GIOANOUCHKACESARLUCYPENNYZIYANSIDKARLAACHANAALYCRISTOPHERRHEA
FAWNGOLSHIFTEHLINADASHRICHARDBASTIANLEONJOAQUIMMAZEJULIETTEULISESTIMEO
Partagez
 

 desert loving in your eyes all the way (jeudi, 15h40)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sid

Sid
MESSAGES : 605
AGE : 24
LOCALISATION : hobart, tasmania (aus)
EMPLOI : lighting designer
POINTS : 176

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 7 000€
RELATIONS:
PARTENAIRE: rhéa 4ever
Voir le profil de l'utilisateur

desert loving in your eyes all the way (jeudi, 15h40) Empty
MessageSujet: desert loving in your eyes all the way (jeudi, 15h40)   desert loving in your eyes all the way (jeudi, 15h40) EmptyDim 23 Déc - 13:27

w/@penny
desert loving in your eyes all the way


C'est bien la vingtième fois qu'il s'y reprend au moins, rien à faire il ne parvient pas à sortir la moindre photo convenable de la vue pourtant si belle qui s'offre à lui. Il a tenté de capturer ce paysage sous différents cadrages et lumières, mais à l'arrivée il fait toujours le même constat : ça rend pas du tout justice à ce qu'il a devant les yeux et ça mérite donc pas d'être exposé sur sa page. Sid il perd un peu patience à la longue, c'est frustrant de n'arriver à rien et ce qui est sûr c'est que si l'award du meilleur photographe de la saison avait été décerné il aurait été se brosser. Sa tablette entre les mains, il cherche un nouvel angle d'où prendre son énième tentative de photo lorsque @penny surgit dans son champ de vision et par la même occasion dans le cadre de son appareil. « Ah, Penny ! Tu fais de jolies photos toi je crois, j'ai remarqué ça en allant sur ta page l'autre jour. » Il a trouvé que les portraits qu'elle fait de ses camarades tout comme ses selfies sont de très bonne qualité, c'est même l'une des pages regroupant les plus belles photos selon lui. « Y'a de bons photographes ici mais j'en fais pas partie. » il ajoute dans un petit sourire en coin. Mais il suppose qu'il est possible de passer de mauvais à assez bon avec de la pratique, même si certains doivent avoir ce talent naturellement, aussi. « Je me suis dit que j'aurais une belle vue d'ici mais je rate tout ce que je fais depuis tout à l'heure. Bah, c'est qu'un domaine de plus dans lequel je suis pas doué. » il laisse entendre dans un haussement d'épaules. Il a effacé toutes les photos qu'il a prises depuis son arrivée sur les lieux, il y avait toujours un truc qui n'allait pas. Soit c'était flou, soit il se trouvait en contre-jour et c'était pas joli, soit c'était pas bien cadré.. bref, c'est peut-être pas aujourd'hui qu'il va sortir sa plus belle photo Sid. À moins qu'il tente autre chose, et c'est là qu'il se dit que Penny pourrait peut-être l'aider à s'améliorer, puisqu'elle est là autant en profiter. « Oh ! Tu pourrais me servir de modèle pour que je m'exerce ? T'as l'air super photogénique, et puis toi devant ce paysage ça ferait une très belle photo je pense. Si j'arrive à cadrer etc, bien sûr. Et faudrait que t'acceptes de m'accorder un peu de ton temps, du coup. » Cette dernière remarque il la dit en grimaçant. Penny elle a peut-être mieux à faire que de jouer les modèles pour lui, et il comprendrait que ce soit le cas à vrai dire. Il aimerait pourtant voir ce que donnerait le fait de capturer sa beauté dans ce panorama tout aussi beau, mais c'est pas un truc qu'il peut faire sans son accord. Quelques secondes de silence s'écoulent tandis qu'il l'observe, et il songe subitement au fait que la semaine de sa camarade a pas dû mieux débuter que la sienne. « Tu tiens le coup avec les récents départs ? T'as perdu plusieurs candidats dont t'étais proche dernièrement je crois, bon, Gio aimerait pas que j'emploie le terme « perdre » mais tu comprends ce que je veux dire. Et même si on se fréquente pas beaucoup toi et moi, j'espère que ça va. » il termine dans un sourire bienveillant. Sid il sera toujours soucieux du bien-être de ceux qui l'entourent, qu'il en soit proche ou non, l'attention et l'intérêt qu'il porte aux uns et aux autres varie pas en fonction de ça. Surtout pas quand ils peuvent tous être touchés par les mêmes choses, en l'occurrence les éliminations puisqu'à ce stade il voit pas comment on peut être indifférent aux départs qui surviennent dans ce nid. « Leon et Goldie vont me manquer. » il déclare tandis que son regard se perd dans l'horizon devant lui avec nostalgie. Il lui semble que Penny pourrait dire la même chose, surtout pour le premier. Il évoque pas Joachim sorti la semaine d'avant mais il se doute que ce départ-là l'avait déjà beaucoup affectée, et à ce moment-là il était pas venu s'assurer que ça allait, ce qu'il regrette un peu aujourd'hui.
Penny

Penny
MESSAGES : 515
AGE : 25
LOCALISATION : kissimmee, fl.
POINTS : 66

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 33 750€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (richard) (lina) césar
Voir le profil de l'utilisateur

desert loving in your eyes all the way (jeudi, 15h40) Empty
MessageSujet: Re: desert loving in your eyes all the way (jeudi, 15h40)   desert loving in your eyes all the way (jeudi, 15h40) EmptyLun 24 Déc - 22:08

Ça doit bien faire une quinzaine de minutes de que j’observe au loin Sid dans sa tentative de prendre une photo. Ça n’a pas l’air facile pour ce dernier puisqu’il semble ne jamais être satisfait du cliché qu’il saisit. Sinon ça aurait fait longtemps qu’il serait passé à autre chose. À la place, je le vois recommencer encore et encore. Nous ne sommes pas très proches lui et moi. Quelques brèves discussions ici et là depuis le début de l’aventure, mais nous n’avons jamais pris le temps d’apprendre à se connaître. Ce qui est étrange, maintenant que j’y pense. Parce qu’il semble être franchement sympathique. Je dois avouer qu’en passant beaucoup de mon temps avec Joaquim ou Leon en début d’aventure, j’ai peut-être négligé mon échange avec certains candidats. C’est donc aujourd’hui que je décide de modifier le cours des choses, bien déterminée à me familiariser avec le candidat. Sans grande discrétion, je viens me planter devant sa caméra, tout sourire, faisant même un signe de main pour le saluer. « Coucou ! » il n’y a pas mieux comme salutation. Sans grande surprise, il me parle de photos et je me dis que même de loin, j’avais bien réussi à cerner son dilemme. « Je dirais que je me débrouille un peu, surtout en matière de selfies ! » Parce que c’est le genre de photos que je prends le plus souvent finalement. C’est simple et ça ne demande pas un grand talent. « On dit merci à toutes les saisons d’America’s Next Top Model que j’ai regardé. » Merci Tyra Banks, mentor de pseudo mannequins partout aux États-Unis depuis plus de quinze ans maintenant. Mais bon, Sid n’a pas besoin d’avoir les connaissances de la télé-réalité pour être capable de prendre une bonne photo. Une petite moue se dessine sur mes lèvres lorsque je l’entends dire qu’il s’agit d’un domaine de plus dans lequel il n’est pas doué. Il ne me donne pas l’impression d’être un grand optimiste le Sid, et je trouve ça franchement dommage. Je suis tellement à l’opposé à toujours voir du positif là où il n’y en a pas. Je suis toujours un peu décalée de la réalité. Je me dis que c’est ce qui fait que j’ai réussi à traverser les épreuves sur mon chemin. « Si je devais te nommer tous les domaines dans lesquels je ne suis pas douée, nous y passerions probablement toute la nuit. » Et je ne dis pas juste cela pour l’encourager. Je suis sérieuse, s’il y a bien quelqu’un qui n’a pas de talent en particulier, c’est bien moi. C’est n’est pas si grave que ça. Il n’y a personne de parfait, avec la vie parfaite. J’aimerais juste qu’il ne s’en fasse pas trop pour une histoire de photo. Sa proposition de jouer les mannequins m’arrache automatiquement un sourire. Je n’avais rien de mieux à faire et puis, ce n’est pas comme si ça me demandait un grand effort de passer un peu de temps avec le candidat. Si ça peut l’aider à développer son œil pour la photographie, pourquoi pas. « Avec plaisir ! Prends ton temps, on peut essayer différentes poses. Et puis comme nous sommes en fin de journée, le soleil et la lumière vont changer, ça peut donner un bon résultat. » je l’encourage alors que je m’approche pour voir ce qu’il avait réussi à capturer un peu plus tôt. Ce n’est tellement pas si pire que ça. Il est vraiment critique envers lui-même à ce que j’ai pu comprendre. Il me sort finalement de mes pensées, me posant une question en lien avec les départs du dernier prime. « Oui, je comprends ce que tu veux dire. De notre point de vue, je trouve que « perdre » est le bon mot… Être enfermé ici modifie notre perspective sur les événements qui se déroulent à l’intérieur du jeu. » Certains réagissent plus fortement que d’autres. J’apprécie que Sid se soucie de mon bien-être alors que nous ne nous connaissons à peine. Il me dit que Leon et Goldie vont lui manquer et je ne peux qu’acquiescer face à cette déclaration, me sentant soudainement un peu plus vulnérable qu’il y a quelques secondes. « Je dois avouer que je pensais que ma tristesse face à l’élimination de Leon passerait avec les jours, mais finalement il me manque beaucoup. » je souffle en décidant de me confier à Sid puisqu’il me parait comme une personne de confiance. « Et maintenant que Leon n’est plus là, je m’ennuie encore plus de Joaquim. C’est comme un cercle vicieux. » je rigole presque tristement, ne voulant pas nécessairement me plaindre. « J’ai juste l’impression qu’on joue beaucoup avec nos émotions ici. » C’était le but d’une émission de télé-réalité de la sorte vous me direz. Et je savais dans quoi je m’embarquais lorsque j’ai signé le contrat. « Mais je crois aussi qu’on doit en profiter. C’est une belle expérience, beaucoup de personnes aimeraient être à notre place ! » Voilà, Penny l’optimiste est de retour.
Sid

Sid
MESSAGES : 605
AGE : 24
LOCALISATION : hobart, tasmania (aus)
EMPLOI : lighting designer
POINTS : 176

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 7 000€
RELATIONS:
PARTENAIRE: rhéa 4ever
Voir le profil de l'utilisateur

desert loving in your eyes all the way (jeudi, 15h40) Empty
MessageSujet: Re: desert loving in your eyes all the way (jeudi, 15h40)   desert loving in your eyes all the way (jeudi, 15h40) EmptyJeu 27 Déc - 3:41

Sid il est pleinement en galère avec l'appareil photo de sa tablette qui lui donne pas du tout le résultat qu'il voudrait, à croire qu'il pourra s'acharner autant qu'il voudra à capturer le paysage devant lui, il sortira jamais rien de bien parce que le talent il l'a tout simplement pas. C'est l'idée qu'il commence à se rentrer dans la tête quand Penny effectue une arrivée remarquée sur les lieux, impossible à ce moment-là pour Sid de rater sa camarade qui se plante pile devant son objectif avec un grand sourire. C'est pas une candidate avec laquelle il a beaucoup échangé pendant le premier mois d'aventure, et il le regrette un peu. Il saurait même pas dire pourquoi ils ont vécu ensemble sans se fréquenter jusqu'à présent, Sid c'est vraiment pas le genre à mettre quelqu'un de côté en plus. Mais bon l'occasion leur est peut-être donnée aujourd'hui de rattraper tout ça, ou en tout cas de passer un peu de temps ensemble car mieux vaut tard que jamais, n'est-ce pas. Il se dit que la venue de la jolie brune pourrait bien lui être utile, lui qui se battait avec son appareil photo avant qu'elle n'arrive. Penny dit elle-même se débrouiller plutôt bien en photo, enfin surtout en selfies si on l'écoute mais c'est toujours mieux que ce qu'il est capable de faire de son côté avec un appareil. Car Sid on peut pas dire qu'il excelle dans l'art de la photographie, les photos qu'il poste généralement sont loin d'être d'une qualité exceptionnelle et y'a aussi beaucoup de photos qui n'ont jamais été publiées parce qu'objectivement il avait pas le droit de poster ça. La référence de sa camarade lui parle. « Oh j'ai regardé plusieurs saisons de la version australienne quand j'étais plus jeune, mais à moi ça m'a rien apporté. » Contrairement à Penny il peut pas remercier cette émission parce qu'il a pas l'impression d'avoir appris quoi que ce soit en la regardant, mais de toute façon ça fait bien longtemps tout ça, c'était presque dans une autre vie. Sid ça le dépite un peu de voir qu'il ne maitrise aucun domaine, il en vient à remettre sérieusement en doute l'existence d'un quelconque talent chez lui quand il voit que même prendre une photo convenable, il en est pas capable. Penny laisse entendre qu'elle est un peu comme lui, il y aurait un paquet de domaines dans lesquels elle ne serait pas douée. « Oh ? Et sinon t'as des passe-temps, des trucs que t'aimes bien faire ? Moi c'est la musique, enfin jouer du piano et chanter. Je trouve pas que je me débrouille très bien mais c'est pas grave, je joue et je chante principalement pour moi comme ça personne n'a à me subir. » il déclare dans un sourire. Il se sous-estime un peu Sid, il est pas aussi médiocre qu'il le laisse entendre en réalité. Il n'a simplement pas une assez haute estime de lui-même pour s'accorder le moindre potentiel, et comme il vient de le dire il ne joue et ne chante que quand il est seul, à l'exception d'une fois où il a accepté de se produire devant sa famille pour un anniversaire parce que ça tenait à coeur à ses parents et qu'il peut rien leur refuser. Penny accepte de lui servir de modèle, elle semble même disposée à lui donner tout le temps qu'il voudra et franchement c'est une agréable surprise pour lui qu'une candidate qu'il connait  peu se montre aussi accessible. Sid il était pas du tout persuadé qu'elle dirait oui, parce que c'est quand même la première fois qu'il la sollicite en un mois de cohabitation. « Merci Penny ! T'es vraiment gentille, je comprends pas pourquoi on a fait que se croiser sans vraiment se parler jusqu'ici. » il remarque, partagé entre un sentiment de reconnaissance et de honte. Ça le met un peu mal à l'aise parce qu'il a l'impression de pas avoir pris le temps de la connaitre avant aujourd'hui, ce qui lui ressemble pas du tout. « Alors euh du coup.. tu peux peut-être tenir une fleur pour commencer ? Non en fait c'est nul et puis y'en a pas dans le coin en plus. Rah je sais pas quelle pose te faire prendre, je suis vraiment le pire photographe du monde.. » Sid panique un peu parce qu'il a un modèle à gérer et qu'il est censé diriger un minimum les choses, or c'est pas quelque chose qu'il apprécie de faire en général. Il sait pas s'il fait bien, mais il aborde après ça les départs survenus récemment dans le nid en insinuant que Penny a été particulièrement touchée. Il aimerait s'assurer qu'elle tient le coup, parce que voir des candidats auxquels on est attaché partir les uns après les autres c'est pas drôle, il en sait également quelque chose. Leon et Goldie lui manqueront à elle aussi et il en doutait pas vraiment, surtout pas pour le premier dont il avait l'impression qu'elle était plutôt proche. « Han.. Et vous avez parlé de vous revoir dehors ? Ce serait ton souhait, à toi ? » il lui demande lorsqu'elle lui fait savoir que le départ de Leon l'affecte comme en début de semaine, et qu'il lui manque beaucoup. Elle ajoute que la sortie de l'australien a ravivé la peine qu'elle a ressenti à la sortie de Joachim, dont elle s'ennuie encore plus maintenant. « Je.. je sais pas si je peux te demander ça, si t'as le droit d'en parler mais Joachim et toi.. vous avez quel genre de lien ? » Il n'est pas le plus observateur ni le mieux informé du nid, alors il est possible qu'il soit passé à côté de cette info, et que tout le monde sache quelle étiquette mettre sur leur relation à part lui. Sid il est trop curieux pour garder cette question pour lui, ça fait un moment qu'il se la pose alors il peut pas laisser passer cette opportunité qui lui est donnée aujourd'hui de sortir enfin de son ignorance. Il acquiesce silencieusement ses dires dans un sourire, profiter de cette expérience et de leurs camarades est la meilleure chose à faire au lieu de se morfondre cent ans sur chaque départ. Enfin, plus facile à dire qu'à faire car Sid il se laisse quand même vachement atteindre par tout ça, même s'il est d'accord pour dire qu'il devrait pas. « Et dis, tu ressens quoi pour Leon, il te plait non ? Ou alors c'est Fawn.. Ah, en fait je crois qu'il vous plait à toutes les deux. Et sûrement aussi à Karla quand j'y pense. » Sid refuse d'employer le passé pour parler de son compatriote, il est simplement plus dans ce nid avec eux mais il continue de se sentir lié à lui malgré la distance. Il se souvient qu'en faisant son résumé du prime à Rhéa l'autre fois il a évoqué l'attirance de plusieurs candidates pour Leon parce qu'il en avait entendu parler dans une rubrique mais il se rappelle plus exactement lesquelles étaient concernées. Il mise sur ces trois candidates parce que ça lui dit quelque chose, mais il pourrait rien affirmer.
Penny

Penny
MESSAGES : 515
AGE : 25
LOCALISATION : kissimmee, fl.
POINTS : 66

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 33 750€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (richard) (lina) césar
Voir le profil de l'utilisateur

desert loving in your eyes all the way (jeudi, 15h40) Empty
MessageSujet: Re: desert loving in your eyes all the way (jeudi, 15h40)   desert loving in your eyes all the way (jeudi, 15h40) EmptySam 29 Déc - 21:55

Quand on me parle de photos et de mannequinat, une seule phrase me vient en tête : Wanna be on top ? Ma culture générale repose énormément sur ce que j’ai pu regarder à la télévision en grandissant. Est-ce qu’il y a de quoi s’en vanter, plusieurs diraient de non. Pour ma part, j’ai fait ce que je pouvais avec ce que j’avais. Et puis, ça a toujours été un fait que Joaquim est le plus intelligent de nous deux. Il est le cerveau. Et moi je suis… jolie ? Je suis capable d’évaluer ma valeur à un peu plus qu’un beau visage, mais je ne me suis jamais fait d’illusion pour le reste. Ça ne fait pas de moi une idiote. Je n’aspire pas au statut de génie non plus. Donc, oui, Tyra Banks est une figure culturelle emblématique, tout comme Oprah, Ellen Degeneres ou bien Meredith Grey - aussi fictive soit-elle – le sont pour moi. C’est ce qui explique pourquoi j’y fais référence lorsque Sid me demande mes aptitudes quelles sont mes aptitudes niveau photographie. Il capte la référence, mais remarque bien vu la réponse qu’il me donne que ça ne fait pas partie de ce qui a forgé son éducation, au contraire de moi. « Ah je n’ai jamais regardé la version australienne ! Ça doit rester sensiblement la même émission. » Surtout si ce n’est qu’un dérivé de l’original, à l’exception de l’animatrice principale. Enfin, ça ne fait que m’ouvrir une porte sur un sujet qui m’intéresse un peu plus. « Tu viens de quelle région de l’Australie ? Ça te manque ? » Même si nous ne nous connaissons pas vraiment Sid et moi, j’avais bien noté qu’il venait de ce coin du monde, d’où son accent. Mes connaissances sur ce pays étaient limitées, tout comme quatre-vingt-dix pour cent de tout ce qui ne concernait pas les États-Unis, honnêtement, mais ça ne faisait pas en sorte que ça ne m’intéressait pas. Sid me semble être le genre de personne qui a beaucoup à offrir, mais qui ne connait pas son plein potentiel. Il met de l’avant que la photo est un domaine de plus dans lequel il n’est pas doué, ce qui m’attriste de le voir aussi pessimiste. J’ai envie de lui dire que ce n’est pas si grave de ne pas avoir de grand talent. On a tous quelque chose à offrir, une valeur aux yeux du monde. J’ai mis du temps à comprendre cette notion, bien que j’ai toujours naturellement eu cette tendance à ne pas me soucier de ce que pouvait avoir de plus mon voisin, et accepter ce qui se trouvait dans mon environnement à moi. Est-ce que je me perds parfois en chemin ? Souvent. Tous les jours ? Est-ce que je sais fondamentalement qui je suis et ce que j’apporte aux autres ? Je le cherche encore. Est-ce que ça m’empêche d’être heureuse et de voir la vie positivement ? Absolument pas. Et c’est une façon de voir les choses que j’aimerais transmettre à qui veut bien le comprendre. Cependant, lorsqu’on me met devant un fait, comme la question de Sid à propos de mes passe-temps ou talents, je me sens figer. Pas parce que la question me dérange, mais plus parce que j’ai l’impression de me passionner pour tout et rien à la fois. « Hm… Je ne sais jamais quoi répondre quand on me pose la question. Je ne suis pas douée pour quelque chose en particulier. Enfin, je suis plutôt bonne barmaid, je crois. Je fais de bons cocktails. Mais je n’ai pas vraiment de passe-temps. Je travaille et sinon je passe du temps avec Joaquim ou mes amies ou mon copain, quand j’en ai un. » Je suis quelqu’un pour qui les relations interpersonnelles sont en avant-plan dans son quotidien. De toute façon, je dessine mal, je chante mal et je danse comme une merde. Sid par contre me confie qu’il est doué pour le chant, et un sourire s’installe sur mes lèvres, enchantée de voir qu’il s’ouvre un peu à moi. « Mais c’est cool si tu chantes ! L’important c’est que ça te plait à toi. J’aimerais bien t’entendre un jour, la musique est tellement communicative. » Je ne suis pas certaine qu’il accepterait de chanter devant moi un jour, surtout que nous ne sommes absolument pas proche lui et moi, mais ça me ferait réellement plaisir de l’entendre, et surtout de l’encourager. Nous changeons finalement de sujet, revenant sur l’activité qu’il faisait avant que je me pointe le bout du nez, c’est-à-dire d’essayer de prendre une photo. Je me propose comme mannequin, ça me fait même plaisir de passer un peu de temps avec lui et de peut-être lui donner quelques conseils, bien que je ne me considère aucunement experte en la matière. Le fait que ça semble faire grandement plaisir à Sid me satisfait d’autant plus. C’est vrai que maintenant que nous échangeons et passons un moment ensemble, je ne comprends pas trop pourquoi nous n’avons jamais essayé de nous connaitre un peu plus avant aujourd’hui. « Je ne crois pas qu’on doit s’en vouloir pour ça. On a lié des liens plus rapidement avec d’autres… Mais il n’est pas trop tard. » Il n’est jamais trop tard. La preuve, nous sommes ensembles aujourd’hui et le courant passe plutôt bien entre nous. Sid il s’en fait encore beaucoup trop pour prendre une photo. J’ai l’impression qu’il se met lui-même des bâtons dans les roues au lieu d’avancer. Ce n’est qu’un petit photoshoot improvisé, on s’en fout si les photos ne sont pas parfaites. « Ne te pose pas trop de questions. Fais juste capturer le moment présent, c’est ce qui rend une photo encore plus authentique. Je vais bouger un peu, pour te donner des options » Je prends donc différentes poses, souriant parfois ou préférant lui offre mon regard le plus intense, même s’il est difficile de prendre la situation au sérieux. À la base, j’ai juste beaucoup de difficulté à prendre la vie au sérieux en général. Quoique le sujet qui suit me touche un peu plus, et Sid doit le remarquer dans les traits de mon visage qui perdent de leur légèreté habituelle. Je finis par me confier sur comment je me sens à propos de l’élimination de Leon au prime dernier. J’affirme enfin haut et fort que Leon me manque plus que je ne l’aurais pensé. C’est peut-être plus facile de se confier à quelqu’un qui ne me connait pas vraiment finalement. « On n’en a même pas discuté en fait… Mais j’ai comme le sentiment que oui, évidemment que je vais le revoir. » Fondamentalement, je me dis que je ne peux pas avoir fait une aussi belle rencontre et avoir connecté avec une personne à ce niveau pour ne plus le recroiser par la suite. Ça me semble impossible. Pour ce qui est de Joaquim, je pensais que tout le monde était au courant maintenant du lien qui nous unissait. Sa question est légitime tout de même et ne me gêne aucunement. « Oh, je peux en parler ! Joaquim est mon frère. Je sais que ce n’était pas clair à la base. On a toujours été très proche, il est une partie de moi, de ce que je suis. » Et Sid, il n’a surement aucune idée à quel point cette phrase est véridique. J’aime bien dire qu’il est comme mon frère jumeau, mais même là, je trouve que la référence n’est pas assez forte. Peu de personnes comprennent. Et ce n’est pas grave. Je tourne sur moi-même, prends une nouvelle pose pour que Sid puisse saisir un nouveau cliché, tandis qu’il revient sur le cas de Leon. C’est un peu personnel ça comme question. Je me stop dans mon mouvement. J’ai de la difficulté à répondre moi-même à cette question, je ne sais pas comment je vais réussir à verbaliser ce qu’il me demande. « Leon était populaire auprès des dames de ce palais, oui ! » je rigole comme pour faire abstraction à ce qu’il me demandait fondamentalement. « Leon, je l’adore. » Est-ce que c’est suffisant ? Pas assez pour décrire ce qui me tourne dans la tête. « Il a juste le don de me faire sentir bien. Je crois que ça en dit beaucoup, non ? » Pour moi, ça veut dire beaucoup.
Sid

Sid
MESSAGES : 605
AGE : 24
LOCALISATION : hobart, tasmania (aus)
EMPLOI : lighting designer
POINTS : 176

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 7 000€
RELATIONS:
PARTENAIRE: rhéa 4ever
Voir le profil de l'utilisateur

desert loving in your eyes all the way (jeudi, 15h40) Empty
MessageSujet: Re: desert loving in your eyes all the way (jeudi, 15h40)   desert loving in your eyes all the way (jeudi, 15h40) EmptyVen 4 Jan - 0:42

La référence de sa camarade ne lui est pas inconnue, il se souvient avoir lui aussi regardé l'émission en question quelques années plus tôt mais ça lui a pas donné la moindre base en photographie puisque Sid se rappelle pas de ce qu'il a pu apprendre à l'époque, ça l'a franchement pas marqué et on peut pas dire non plus que ce soit très frais. Penny ne connait pas la version australienne et c'est bien normal, Sid ne connait pas la version américaine lui non plus enfin, de renommée seulement. « Oui c'est la même chose je pense. Et dis, ça t'a jamais donné envie de devenir top model cette émission ? » il lui demande en songeant à sa sœur qui s'était un temps rêvée en future candidate du programme, comme probablement beaucoup de jeunes filles de la même génération. C'est une ambition qui a fini par lui passer, heureusement ont dû penser leurs parents car c'est pas le genre de carrière qu'ils auraient souhaité pour leur fille. Penny le questionne alors sur sa terre d'origine, éveillant chez lui une légère mélancolie. « Je viens de Tasmanie, au sud du pays ! C'est un petit état en dessous de Melbourne d'où Leon était originaire, c'était d'ailleurs réconfortant de tomber sur un autre australien dans cette aventure au début. » il énonce dans un sourire. Ça lui a permis d'avoir d'office un repère puisqu'un compatriote à ses côtés ça signifiait pour Sid conserver un lien permanent avec ses origines, même très loin de chez lui. « Et oui, bien sûr, ça me manque. Mais ça me fait aussi du bien de voir d'autres horizons, je crois que j'avais besoin de cette distance pour accepter que toute ma vie pourrait pas se faire au même endroit. » Cette distance qui lui faisait si peur, au final elle était certainement nécessaire et devrait aussi lui être bénéfique pour la suite. Sid avait presque jamais mis les pieds en dehors de sa Tasmanie, il arrivait pas non plus à envisager d'aller vivre en dehors de Hobart mais cette expérience le fera peut-être reconsidérer toutes ces choses qu'il pensait pas surmontables avant de venir ici. Le fait de s'éloigner de ses proches, de devenir indépendant, de regarder vers l'avenir au lieu de rester figé vers le passé.. « L'Amérique te manque à toi ? T'as pas été trop dépaysée en arrivant ici ? » Sid a aucun mal à déduire d'où vient sa camarade, étant donné la référence évoquée un peu plus tôt. Elle vient de loin elle aussi, et ils ont en commun d'être anglophones tous les deux ce qui n'est pas le cas de tout le monde ici, pas d'origine en tout cas. Il a l'impression de partager même bien plus que ça avec sa camarade, puisqu'ils ne sont pas très généreux tous les deux quand il s'agit de s'accorder des capacités naturelles pour quelque chose. Sid c'est dans sa nature de se sous-estimer, mais il est pas habitué à rencontrer des personnes comme lui. Penny n'est pas tellement capable de lui donner ses passe-temps non plus, elle se considère juste assez bonne barmaid mais ce qu'il note, en tout cas, c'est qu'elle a l'air bien entourée. « Oh je vois, toi t'aimes pas beaucoup rester seule je me trompe ? Et puis je suis sûr que tu arrives à garder les gens autour de toi, qu'ils décident pas de partir au bout d'un certain temps.. C'est ce que j'espère en tout cas. » il souffle d'une voix éteinte. C'est un peu la problématique de sa vie sociale à l'australien, conserver ses fréquentations dans le temps sans qu'elles ne soient amenées à s'éloigner. Il a le sentiment que personne n'arrive réellement à s'attacher à lui, alors que Sid c'est l'inverse, c'est se détacher qui lui est si difficile. Oublier quelqu'un qui ne veut plus de lui, ça lui prend toujours un temps fou parce qu'il vit intensément chaque relation de son côté, quelle qu'en soit la nature. « T'as pas de petit-copain en ce moment ? » Sa curiosité prend le dessus dans cette conversation, faut dire qu'il aime bien imaginer la vie de ses camarades à l'extérieur et se faire une idée de ce qu'ils ont laissé derrière eux en venant ici. Sid de son côté il chante et touche un peu au piano, à ses yeux c'est pas grand-chose et il oserait sûrement pas se prétendre bon musicien ou chanteur. « Oh euh, on verra ça oui.. » il rétorque un peu gêné quand Penny déclare qu'elle aimerait bien l'entendre un jour. Il est pas à l'aise avec le fait de chanter et jouer devant quelqu'un, il a peur qu'on le juge, qu'on aime pas ce qu'il propose et ça le rend vachement pudique par rapport à sa musique. Ça lui fait plaisir en tout cas de pouvoir compter sur sa camarade aujourd'hui, et si ça le surprend c'est aussi parce qu'ils n'ont encore jamais passé de vrai moment à deux depuis le début. C'est la première fois qu'ils vont faire plus que s'échanger quelques mots avec d'autres candidats autour, Penny lui offre un moment privilégié en sa compagnie en acceptant d'être son modèle et il apprécie beaucoup son côté accessible. Il esquisse un sourire quand elle dit qu'il n'est pas trop tard pour passer du temps ensemble, il approuve l'idée et se réjouit même d'avoir cette occasion de faire la connaissance de la candidate. Sid a par contre l'impression d'enfiler un costume beaucoup trop grand pour lui en s'improvisant photographe, il sait pas quelle pose faire prendre à Penny pour commencer et il est pas loin de perdre ses moyens avec ses toutes nouvelles responsabilités. Heureusement sa camarade est conciliante et propose d'elle-même plusieurs poses, il n'a plus qu'à faire de son mieux en prenant les plus belles photos possibles. Et mine de rien, il se pourrait que ça finisse par payer. « Je crois que j'en tiens une pas mal ! Continue, j'aime beaucoup ce que tu fais ! » Il veut pas crier victoire trop vite non plus, mais il décèle pas mal de potentiel dans ce qui se trouve devant lui, entre la beauté du paysage et celle de Penny. Pour certaines photos il tente un zoom sur elle pour voir si en fin de compte il pourrait pas se passer du paysage, et se contenter d'un joli portrait de sa camarade. Mais ça il lui dit pas, il veut d'abord s'assurer que ça rend bien comme il veut. Parler de l'élimination de Leon l'attriste et il est pas le seul, Penny reconnait elle aussi qu'il lui manque beaucoup. À ce moment-là Sid se demande s'il est prévu qu'ils se revoient tous les deux, il aime les fins heureuses alors il veut pas croire qu'en ayant regagné leur pays respectif ils ne se recroiseront plus jamais, il espère que les relations qui sont nées dans cette aventure ont pour la plupart une chance de connaitre une suite dehors. Ils n'en auraient pas parlé mais Penny voit comme une évidence le fait de revoir Leon, ce qui ne manque pas de le faire sourire. « Une belle romance vous attend peut-être à l'extérieur ! » il déclare avec enthousiasme, complètement fan de l'idée. « Vous iriez vraiment bien ensemble en plus, enfin je trouve. » Leon et Penny lui font un peu penser à des personnages Disney, un prince et une princesse qui devraient du coup être réunis dans quelques temps si tout va bien. Et puis il obtient enfin sa réponse sur la relation que sa camarade entretient avec Joaquim, en l'occurrence il s'agit de son frère et voilà qui lève un doute qu'il avait depuis plusieurs semaines. « Ton frère ! Je sais pas comment j'ai pu passer à côté de ça. Ça devait être rassurant de l'avoir avec toi ici, tu devais te sentir protégée non ? Je suis encore plus désolé du coup qu'il soit parti, maintenant que je sais quel lien vous avez tous les deux. » Il réalise que Penny a été confrontée à l'élimination de son frère, dans les conditions qu'on connait en plus, et ça lui fait de la peine parce qu'il se met un instant à sa place. On lui a arraché son repère numéro un dans ce jeu, c'est comme si on avait arraché à Sid quelqu'un comme Rhéa et encore, il a beau être très attaché à sa première partenaire il pourrait pas comparer ça à ce qui le lie à sa véritable sœur. L'australien revient à la charge au sujet de Leon, bien décidé à endosser le rôle de Cupidon aujourd'hui. Il gaffe peut-être un peu en soulignant le succès que semble avoir rencontré son compatriote auprès des filles du nid, mais même Penny s'accorde à le dire, donc tout va bien. Elle dit adorer Leon, et il suppose que ça répond en quelque sorte à sa question. « Je vais le prendre comme un oui. » il reprend dans un petit sourire malicieux. Elle se sentirait bien avec Leon, et il lui en faut pas plus pour en conclure qu'il lui plait, c'est ce qu'il croit lire dans son regard au moment où elle en parle. « T'as les yeux qui brillent Penny ! J'espère que ça se verra sur mes photos, comme ça je pourrai appeler la plus réussie "une femme amoureuse". » Bon, il va peut-être un peu loin. « Désolé, j'aime tellement les histoires d'amour que je m'emballe facilement pour les autres, à défaut d'avoir les miennes. » il reprend en tentant de retrouver son sérieux histoire d'avoir l'air professionnel, et aussi de se concentrer sur ses photos puisqu'à l'origine il est censé saisir cette occasion pour s'améliorer et non pour faire preuve d'indiscrétion à l'égard de la vie sentimentale de ses camarades.
 

desert loving in your eyes all the way (jeudi, 15h40)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hazel -- Behind Green Eyes .
» Myst eyes
» [Cinéma] Eyes wide shut
» SGU Aliens [SPOILERS]
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: EXTÉRIEUR – EAU (NORD) :: L'EMBARCADÈRE-