GIOANOUCHKACESARLUCYPENNYZIYANSIDKARLAACHANAALYCRISTOPHERRHEA
FAWNGOLSHIFTEHLINADASHRICHARDBASTIANLEONJOAQUIMMAZEJULIETTEULISESTIMEO
Partagez
 

 a soft place to land (lundi - 20h05)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Penny

Penny
MESSAGES : 515
AGE : 25
LOCALISATION : kissimmee, fl.
POINTS : 66

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 33 750€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (richard) (lina) césar
Voir le profil de l'utilisateur

a soft place to land (lundi - 20h05) Empty
MessageSujet: a soft place to land (lundi - 20h05)   a soft place to land (lundi - 20h05) EmptyMar 11 Déc - 5:49

@César

Je me sens légèrement décalée en ce lundi soir. Il n’est pas assez tard et je ne suis pas assez fatiguée pour gagner mon lit tout de suite, même si mentalement, je me sens exténuée. J’ai cette désagréable sensation que je dois m’expliquer, justifier mes paroles et mes actions à chaque personne qui croise mon chemin. Le départ de Joaquim m’a tellement chamboulé sur le coup que j’en ai presque oublié les événements qui l’ont précédé durant le prime de la veille. Ma décision de changer de partenaire. Est-ce que je regrette cette décision ? Pas vraiment. Encore à cet instant précis, je ne crois pas que ce que j’ai fait est si dramatique que ça. D’accord, la façon dont j’ai procédé reste à désirer. Après, je trouve dommage qu’on pointe automatiquement du doigt une personne qui prend des risques et fait bouger les choses, alors que presque tout le monde est très au courant que nous sommes dans un jeu et qu’ils ont presque tous dit durant leur casting qu’ils étaient prêts à jouer aussi pour arriver au but ultime. Le pire c’est que j’ai pris la décision de choisir César comme nouveau partenaire sur un coup de tête. Peut-être un peu par provocation aussi, je sais pas. Un soupir accompagne mes pas trainant lorsque je me décide finalement à chercher la compagnie de ce nouveau compagnon de jeu avec qui je n’ai pas eu la chance de discuter depuis les événements de la veille. J’avais bien déduit qu’il avait passé la nuit dans la nouvelle chambre secrète auquel il a gagné l’accès grâce à Anouchka lorsqu’il n’est pas venu me rejoindre la nuit dernière. C’était normal, j’aurais fait la même chose à sa place et puis ça m’avait permis de me repositionner face à l’élimination de Joaquim et la sensation de déséquilibre que cela avait provoqué en moi. Puis je ne m’étais pas retrouvé seule, ce qui était surement mieux ainsi et j’étais reconnaissante envers Leon de m’avoir tenu compagnie. J’erre dans les couloirs du palais, faufilant ma tête dans l’entrebâillement de chaque porte sur mon passage pour tenter de trouver où se cache César. Finalement il se retrouve devant moi, canne à la main, dans le couloir ne se doutant pas que je le cherche depuis plusieurs minutes. Je m’approche doucement, venant glisser ma main dans la sienne au même moment que je m’annonce, ne voulant pas le surprendre. « Hey… C’est moi. » Ta nouvelle partenaire. Normalement, je lui offrirais un de mes sourires bienveillants pour officialiser cette alliance et lui communiquer une petite partie de ce que je ressens. Mais comme il ne peut me voir, je me contente de garder un air neutre, serrant tout de même sa main un peu plus longtemps que prévu. « J’allais me faire un thé, tu viens ? C’est notre truc à nous. » Je suis un peu sarcastique ici, mais plus par amusant qu’autre chose. Parce que c’est drôle de dire qu’on a un truc à nous, alors que nous ne sommes partenaires qu’à peine depuis vingt-quatre heures. Je me dis juste que ça va nous permettre d’enfin discuter un peu. « Écoutes César… j’ai été super impulsive, j’en ai conscience. Je n’ai pas tout manigancé pour t’avoir comme partenaire, même si ça avait un peu l'air de ça. J’ai juste décidé sur un coup de tête. Comme ça. » J’aimais mieux être honnête avec lui. Je ne savais pas où il se situait face à ce que je lui imposais dès maintenant. « J’espère que tu ne m’en veux pas trop. » Parce que ça n’annoncerait rien de bon pour la suite. Et j’apprécie réellement l’américain, je n’ai pas envie d’avoir mis un froid sur une relation naissante qui comptait tout de même pour moi.
César

César
MESSAGES : 878
AGE : 29
LOCALISATION : harlem, nyc.
POINTS : 318

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 35 300€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (LUCY) PENNY
Voir le profil de l'utilisateur http://poedameryn.tumblr.com/

a soft place to land (lundi - 20h05) Empty
MessageSujet: Re: a soft place to land (lundi - 20h05)   a soft place to land (lundi - 20h05) EmptyMer 12 Déc - 0:40

César n'était pas le plus grand consommateur de thé du château, sa préférence allait généralement au café qu'il avait l'habitude de boire à des heures plus ou moins raisonnables de la journée et parce qu'il était sujet à des troubles du sommeil et donc à des somnolences qui tombaient rarement au meilleur moment. Mais depuis qu'il était ici, son rythme de vie s'était ralenti et il découvrait la sensation d'avoir du temps pour faire des choses qu'il n'avait pas forcément l'occasion de faire à l'extérieur, et s’asseoir dans un salon de thés pour boire une infusion en faisait partie. Il ne trouvait pas ça désagréable de changer un peu, il n'était pas assez connaisseur pour apprécier une tasse de thé comme certains de ses camarades, mais il trouvait ça plutôt apaisant et à la différence du cat café où il avait aussi pris l'habitude de se rendre durant ses heures creuses, ici il était sûr de ne pas ingurgiter des poils de chats qui se seraient déposés sur sa tasse. Et même en n'étant pas capable d'en juger autrement que d'après ce qu'il ressentait, il trouvait que cet endroit était agréable pour simplement se poser et réfléchir. Son début de semaine était un peu particulier parce qu'il expérimentait toutes sortes de sentiments, depuis sa nuit avec Anouchka dans la loveroom, mais aussi face à son changement de partenaire qui était une situation aussi inattendue que troublante pour lui qui n'arrivait pas à oublier les échanges entre Penny et Lucy sur le prime et avait un peu eu le sentiment d'être une arme que chacune avait utilisé pour essayer de blesser l'autre. Il n'en voulait à personne, mais il se sentait gêné et avait eu un peu de mal jusqu'ici à aller les trouver l'une et l'autre pour discuter de tout ça, autant parce qu'il ne savait pas comment se placer au milieu de cette situation que parce qu'il craignait que la guerre qui s'était déclarée entre les deux jeunes femmes n'ait pas encore trouvé d'issue. C'est justement sur cette pensée qu'il sentit tout à coup une main glisser dans la sienne et la voix de sa nouvelle partenaire résonner tout près de lui. « Hey, je suis content que tu sois là. » Ses lèvres étirèrent un sourire, parce que le fait d'être un peu embarrassé depuis hier ne rendait pas sa compagnie moins agréable, au contraire il était soulagé que l'occasion de passer un peu de temps avec Penny se présente d'elle-même. « Si c'est notre truc à nous, alors avec plaisir. Ce sera beaucoup plus sûr si c'est toi qui manipule l'eau. » Il reprit dans un léger rire, amusé qu'elle parle de leur partenariat de cette façon parce qu'après tout, ce n'était pas non plus comme s'ils ne se connaissaient pas ou n'avaient pas d'affinités. Penny, il la trouvait très agréable depuis leur rencontre et c'était quand même autrement plus rassurant de changer de partenaire pour se retrouver avec elle qu'avec quelqu'un comme Ziyan qui ne serait certainement pas aussi facile à vivre. Il reprit ensuite un air plus sérieux et concerné, ses lèvres dessinant un plus fin sourire. « Ne t'inquiète pas, je sais que tout ça a pris des proportions que tu n'avais pas forcément calculé au départ, je suis juste... un peu gêné par toute cette histoire avec Lucy. Je me sens indirectement responsable et je voudrais vraiment pas que vous vous causiez plus de tort à cause de moi. Je veux dire... » Il se pinça les lèvres avant de soupirer. « Je vous aime beaucoup toutes les deux et si j'avais pu me dédoubler ou me couper en deux pour vous donner une partie à chacune, je crois que je l'aurais fait. » Il retrouva un air plus amusé, parce que c'était sa façon de détendre l'atmosphère et de lui faire comprendre que ce n'était pas si grave après tout. Sur le moment il avait mal vécu les tensions que cette enchère avait provoqué parce qu'il s'était senti pris au milieu, mais il n'avait pas envie de culpabiliser Penny alors qu'il la sentait déjà très embêtée par tout ça. « Je ne t'en veux pas, Penny. » Il reprit tout bas, dans un sourire sincère. « Et ce n'est pas comme si on ne se connaissait pas, tous les deux. Quand j'y pense, on a même déjà dormi ensemble et ça va peut être te sembler étrange, mais ça me rassure beaucoup. » Il ne pourrait pas vraiment l'expliquer, mais il fonctionnait en terme de repères et tout ce qui pouvait être à peu près habituel pour lui était apaisant. Il n'avait dormi que quelques heures aux cotés de Penny et dans des circonstances un peu particulières, mais il s'y accrochait autant qu'au fait qu'elle ne soit pas une inconnue pour lui. « Je suis désolé de ne pas être venu te voir hier soir, après le prime... J'étais pas certain que ce soit le meilleur moment pour m'imposer auprès de toi alors que tu n'as pas du passer une fin de soirée évidente. Je voudrais pas que tu penses que j'ai cherché à te fuir... » Son ton devint plus empathique, parce qu'il y avait beaucoup repensé et qu'il espérait que Penny n'avait pas trouvé ça maladroit de sa part d'avoir voulu la laisser respirer suite au départ de Joaquim. Lui-même avait eu besoin de faire le vide et il avait eu très envie de rejoindre Anouchka pour passer un moment avec elle dans la loveroom. A aucun moment il n'avait voulu donner l'impression à Penny qu'il la fuyait. « Comment tu te sens aujourd'hui ? » Il demanda tout bas. Il se souciait de ce qu'elle éprouvait depuis que celui qui était son vrai binôme dans l'aventure était parti, et ça n'avait rien à voir avec le fait qu'il soit maintenant son partenaire. Il l'appréciait et il aimerait juste profiter de son nouveau statut pour la réconforter au mieux si elle en avait besoin.
Cupidon

Cupidon
MESSAGES : 10803
AGE : 9
POINTS : 33925
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fake-lover.net

a soft place to land (lundi - 20h05) Empty
MessageSujet: Re: a soft place to land (lundi - 20h05)   a soft place to land (lundi - 20h05) EmptyDim 16 Déc - 0:08

Penny

Penny
MESSAGES : 515
AGE : 25
LOCALISATION : kissimmee, fl.
POINTS : 66

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 33 750€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (richard) (lina) césar
Voir le profil de l'utilisateur

a soft place to land (lundi - 20h05) Empty
MessageSujet: Re: a soft place to land (lundi - 20h05)   a soft place to land (lundi - 20h05) EmptyLun 17 Déc - 6:35

La satisfaction d’être finalement face à César me gagne doucement, souhaitant discuter avec lui depuis ce matin. Je crois que nous avons plusieurs points à aborder en lien avec les événements de la veille et qu’une discussion sur ce nouveau partenariat qui se dessine est plus que nécessaire. Je suis soulagée d’entendre qu’il est content que je sois à ses côtés, n’étant pas certaine de sa réaction envers ma décision du prime qui le liait à moi à présent. Si je me fie au sourire qui se glisse sur ses lèvres, je crois que nous allons vers du positif. Aussi, je l’entraîne avec moi vers le salon de thé pour prendre le temps d’être ensemble un moment et ne pas débuter une conversation sérieuse au milieu du couloir. « Sage décision de me laisser manipuler l’eau. Pas trop envie que tu te brûles au troisième degré dès notre premier jour de partenariat. » je rigole doucement alors que nous franchissons la porte, prenant soin de bien guider César qui doit tout de même avoir de bons repères maintenant que nous sommes dans ce palais depuis maintenant un mois. Je me lance finalement, lui laissant comprendre ma perception sur les événements d’hier et l’inquiétude que j’ai face à sa propre perception. Que Lucy m’en veuille, c’est une chose. Je ne vais pas prétendre que je ne le mérite pas un peu. Mais que César soit en colère contre moi, ce serait une tout autre histoire et j’aurais certainement plus de difficulté à vivre avec ma décision. « Je crois que je viens doucement de me mettre la moitié des candidats à dos, alors effectivement, je ne pensais pas que ça prendrait ce genre de proportions. » je souffle doucement alors que je le laisse poursuivre. Je ne vais pas me victimiser, parce que j’assume le choix que j’ai fait malgré l’impulsion de celui-ci. Par contre, je n’accepte pas que César soit gêné et qu’il se sente responsable de la situation. « Ce n’est tellement pas de ta faute. Tu n’es pas responsable de quoi que ce soit. J’ai été un peu égoïste dans tout ça, j’ai changé d’idée en quelques secondes et voilà que ton nom a franchi mes lèvres même si j’avais dit que je ne le ferais pas. » Je détourne le regard bien que ce soit complètement inutile parce qu’il ne peut pas percevoir ma propre gêne pour le coup. Le fait de l’entendre me dire qu’il ne m’en veut pas vient me rassurer alors que je serre un peu plus sa main dans la mienne avant de la laisser définitivement. « D’accord. » je me contente de dire sur le coup, m’accrochant à ses paroles pour me convaincre que tout ira bien. Je me sens finalement beaucoup plus fébrile que je ne le laissais percevoir depuis le début de la journée. « Ce n’est pas étrange, ça me rassure aussi. » Pour des raisons surement bien différentes des siennes, j’en ai conscience. Il le comprendra bien rapidement César que si je m’étourdit durant la journée, lorsque la nuit arrive, je ressens toujours ce besoin de me sentir accompagner, ce qui est encore mieux lorsque je suis aux côtés d’une personne de confiance. « Ok, on doit arrêter avec toutes ces excuses, sinon on va y passer la soirée ! » je réplique en rigolant avec une certaine affection dans la voix lorsque César me dit qu’il est désolé de ne pas avoir passé du temps avec moi la veille. Il ne faut pas croire que je n’apprécie pas son inquiétude, je ne veux juste pas qu’il se prenne la tête avec tout ça. Je suis une grande fille. Enfin, c’est ce que j’aime me dire. « Je ne l’ai pas perçu de cette façon, t’inquiètes. Et puis, je te comprends bien que tu voulais profiter de la loveroom. » Je ne pouvais pas lui en vouloir pour ça, la situation aurait été inversée et j’aurais agi exactement comme il l’avait fait. « Je n’étais pas seule, Léon était avec moi de toute façon. » Si ça peut le rassurer, j’aime mieux le lui faire savoir. Parce que même si j’avais prétendu vouloir être seule sur le coup de l’émotion, je ne l’aurais pas complètement toléré. Peut-être que César perçoit la certaine tristesse qui se glisse dans ma voix puisqu’il finit par me demander comment je vais. Je dois m’habituer, parce que c’est une des questions qu’on me posera toute la semaine. Bien que pour César, ça ne me dérange pas. « Étrange. Terriblement seule aussi… Ça me fait encore tout bizarre qu’il ne soit plus ici. Habituellement, je serais allé le retrouver pour dormir comme je le faisais presque tous les soirs. Je sais que certains trouvent ça spécial que je dorme encore avec mon frère à vingt-cinq ans. » Certains diront même que c’est complètement déplacé et quelque peu malsain, ce que je peux plus ou moins comprendre quand ces personnes ne nous connaissent pas et regardent la relation d’un point de vue extérieur. « C’est une forme de réconfort. On dort ensemble depuis que je suis née. Notre mère n’avait pas assez d’argent pour louer un logement, alors on passait d’un motel à l’autre à dormir entasser dans le même lit pendant des années. On a juste garder l'habitude. Bref… » Je viens indirectement de dévoiler à César que Joaquim est mon frère, bien que de toute façon, s’il y a une personne envers qui je n’ai plus de secret maintenant c’est bien lui. Je sursaute légèrement lorsque la musique résonne dans la pièce, mettant quelque seconde à comprendre ce qu’elle signifie puisqu’il s’agit de la première fois depuis le début de l’émission. « Ah… » Oui, je viens de capter. Cupidon fait dans l’humour maintenant. Techniquement, au son de la musique, nous devons nous embrasser. C’est la règle du jeu. Et si pour moi un baiser n’implique rien de particulièrement important, je ne sais pas où se situe César, surtout si nous prenons en compte sa relation avec Anouchka. Anouchka que j’ai tenté de rassurer face à mes intentions envers César. Merde. « On n’est pas obligé de s’embrasser si tu n’es pas à l’aise avec tout ça. » je ne veux pas créer de vagues plus qu’il n’y en a déjà. Je sais déjà que ça se retournera contre moi si on le fait. Bien qu’à mes yeux, encore une fois, ce n’est qu’un baiser. Pour un jeu.
César

César
MESSAGES : 878
AGE : 29
LOCALISATION : harlem, nyc.
POINTS : 318

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 35 300€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (LUCY) PENNY
Voir le profil de l'utilisateur http://poedameryn.tumblr.com/

a soft place to land (lundi - 20h05) Empty
MessageSujet: Re: a soft place to land (lundi - 20h05)   a soft place to land (lundi - 20h05) EmptyMer 19 Déc - 3:50

Si César avait un peu appréhendé de se retrouver face à Penny après ce qui avait eu lieu au cours du prime et cet affrontement entre Lucy et l'américaine qui lui donnait inconsciemment l'impression de devoir prendre position pour l'une ou pour l'autre quand il en était précisément incapable, il fut soulagé lorsque la voix de sa nouvelle partenaire s'éleva tout près de lui. Il avait conscience d'avoir besoin de lui parler et de dédramatiser cette situation qu'il n'avait pas envie de sentir peser sur eux maintenant qu'ils étaient deux partenaires liés par le sort. Alors il esquissa un large sourire lorsqu'elle lui proposa de prendre un thé avec elle, parce que de tous les endroits où ils auraient pu se poser, c'était certainement l'un des plus apaisants. « Moi non plus j'y tiens pas. Tu possèdes la seule paire d'yeux fonctionnels de notre binôme et j'ai pas très envie d'agir sur toi comme un repoussoir à peine notre partenariat entamé. » Il souffla dans un léger rire, alors qu'il se laissait conduire à l'intérieur. C'est que dans ses souvenirs, la chair brûlée n'était pas la chose la plus plaisante à regarder et qu'il préférerait éviter de se retrouver avec une vilaine brûlure qu'elle aurait presque constamment sous les yeux. Elle évoqua les rebondissements survenus au cours de la soirée d'hier et la décision qu'elle avait prise, et César comprit qu'elle n'avait pas mesuré l'ampleur que les choses allaient prendre, avant de ressentir le besoin de la rassurer sur la façon dont il avait perçu son choix. Il comprenait que la situation ait échappé à son contrôle, et ça lui faisait de la peine de l'entendre dire qu'elle s'était mis plusieurs candidats à dos. Parce qu'elle était vraiment bienveillante Penny, il en était convaincu depuis qu'il la connaissait. « Laisse-leur un peu de temps, je suis sûr que d'ici quelques jours on en parlera moins. Jusqu'ici il n'y avait pas vraiment eu de rebondissement de ce genre, mais j'imagine qu'il y en aura de plus en plus. » Des candidats qui feraient des choix avec des conséquences directes, des binômes qui voleraient en éclat... L'aventure allait gagner en intensité dans les prochaines semaines, et peut être que le choix de Penny serait oublié à ce moment-là. Il eut un sourire plus doux lorsqu'elle lui assura qu'il n'avait pas à se sentir responsable, puis se pinça les lèvres. « Ne sois pas trop dure avec toi-même, ce qui est fait est fait et le plus important c'est que les choses n'aient pas changé entre nous. Qu'on soit toujours aussi à l'aise l'un avec l'autre. » Il souffla doucement, sa sincérité ressortant dans l'expression paisible qu'affichait son visage. « Tu regrettes de m'avoir choisi maintenant que tu vois l'ampleur que ça a pu prendre ? » Peut être que la réaction de Lucy lui avait fait regretter d'avoir porté son choix sur lui, ou qu'elle se sentait mal à l'aise par rapport à tout ça. Il le comprendrait, ce serait normal alors qu'elle ne vivait déjà pas une semaine évidente. Il lui sourit plus largement après lui avoir assuré qu'il ne lui en voulait pas pour le choix qu'elle avait fait, et lorsqu'elle confia qu'elle aussi était d'une certaine façon rassurée par le fait qu'ils aient déjà dormi ensemble. Il s'excusa d'ailleurs de ne pas avoir passé la soirée d'hier avec elle, et sa remarque lui tira un rire. « T'as raison, plus d'excuses. » Elle disait vrai, ils risquaient sinon d'y passer des heures et ce n'était pas comme ça qu'il voulait débuter leur partenariat, d'autant plus qu'il savait bien qu'elle n'était pas le genre de personne qui lui reprocherait de ne pas avoir dormi avec elle durant leur première nuit en tant que partenaires, et alors qu'elle semblait comprendre qu'il avait eu envie de découvrir la loveroom. « Anouchka m'a proposé de l'y rejoindre à la fin du prime, et j'avais très envie de passer du temps avec elle. Avec du recul je me dis que c'était sûrement plus simple que Lucy ne me voit pas me coucher près de toi dès le premier soir. » Il avait repensé à la situation sur le chemin de la loveroom et il s'était demandé comment les choses se passeraient en leur absence à Anouchka et lui, et aujourd'hui il n'était pas certain qu'il aurait pu faire grand chose s'il avait été là. « Je suis content que tu ne sois pas restée toute seule, surtout que j'ai l'impression que tu l'apprécies beaucoup Leon. » Il reprit dans un plus fin sourire, parce qu'il aurait culpabilisé si Penny avait terminé la soirée toute seule et alors que le prime ne s'était pas très bien fini pour elle. Il n'avait pas voulu s'imposer à ses cotés pour ne pas lui rappeler toute cette histoire de changement de partenaire dans un moment déjà loin d'être facile, mais il était content que quelqu'un d'autre lui ait tenu compagnie. Sa mine s'attrista lorsqu'elle se confia sur la façon dont elle vivait le départ de Joaquim, parce qu'il comprenait que ça puisse être éprouvant de perdre la personne avec qui on partageait tout et qui nous connaissait mieux que les autres. Penny et lui n'avaient plus de secret l'un pour l'autre, alors il y avait des choses qu'il comprenait encore mieux et son lien avec Joaquim en faisait partie. « Je suis dé... pardon. Je veux simplement que tu saches que je comprends ce que tu peux ressentir, et qu'il n'y a rien de plus naturel. Si j'avais eu l'une de mes sœurs avec moi et que j'avais du lui dire au revoir, je serais probablement perdu. » Il lui assura avec douceur, laissant sa main retrouver la sienne pour la serrer doucement, parce qu'il avait trouvé ce contact très apaisant tout à l'heure et qu'il espérait le lui faire ressentir aussi. « Et tu n'es pas seule, Penny. Je sais que ça ne compense pas la présence que tu as perdu et tout ce que Joaquim pouvait t'apporter comme réconfort, mais je suis là et pas que pour partager les bons moments. Ça ne me dérange pas de veiller sur toi par intérim, au contraire. » Joaquim ne lui avait rien demandé mais ils ne s'entendaient pas si mal que ça avant son départ malgré des débuts un peu particuliers, et il avait envie d'être présent pour Penny en l'absence de son frère autant parce qu'en étant son partenaire il désirait s'impliquer dans son aventure, que parce qu'elle comptait pour lui. C'est alors qu'une musique retentit tout à coup, le laissant interdit le temps qu'il comprenne ce que ça pouvait signifier. Il avait oublié cette histoire et il ne s'attendait pas vraiment à une intervention à ce moment précis de leur échange. Penny parut aussi surprise et il se passa quelques secondes durant lesquelles personne ne dit le moindre mot, sans doute parce qu'elle comme lui avaient conscience que ce n'était peut être pas un choix tout à fait anodin de la part de la production. Elle qui aimait les histoires devait savoir que vis à vis d'Anouchka, ce n'était pas la situation la plus confortable qu'il puisse expérimenter. Il ne pouvait pas s'empêcher de penser à elle, à ce qu'elle en penserait et ressentirait s'il embrassait Penny et ça le troublait beaucoup. Mais d'un autre coté, il savait qu'elle serait capable de comprendre que le jeu n'avait rien à voir avec ce qu'ils partageaient tous les deux et qu'ici ça n'impliquait rien d'autre qu'un baiser. « Je sais, mais je m'en voudrais de te faire perdre de l'argent alors que je peux l'éviter... » Lui il le supporterait parce qu'il n'y a encore pas si longtemps il n'avait plus un sou dans sa cagnotte, mais Penny ne le méritait pas. « Je lui expliquerai, et je suis sûr qu'Anouchka comprendra. » Et même si ce n'était pas le cas et qu'Anouchka le prenait à cœur, il la rassurerait pour qu'elle sache que c'était pour le jeu et qu'il ne voulait simplement pas être celui qui pénaliserait sa partenaire alors que ce serait un geste sans conséquences et qui ne devrait pas l'inquiéter. Il quitta alors sa place pour se rapprocher de Penny, s'aidant de sa main libre pour contourner la table où ils s'étaient installés pendant que sa canne le guidait dans sa direction. Il tendit sa main vers elle et attendit qu'elle s'en saisisse pour l'attirer vers lui, songeant que c'était plus simple que de la chercher à l'aveugle. Lâchant sa main, il utilisa les siennes pour remonter par petits gestes le long de ses bras et identifier ses épaules, puis son cou, puis enfin son visage vers lequel il put avancer le sien jusqu'à sentir ses lèvres et y déposer les siennes dans un baiser doux et furtif, qui dura à peine quelques secondes. Il rouvrit les yeux une fois détaché elle, et parce que même pour lui ce n'était pas naturel de les garder ouverts pendant un baiser ou fermés quand il prenait fin. « Je suis sûr que tu n'imaginais pas que tu aurais à embrasser un aveugle quand tu es venue dans cette émission. » Il souffla dans un sourire amusé et pour détendre l'atmosphère, le teint un peu rougi et la voix quand même teintée d'un léger trouble dans cette situation qu'il ne pensait pas forcément vivre quelques instants plus tôt. Il espérait que c'était comme elle l'imaginait, un contact suffisamment long pour être pris en compte, mais suffisamment court pour ne pas créer d'embarras entre elle et lui ou de l'inquiétude chez Anouchka.

Spoiler:
 
 

a soft place to land (lundi - 20h05)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» land speeder dark eldar
» Plusieurs land raider
» Quête à Weed Land
» OBLIGATION LÉGALE AVANT LA MISE EN PLACE DE L'ARMÉE D'HAÏTI.
» Isiàwen Nilmandra + Je sais que ma place est ici

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: REZ-DE-CHAUSSÉE - PALAIS IMPÉRIAL – TERRE (CENTRE) :: LE SALON DE THÉ-