GIOANOUCHKACESARLUCYPENNYZIYANSIDKARLAACHANAALYCRISTOPHERRHEA
FAWNGOLSHIFTEHLINADASHRICHARDBASTIANLEONJOAQUIMMAZEJULIETTEULISESTIMEO
Partagez | 
 

 Underwater - Lundi 16h30

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gio

Gio
MESSAGES : 1949
AGE : 23
LOCALISATION : Douglas, Isle of Man.
EMPLOI : Poissonnier, globe-trotteur, social justice warrior.
JUKE BOX : River - Bishop Briggs
POINTS : 540

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 106 200 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (ALY ♥)
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Underwater - Lundi 16h30   Dim 23 Déc - 21:55

Gio nage pour se dépenser un peu avant le repas de ce soir qui s'annonce lourd, les repas de fêtes c'est toujours une épreuve pour son estomac et il veut pas être malade ce soir. Ça lui permet aussi de se vider l'esprit et de lui faire oublier son triste sort. Alors qu'il fait de la brasse coulée il voit quelqu'un au bord de l'eau et il arrête pour identifier le nouveau venu. C'est @César qui trône là les pieds dans l'eau. « Non, mais sérieux, comment tu fais pour avoir un corps comme ça ? » demande Gio d'un ton qui ne laisse pas place au doute quant au fait que Gio parle sérieusement. César il a un corps, c'est un bloc de muscles taillés dans le marbre ou presque. Gio se souvient ce que c'est d'avoir ce genre de carrure et de devoir l'entretenir et il ne regrette pas d'avoir perdu en volume un instant. Mais, et c'est idiot parce que ça part d'un préjugé sur les aveugles, il imagine pas tellement César pouvoir évoluer tranquillement dans une salle de sport à faire du lever de fonte. La quantité de bruits, les gens autour, ça semble pas un environnement très propice à l'épanouissement pour un aveugle, et c'est clairement pas un corps qu'il s'est créé juste en étant debout toute la journée. « T'essaies de pas te faire nominer cette semaine, s'teuplé ? Parce que sinon ça va vraiment être une semaine pourrie. » supplie Gio, passant du coq-à-l'âne parce que la réalité de la situation vient de le frapper. Il pourrait être nominé avec ses meilleurs potes, genre, tous ensemble sur le banc de touche avec deux qui sortiront inévitablement. Perdre César ça serait vraiment un coup bas.
César

César
MESSAGES : 878
AGE : 28
LOCALISATION : harlem, nyc.
POINTS : 318

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 35 300€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (LUCY) PENNY
Voir le profil de l'utilisateur http://poedameryn.tumblr.com/

MessageSujet: Re: Underwater - Lundi 16h30   Lun 24 Déc - 3:12

Si César ne se baignait pas toujours autant qu'il le voudrait malgré son attrait particulier pour l'eau, c'est parce qu'inconsciemment il savait que de toutes les activités physiques qu'il pourrait choisir de pratiquer, la natation était l'une des seules qui pouvait mettre sa sécurité et celle des autres en jeu quand il entrait dans une piscine. Et pourtant il n'avait pas pu résister à l'envie d'enfiler son short de bain pour se poser au bord du bassin et tremper ses pieds dans l'eau. Il avait entendu quelqu'un nager à son arrivée et avait préféré se faire discret en attendant de savoir de qui il s'agissait, et resta plusieurs minutes à simplement penser, méditer, réfléchir. A ce Noël qu'il passait loin des siens mais entouré de personnes avec qui ça avait aussi du sens de le fêter. A son aventure plus généralement. Et à ces nominations qui l'inquiétaient particulièrement après la pluie de nominations d'office qui étaient tombées entre hier et aujourd'hui et lui rappelaient qu'ici tout était changeant et incertain. Une voix s'éleva pour le tirer de ses songes, et c'est un sourire amusé qui étira ses lèvres lorsque Gio lui posa une question qu'il n'avait pas vu venir. Pour le coup, littéralement. « Ça dépend, un corps comment ? » Il demanda avec malice histoire de le taquiner un peu et alors qu'il avait a priori saisi qu'il voulait parler de ses muscles et de ce qu'il pouvait juger de sa forme physique en l'observant. « J'essaie de faire attention à ce que je mange et je fais beaucoup de sport, beaucoup plus que quand je voyais encore parce qu'en plus d'avoir été un excellent moyen de reprendre confiance en moi après mon accident, ça me donne aussi l'impression de contrôler mon image et ce que je montre aux autres. Et dans un sens, c'est rassurant quand on peut pas se voir dans une glace. » Il expliqua, sachant que Gio comprendrait ce qu'il voulait dire parce qu'ils avaient plusieurs fois évoqué son rapport à son image, mais aussi parce qu'il était un ancien gymnaste qui avait donc un lien plutôt étroit avec le sport. « Je préfère les sports en extérieur et la natation à ce qui se pratique en salle, mais je crache jamais sur une bonne séance de rameur. Sans compter que je fais des pompes dans la chambre quand vous êtes tous endormis, tu m'as jamais vu ? » Il ajouta d'un ton qui laissait volontairement planer le doute sur le fait qu'il soit ou non entrain de plaisanter, avant de se mettre à rire comme pour confirmer ce dont Gio se doutait probablement déjà. Décidant finalement de se laisser glisser à l'intérieur du bassin, César sentit son corps s'immerger dans l'eau tandis qu'il commença à bouger les bras pour se déplacer tout doucement et évaluer l'endroit précis où se trouvait Gio. Ce dernier reprit la parole et il sentit sa gorge se serrer et sa mine se défaire un instant de son sourire. « M'en parle pas, je crois que j'ai jamais eu aussi peu envie d'être nominé que cette semaine et alors que toi, Anouchka, Achana et d'autres êtes déjà nominés... Je sais déjà pas ce que je ferais si l'un de vous était amené à partir, ce serait tellement... angoissant de plus vous avoir près de moi. » Ce banc des nominés ne lui faisait pas du tout envie sachant qu'il y avait déjà plusieurs candidats dont il était proche et qu'il aimerait affronter le plus tard possible, parce que risquer d'être séparé d'eux d'une manière ou d'une autre l'angoissait beaucoup. « Tu sais qu'en plus j'ai failli nominer Penny à la roulette ? Elle se serait elle aussi retrouvée en danger si son immunité avait pas annulé sa nomination. » Et rien que d'y repenser, il revivait les émotions par lesquelles il était passé quand il avait bien cru qu'il l'avait nominée d'office. « Comment on se sent quand on n'a pas de partenaire ? Je me doute que t'aurais voulu garder Aly ou au moins tomber avec Sid quand les couples ont changé. » Il ajouta dans un sourire compréhensif, n'ayant aucun mal à imaginer que Gio aurait préféré une autre issue et notamment quand Sid était passé tout près de se retrouver en couple avec lui.
Gio

Gio
MESSAGES : 1949
AGE : 23
LOCALISATION : Douglas, Isle of Man.
EMPLOI : Poissonnier, globe-trotteur, social justice warrior.
JUKE BOX : River - Bishop Briggs
POINTS : 540

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 106 200 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (ALY ♥)
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Underwater - Lundi 16h30   Mar 25 Déc - 20:38

César fait l'innocent et semble chercher une précision quant à ce que Gio entend par sa déclaration et ça le fait sourire. « Un corps qui ressemble à celui qu'on voit dans les magazines de sport plutôt que dans les magazines culinaires. » dit-il en rigolant. Parce que ouais, c'est quand même rare les chefs qui sont taillés comme des mannequins, ils ont plutôt tendance à avoir un peu de bedaine. « Tu m'étonnes, c'est Anouchka qui doit être contente ! » lance-t-il avec un petit sifflement. C'est pas pour se moquer ou même pour rire, mais Anouchka a dû tomber des nues quand elle a eu à mettre la main dessus et c'est bien, parce que même si Gio se doute que leur relation est profonde et que pour César le physique d'Anouchka ne compte pas vraiment, il est convaincu que le corps de César a été sinon un argument, au moins une croix à barrer dans la colonne des raisons favorables aux yeux d'Anouchka. « Bah si on est tous endormi j'peux pas t'avoir vu non ! Puis à vrai dire dans le noir j'y vois pas grand chose et quand je dors, je dors. » fait-il d'un ton qui laisse entendre que César a perdu la tête. Évidemment que Gio, qui dort aussitôt qu'il a la tête posée sur l'oreiller la majeure partie du temps. César a l'air de dire qu'il ne veut pas perdre ses repères que sont Anouchka, Achana ou encore Gio. Ça le touche vraiment qu'il le considère de cette façon et c'est évidemment réciproque. « Tu survivras, va ! On va faire en sorte que t'aies pas à faire l'expérience de ne plus nous avoir dans les pattes. » commence-t-il d'un ton plaisantin avant d'être un peu plus sérieux. Gio n'a pas envie d'être éliminé et il a encore moins envie de dire au revoir à ses amis dans le nid, César en tête de file. C'est très rare que Gio s'entende comme ça avec des gens et c'est peut-être parce qu'il n'a pas l'habitude d'être enfermé avec des inconnus pendant plusieurs semaines et que ça force tout le monde à faire un effort mais pour lui, ses amis du nid, ce sont des perles rares qu'il a trouvées et qu'il veut choyer. César mentionne le fait qu'il a failli être responsable de la nomination de Penny mais qu'elle a choppé une immunité ensuite. « La chance, moi j'aurais bien aimé avoir un ou une partenaire pour me sauver de la nomination d'office. » fait Gio en haussant les épaules et en soupirant un peu sur sa condition de célibataire dans l'aventure. C'est un sujet un peu sensible parce qu'il a l'impression que ce prime-ci, alors qu'il n'avait pas de souci à se faire et qu'il voulait seulement que Sid et Achana reviennent à tout prix, il s'est encore fait avoir et qu'on l'a poignardé dans le dos sans lui demander son avis. Fini Aly/Gio, maintenant c'est Aly/Rhéa d'un côté, Sid/Ziyan de l'autre et lui il est là tout seul au milieu. Il ne sait pas exactement ce qu'il ressent par rapport à ce célibat forcé et cette séparation unilatérale d'Aly. « Bah j'sais pas trop, j'me sens un peu comme une bouteille à la mer en fait. J'ai l'impression qu'il me manque une partie de l'expérience, mais bon, on verra bien, à la fin du prochain prime si je reste je devrais avoir un ou une nouvelle partenaire. » Ce serait son premier changement de partenaire et c'est un peu angoissant de devoir lier son destin à quelqu'un qu'il n'a pas forcément envie de se voir attribuer alors qu'il s'entendait si bien avec Aly et que leur duo marchait comme sur des roulettes depuis le premier jour.
César

César
MESSAGES : 878
AGE : 28
LOCALISATION : harlem, nyc.
POINTS : 318

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 35 300€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (LUCY) PENNY
Voir le profil de l'utilisateur http://poedameryn.tumblr.com/

MessageSujet: Re: Underwater - Lundi 16h30   Mer 26 Déc - 14:38

César eut un sourire amusé lorsque Gio glissa un sous-entendu au sujet de sa condition physique qui l'amena à lui demander une précision pour le taquiner, et lui fit émettre un rire franc face à l'image qu'il employa. « Je n'ai plus feuilleté ni l'un ni l'autre depuis presque dix ans, mais je veux bien croire que tous les cuisiniers n'aient pas le temps de pratiquer une activité physique soutenue. » Il souffla avec amusement, forcé d'admettre que lui s'était lancé le défi de rester en forme aussi bien pour vivre une vie saine que parce que c'était important pour lui de maîtriser son image, mais que les grands chefs des revues culinaires avaient peut être trop d'obligations pour faire du sport. « Encore une idée reçue que mon passage dans cette émission va peut être balayer, qui sait. » Si l'on considérait qu'il venait au départ pour prouver que les aveugles n'étaient pas moins capables que les autres de se lancer dans des aventures de ce genre et de faire toutes sortes d'expériences. Sa remarque au sujet d'Anouchka lui tira un nouveau rire. « Elle ne s'est pas plainte en tout cas. » Il souffla d'un ton toujours amusé mais un peu adouci, ses pensées le ramenant l'espace d'un instant à la nuit qu'ils avaient passé dans la loveroom et durant laquelle il avait quelques fois regretté qu'Anouchka soit la seule à pouvoir poser les yeux sur lui, avant d'avoir chaque fois été rattrapé par l'évidence que ça n'avait au fond aucune importance, ni pour lui dont les autres sens étaient décuplés et l'imagination très puissante, ni pour elle qui depuis le départ le rassurait en lui faisant comprendre qu'elle n'avait pas besoin d'être vue par ses yeux si elle l'était par son esprit. « Est-ce que depuis que tu me connais, ça t'arrive de te lever en pleine nuit et de te demander ce que ça te ferait si la pénombre dans laquelle tu avances était la seule chose que tes yeux percevaient ? » Il demanda par la suite d'un ton un peu plus sérieux, parce que c'était le genre de questions qu'il se posait au sujet des personnes voyantes, et qu'il savait que ça ne le déstabiliserait pas plus que ça qu'il le lui demande. Il se demandait juste si c'était le genre de pensées qui traversaient l'esprit de Gio depuis leur rencontre et maintenant qu'il partageait la vie d'un aveugle. Se confiant sur ses craintes de perdre plusieurs candidats qui lui étaient chers en plus de redouter de les affronter cette semaine, César esquissa un sourire un peu moins triste à la remarque de Gio. « Et moi que vous ne puissiez pas vous débarrasser de moi aussi facilement. J'ai pas abandonné l'idée de vous planquer vos affaires, et j'espère que t'as pas abandonné celle de cacher ma canne. » Il souffla en riant, en référence à l'un de leurs échanges. César essayait de dédramatiser, mais au fond de lui ces nominations l'inquiétaient. Pour un aveugle, risquer de perdre un de ses repères était déjà une perspective effrayante, qui plus est quand il s'y attachait profondément. Alors l'idée que plusieurs des candidats dont il était proche soient en danger et que lui-même risquait la nomination était une angoisse qu'il essayait de cacher comme il pouvait. « En l’occurrence je crois que Penny a du un peu regretter de m'avoir choisi comme partenaire, parce que sans moi elle aurait été immunisée. » Ou peut être pas si tout avait été différent, qu'il n'avait pas lancé la roulette et que Penny était tombée sur autre chose, mais l'idée était là. Mais il comprenait que Gio vive une situation pas banale en se retrouvant tout à coup sans partenaire, alors qu'Aly et lui étaient liés depuis le début du jeu et n'auraient pas été séparés sans l'invention de Cupidon au dernier prime. « Je me doute que ça doit faire bizarre, même si j'imagine que c'est pas non plus déplaisant d'avoir un grand lit pour toi tout seul pour la première fois depuis un mois. » Il énonça dans un sourire amusé, qui voulait dédramatiser la situation. « Je pense aussi que ça durera pas. Mais si on te proposait de retrouver Aly ou d'être partenaire avec Sid, qu'est-ce que tu choisirais ? » Il imaginait bien que l'hésitation serait de mise parce que c'était probablement les deux éventualités les plus tentantes pour Gio à l'heure actuelle, avec d'un coté son ancienne partenaire et de l'autre le garçon qui lui plaisait. « Ça s'est arrangé entre vous d'ailleurs ? Parce qu'il y a un tiers du public qui aimerait apparemment bien que ce soit le cas... » Il le questionna avec malice en repensant à l'award des candidats que le public aimerait voir repartir ensemble, ainsi qu'à la semaine dernière, quand ses confessions en plein prime avaient un peu compliqué les choses. Il espérait pour lui, pour eux, que c'était plus simple aujourd'hui.
Gio

Gio
MESSAGES : 1949
AGE : 23
LOCALISATION : Douglas, Isle of Man.
EMPLOI : Poissonnier, globe-trotteur, social justice warrior.
JUKE BOX : River - Bishop Briggs
POINTS : 540

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 106 200 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (ALY ♥)
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Underwater - Lundi 16h30   Ven 28 Déc - 3:02

« C'est qu'une bande de flemmards, si t'as l'temps, ils devraient pouvoir le trouver. C'est pas comme s'ils travaillaient de longues heures et finissaient de bosser tard... » fait-il avec humour, parce qu'il a bien conscience que l'emploi du temps de César n'est pas le même que celui d'un chef de restaurant qui devrait être là du matin au soir pour assurer la préparation, les services, l'élaboration des menus et qui n'aurait que peu de temps pour profiter de sa famille, de ses amis et donc moins d'opportunités de faire du sport. Ça n'enlève en rien la prouesse que César réalise au quotidien et Gio se sentirait presque complexé s'il n'était pas aussi à l'aise avec le corps qu'il arbore aujourd'hui. « César, MMA fighter d'idées reçues depuis dix ans. » plaisante-t-il en éclaboussant son pote avant de nager une ou deux brasses histoire de ne pas commencer à avoir froid. Être immobile dans l'eau lui paraît toujours très peu naturel, parce que ça va contre l'idée même de l'eau qui est fluide. César fait un commentaire qui se veut probablement modeste mais qui sonne plus comme un aveu à demi-mot qu'il a assuré au lit et Gio se prend un vent quand il tend le poing en avant pour faire un fist-bump comme il le ferait avec ses amis avant de lâche : « Ohhh bien joué ! » Ok, c'est un peu gras, presque digne d'une remarque de Ziyan, mais c'est le genre de commentaire qu'ils se font entre potes dans le BJ-GAP quand un d'entre eux s'envoie en l'air et que le ou la partenaire est satisfait.e à la fin de l'échange. C'est le moment que choisit César pour continuer son explication sur ses activités nocturnes -mais pas les intéressantes qu'il pratique avec Anouchka, non-. Et Gio se rappelle d'un truc qu'il avait envie de demander à César, pour avoir son autorisation en somme. « Pas spécialement la nuit, mais ça m'fait penser que j'voulais savoir si tu trouverais ça offensant que j'passe quelques jours, peut-être pas toute une semaine parce que c'est long, avec un bandeau sur les yeux ou un truc du genre pour me mettre à ta place ? Si tu trouves ça malvenu, dis-le hein, j'le prendrai pas mal. » dit-il s'excusant presque d'avoir demandé parce que la dernière chose qu'il veut c'est que César pense qu'à ses yeux son handicap n'est qu'une expérience, mais Gio a besoin de comprendre les choses intimement s'il veut vraiment se mettre à la place des gens, il lui faut marcher dans leurs chaussures pendant quelques temps. Bien sûr il ne pourra pas expérimenter la certitude de ne jamais plus y voir ou l'inconfort de ne rien connaître de son environnement, mais il est convaincu qu'il se retrouvera perdu comme au premier jour, obligé de reposer sur d'autres éléments sensoriels pour se repérer. « Non, non, j'ai même trouvé une ou deux planques bien corsées, même moi j'serais capable d'oublier où elle est. » précise-t-il tout de même lorsqu'ils évoquent le fait d'empêcher l'autre de partir s'il venait à être éliminé ce qui dans le cas de César n'est pas encore arrivé, le gros veinard. Le fait même qu'il doute de sa validité en tant que partenaire parce que Penny n'est pas immunisée cette semaine fait sourire Gio parce qu'il trouve ça attachant que César en dépit de son parcours irréprochable jusqu'ici, doute comme eux tous. « Ouais j'pense pas que quelqu'un puisse regretter d'être ton partenaire. Dans ce cas précis elle aurait un peu perdu au change, mais ton capital sympathie compense largement. » fait-il tout de même avec un petit sourire en coin. Et lorsque le sujet de son célibat dans le jeu est mis sur le tapis et notamment quand on regarde les bénéfices qu'il peut en retirer, notamment quand il pense à l'arrangement nocturne. « Bizarrement ça me manque presque de dormir sans personne à côté de moi, j'avais pris l'habitude mine de rien. » C'est la stricte vérité, il a presque perdu l'habitude d'avoir toute la place pour lui et ne pas sentir la présence d'Aly à ses côtés chamboule son aventure et son quotidien plus qu'il ne l'aurait pensé. « Bonne question... j'crois que je retournerais avec Aly parce que Sid il le vivrait trop mal s'il venait à me nominer ou si on était nominés il penserait que ça serait à cause de lui et j'veux pas qu'il se tracasse autant à mon sujet. » pondère Gio. Ce n'est pas une question de tenir plus à l'un qu'à l'autre mais plutôt une question de protéger sa relation avec les deux. Aly c'est sa partenaire, il n'en a pas eu d'autre pour l'instant et il ne voit pas de raison pour que ça change. Quant à sa relation avec Sid, César note le fait que le public aimerait les voir finir ensemble, ce qui fait sourire Gio. « Tout roule, on prend notre temps, mais clairement on est loin de partager la loveroom ou un truc du genre. J'le laisse faire à son rythme, c'est le genre de personne sur qui mettre la pression n'est pas productif du tout. » explique-t-il d'un ton neutre. Il a l'impression d'énoncer l'évidence parce que lorsqu'on connaît un peu Sid, c'est clair comme de l'eau de roche qu'il n'est pas le genre de personne qu'on peut pousser dans une direction ou une autre et obtenir l'effet escompté, au contraire, il a plutôt tendance à se renfermer. « J'sais pas si ça décevra les gens du public qui veulent nous voir finir ensemble, mais si c'est pas le cas, c'est pas très grave, ça ne gâche en rien la qualité de notre rencontre. » dit-il presque philosophe. Ce n'est pas tellement qu'il est résigné à la possibilité que sa relation avec Sid ne débouchera sur rien, mais qu'il l'envisage et préfère ne pas se bercer d'illusions, par le passé toutes ses attirances, même celles qui étaient réciproques, n'ont pas donné lieu à des relations amoureuses, donc ça pourrait être la même chose avec Sid, Gio n'en sait rien.  Une chose est sûre cependant, il se moque royalement de décevoir le public si Sid et lui ne finissaient pas en couple, les attentes du public ne relèvent pas de son contrôle et elles ne devraient donc pas contrôler sa vie.
César

César
MESSAGES : 878
AGE : 28
LOCALISATION : harlem, nyc.
POINTS : 318

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 35 300€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (LUCY) PENNY
Voir le profil de l'utilisateur http://poedameryn.tumblr.com/

MessageSujet: Re: Underwater - Lundi 16h30   Sam 29 Déc - 21:40

César laissa échapper un rire franc à la remarque de Gio sur les chefs cuisiniers qui n'avaient pas le temps de pratiquer une activité physique, parce qu'ils savaient l'un comme l'autre que ces types-là devaient avoir mieux à penser qu'à faire du sport pour entretenir leur ligne quand leurs restaurants affichaient complet. « On en reparlera si j'ouvre un jour mon restaurant et que je prends quinze kilos parce que je sortirai plus de mes cuisines et que je devrai goûter tous les plats de ma carte. » Il souffla dans un rire qui trahissait largement son humour, parce que si Gio avait du comprendre une chose à son sujet c'est qu'aveugle ou non, il n'était pas le genre de type à laisser ce genre de choses arriver sans réagir. « Je plaisante, j'aurai investi dans un abonnement de nuit à la salle de sport avant d'avoir pris mon premier kilo. Je me suis toujours dit que ma passion et mon besoin de rester en forme devaient être compatibles pour que je me sente bien dans ma tête et bien dans ma peau... Enfin, les thérapeutes que j'ai rencontré après mon accident me l'ont peut être aussi soufflé. » Il précisa dans un sourire un brin amusé. C'était comme ça qu'il savait qu'il se sentirait bien tel qu'il était, en faisant ce qui lui plaisait et en renvoyant de lui l'image de quelqu'un qui n'avait pas arrêté de prendre soin de lui simplement parce qu'il avait perdu la vue. Gio l'éclaboussa au moment de plaisanter sur son envie de donner tort à certaines idées reçues. « Tu m'éclabousses parce que tu sais que j'aurai du mal à riposter et à t'atteindre, c'est petit. » Il continua de rire tout en envoyant plusieurs jets d'eau autour de lui et dans la direction dont provenait la voix de son camarade pour tenter de le toucher. Ils évoquèrent Anouchka et César laissa entendre qu'elle ne s'était pas plainte lorsqu'elle avait eu l'occasion de le voir sans ses vêtements lorsqu'ils étaient dans la loveroom, réalisant que leur rencontre l'incitait elle aussi à vouloir faire du sport pour lui plaire et parce que la donne changeait inévitablement quand on était avec quelqu'un. Moment choisi par Gio pour glisser un commentaire qui le fit s'esclaffer d'un air incrédule. « J'aurais pas cru que t'avais l'esprit aussi mal placé ! Pourquoi est-ce qu'ils n'ont pas plutôt remis ce genre d'awards au lieu de celui du candidat qui ne mérite pas d'aller en finale ? Ou ils considèrent que c'est comme celui du plus pervers et dans ces cas-là Ziyan te l'a volé. » Il s'amusa entre deux rires, évidemment pas sérieux parce qu'il ne voyait pas Gio comme quelqu'un de lourd ou qui profitait qu'on s'aventure sur ce genre de terrains avec lui pour vider son stock de commentaires lubriques. César profita que la discussion dévie vers ses habitudes nocturnes pour demander à Gio si ce dernier s'était déjà imaginé ce qu'il ressentirait si ses yeux ne percevaient plus qu'une obscurité infinie, et la réponse de Gio ainsi que la demande qui l'accompagna lui firent étirer un sourire bienveillant. « Offensant ? Pas du tout non, si tu as envie de ressentir pendant quelques jours ce qu'on peut ressentir quand on est dans ma situation, j'ai plutôt envie de soutenir cette initiative que je trouve honorable. Je sais que tu le feras avec respect et parce que tu veux comprendre, pas parce que ça t'amusera ou mettra un peu de pimant dans ta semaine, donc tu as mon soutien si ça te tient à cœur. » Il lui exposa avec calme et douceur, parce qu'il connaissait maintenant assez Gio pour savoir que cette idée ne lui était pas venue du jour au lendemain ou parce qu'il commençait à s'ennuyer, et il ne se voyait pas lui dire que c'était malvenu alors qu'à ses yeux ça ne l'était pas. « Tu sais, je me dis que si plus de gens se rendaient compte de ce qu'on vit tous les jours, le quotidien des aveugles serait parfois un peu plus facile. Si tu veux, on pourra te confectionner une canne à partir de ce qu'on trouvera. Si tu désires te retrouver dans les mêmes conditions que moi, tu vas avoir besoin de ce repère. » C'était fondamental, et il n'était pas question pour lui de laisser Gio abandonner tous ses repères visuels du jour au lendemain sans lui permettre de compenser, parce qu'au même titre qu'un aveugle avait besoin d'une canne pour sa sécurité, il en aurait besoin lui aussi. Au sujet de sa canne d'ailleurs, Gio lui confirma qu'il avait toujours l'intention de la lui cacher s'il venait à quitter l'aventure. « J'espère bien, parce que ce soir c'est déjà notre meeting et que je le sens pas forcément très bien pour Penny et moi. La semaine dernière c'était l'équipe d'Anouchka qui nous ciblait donc j'étais un peu plus tranquille, mais là normalement c'est la team Brune. » Et même s'il était proche de Lucy, qu'il s'entendait bien avec Aly et aussi avec Ziyan et Cristopher, il savait que les liens ne faisaient pas toujours le poids face aux décisions qu'ils devaient tous prendre. Il ne savait pas trop quoi en penser, il attendrait ce soir, mais d'une manière générale il ne les sentait pas très bien ces nominations. En parlant de Penny, Gio semblait penser qu'elle n'aurait pas regretté de l'avoir choisi pour partenaire si elle avait été nominée d'office à cause de lui. « Alors ça doit être grâce à mon capital sympathie qu'hier soir Penny m'a dit qu'elle s'attendait à ce que je gagne le prix du candidat le plus sexy. » Il souffla dans un rire amusé et aussi un peu gêné en y repensant, parce que Penny avait bu, lui aussi un peu sur la fin, c'était un échange globalement assez particulier et plutôt troublant qui tenait certainement beaucoup au contexte dans lequel il avait eu lieu. « J'imagine ouais, ça me ferait bizarre aussi d'avoir tout à coup un grand lit pour moi tout seul. Mais je suis sûr que Rhéa t'en voudrait pas de lui emprunter sa partenaire certains soirs, c'est pas comme si vous n'étiez pas proches. » Il fit remarquer, parce que personne n'avait après tout décrété que les partenaires étaient obligés de dormir tous les soirs dans le même lit, il en savait quelque chose puisqu'il avait déjà déserté le sien pour aller rejoindre Anouchka dans la loveroom. Il lui demanda d'ailleurs s'il préférerait retrouver Aly ou choisir Sid comme partenaire s'il en avait la possibilité, et sa réponse ne le surprit pas tellement. « Je comprends, oui. Même si lui il a quand même eu l'air déçu quand il n'est pas tombé sur ta boite. » Il lui semblait l'avoir entendu exprimer sa déception, et il pouvait comprendre qu'effectivement le fait d'être passé aussi près d'avoir Gio comme partenaire l'avait un peu troublé. Et parce qu'évoquer Sid le rendait forcément curieux de savoir comment les choses avaient évolué entre les deux candidats et surtout si elles s'étaient arrangées, il osa questionner Gio et fut rassuré de l'entendre lui dire que les choses suivaient leur court. « J'ai eu l'impression qu'il avait besoin d'avancer par petits pas, oui. Mais c'est déjà une bonne chose si ça s'est simplifié entre vous, je l'entends au son de ta voix que tu le vis beaucoup mieux que la semaine dernière. » Il esquissa un sourire complice, parce que ça lui faisait plaisir d'entendre son ami en parler avec une certaine sérénité dans la voix, loin du ton préoccupé de la dernière fois. Les téléspectateurs semblaient espérer que sa relation avec Sid aboutirait à quelque chose de plus sentimental, mais il comprenait parfaitement son point de vue. « T'as bien raison, si un jour vous avez envie d'entamer quelque chose tous les deux, ce sera forcément parce que vous aurez estimé que c'est le bon moment. Si j'avais pas déjà envie d'être avec Anouchka avant qu'on remporte cet award, ça n'aurait sûrement rien changé non plus parce que c'est ce dont on a envie tous les deux qui doit compter. Là, ça m'a simplement donné le courage de le lui dire clairement. » Un sourire plus doux étira ses lèvres, parce que ce n'était pas forcément évident au départ et après qu'ils aient décidé tous les deux de prendre leur temps avant de mettre des mots sur leur relation et d'officialiser ce qu'ils partageaient. Finalement, il s'était dit que s'il devait y avoir le moindre risque pour que son aventure ou celle d'Anouchka prenne fin dimanche, au moins ils en auraient parlé et compris qu'ils voulaient la même chose, et que c'était leur moment de se l'avouer. « T'as peur que le secret de Sid change quelque chose à votre relation ? Je sais que t'en étais plutôt proche. » Et donc peut être qu'en sachant ça, ce genre de détails l'inquiétaient un peu moins.
Gio

Gio
MESSAGES : 1949
AGE : 23
LOCALISATION : Douglas, Isle of Man.
EMPLOI : Poissonnier, globe-trotteur, social justice warrior.
JUKE BOX : River - Bishop Briggs
POINTS : 540

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 106 200 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (ALY ♥)
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Underwater - Lundi 16h30   Lun 31 Déc - 13:19

César plaisante au sujet de prendre quinze kilos quand il aura son propre restau et Gio, dans sa grandeur d'âme légendaire, a une solution toute simple à lui proposer. Pour le bien être de la ligne de César bien sûr, rien d'autre. « Si t'as besoin de testeurs, tu sais où me trouver hein. » dit-il en souriant parce que Gio, en bon estomac sur pattes, il est prêt à sacrifier sa ligne pour les besoins de César, tant pis s'il prend quelques kilos tant qu'on l'engraisse à la bonne bouffe. Puis bon, voilà le boulot de rêve quoi : Testeurs de recettes. Ça doit être vachement moins compliqué que les études qu'il a entrepris pour devenir DRH. « Ça t'a beaucoup aidé de voir des thérapeutes ? Parce que j'ai tendance à penser que c'est bien pour les autres mais que ça me serait inutile. » demande-t-il très sérieusement parce qu'il sait que ça serait pas mal qu'il y aille pour faire le deuil de son cousin qui est mort il y a trois ans et dont il a encore beaucoup de mal à parler, à qui il en veut toujours d'être mort, ce qui, il faut l'admettre, n'est pas super sain quand la personne à qui on en veut n'est pas là pour subir la colère et y répondre. Après qu'il a éclaboussé César, Gio rigole face à sa réaction. « Tu peux pas m'en vouloir d'utiliser mes avantages. »dit-il d'un ton qui relève de l'évidence, bientôt il pourra profiter de son avantage d'être aveugle depuis le début de l'aventure et de connaître le nid comme le fond de sa poche pour rire de Gio s'il accepte sa proposition, mais César pense que parce que Gio a été un peu lubrique, il mérite l'award du plus pervers et ça c'est hors de question. « Non, Ziyan il est hors catégorie. Poids lourd dans tous les sens du terme. » plaisante-t-il parce qu'au fond il aime bien Ziyan, il le trouve toujours un peu too much dans sa façon de parler et de se croire au-dessus de la meute mais il est pas méchant. Juste, il a mérité son award de pervers, c'est bien le seul qu'on a trouvé en train de fouiller les tiroirs chaussettes d'un autre candidat. « Bon bah très bien, dimanche, après le prime j'enfile un bandeau jusqu'à mercredi soir. » dit-il avec un sourire quand César accepte que Gio mène sa petite expérience de privation sensorielle avant d'ajouter au sujet de la canne : « J'suis sûr que la production nous fournira ce qu'il faut... j'vais me taper dans tous les meubles, ça va être beau à voir tiens... » dit-il en rigolant doucement parce qu'il imagine déjà le nombre de bleus qu'il va se payer et à quel point il va avoir l'air d'être perdu dans le nid une fois qu'il aura plus la possibilité de se reposer sur sa vue. Mais il est prêt à paraître ridicule si ça lui permet de savoir ce que César a pu ressentir au début de l'aventure et lui donner une nouvelle perspective et de nouvelles idées d'aménagement plus tard par exemple s'il a un employé mal-voyant dans une entreprise comment rendre son expérience aussi aisée et agréable que possible.« L'équipe d'Anouchka qui a failli me mettre en danger parce que Karla a réussi à convaincre Anouchka de me foutre trois voix tu veux dire ? Si j'étais toi je serais pas si sûr que Lucy se battra pour toi, surtout maintenant que t'es avec Penny. On sait jamais comment les échanges se font dans les meetings et si nous on est plutôt droits et qu'on protège les gens qu'on aime, c'est peut-être pas le cas de toute le monde, surtout maintenant que la fin de l'aventure approche... Les places se font chères. » dit-il sur un ton neutre, il n'est pas spécialement affecté par la nouvelle qu'Anouchka ne voyait pas trop d'inconvénient à le mettre en danger, c'était la semaine précédente, c'était sous la houlette de Karla et en plus ça n'a pas marché, merci Achana et Sid. Mais si Anouchka a pu hésiter, peut-être que d'autres personnes dont les votes leur semblent « acquis » finiront par changer d'avis et les mettre en danger à mesure que l'appât du gain se fait plus proche et plus palpable. César trouve une justification à son award du plus sexy et évidemment il ne prend pas le crédit qui lui est dû pour son corps d'athlète, non au contraire il met cet award purement basé sur le physique, sur sa sympathie. « Non, c'est parce que tu passes beaucoup de temps à faire du sport qu'elle pensait ça. L'award du candidat qui mérite de gagner ça c'est dû à ton capital sympathie. » taquine Gio en le pensant à moitié, César a remporté pas mal d'awards, tous positifs, et ça prouve la valeur qu'il a aux yeux du public. Gio serait jaloux s'il n'était pas d'accord avec la moitié des décisions faites lors de l'attribution des awards. À ses yeux, César mérite largement de gagner, il est le plus sympathique du nid (à ex-aequo avec Gio mais Gio ne pense pas être aussi sympa que César, donc bon), le plus sexy aussi et ce combo caractère/physique est déjà une bonne façon de conquérir le public, ajoutez à cela une relation avec Anouchka qui est une autre des candidates préférées du public et vous obtenez un cocktail détonant. « C'est vrai, mais bon, j'vais pas les faire chier, faut aussi qu'elles apprennent à être partenaires à leur rythme. » dit-il en haussant les épaules et les exposant momentanément à la morsure du froid. Gio ne veut pas s'imposer entre Aly et Rhéa qui sont déjà amies mais qui doivent apprendre à devenir partenaires de jeu. « Oui, j'sais bien, mais j'me dis que sur le long terme peut-être que dans l'aventure il vaut mieux qu'on soit pas partenaires, histoire qu'il ait pas trop de pression. » Tenir à Sid c'est un peu comme être en permanence en train de marcher sur des œufs, on ne sait jamais quand un va craquer et donc on prend la plus grande précaution du monde à ne pas poser le pied trop fort quand on décide de se mettre à avancer. « Ouais, au moins on communique maintenant, mais des fois j'ai envie de le secouer ou de lui tendre un miroir pour qu'il se voit à travers mes yeux plutôt qu'à travers les siens. Et j'réalise que c'est peut-être pas une image super appropriée quand on parle à un aveugle mais tu vois c'que j'veux dire. » explique Gio, qui s'en voudrait presque d'exprimer ce genre d'opinion, ce n'est pas tellement qu'il a envie de changer Sid, parce qu'il le trouve mignon comme il est mais que par moment il se demande si Sid ne se complait pas un peu dans son insécurité qui lui sert de couverture de confort. Parce qu'il a tellement l'habitude de douter de tout et surtout de lui-même, il a une bonne raison de ne pas faire d'effort pour sortir de sa carapace métaphorique et de commencer à prendre des risques. Puisque César met le sujet d'Anouchka et de leur relation sur la table, Gio décide de saisir l'opportunité pour poser une question qui le taraude. « Du coup avec Anouchka, tu vois ça durer après l'aventure malgré la distance et tout ? Vous allez faire comment ? » demande Gio curieux de savoir où ses amis en sont de leur relation. Parce qu'ils sont mignons à voir se tourner autour comme des tourtereaux et Gio espère que ça durera entre eux, mais ils vont devoir avoir de sérieuses conversations s'ils doivent poursuivre leur histoire à la sortie, l'un vit aux États-Unis, l'autre au Royaume-Uni, il n'est pas sûr que ce soit aussi facile pour eux que ça pourrait l'être et Gio il veut toujours que les choses soient faciles pour les gens qu'il aime. Entre l'obtention d'un visa d'études ou un truc du genre et tout le reste, ça risque d'être un vrai foutoir de poursuivre leur relation surtout qu'elle ne fait que commencer... La question que César lui pose au sujet de Sid le laisse un peu dubitatif. Gio ne sait pas exactement ce qu'il ressent à ce propos. Le secret de Sid reste encore un mystère pour eux mais Gio n'a jamais trop envisagé la possibilité qu'il puisse voir Sid complètement différemment une fois qu'il saura ce qui se cache derrière son secret. « Non du tout, j'suis sur la bonne voie et pour l'instant j'vois pas ce qui pourrait être lié à ça et qui changerait quelque chose. M'enfin, on peut toujours avoir des surprises j'imagine. » dit-il quand même. Parce qu'il y a toujours cette toute petite possibilité que le secret de Sid soit beaucoup plus lourd et plus bouleversant que Gio ne le soupçonne de l'être.
César

César
MESSAGES : 878
AGE : 28
LOCALISATION : harlem, nyc.
POINTS : 318

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 35 300€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (LUCY) PENNY
Voir le profil de l'utilisateur http://poedameryn.tumblr.com/

MessageSujet: Re: Underwater - Lundi 16h30   Mer 2 Jan - 22:22

César émit un rire silencieux accompagné d'un hochement de tête admiratif lorsque Gio se proposa de devenir son testeur histoire d'éviter tout risque de prise de poids lorsqu'il ouvrirait son restaurant, parce que si cette partie de leur échange n'était pas dénuée de sérieux, il trouverait ce geste digne d'un vrai ami. « Ou tu pourrais carrément... devenir mon associé. T'occuper de la deco parce qu'on sait tous les deux que ce serait mieux que je m'en mêle pas, et tester les plats. Je sais que t'avais dit que t'étais pas prêt à bouger sur New York pour m'accompagner dans mes projets pro, mais... eh, c'était avant que ça devienne aussi les tiens ! » Il débita avec un tel enthousiasme qu'on se demanderait presque s'il n'était pas redevenu un peu sérieux, parce qu'il va de soi que si un matin Gio se réveillait avec l'envie de lui proposer de s'associer à lui, il sauterait sur l'occasion. César pouvait avoir l'air très indépendant, mais il avait besoin des autres pour donner un sens aux efforts qu'il avait fait pour reprendre sa vie en main et tirer avantage de sa situation. « Franchement, ouais. Comme toi j'avais quelques aprioris sur les thérapeutes, mais je dois reconnaître qu'ils ont réussi à me faire exprimer pas mal de choses que je gardais pour moi... Je sais qu'on l'imaginerait pas forcément aujourd'hui parce que je suis beaucoup plus positif, mais y'a une époque où ma vie s'était comme interrompue parce que j'arrivais pas à dépasser ce que je ressentais et qui m'empêchait d'avancer. » Il eut un léger pincement au cœur en y repensant, parce que ça lui faisait toujours quelque chose de se replonger dans ce genre de souvenirs, même si c'était souvent accompagné de la satisfaction d'avoir réussi à laisser tout ça derrière lui. « Tu ressens le besoin de te confier sur certaines choses ? Parce que je pense que là où consulter un thérapeute peut être une bonne idée, c'est pour se confier à quelqu'un qui ne nous connaît pas, qui n'est pas impliqué émotionnellement dans ce qu'on vit et donc forcément objectif par rapport à notre situation. Pour moi, ça a été plus facile que de me confier à ma famille. » Il savait que ça l'avait aidé de se confier à quelqu'un qui n'était pas un membre de son entourage, parce qu'il y avait des choses qui n'arrivaient pas à sortir quand il était avec ses sœurs mais qu'il était parvenu à verbaliser avec un inconnu. Il émit ensuite un rire incrédule quand Gio parla d'utiliser ses avantages pour l'éclabousser, tentant une dernière fois de l'atteindre avec un jet d'eau avant de laisser entendre que lui et ses commentaires lubriques étaient presque dignes de voler l'award du plus pervers à Ziyan. La réponse de Gio lui fit écarquiller les yeux. « Oh, tu veux dire... que Ziyan est obèse ? C'est dingue, j'aurais jamais cru. » Il garda un air sérieux et stupéfait pendant quelques secondes, avant d'éclater de rire en imaginant Gio se demander comment il allait bien pouvoir restaurer la vérité maintenant que César imaginait Ziyan en surpoids. « Je plaisante, je sais très bien que si c'était le cas tu n'en parlerais pas de cette façon. Et puis, je sais à sa démarche que Ziyan n'est pas bien épais. » Il reprit dans un sourire amusé, parce que ça ne ressemblerait pas à Gio de se moquer de quelqu'un de cette façon, il lui paraissait beaucoup trop tolérant pour ça. Son camarade lui fit ensuite part de son envie de se priver de ses repères visuels pendant quelques jours afin de mieux comprendre ce qu'il expérimentait au quotidien, et César trouva cette initiative à la fois honorable et nécessaire, dans un sens, parce que si plus de gens se demandaient comment les gens comme lui se débrouillaient au quotidien ne serait-ce que pour entreprendre des choses ou des déplacements très simples, peut être qu'ils se sentiraient un peu plus compris. « Je te préparerai en amont, si tu veux. On pourra faire le tour du palais ensemble avant le prime pendant que tu fermeras les yeux pour être sûrs que l'expérience serait pas trop angoissante pour toi. » Comme ça, il saurait dans quoi il s'embarquerait. Ce qui n'avait pas été son cas quand il avait perdu la vue, mais Gio n'était pas dans la même situation, il avait le choix et le faisait par volontarisme. « Je suis sûr que Sid sera content de soigner tes bleus et... oh, avoue-le, c'est pour qu'il soit aux petits soins avec toi que tu veux faire ça ! T'inquiète pas, ça restera entre nous. » Il reprit dans un rire complice, évidemment pas sérieux quand il disait ça même s'il imaginait que ça pourrait rendre l'expérience un peu plus agréable que Sid soit là pour s'assurer que Gio ne se fasse pas trop mal. Ils évoquèrent par la suite les nominations et il se figea lorsque Gio lui parla d'un épisode au sujet d'Anouchka qu'il ignorait. « Ah bon ? Mais... ça me paraît tellement fou qu'Anouchka ait pu ne serait-ce que songer à mettre ton nom. Et je pensais pas non plus que Karla aurait à ce point envie de te mettre en danger... bref, je suis assez surpris. » Et un peu embêté pour Gio qui avait du se sentir un peu étrange à cette idée, tandis que de son coté ça l'inquiétait un peu de savoir ce genre de choses alors que jusqu'ici il pensait que la team Devan était moins susceptible de les handicaper avec Anouchka et Sid dans leurs rangs. « Mais t'as raison, je pars pas serein pour ce soir parce que ça va devenir de plus en plus difficile. On verra bien. » Il haussa doucement les épaules, un peu inquiet mais préférant ne pas y penser davantage pour l'instant. Il eut un rire silencieux quand ils en vinrent à parler de son award du plus sexy, aimant le voir comme la preuve qu'on arrivait à dépasser son handicap. « En parlant de sympathie, je suis vraiment content qu'on ait gagné celui des deux candidats les plus sympathiques ensemble. J'ai trouvé ça vraiment symbolique et je me suis même senti un peu de trop en toute honnêteté. » Il lui sourit, parce que s'il avait du faire un choix Gio aurait compté parmi les noms entre lesquels il aurait terriblement hésité, et pour le trouver vraiment bienveillant depuis le début, il n'était pas convaincu de faire le poids, bien que cette récompense en duo le touche. « En tout cas, ce qu'on pourra pas vous enlever, c'est votre award du meilleur couple à Aly et toi. » Et il le comprenait quand il lui disait que c'était peut être aussi plus simple de ne pas se retrouver partenaire avec Sid à ce stade. « Peut être que vous le serez à la fin du prochain prime sans même l'avoir demandé, ou peut être que tu tomberas sur quelqu'un d'autre. Si ça devait pas être Sid, et en mettant de coté les éliminations que ça impliquerait, tu aimerais te retrouver avec qui ? » Il lui demanda avec curiosité et parce qu'il imaginait qu'à ce stade de l'aventure, tout le monde savait plus ou moins avec qui ce serait évident ou au contraire plus compliqué de se retrouver partenaire. Lui en avait changé et était très bien tombé avec Penny, mais il suffisait de voir Karla et Achana pour se dire que tout le monde n'était pas aussi chanceux... « Je vois ce que tu veux dire, oui. Et je pense que tu pourrais lui faire vachement de bien à Sid... enfin, tu m'as compris hein. » Il reprit en étouffant un rire, espérant que Gio ne décèlerait pas une double connotation derrière ses propos, parce que si un rapprochement n'était pas à exclure ce n'était pas une raison pour mettre les pieds dans le plat. Gio en profita pour le questionner sur la suite de sa relation avec Anouchka, et César n'eut pas vraiment à réfléchir à sa réponse, esquissant un fin sourire. « Je lis malheureusement pas l'avenir, mais non je pense pas que l'éloignement géographique nous empêchera de rester ensemble si on en a toujours autant envie une fois dehors, et je sais que pour moi y'a a priori aucune raison pour que ça change parce que je tiens vraiment à elle, et que c'est pas de prendre l'avion avec ma canne et mon chien qui m'effraie. En plus, le personnel est très sympa avec moi, ils prennent toujours le temps de me décrire ce qu'il y a sur mon plateau repas. » Il eut un sourire amusé, parce que c'était peut être plus compliqué de voyager en étant aveugle mais qu'il y avait quand même un certain nombre d'avantages qu'il faisait bon de souligner. « On s'est promis de passer du temps l'un chez l'autre. Anouchka viendra à New York et je viendrai à Manchester, et j'imagine qu'on avisera au fur et à mesure pour pouvoir rester ensemble. On s'apprête à officialiser notre relation, je crois qu'on va procéder par étape et que le plus important, c'est que le fait de vivre une relation avec moi à l'extérieur ne l'effraie pas... Si elle se sent prête à ça et qu'elle est heureuse, alors je le serai aussi et c'est généralement un bon début. » Parce qu'une partie de lui repensait forcément à ces fois où il avait cru qu'une fille voulait être avec lui mais où elle s'était rendue compte que l'idée de vivre une relation avec un aveugle était trop intimidante ou trop difficile à assumer devant ses proches... Il savait qu'Anouchka était différente et ça le rassurait, mais il ne pouvait pas s'empêcher d'y penser, c'était naturel. « Si tu ressortais d'ici avec Sid ou quelqu'un d'autre, cette distance pourrait t'effrayer ? » Il lui demanda en retour et parce qu'il trouvait son interrogation légitime. Quand on s'entichait de quelqu'un qui vivait loin de chez soi, il y avait des paramètres à prendre en compte pour que ça se passe bien. L'interrogeant sur le secret de Sid, il hocha la tête. « Et en mettant complètement de coté ta première idée sur son secret et le fait que tu sois apparemment pas loin de la vérité... ce serait quoi la pire chose que tu pourrais découvrir sur lui ? Celle qui pourrait tout remettre en question ? » Il était content pour lui que les risques pour qu'il ait une mauvaise surprise au sujet de Sid soient limités, mais il se demandait où se situait la limite de ce qu'il  pourrait accepter par affection pour lui.
Gio

Gio
MESSAGES : 1949
AGE : 23
LOCALISATION : Douglas, Isle of Man.
EMPLOI : Poissonnier, globe-trotteur, social justice warrior.
JUKE BOX : River - Bishop Briggs
POINTS : 540

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 106 200 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (ALY ♥)
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Underwater - Lundi 16h30   Jeu 3 Jan - 19:04

César lui propose presque un partenariat, il fait passer ça sur le ton de l'humour avec une blague sur la décoration, mais Gio a bien entendu le fond de sa pensée. Il n'ose pas le dire, mais l'idée est tentante, ça impliquerait juste un changement de vie majeur pour lui. « Tu me feras une offre d'emploi et selon le salaire et compagnie j'te donnerai une réponse dans les plus brefs délais. » plaisante-t-il parce que bien qu'il soit prêt à considérer l'idée, il n'est pas sûr d'être prêt à tout quitter, surtout sa famille et ses amis, pour une vie à New-York mais... il est quand même prêt à écouter ses options et pourquoi pas faire une année ou deux à l'étranger, ses amis pourraient venir le voir, il pourrait mettre son appartement en location histoire d'avoir une source de revenus supplémentaire et ne pas avoir le moindre stress financier. Quant à la thérapie...« Ok, ok, j'vais y réfléchir. Surtout que j'peux pas vraiment parler de ce dont j'aimerais parler à ma famille parce qu'ils ont vécu la même chose et que j'veux pas nécessairement retourner le couteau dans la plaie. J'ai juste jamais passé le cap de prendre un rendez-vous. » explique-t-il sans entrer dans les détails parce qu'il ne veut pas vraiment parler de son cousin maintenant. C'est un sujet sensible qu'il n'a pas l'intention d'amener sur le tapis là tout de suite alors qu'il passe un bon moment en la compagnie de César. Ce dernier le prend au mot au sujet de Ziyan et alors que Gio s'apprête à défendre leur camarade, César lui avoue qu'il plaisante ce qui le fait rire. Gio aurait jamais osé faire une blague de la sorte si Ziyan avait vraiment été en surpoids et qu'il en avait souffert, ce n'est vraiment pas son genre, mais comme Ziyan est un gars au physique relativement longiligne mais à l'humour un peu gras, il s'est dit que ça passait. « Est-ce qu'il est possible qu'il ait pris cinq kilos et pas fait de sports depuis le début de l'aventure ? Oui, mais obèse, loin de là. C'était plus sur son humour que portait mon commentaire au final, j'aurais pas dû dire dans tous les sens du terme. » note-t-il tout de même parce que ça aurait pu porter à confusion. César lui propose ensuite de faire un test et de lui faire faire le tour du nid à l'aveuglette histoire d'être sûr que Gio n'est pas complètement dépassé par les événements, cette preuve de bienveillance le fait sourire comme un idiot même si Gio est sûr qu'il sera dépassé par le défi une fois qu'il aura les yeux bandés pendant quelques jours. C'est normal et ça fait partie de son processus pour comprendre un peu ce que ça peut faire de devenir aveugle du jour au lendemain. « Ok, marché conclu. Si je disparais au milieu de la semaine, envoyez une équipe de secouristes explorer les corps d'eau. » tente-t-il de plaisanter histoire de ne pas inquiéter César. Il a décidé de le faire, il ne veut pas que César passe sa semaine à s'inquiéter pour lui, c'est à lui de gérer. Si c'est trop compliqué, il peut toujours abandonner, c'est une option qui lui déplaît parce que Gio aime faire les choses jusqu'au bout, mais s'il doit faire des crises d'angoisse, il préfère ne pas faire subir ça à ses colocataires. « J'suis pas sûr que Sid soit qualifié pour soigner des gens mais bon, il devrait s'en sortir pour passer un peu de pommade et mettre un pansement. Puis au pire, il suffit qu'on me donne le matériel, ça serait pas la première fois que je me rabiboche un truc... » dit-il avec un sourire. Le nombre de fois où il s'est foulé des chevilles, fracturé des orteils, fêlé des côtes est bien trop grand pour qu'il ait le chiffre exact et bien souvent c'est lui qui était en charge de s'administrer les pansements et autre parce qu'au sinon le budget en frais hospitaliers aurait été astronomique. C'est aussi ça la vie d'un gymnaste. La conversation revient sur les meetings d'équipe et César semble troublé qu'Anouchka ait pu songer à mettre le nom de Gio, ça le soulage un peu de voir qu'il n'est pas le seul à avoir trouvé ça étrange mais Gio n'en a pas encore parlé avec Anouchka alors il refuse de la crucifier pour un truc aussi peu important. « J'imagine qu'elle s'est laissée influencer, c'est pas très grave, ça prouve juste que Karla est plus redoutable que j'le pensais. Puis bon c'est pas vraiment ma meilleure pote donc j'peux comprendre qu'elle ait envie d'influencer son groupe pour me mettre en danger. » amende-t-il. Au final même si Karla est de loin l'une des personnes qu'il aime le moins dans cette aventure, il finirait presque par souhaiter être avec elle, parce qu'elle n'est pas assez bête pour se mettre en danger elle-même juste pour l'emmerder et donc, elle n'aurait que la roulette pour lui tirer dans les pattes ce qui serait une arme à double tranchant. « Ouais voilà, tout ça pour dire qu'on est pas à l'abri de mauvaises surprises. » marmonne-t-il avant de mettre la tête sous l'eau un instant et de faire des bulles, il aime bien le bruit que ça fait la vie sous-marine et il espère que le bruit est assez distinct pour que César ne pense pas qu'il a pété ou un truc du genre, Gio serait mortifié. Il ressort la tête de l'eau pour entendre César parler de son capital sympathie à lui et du fait qu'il s'est presque senti de trop en tant que co-vainqueur de l'award ce qui tire un « pff » mouillé à Gio. « Nan, dis pas ça, c'était un honneur de partager l'affiche avec toi, si j'avais été le public j'aurais voté pour toi, t'sais. » dit-il sincèrement, César depuis le premier jour c'est un gars qu'il trouve fantastique, c'est le genre de personne qu'il n'aurait probablement jamais rencontré dans sa vie quotidienne et il aurait manqué quelque chose, parce qu'il est l'un des meilleurs amis qu'il ait pu se faire depuis des années. Alors partager un prix avec lui, surtout celui de la personne la plus sympathique, ça reflète bien leur amitié à ses yeux. « Nope, on était number one, maintenant on est séparé, mais on a l'award pour prouver qu'on valait quelque chose ! » dit-il enjoué. Rien ne peut leur retirer ça, ni la prod, ni le public en les séparant. Aly et Gio étaient et sont toujours le meilleur couple de la saison 16. La discussion revient vers Sid et la possibilité qu'ils finissent en couple lui et Gio. « Honnêtement à ce stade de l'aventure, j'sais pas si ça changera grand chose, on en est à un point où tout le monde risque d'être nominé et où chaque vote compte.. » répond Gio sans vraiment y mettre d'émotions, évidemment il préfèrerait être avec Sid qu'avec des gens qu'il apprécie un peu moins, mais ils s'entendent tous globalement bien, il espère juste éviter d'avoir à se coltiner Karla parce que ça serait moyennement drôle. César émet l'idée que Gio pourrait faire beaucoup de bien à Sid et ça le fait sourire. C'est vrai et ça montre la confiance que César a en lui d'être une bonne personne en général et pour Sid. « Ouais, en vrai j'pourrais lui faire autant de bien que le bousiller, il faut juste qu'il se laisse aller et qu'il freine pas des quatre fers, mais c'est compliqué, il y a pas mal d'embûches sur la route. » dit Gio avec dans la voix une once de tristesse. Il est très clair à ses yeux que Sid a peur et que cette peur vient d'expériences passées, le problème étant que leur situation est unique et qu'elle est amenée à changer incessamment sous peu, parce que d'ici quelques semaines au mieux, ils seront séparés à nouveau et Gio retournera en Angleterre et Sid en Australie. Peut-être que ce serait mieux pour tout le monde si rien ne se passait entre eux et que Gio ne finissait pas par être une autre histoire de cœur qui se termine mal dans l'esprit de Sid qui aurait du mal à supporter la distance. Gio y pense parfois, mais ça lui fait de la peine d'imaginer se priver de quelque chose qu'ils pourraient avoir de peur de le perdre, alors il laisse Sid mener la danse, même si celle-ci s'avère être un slow très lent. « Pfiou heureusement que vous allez vous faire du fric avec l'émission parce que ça va vous coûter bonbon en frais de déplacements tout ça ! » plaisante-t-il en se souvenant de son ex qui ralait déjà quand elle devait prendre le train ou le bus pour se rendre d'un bout à l'autre de l'île de Man, alors si elle avait dû payer un billet d'avion... Il ose même pas imaginer la gueule qu'elle aurait fait. « Oui, enfin les filles avec qui tu as été en couple avant non plus sur le principe ça ne les effrayait pas, j'sais pas si Anouchka réalise tout à fait ce que c'est à l'extérieur de sortir avec un aveugle. Ça m'inquiète un peu que tu te bases sur son bonheur à elle pour être heureux à ton tour... faut que tu penses aussi à ce que toi tu veux hein. » dit Gio un peu honteux de se jouer les arbitres qui cherchent à tempérer la situation. Il comprend totalement que les deux tourtereaux sont dans la passion des débuts mais il a peur que César ou Anouchka se pète les dents une fois que la vie à l'extérieur reprendra et qu'ils ne pourront plus se voir, que communiquer sera plus difficile à cause du décalage horaire et tout le tsoin-tsoin. César lui retourne plus ou moins la question en laissant entendre qu'il ne ferme pas les options de personne avec qui Gio pourrait finir en couple à Sid et ça l'intrigue. « Ou quelqu'un d'autre ? Tu penses que j'ai une touche avec qui ? Et pour répondre à ta question, pas vraiment, j'suis pas très possessif, donc ça m'dérange pas spécialement de pas être collé en permanence à l'autre, Sid par contre il aurait probablement du mal. » pondère-t-il pas toujours à l'aise à l'idée de parler au nom de Sid mais se sentant tout de même assez sûr de ce qu'il avance. Sid n'est pas timide au sujet de sa co-dépendance affective, ils l'ont tous vu avec Rhéa, comme il s'est attaché à elle extrêmement vite et Gio ne sait pas comment ils pourraient envisager une relation en vivant sur deux continents différents sans que Sid n'en souffre. C'est un casse-tête auquel il n'a pas encore vraiment songé et qui méritera son attention si les choses évoluent entre eux. « Qu'il a torturé quelqu'un pour le plaisir ? Ou juste qu'il a tué quelqu'un j'imagine. J'comprends qu'il y a des circonstances atténuantes pour certains crimes mais j'aurais dû mal à me voir sortir avec un meurtrier. » explique-t-il sur un ton mi-sérieux mi-amusé parce que l'idée que Sid ait un passé criminel lui paraît complètement improbable, il est plus du genre à paniquer quand un chat ne pointe pas le bout de son nez en sa présence qu'à dépecer une bestiole pour en faire une lampe. Mais Gio se souvient de candidats de saisons passées qui avaient des secrets qui l'auraient profondément troublé et il espère juste que personne dans ses amis n'est de ceux-là parce que ça lui ferait tout drôle de savoir qu'ils ont commis des actes aussi affreux.
 

Underwater - Lundi 16h30

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [y] underwater Δ noah
» Lundi de Pentecôte
» Scheldeprijs (HC) Lundi 18h
» SEB Tartu Grand Prix (1.1) --> Lundi 14H
» BANDI, VORYEN LAVALAS ATAKE KONVWA PREZIDANSYEL NAN OKAP:YO FOUKE 30 MALENDREN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: SOUS-SOL - PALAIS IMPÉRIAL – TERRE (CENTRE) :: LA PISCINE INTÉRIEURE-