n’est pas un kiff que je me suis fait histoire d’avoir quelques followers en plus sur internet ou pour m'amuser à le voir rougir comme un gosse. » J’aurais plutôt choisi César dans ce cas là ou Cristopher, histoire de me faire un max de buzz. « Il était en train de s’excuser pour des choses sans intérêt, de s’angoisser pour des stupidités que je n’ai même pas relevées et je crois qu’à force, c’est moi qu’il était en train d’angoisser. » Parce qu’être au côté d’un type comme Sid pour moi, ça devient vraiment angoissant. J’ai l’habitude tout contrôler, alors que lui, ça a l’air d’être tout l’inverse. J’ai l’impression qu’il est sans arrêt dépassé par la vie. « Je l’ai embrassé, parce que je ne savais pas quoi faire d’autres pour le faire taire et pour calmer mes angoisses. Je ne pensais pas qu’il aurait aussi mal pris. Et je ne suis pas du genre à m’excuser quand quelqu'un m'attaque comme il l'a fait après ce baiser. » J’ai cette image de femme froide et insensible qui me colle à la peau depuis que je suis ici, alors quand ce genre de truc arrive, on se dit juste que je suis la méchante qui a voulu profiter du pauvre Sid. On ne cherche pas à savoir ce qui se jouait dans ma tête à ce moment précis. « Bref, beaucoup de bruit pour ma grand-chose. » Je préfère conclure cette histoire, je fais le tour jusqu’au placard pour pouvoir en sortir une assiette. Mon déjeuner est presque prêt.
Gio

Gio
MESSAGES : 1949
AGE : 23
LOCALISATION : Douglas, Isle of Man.
EMPLOI : Poissonnier, globe-trotteur, social justice warrior.
JUKE BOX : River - Bishop Briggs
POINTS : 540

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 106 200 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (ALY ♥)
Voir le profil de l'utilisateur

les borgnes sont rois (lundi - 12h05) Empty
MessageSujet: Re: les borgnes sont rois (lundi - 12h05)   les borgnes sont rois (lundi - 12h05) EmptySam 12 Jan - 19:41


« Y'a une différence entre ne pas apprécier tout le monde et n'apprécier quasiment personne sur un groupe de vingt-trois. » note-t-il, parce que bon, il veut bien que tout le monde ne soit pas au goût de Karla mais que Leon ait été le seul à trouver une valeur à ses yeux, c'est un peu excessif. Elle a des standards vraiment super élevés pour ses amitiés et compagnie. « J'ai pas fait ça gratuitement, j'suis protecteur de Sid et quand on touche à lui... j'ai pas réfléchi. » Parce qu'il a un faible pour lui et qu'en faisant ça elle a mis Sid encore plus mal à l'aise qui est déjà bien bloqué quand il s'agit de l'intimité. Gio n'aurait probablement pas dû s'en mêler, mais c'est trop tard pour remonter le temps et changer sa façon de réagir ou mieux encore, de changer la façon dont Karla a réagi. Comme ça tout le monde est content et personne n'a à s'excuser. « Karla, come on ! On a jamais été très proche toi et moi. Nos conversations tournent souvent au vinaigre et j'ai l'impression que j'peux pas gagner avec toi. Quand j'suis sympa j'me fais presque traité de simplet, quand j'le suis pas j'suis injuste. » dit-il un peu contrarié parce que c'est un peu frustrant. Il n'a pas nécessairement envie qu'ils jouent ensemble au scrabble ou que Karla le laisse lui faire des tresses, mais il aimerait qu'ils arrivent à trouver un terrain d'entente. « J'dis pas que t'as cherché à faire le buzz avec ce baiser, mais t'avoueras que c'est quand même pas très caractéristique de toi comme réaction, t'es plus le genre à tourner les talons et à laisser l'autre bouche bée. » explique-t-il, parce que Karla elle a vraiment le chic pour clouer le bec aux gens quand elle veut vraiment le faire, du coup il trouve ça étonnant que Sid ait été capable de la déboussoler à ce point. « Donc quand t'angoisses, tu embrasses les gens ?  » demande-t-il parce que bon, c'est un peu étrange comme façon de gérer son stress, mais si c'est sa façon de faire de Karla, Gio va faire en sorte de ne jamais l'angoisser. Juste à titre préventif. « J'sais pas, si tu l'as embrassé contre son gré j'peux comprendre qu'il t'ait attaqué verbalement en retour... » dit-il parce que ça lui semble un peu un lien de cause à conséquence évident. Puis Gio n'est pas très branché dans le victim blaming. Si on extrapolait la situation à l'extrême, Karla dirait que si elle a violé Sid c'est parce qu'il l'avait cherché et Gio n'aime pas cette façon de raisonner. Est-ce qu'il a encore envie de se prendre le bec avec elle ? Non. Est-ce qu'il va garder cette considération pour lui ? Oh oui. Donc il préfère faire un compromis. « J'pense pas qu'on tombera d'accord sur ce point-là. J'te présente une fois de plus mes excuses pour ne pas t'avoir parlé avant de m'énerver. » C'est peut-être trop tard pour réparer les dégâts, mais Gio estime qu'il a des raisons de s'excuser en dépit du fait que Karla ne voit pas pourquoi elle serait dans le tort. Il ne compte pas continuer de tenter de lui faire comprendre son point de vue, ça l'épuise. Il rallume le feu sous sa casserole et commence à mettre sa main sur les différents contenants avant de trouver le jumeau de celui qui contient le sucre. Il goûte et grimace parce que le sel pur c'est pas non plus sa tasse de thé et puis en verse une pincée dans sa main avant de mettre le contenu dans la casserole. « Sur un autre sujet, t'as jamais buzzé si ? » demande-t-il en changeant de sujet de façon pas du tout subtile, mais de toute façon avec Karla, quand il est subtil il a l'impression qu'elle lui reproche de l'être, alors il a tout simplement abandonné.
 

les borgnes sont rois (lundi - 12h05)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CEACORUM - au royaume des aveugles, les borgnes sont rois.
» Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois
» Au royaume des guimauves, les bonbons sont rois.
» Au pays du Câlinisme, les Bisounours sont rois
» ILS SONT DEVENUS FOUS! Est-ce que je mène une campagne contre Aristide au Forumh

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: REZ-DE-CHAUSSÉE - PALAIS IMPÉRIAL – TERRE (CENTRE) :: LA CUISINE-