GIOANOUCHKACESARLUCYPENNYZIYANSIDKARLAACHANAALYCRISTOPHERRHEA
FAWNGOLSHIFTEHLINADASHRICHARDBASTIANLEONJOAQUIMMAZEJULIETTEULISESTIMEO
Partagez
 

 keep telling me that it gets better (mardi, 09h20)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
César

César
MESSAGES : 878
AGE : 29
LOCALISATION : harlem, nyc.
POINTS : 318

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 35 300€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (LUCY) PENNY
Voir le profil de l'utilisateur http://poedameryn.tumblr.com/

keep telling me that it gets better (mardi, 09h20) Empty
MessageSujet: keep telling me that it gets better (mardi, 09h20)   keep telling me that it gets better (mardi, 09h20) EmptyMar 11 Déc - 4:34

KEEP TELLING ME THAT IT GETS BETTER.
W / @fawn

Si son avant-dernier tête à tête avec la roulette avait laissé César dans une situation financière plus que précaire, il ne comptait pas passer les prochains jours à l'éviter alors qu'il était chaque fois beaucoup trop curieux de découvrir ce que celle-ci allait lui réserver pour se tenir à une distance raisonnable de cette machine un brin sadique. En plus, le fait d'avoir vu sa cagnotte se remplir à nouveau au cours du prime avait tendance à lui donner la fausse impression qu'il pouvait à peu près tout affronter, alors qu'il savait pertinemment qu'il se flagellerait jusqu'au moment de se coucher si la roulette avait la bonne idée de lui attribuer une banqueroute pour la deuxième fois. C'était plus fort que lui, avoir eu une certaine poisse la semaine dernière lui laissait inconsciemment espérer que les choses se passeraient mieux cette fois-ci, si tant est qu'elles puissent vraiment être pires. Maintenant qu'il y réfléchissait, si, elles pourraient l'être s'il faisait écoper d'une nomination d'office à sa partenaire, ce qui le désolerait beaucoup plus que de se nominer lui-même étant donné que dans ces cas-là, il ne pourrait s'en prendre qu'à lui-même et aurait au moins la satisfaction de n'avoir handicapé personne. Mais s'il nominait Penny alors qu'elle n'était sa partenaire que depuis quelques jours, et alors qu'il avait précisément refusé de remporter 15 000 euros dimanche soir parce qu'il avait été hors de question pour lui de se faire de l'argent sur la nomination d'office de son ancienne partenaire Lucy, il le vivrait vraiment mal et s'enfermerait probablement dans la cuisine pendant deux jours histoire de préparer à Penny le meilleur repas de toute sa vie. Ainsi s'il pouvait éviter de reperdre toute sa cagnotte en l'espace d'un lancé et de se mettre sa partenaire à dos alors qu'elle ne vivait déjà pas une semaine évidente avec le départ de Joaquim, ça l'arrangerait. S'approchant à l'aide de sa canne de ladite machine, il effectua donc son premier lancé de la semaine avec une pointe d'appréhension, l'expression de son visage restant crispée jusqu'au moment où la roulette lui annonça qu'il avait remporté un indice. Wow. Non seulement ce n'était pas un malus qui aurait complètement assombri sa semaine, mais en plus c'était le premier indice qu'il remportait et ça faisait justement plusieurs jours qu'il réfléchissait à des pistes. Entendant des pas se rapprocher, il lui sembla reconnaître le parfum de Fawn lorsque celle-ci s'approcha. « Tu viens lancer la roulette ? Elle vient de m'offrir un indice, alors c'est peut être le signe qu'elle est de bonne humeur et le moment de sauter sur l'occasion. » Il souffla en sentant son sourire s'étirer, jugeant plutôt amusant le paradoxe qu'il pouvait y avoir entre ce moment et celui qu'il avait passé avec Joaquim dans cette même salle la semaine dernière, alors qu'il était encore sous le choc de la perte de sa cagnotte et aurait presque pu plaquer le candidat au sol pour lui éviter de lancer la roulette. « Sinon j'avais bien envie de faire un jeu de société, mais je sais pas s'ils ont des jeux auxquels je pourrais jouer facilement et je me vois mal retourner toute la salle à la recherche d'un jeu qui n'existe peut être pas. » Il reprit pensivement et dans une esquisse amusée, parce qu'il ne s'était jamais posé la question jusqu'ici mais qu'aujourd'hui l'envie le prenait d'essayer quelque chose de nouveau. « En parlant de jeu, tu t'es déjà pleinement lancée dans la chasse aux secrets ? Je crois me souvenir t'avoir entendu enchérir que pour des indices dimanche soir. » Là où pas mal de candidats avaient tenté leur chance un peu partout, y compris lui à quelques occasions bien qu'il aurait peut être eu des scrupules à dépenser une partie de sa cagnotte commune avec Penny aussitôt après être devenu son partenaire.
Fawn

Fawn
MESSAGES : 556
AGE : 27
CITATION : WHY DO YOU PUT YOUR SELF-ESTEEM IN THE HANDS OF COMPLETE STRANGERS ?
POINTS : 72

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 16 750
RELATIONS:
PARTENAIRE: CRISTOPHER
Voir le profil de l'utilisateur

keep telling me that it gets better (mardi, 09h20) Empty
MessageSujet: Re: keep telling me that it gets better (mardi, 09h20)   keep telling me that it gets better (mardi, 09h20) EmptyMar 11 Déc - 23:51

La roulette russe et moi-même avons toujours eu une relation plutôt compliqué. Du genre love-hate. Je me méfiais d’elle à peu près autant que j’étais tentée à l’idée d’aller faire mumuse avec. J’avais terriblement peur à l’idée de ce qu’elle pouvait me prendre, c’est-à-dire essentiellement mon argent, et c’est ce qui me paralysait légèrement. Ayant expérimenté très tôt dans le jeu la disparition de ma cagnotte, quand bien même la roulette n’en était pas responsable (c’était les dilemmes du prime qui avaient causé mon malheur), je refusais de me prêter à un tel jeu de hasard maintenant que j’avais renfloué les caisses. Tel le chat échaudé du dicton qui craint l’eau chaude, j’étais anxieuse à l’idée de perdre mon argent avant d’avoir pu en faire quoi que ce soit. C’était tout à fait le genre de frustration que je vivais très mal. Et sans être particulièrement vénal, je devais bien avouer que c’était l’unique raison de mon blocage. Me faire nominer ou nominer mon partenaire ne m’effrayaient pas plus que ça. C’était le jeu. Perdre ma cagnotte reviendrait à ne plus pouvoir jouer, et ça me semblait difficilement acceptable. J’attendais donc toutes les opportunités possibles de dépenser ma cagnotte intelligemment, et j’étais assez pressée de faire quelque chose de tout cet argent virtuel. Une fois que ce sera chose faite, je craindrai un peu moins de me laisser tenter par la roulette russe. Après tout, elle ne m’avait fait aucun mal ; c’est même elle qui m’avait permis de me remettre d’aplomb après mon banqueroute. Mais on m’avait toujours expliqué que la chose la plus intelligente à faire quand on joue à un jeu de hasard, c’est de se retirer après avoir gagné. C’est ce que j’avais fait. Et j’attendais d’avoir moins à perdre pour relancer les dés. Cela ne m’empêche pas de venir traîner du côté de la salle de jeux au moins une fois par jour, pour regarder ce qui s’y passe, et vivre par procuration l’appréhension des autres. Je suis faible, à ce niveau là, et j’adore ce moment d’attente quand tout est encore possible, le pire comme le meilleur. Aujourd’hui, c’est sur @César que je tombe en venant flâner, l’air de rien, entre les boites de jeux de société et le billard. « Essaierais-tu de m’inciter au vice ? je susurre exagérément, amusée. Tu ne te sentiras pas coupable si, poussée par ton encouragement, je tente ma chance et écope d’une nomination ? » je poursuis en joignant les mains derrière mon dos, une moue angélique et curieuse au visage qu’il ne voit à l’évidence pas, mais qu’il peut peut-être vaguement imaginer à mes intonations. Quand il évoque les jeux de société, je me détourne un instant de lieu, soudainement sérieuse, et embrasse la salle du regard. Je n’y avais forcément pas pensé, mais maintenant que cela me venait à l’esprit, je réalisais que la plupart des jeux n’étaient pas forcément prévus pour les aveugles. « J’aimerais bien jouer à un jeu avec toi, mais j’ai comme l’impression que ça ne serait pas vraiment fair-play dans la plupart des cas. » j’avoue doucement en commençant à farfouiller, énumérant à voix haute les jeux sur lesquels je tombais, à moitié parce que j’avais l’habitude de me parler à moi-même et à moitié pour lui en faire la liste. « Hm Docteur Maboul, pas sûre que ça soit une bonne idée. Monopoly, faisable mais bon... Oh, cela là peut-être. » Je retire de sous un tas de boîtes un jeu des petits chevaux un peu particulier : le plateau est en relief avec des parties creusées pour les cases dans lesquels les chevaux doivent avancer. Pas le jeu le plus palpitant mais je l’adorais étant enfant. « Tu as déjà joué aux petits chevaux ? » Pour ce qui est des dés, s’il ne voulait pas dépendre de moi, je suis à peu près sûre qu’il doit exister une application pour ça sur tablette - mais si, pour ne pas avoir essayé, je ne suis pas certaine qu’on puisse télécharger ce qu’on veut avec le matériel estampillé Fake Lover. Je me redresse pour lui amener la boite de jeu au moment où il m’interroge sur la chasse aux secrets. Je pousse un soupir qui en dit long en remuant légèrement ma tête de droite à gauche par défaitisme. « C’est parce que j’en suis au point mort. J’ai zéro indice, zéro piste, et ça commence à me déprimer. Je suis joueuse et c’est assez frustrant pour mien d’avoir que dalle comme ça. » Je pouvais bien vider mon sac et le lui avouer, ce genre de déclaration montrait bien que je n’étais pas une candidate dangereuse et que personne n’avait à s’inquiéter de ce que je pouvais découvrir. Pour l’instant. « Et toi alors, tu es sur un coup ? » je lui retourne ensuite la question, recouvrant rapidement mon espièglerie habituelle.
César

César
MESSAGES : 878
AGE : 29
LOCALISATION : harlem, nyc.
POINTS : 318

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 35 300€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (LUCY) PENNY
Voir le profil de l'utilisateur http://poedameryn.tumblr.com/

keep telling me that it gets better (mardi, 09h20) Empty
MessageSujet: Re: keep telling me that it gets better (mardi, 09h20)   keep telling me that it gets better (mardi, 09h20) EmptyJeu 13 Déc - 6:32

Probablement qu'après une banqueroute, n'importe qui y réfléchirait à deux fois avant de retenter sa chance à la roulette, seulement César était forcé d'avouer que la perspective de mettre son destin dans l'aventure entre les mains de cette machine était plus excitante que celle de veiller à tout prix sur de l'argent qui était encore fictif et que la production pourrait décider de lui reprendre à la première occasion. C'était certes risqué, mais il ne serait pas venu ici s'il n'avait pas l'intention de se mettre en danger, cette aventure c'était après tout un défi géant qu'il se lançait à lui-même et si c'était déjà une grande satisfaction pour lui d'être parvenu à s'y créer des repères, il avait aussi envie de jouer, précisément pour prouver qu'il en était aussi capable. Il retint alors sa respiration, et eut presque du mal à le croire lorsque la roulette lui annonça qu'il avait remporté un indice, parce qu'il partait de zéro à ce niveau-là et qu'il désespérait un peu de gagner de quoi faire un premier pas dans la chasse aux secrets. Il pouvait rester à l'affût, tendre l'oreille quand ça lui paraissait intéressant et faire des observations à sa manière, mais il n'irait pas bien loin sans indice. Et parce qu'il entendit des pas se rapprocher et qu'il lui sembla reconnaître Fawn, il lui demanda si lancer la roulette était aussi dans ses projets. Sa question étira ses lèvres dans un sourire rieur. « Je préfère dire que je t'incite à vérifier que cette roulette n'a pas toujours un aussi mauvais fond qu'on le pense. » Il souffla d'un ton amusé, conscient en vérité que son soudain regain de confiance à l'égard de la roulette était biaisé par le fait qu'il vienne simplement de gagner un indice. « Mais si tu écopes d'une nomination, je me sentirai non seulement coupable mais j'aurai aussi envie de me racheter. En te préparant tous tes repas jusqu'à nouvel ordre, par exemple. Demande à Lucy, elle a adoré prendre un kilo à cause de moi. » Il plaisanta, pas certain que Fawn veuille risquer une hypothétique nomination juste pour sa cuisine, d'autant plus que ça lui arrivait souvent de cuisiner en quantités généreuses justement pour que ses camarades puissent y goûter et que même sans ça, il n'avait pas besoin d'une raison pour cuisiner pour elle. « Ou bien, on peut dire que puisqu'il me reste un lancer, je n'aurai qu'à l'utiliser juste avant ou juste après toi. » En espérant que la roulette ne venait pas de lui donner un indice pour mieux lui reprendre tout son argent, parce qu'il n'était pas sûr qu'il lui pardonnerait deux fois de lui avoir tout pris. Confiant à Fawn son envie de jouer à un jeu de société mais sa crainte que la production n'ait pas dans ses stocks un jeu qui lui serait accessible, il retrouva un fin sourire à sa remarque. « C'est pas impossible, d'autant plus qu'hier soir j'ai un peu abusé de la tequila avec Gio et que j'en garde une migraine carabinée... Mais ça fait rien si c'est pas aujourd'hui que je créé un exploit. » Il avoua avec amusement et fatalisme, parce qu'il savait que ses autres sens ne pouvaient pas forcément autant se substituer à ses yeux quand il était question d'un jeu mais que ça lui ferait surtout plaisir de passer un bon moment. Il l'entendit fouiller dans ce qu'il imaginait être les piles de jeux, et prit un air curieux lorsqu'elle parla de jouer aux Petits chevaux. « Oui, je crois que petit ça m'arrivait d'y jouer avec mes sœurs. Je dois pouvoir visualiser le plateau de mémoire, mais si ça t'embête pas je veux bien que tu me le décrives pendant que je le détaille à l'aide de ma main. » Il n'était pas sûr que sa dernière partie ne remonte pas à au moins quinze ans, et ce n'était pas forcément le souvenir le plus intact qu'il avait de ses jeunes années, alors il préférait prendre cinq minutes pour tout bien se représenter. Repensant finalement au prime et à ces enchères, César afficha une grimace, partageant son désarroi face à la chasse au secrets. « Je compatis, avant aujourd'hui j'avais pas non plus l'ombre d'un indice et ça me frustrait de savoir que certains en avaient déjà gagné sur plusieurs candidats. » Y compris sur lui, mais jusqu'ici il ne se sentait pas en trop grand danger parce qu'il n'avait pas l'impression que quelqu'un ait des pistes sérieuses sur lui. « Et en ce moment je m'intéresse beaucoup aux secrets d'Anouchka et Achana. Chacune m'intrigue pour des raisons différentes, seulement comme j'étais à sec la semaine dernière, leurs enchères c'était pas la peine d'y penser... » Et c'était d'autant plus frustrant qu'il était d'avis que des indices valaient plus qu'une cagnotte très remplie à ce stade et qu'il aurait bien aimé enchérir même s'il savait que la concurrence avait été rude. « L'un des points un peu négatifs dans le fait de changer de partenaire, c'est qu'apparemment on connaît un secret en plus qui pouvait nous intéresser, comme moi qui aurais bien aimé enquêter sur Penny. » Il avait entendu dire qu'on le contacterait pour lui faire part de son secret, et d'un coté il se réjouissait de découvrir ce qu'elle cachait, mais de l'autre il se disait qu'il aurait bien aimé avoir le temps d'enquêter sur elle pour s'en rapprocher. « Tu aimerais toi, changer de partenaire et obtenir des réponses sur un candidat ? Tu choisirais quelqu'un en particulier ? » Peut être pas, car Fawn était peut être contente de sa cohabitation avec Ziyan. Mais en dehors de ça, parfois la curiosité prenait le pas sur l'envie de découvrir un secret par soi-même.
Fawn

Fawn
MESSAGES : 556
AGE : 27
CITATION : WHY DO YOU PUT YOUR SELF-ESTEEM IN THE HANDS OF COMPLETE STRANGERS ?
POINTS : 72

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 16 750
RELATIONS:
PARTENAIRE: CRISTOPHER
Voir le profil de l'utilisateur

keep telling me that it gets better (mardi, 09h20) Empty
MessageSujet: Re: keep telling me that it gets better (mardi, 09h20)   keep telling me that it gets better (mardi, 09h20) EmptyMar 18 Déc - 1:57

César a de la répartie, ce n’est pas lui que je vais piéger avec une de mes réflexions et il n’a pas l’air d’avoir besoin de réfléchir bien longtemps avant de se défendre - admirablement je dois dire. Un sourire en coin étire mes lèvres, se porter garant du bon fond de la roulette russe, il fallait le faire. Est-ce qu’il était vraiment si confiant ? Est-ce qu’il voulait vraiment croire qu’il y avait un fond de bon en tout, même dans la roulette russe ? Autant de questions aussi existentielles qu’absurdes qui s’entrechoquaient dans ma cervelle, s’y sentant légèrement à l’étroit tant l’endroit était monopolisé par des débats stériles et infinis tournant autour de la question cruciale : jouerai-je ou ne jouerai-je pas ? L’envie me démangeait. Je craignais de perdre ma cagnotte, mais il était aussi tout à fait possible que j’avance dans le jeu, semaine après semaine, ma cagnotte intacte mais aucun indice à mon actif. Je brûlais peut-être un peu les étapes à vouloir posséder de quoi buzzer quand je n’avais aucune piste. Cupidon avait bien montré qu’il se montrait conciliant envers les bourses les plus délestées. Il est de l’intérêt de la production que nous jouons, chassons les secrets et créons des dramas. Il est dans leur intérêt de renflouer nos caisses lorsque nous touchons au but. Non ? « Hmm, cette idée est plutôt alléchante. C’est vrai que ça me consolerait très nettement de m’être faite nominée par la roulette... » Je médite, amusée, en songeant que Lucy avait effectivement eu bien de la chance de tomber sur César comme partenaire (enfin, jusqu’il y a peu). Si Ziyan me proposait un marché pareil, j’en serais touchée mais cela m’affecterait... Différemment. J’aime bien les bâtons de poisson pané, je ne suis pas une snob culinaire, mais quand même. Un bar au beurre blanc ou des ailes de raie au beurre noir, c’est quand même un peu mieux. « Tu me tentes sérieusement César, je crois que je vais craquer. » j’admets, convaincue, après qu’il ait proposé de se joindre à moi dans cette expérience potentiellement traumatisante. « Tu vas t’imaginer que je suis terriblement influençable. » j’ajoute en laissant échapper un léger éclat de rire ; le mec il débarque, me parle de titiller la roulette alors que je évertue à m’en tenir éloignée comme si c’était le sheitan, et bim, je fonce ? On fait mieux dans le genre implacable. Il évoque la tequila et ça me donne assez vite une idée. Stupide, mais une idée quand même. « Oh, mais c’est ça qu’on devrait en faire, en fait ! Si je me bourre la gueule à la tequila, toi et moi on sera plus ou moins à armes égales pour jouer à Dr Maboul ! » Le jeu risquerait de prendre une tournure un peu différente de celle qu’il prend d’habitude, mais ce serait presque une expérience scientifique. Maintenant que j’y pensais, il y a beaucoup de jeux auxquels on pourrait jouer avec César, nous bourrés et lui sobre, pour que ça soit fair. Il pourrait même être le meilleur au basket dans ce genre de conditions. Pas sûre que ça donne une très bonne image de l’humanité aux téléspectateurs, mais quand même, c’est une idée à creuser. Je mets ça de côté pour le moment et apporte le plateau des petits chevaux à César. « C’est une édition de voyage, tu sens ? Il y a 4 trous au niveau des écuries, là, et le parcours commence ici pour les bleus par exemple. Tu fais le tour, comme ça, et tu arrives au pied de l’échelle ici. Tu la montes, et là, c’est gagné. » je lui explique en guidant sa main, espérant ne pas lui faire, du, hmm seeing-splaining ? Je me dis qu’à sa place, ça m’embêterait forcément qu’on veuille trop m’aider alors j’espère qu’il s’imagine pas que je le prends pour un incapable. Je suis plutôt le genre de bêta qui part du principe qu’il doit quasiment être The Sentinel quant à ses autres sens. « Ça crée pas de tensions, dans votre relation avec Anouchka, que tu sois après son secret ? » Je lui demande, par curiosité. Je ne sais pas comment je le prendrais si j’apprenais que quelqu’un enquêtais sur le mien. Est-ce que je le vivrais comme un affront personnel ou est-ce que j’y verrais plutôt une marque d’intérêt, d’attention ? Difficile à dire. Je crois surtout que ça me rendrait extrêmement méfiante, et que je ferais très attention à ce que je choisis de dévoiler - déjà que je le fais instinctivement. « Le point positif, c’est que ça fait deux personnes qui ne peuvent pas buzzer contre toi. » j’ajoute avec un sourire malicieux quand il parle de connaître les secrets de Lucy et Penny. Autant voir le verre à moitié plein. « Il y en a beaucoup qui m’intriguent. Leon, Anouchka, Rhéa, ceux qui ont l’air plus "normaux" - je ne sais pas si c’est le bon mot - c’est moins évident qu’ils ont un secret qu’un Cristopher, une Achana ou une Karla. Mais ce n’est pas un motif qui me pousserait à changer de partenaire. » j’avoue finalement, parce que j’ai beau être intriguée, je sais que toutes mes questions auront leur réponse en temps et en heure. Je peux être très patiente. En revanche, je sais que si j’en avais l’opportunité, je changerais peut-être de partenaire. Principalement pour faire plaisir à Ziyan, lui accorder ce qu’il aimerait obtenir.
César

César
MESSAGES : 878
AGE : 29
LOCALISATION : harlem, nyc.
POINTS : 318

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 35 300€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (LUCY) PENNY
Voir le profil de l'utilisateur http://poedameryn.tumblr.com/

keep telling me that it gets better (mardi, 09h20) Empty
MessageSujet: Re: keep telling me that it gets better (mardi, 09h20)   keep telling me that it gets better (mardi, 09h20) EmptyVen 21 Déc - 1:18

Difficile de vraiment statuer sur la roulette, celle-ci étant probablement à l'origine d'autant de bonnes que de mauvaises nouvelles depuis le début de l'aventure, bien qu'on retienne plus facilement les moments où elle avait trompé la vigilance des candidats. Ce n'était pas à César qu'on allait faire croire qu'elle était inoffensive, et pourtant aujourd'hui il était presque tenté de lui accorder le bénéfice du doute. Il faut dire qu'il avait troqué la perte de toute sa cagnotte contre un indice et sentait donc monter en lui un léger regain de confiance à son égard. Et il avait du coup l'espoir que ce soudain coup de chance profiterait aussi à Fawn si la roulette était de bonne humeur. Ce qui ne l'empêchait pas d'avoir conscience des risques et de se faire la réflexion qu'il culpabiliserait beaucoup de l'avoir poussée si elle écopait d'une nomination d'office. Il avait heureusement une idée de la façon dont il pourrait se racheter, et même si elle n'était pas forcément très diététique, elle avait déjà fait ses preuves. « La nourriture est un excellent moyen de se remonter le moral, tu l'as peut être constaté si tu as déjà connu un chagrin d'amour. Alors tu peux compter sur moi pour enfiler mon tablier si la roulette fait des siennes, j'ai déjà plusieurs idées de menus redoutables pour redonner le sourire. » Il souffla dans un sourire nettement amusé, parce qu'il ne faisait pas ce genre de promesses à la légère et se ferait un plaisir de lui cuisiner quelque chose s'il s'avérait qu'elle se faisait nominer sur ses mauvais conseils, mais qu'il était pour autant convaincu que Fawn serait largement armée pour faire face à ce genre de coups durs. Il semblerait que son idée de lancer la roulette avec elle ait également fait mouche auprès de sa camarade. « Tu verras, avec un peu de chance tu tomberas pas sur la nomination d'office parce que c'est moi qui tomberai dessus. Si c'est le cas, j'aurai aussi le droit à un petit remontant ? » Il reprit dans un rire, parce que c'était aussi une autre possibilité et qu'il se demandait si Fawn se sentirait coupable dans ce cas de figure, alors que ça resterait purement de sa faute. « Pour être dans ton équipe et pour participer aux mêmes meetings que toi, je ne t'ai jamais vu comme quelqu'un d'influençable, mais je sais maintenant comment te faire craquer. » Sa mine se teinta cette fois d'une expression joueuse et malicieuse, parce que d'un coté il n'irait clairement pas lui reprocher d'avoir un faible pour la cuisine, et que de l'autre il trouvait aussi légitime de se laisser plus facilement tenter par un tête-à-tête avec la roulette si elle avait la garantie qu'il la tournerait avec elle. Il émit ensuite un rire franc lorsqu'elle rebondit sur son histoire de tequila. « Pas bête ! En fait je devrais toujours en avoir sur moi, la prochaine fois je viendrai directement avec et on décidera à quel jeu jouer en fonction de la contenance de la bouteille. » Il continua de rire en imaginant la scène, Fawn bourrée à la tequila et lui qui à l'arrivée se sentirait certainement très mal de l'avoir laissée faire. « Je plaisante, je crois que je préfère encore perdre que te laisser te saouler et avoir ensuite ta gueule de bois sur la conscience. Ou alors il faudrait que je me joigne à toi, mais dans ces cas-là je crois qu'on perdrait un peu l'intérêt de ton idée. » Qui était de lui rendre les choses un peu moins difficiles face à quelqu'un que l'alcool aurait rendu moins performant. Et s'il devait malgré tout avoir la moindre chance de battre quelqu'un à un jeu qui demandait une certaine dextérité, il apprécierait davantage sa victoire s'il l'emportait face à une personne sobre, bien qu'il soupçonne Fawn d'être assez redoutable même avec plusieurs verres dans le nez. Elle lui proposa finalement de jouer aux petits chevaux, et amena le plateau qu'elle prit le temps de lui décrire pendant qu'elle y promenait sa main. « Oui je sens, c'est quasiment comme dans mes souvenirs. Merci. » Il esquissa un sourire reconnaissant, parce que dans d'autres circonstances il pouvait arriver qu'il trouve déstabilisant qu'on saisisse sa main parce que ce n'était pas toujours évident pour un aveugle de laisser les autres voler à son secours, mais ici il sentait bien qu'elle voulait l'aider et il appréciait beaucoup l'attention. D'autant plus que ses gestes étaient doux, pas du tout invasifs ou pressés. « Du coup, je crois que c'est le moment de choisir notre couleur. J'ai une petite préférence pour le bleu, avant j'aimais beaucoup, mais je t'en voudrais pas de le choisir ou de me donner du jaune en me faisant croire que c'est du bleu. » Il émit un rire silencieux, conscient qu'en réalité ça ne ressemblerait pas vraiment à Fawn, même s'il n'excluait pas l'idée que tout le monde puisse avoir un petit coté fourbe. Confessant finalement être sur la piste de quelques secrets, il accueillit sa question par un léger haussement d'épaules. « Non, à vrai dire on en avait parlé et je sais qu'elle s'intéresse aussi au mien. Et ça n'a rien à voir avec l'argent, j'aimerais découvrir ce qu'elle cache parce que je sais que ça aura forcément de l'importance pour moi. » Quel que soit son secret et l'impact que ça aurait sur lui, c'est pour ça qu'il voulait en découvrir l'essence et ce qu'Anouchka était venue défendre. Pour la comprendre, pour assimiler des choses qui lui étaient encore inconnues. Être très proche d'elle faisait qu'il avait eu le temps de nourrir des pistes, et cet indice pourrait l'aider. Fawn rebondit sur cette histoire de changement de partenaire. « C'est vrai, j'avais pas forcément vu les choses sous cet angle. » Il répondit avec malice, supposant que ce n'était pas plus mal si ça faisait une personne de moins susceptible d'enquêter sur lui. « J'ai de toute façon l'impression qu'en définitive les choses se passent plutôt bien entre Ziyan et toi. Je dis ça parce qu'au premier abord vous semblez très différents, mais j'ai déjà pu constater que ça ne voulait rien dire. » Il ajouta dans un sourire, lorsqu'elle lui avoua n'avoir pas forcément assez envie de découvrir ce que cachaient les autres pour vouloir changer de partenaire et le savoir directement. « Tu te sens en danger toi, par rapport à ton secret ? Il paraît qu'il y a chaque saison des candidats qui sont soulagés d'être percés à jour et de pouvoir en parler assez tôt dans l'aventure, est-ce que ce serait ton cas ? » Il était probable que certains n'aient pas forcément envie de garder leur secret jusqu'au bout, mais il n'imaginait pas forcément Fawn en faire partie, il parierait plutôt sur l'inverse.
 

keep telling me that it gets better (mardi, 09h20)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» BIG BANG THEORY - mardi 26 juin, 16h25
» Les Etats que nous devons gagner Mardi, Pour que Obama aille jusqu'au bout
» la taverne médiévale
» Playtest mardi 22 février chez Ben
» mardi 17/11/2009 : sortie Monstres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: PREMIER ÉTAGE - PALAIS IMPÉRIAL – TERRE (CENTRE) :: LA SALLE DE JEUX-