GIOANOUCHKACESARLUCYPENNYZIYANSIDKARLAACHANAALYCRISTOPHERRHEA
FAWNGOLSHIFTEHLINADASHRICHARDBASTIANLEONJOAQUIMMAZEJULIETTEULISESTIMEO
Partagez
 

 still the growing pains (vendredi, 16h30)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
César

César
MESSAGES : 878
AGE : 29
LOCALISATION : harlem, nyc.
POINTS : 318

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 35 300€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (LUCY) PENNY
Voir le profil de l'utilisateur http://poedameryn.tumblr.com/

still the growing pains (vendredi, 16h30) Empty
MessageSujet: still the growing pains (vendredi, 16h30)   still the growing pains (vendredi, 16h30) EmptyLun 10 Déc - 8:18

STILL THE GROWING PAINS.
W / @rhéa

A mesure que les semaines s'écoulaient, César prenait conscience d'à quel point il s'était familiarisé avec le palais depuis son arrivée. Tout n'était pas parfait et il avait constaté pas plus que tard que la semaine dernière qu'il lui arrivait encore de commettre quelques maladresses en voulant effectuer des tâches qui paraîtraient faciles pour d'autres, mais il avait le sentiment d'avoir fait des progrès lorsqu'il arrivait à se rendre d'un bout à l'autre du palais sans hésiter sur son chemin et qu'il parvenait à pousser la bonne porte du premier coup. A son arrivée dans l'aventure, ça l'angoissait de devoir apprendre à se débrouiller sans l'aide de son chien guide, mais plus les jours passaient et moins son absence se faisait ressentir, tout du moins d'un point de vue pratique parce qu'émotionnellement c'était une autre histoire et qu'une partie de lui se surprenait encore à tendre la main dans le vide quand il s'évadait un peu trop loin dans ses pensées et s'attendait presque à sentir le museau humide de Dougie contre ses doigts. Ça ne l'empêchait pas de se sentir entouré et d'avoir l'impression de pouvoir vraiment compter sur plusieurs candidats qui avec le temps lui étaient devenus proches, et cette semaine peut être encore plus particulièrement après avoir découvert les adjectifs qu'il leur inspirait. Ça l'avait touché, tout spécialement de la part de certains d'entre eux mais aussi d'une façon plus générale et ça tombait presque mal qu'il n'y ait personne d'autre que lui à cette heure-ci à la laverie, parce qu'y repenser lui donnait envie de troquer sa solitude contre un peu de compagnie, il y avait des choses qui paraissaient toujours plus drôles quand on les faisait à plusieurs. Il était aujourd'hui beaucoup plus à l'aise avec toutes ces machines, et c'était en grande partie grâce à Anouchka et à l'aide qu'elle lui avait apporté avec son détecteur d'étiquettes, et cette pensée étira ses lèvres dans un sourire doux, parce qu'il ne pouvait pas s'empêcher de repenser à la soirée de dimanche ou tout du moins à ce qui avait suivi le prime et que ça lui procurait un sentiment très agréable et plutôt troublant de se replonger dans ce genre de pensées. Happé par ses songes, il sursauta légèrement lorsqu'il entendit la porte s'ouvrir et des pas retentir, et se redressa avec son linge propre et sec sous le bras. « C'est toi Rhéa ? J'ai eu un doute à cause de l'odeur de la lessive qui masque un peu ton parfum de là où je suis, mais j'ai reconnu ta façon de marcher. » Il souffla dans un sourire amusé, parce qu'il valait mieux qu'il soit sûr qu'il s'agissait bien de l'italienne, étant plus proche de Rhéa que de certaines autres candidates avec qui il n'oserait pas forcément prendre les mêmes libertés de langage qu'avec elle, c'était toujours une précaution à prendre quand il n'était pas sûr du premier coup. « T'as du linge à repasser ? J'allais m'occuper de mes chemises mais je peux faire les deux si t'as assez confiance en moi pour me confier tes affaires. Ça fait longtemps que je me brûle plus. » Son sourire s'étira. Il comprendrait qu'elle n'ait peut être pas envie de prendre le risque si elle avait quelques doutes sur ses capacités à tenir un fer brûlant sans provoquer d'accident. En général ça le blessait qu'on ne le pense pas capable de faire quelque chose par lui-même alors qu'il tentait de prouver l'inverse, mais dans ce cas précis il ne lui en voudrait pas parce qu'il savait que la situation pouvait provoquer des inquiétudes légitimes. « Au fait, les choses ont fini par s'arranger avec Sid ? » Il reprit doucement, en repensant à cet échange un peu particulier de la semaine dernière, durant lequel il s'était senti un peu perdu au milieu d'un échange très chargé émotionnellement entre les deux partenaires. Il savait qu'ils se portaient beaucoup d'affection, alors il voulait savoir si ça s'était apaisé même s'il n'en doutait pas vraiment.
Rhéa

Rhéa
MESSAGES : 362
LOCALISATION : paris, fr
EMPLOI : commissaire priseur
JUKE BOX : winter things, ariana grande - later bitches, the prince karma - i'm a mess, bebe rexha - taki taki, dj snake - i like it, cardi b - do it tonight, cedric gervais - eastside, benny blanco, halsey & khalid - moonlight, gaullin
POINTS : 34

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 18 500 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (sid 4ever) aly
Voir le profil de l'utilisateur

still the growing pains (vendredi, 16h30) Empty
MessageSujet: Re: still the growing pains (vendredi, 16h30)   still the growing pains (vendredi, 16h30) EmptyLun 10 Déc - 22:33

La laverie, c'est devenu une tache hebdomadaire dans le Nid, et s'il y a bien une chose dont tu es sure, c'est qu'elle te réserve de nombreuses surprises. A chaque fois que tu t'y pointe, il s'y passe toujours des rencontres ou ses situations drôles, dans un sens. Et aujourd'hui ne semble pas déroger à la règle. Tu entres dans la pièce et remarque que César a choisi le même jour et le même créneau horaire que toi pour venir laver son linge. Une rencontre agréable et une discussion intéressante qui va en découler, tu en es persuadée. « C'est toi Rhéa ? J'ai eu un doute à cause de l'odeur de la lessive qui masque un peu ton parfum de là où je suis, mais j'ai reconnu ta façon de marcher. » Ses mots te font sourire, c'est dingue qu'il arrive a te reconnaître alors que tu n'as pas ouvert la bouche ! « Oui c'est moi, salut César ! » Là, plus de doutes à avoir, avec tes mots et ta voix, il peut être sur que c'est bien toi. Il te questionne si tu as du linge à repasser et lui répond avec honnête. « Pour le moment non, je dois mettre mes affaires au sèche linge mais d'ici vingt minutes lorsque cela sera fait, oui j'aurai du linge a repasser ! » Tu allies le geste à la parole et te diriges vers les machines à laver pour sortir tes vêtements propres et les déposes dans le sèche linge. Pas toute tes affaires évidemment, certaines affaires vont sécher à l'air libre dans ta chambre pour ne pas être abîmées. Ces affaires là, tu les mets de côté dans un panier de linge vide. Tu te retourne alors vers César, affairé à repasser ses chemises, et te souviens de ses derniers mots. « J'ai toute confiance en toi, et cette proposition, tu n'aurais pas besoin de me la faire deux fois ! » Te repasser quelques affaires ? César est beaucoup trop sympa, il ne sait pas sur quel oiseau il est tombé. « Tu ne connais pas encore Rhéa la flemmarde, la voici devant toi. » tu conclues en riant. Tu rapproches ensuite de la table à repasser sur laquelle il se concentre et t'installes sur la banquette coussinée le temps que ton linge sèche dans la machine. « Au fait, les choses ont fini par s'arranger avec Sid ? » César te questionne suite à votre dernière rencontre à tout les trois dans le salon plutôt... compliquée. Par ta faute, il faut le dire. Mais tu as veillée à arranger les choses, depuis. « Oui beaucoup mieux, on est a nouveau THE binôme uni. » tu lui annonces avec un léger rire mais surtout un large sourire. « Et toi alors ça va ? Sid m'a raconté que tu avais changé de binôme pendant le prime ?! Je suis dégoûtée d'avoir loupé ça... Tu le vis comment, du coup ? »
César

César
MESSAGES : 878
AGE : 29
LOCALISATION : harlem, nyc.
POINTS : 318

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 35 300€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (LUCY) PENNY
Voir le profil de l'utilisateur http://poedameryn.tumblr.com/

still the growing pains (vendredi, 16h30) Empty
MessageSujet: Re: still the growing pains (vendredi, 16h30)   still the growing pains (vendredi, 16h30) EmptyMer 12 Déc - 3:48

César espérait secrètement profiter d'un peu de compagnie quand il avait rejoint la laverie, parce que c'était le genre de choses qu'il trouvait toujours un peu déprimantes quand il n'avait personne avec qui plaisanter pendant qu'il remplissait le tambour d'une machine. C'est pour ça qu'il ne put s'empêcher d'étirer un sourire lorsqu'il entendit la porte s'ouvrir. Et plus encore lorsqu'il lui sembla reconnaître la démarche de Rhéa, qu'il commençait à bien connaître parce qu'elle faisait partie des personnes avec qui il aimait naturellement passer du temps et que d'une façon plus générale, tout le monde avait une façon bien à lui de marcher. C'était un peu plus évident de distinguer les filles entre elles grâce aux chaussures qu'elles choisissaient de porter, car du coté des garçons il y avait un peu moins de diversité de ce coté-là. « J'en ai jamais douté une seule seconde. » Il souffla dans un sourire amusé lorsque Rhéa lui confirma que c'était bien elle, ce qui n'était pas vraiment crédible après qu'il ait partagé ses doutes au sujet de son parfum. En tout cas, il était ravi qu'elle ait passé le pas de la porte parce qu'elle était exactement le genre de compagnie qui saurait rendre une après-midi lessive un peu plus excitante. « Parfait, dans vingt minutes je serai encore là. Tu pourras même me laisser ton linge et venir le récupérer ensuite, même si je préférerais que tu restes pour superviser et me tenir compagnie. » Il esquissa un sourire plus complice, touché en vérité qu'elle ne semble pas du tout gênée à l'idée de lui laisser ses affaires alors que le repassage n'était pas la première tâche domestique avec laquelle on imaginerait un aveugle se débrouiller. Il avait du se perfectionner parce qu'il vivait seul et qu'il ne voulait pas embêter ses sœurs à chaque fois qu'il avait besoin de quelque chose, et maintenant il avait l'habitude. « C'est gentil, j'espère que tu sais que je peux aussi dépanner pour d'autres choses. Je veux dire... je suis aveugle mais les services ça doit pas marcher que dans un seul sens, et j'aime me sentir utile. » Il souffla plus doucement lorsqu'elle lui assura avoir confiance en lui, sincère quand il évoquait l'importance qu'avait pour lui le fait de ne pas être toujours celui à qui on essayait de faciliter la vie, mais aussi celui qui pouvait aider les autres. Il émit ensuite un rire. « Oh tu sais, moi je trouve ça moderne qu'une femme laisse un homme lui repasser son linge. » Il s'amusa, bien que pour lui aussi le repassage fasse aussi parfois office de corvée, le fait d'y passer beaucoup de temps à chaque fois ne lui donnait pas envie de s'y atteler tous les jours. Se rappelant leur échange de la dernière fois avec Sid, César désira savoir si les choses s'étaient arrangées entre l'italienne et son partenaire, et fut rassuré d'entendre que les petites tensions qu'il avait perçu la semaine dernière s'étaient envolées. « Tant mieux, je me doutais que vous redeviendriez inséparables. Surtout que sa réponse à ton sujet au détecteur a du un peu te rassurer par rapport à sa décision de la semaine dernière. » Il se stoppa au moment où il réalisa qu'en réalité on avait posé à Sid deux questions sur Rhéa. « Enfin, je veux parler de celle au sujet des nominations individuelles. Pour ce qui est de l'autre, il a peut être préféré ne pas t'en parler... » Il se pinça les lèvres en repensant à cette question qui avait fait dire à Sid qu'il vivrait mal que sa partenaire se mette en couple dans l'aventure. Il croyait comprendre que le candidat était un peu possessif mais il doutait que ce soit volontaire, il lui donnait plutôt l'impression de s'attacher très vite et très fort aux gens. « Oui, Penny a choisi de faire de moi son nouveau partenaire, et forcément le ton est un peu monté avec Lucy... C'était assez embarrassant sur le moment, mais aujourd'hui je sais que ça fait aussi partie du jeu et j'en veux à personne. C'est juste un peu plus déstabilisant pour moi parce que j'avais pas mal de repères avec Lucy. » Mais il savait qu'il en créerait d'autres avec Penny alors ça ne l'inquiétait pas, ils vivaient ensemble depuis près d'un mois et elle était loin d'être celle qui connaissait le moins de choses à son sujet ou avec qui il était le moins à l'aise dans cette aventure. « J'ai entendu des gens que je n'aurais pas soupçonné enchérir pour gagner le droit de changer de partenaire. Comment tu l'aurais vécu si quelqu'un avait décidé de se mettre en couple avec Sid ? » Penny avait remporté l'enchère mais ça aurait pu ne pas être le cas, et Sid était un candidat apprécié et qui aurait certainement fait une cible intéressante. Et parce qu'il les savait très fusionnels, il imaginait bien que Rhéa l'aurait mal vécu, c'était normal.
Rhéa

Rhéa
MESSAGES : 362
LOCALISATION : paris, fr
EMPLOI : commissaire priseur
JUKE BOX : winter things, ariana grande - later bitches, the prince karma - i'm a mess, bebe rexha - taki taki, dj snake - i like it, cardi b - do it tonight, cedric gervais - eastside, benny blanco, halsey & khalid - moonlight, gaullin
POINTS : 34

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 18 500 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (sid 4ever) aly
Voir le profil de l'utilisateur

still the growing pains (vendredi, 16h30) Empty
MessageSujet: Re: still the growing pains (vendredi, 16h30)   still the growing pains (vendredi, 16h30) EmptyJeu 13 Déc - 21:23

« Parfait, dans vingt minutes je serai encore là. Tu pourras même me laisser ton linge et venir le récupérer ensuite, même si je préférerais que tu restes pour superviser et me tenir compagnie. » Tu souris, cet homme est bon à marié, c'est pas possible. Proposer de repasser tes affaires, et EN PLUS, ne rien demander en retour, c'est trop beau pour être vrai, t'es vraiment pas habitué à ça. « Je ne vais pas te laisser mes affaires et me barrer, ça ne va pas la tête ! Je vais rester te tenir compagnie, t'es loin de te débarrasser de moi. » tu conclues ta phrase avec un léger rire. Il t'explique alors qu'il aime se sentir utile, et n'hésite pas à te proposer ses services pour quoi que soit. Tu comprends rapidement où il veut en venir. Ce n'est pas parce ce qu'il n'a plus la chance d'avoir la vision qu'il peut en faire moins que vous. Tu ne peux que saluer sa façon de penser et l'admirer un peu plus. « Et c'est tout à ton honneur. C'est noté, et je te retourne la proposition, si t'as besoin de quoi que ce soit, tu sais me trouver. » Ben oui, c'est donnant donnant, et César est tellement sympa que ça ne te dérangerait pas du tout. Il revient alors sur le sujet de Sid. Tu repenses à la semaine passé, où t'avais un peu régler tes comptes avec ton binôme en présence de César. Ça te fait monter le sang aux joues, le fait de repenser à ce moment, en fait, t'as honte. Parce qu'au détecteur de mensonges, Sid a été clair sur la question. « C'est clair, j'ai réalisé que je me suis un peu - beaucoup - emballée la semaine passée. Mais c'est toujours comme ça... à chaque fois que j'ai donné ma confiance dans le passé, j'ai toujours été déçue, du coup maintenant, je me méfie toujours de tout et tout le monde. » Triste réalité, mais ta réalité. Parfois, tu aimerais arriver à te lâcher sur ce point là, mais tu n'y arrive pas, c'est comme un blocage, t'as toujours toujours peur d'être déçue. « Enfin, je veux parler de celle au sujet des nominations individuelles. Pour ce qui est de l'autre, il a peut être préféré ne pas t'en parler... » Tu fronces légèrement les sourcils. C'est vrai, tu n'as pas été présente au prime, du coup tu ne vois pas trop de quoi César veut parler. Curieuse, tu le questionne. « L'autre question ? C'était quoi l'autre question ? » César évoque alors le bouleversement du prime, son switch de partenaire. T'arrives toujours pas a en revenir, c'est tellement inattendu ! Hormis la pierre précieuse et les éliminations, tu n'aurais jamais pensé qu'il y allait avoir d'autres moyens dans le jeu pour changer de partenaire. T'es à la fois admirative de ce coup de poker comme terrorisée à l'idée qu'on te sépare de ton binôme. Il parle de ses repères avec Lucy, tu hoches doucement la tête de haut en bas, compréhensive. Mais bon, Penny a l'air très cool et sympa, t'es sure que César va trouver ses nouvelles marques avec elle.  « J'ai entendu des gens que je n'aurais pas soupçonné enchérir pour gagner le droit de changer de partenaire. Comment tu l'aurais vécu si quelqu'un avait décidé de se mettre en couple avec Sid ? » Encore une fois, il pique ta curiosité. « Qui t'a étonne lors de cette enchère ? » Tu te souviens de sa seconde question et répond avec un léger soupir. « Mal. Je préfère ne pas y penser, ça n'arrivera pas. » Pensées positives. Pensées positives. Tu te martèle ces mots dans ta tête pour attirer la loi de l'attraction. Un autre détail du prime te traverse l'esprit, et avec un ton amusé et un large sourire, tu lui lances. « Et on m'a raconté pour l'enchère de la love room. Petit cachottier, tu ne perd pas de temps ! » Tu guettes sa réaction, curieuse de voir s'il va être gêné par ta question ou entrer dans ton jeu et rigoler avec toi. Au fond, tu ne veux pas le mettre mal à l'aise, César, s'il n'a pas envie d'en parler, tu lui foutra la paix, promis.
César

César
MESSAGES : 878
AGE : 29
LOCALISATION : harlem, nyc.
POINTS : 318

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 35 300€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (LUCY) PENNY
Voir le profil de l'utilisateur http://poedameryn.tumblr.com/

still the growing pains (vendredi, 16h30) Empty
MessageSujet: Re: still the growing pains (vendredi, 16h30)   still the growing pains (vendredi, 16h30) EmptyDim 16 Déc - 2:02

César était non seulement ravi que Rhéa soit venu lui tenir compagnie pendant qu'il repassait son linge, mais aussi qu'elle soit partante pour qu'il lui repasse ses affaires, là où l'idée n'aurait pas forcément provoqué autant d'enthousiasme chez certaines personnes. Son sourire s'étira à ses prochaines paroles. « Et c'est loin de me déranger, si tu veux on peut même camper là, dormir sur des lits de fortune et manger un truc que je nous aurai préparé. Je risque d'en avoir pour un moment. » Il émit un léger rire, évidemment pas sérieux parce qu'il voulait bien passer du temps avec Rhéa mais pas non plus lui faire perdre le sien ni l'obliger à dormir sur un tas de fringues pas très confortables alors qu'ils avaient beaucoup d'occasions de se voir. Lui confiant qu'il aimait se sentir utile et surtout maintenant qu'il était aveugle et ne voulait pas seulement être celui qu'on aidait, il sourit plus doucement. « C'est gentil, j'hésiterai pas. » Il souffla d'un ton complice et reconnaissant. Revenant sur leur échange de la semaine dernière avec Sid et ressentant un certain soulagement à l'idée de les savoir rabibochés, César évoqua le détecteur de mensonges et la réponse du candidat au sujet de sa partenaire. « Je comprends tout à fait, à vrai dire je suis passé par là moi aussi alors... je sais à quel point ça peut être difficile d'apprendre à accorder sa confiance quand d'autres en ont abusé. C'est parfaitement naturel. » Il souffla d'un ton sincère et bienveillant lorsque Rhéa se confia sur ses mauvaises expériences. « Si ça peut te rassurer, je pense pas que Sid soit le genre de personne à vouloir trahir ou blesser, j'ai plutôt l'impression qu'il te considère comme le centre de son univers et qu'il te ferait passer avant ses propres intérêts s'il pouvait. » C'était le sentiment qu'il avait à mesure qu'il comprenait comment fonctionnait leur binôme et à quel point Sid voyait en Rhéa quelqu'un d'important pour lui dans cette aventure. César se sentit cependant un peu bête au moment d'évoquer l'autre question posée au candidat au sujet de Rhéa, parce que ce n'était peut être pas à lui de le faire et que ça le gênait. Il se pinça les lèvres. « En fait... on lui a juste demandé s'il le vivrait mal si tu devais te mettre en couple dans cette aventure. Et il a répondu oui. » Il souffla après un temps d'hésitation, tempérant presque aussitôt. « Mais je crois qu'il doit juste avoir peur de moins compter à tes yeux... D'ailleurs, il y a quelqu'un ici de qui tu pourrais te rapprocher ? » Il la questionna dans un sourire, autant pour dédramatiser cette révélation que parce que ça l'intéressait sincèrement. Il avait constaté l'autre soir avec Gio qu'il y avait certaines choses qu'il ratait forcément, et peut être que Rhéa était attirée par quelqu'un. César se confia ensuite sur la façon dont il vivait toute cette histoire entre Lucy et Penny, et ce que le fait d'avoir changé de partenaire représentait pour lui. « Il m'a semblé entendre Karla et Ziyan enchérir, mais difficile de savoir ce qu'ils auraient fait s'ils avaient remporté l'enchère. Lucy a enchéri aussi, mais apparemment juste pour éviter que Penny me choisisse... On connaît la suite. » Il eut un sourire rieur et embarrassé, parce que forcément en ayant été aux premières loges il avait été déstabilisé par le revirement qui avait suivi et par l'affrontement entre les deux femmes. « Sid et toi, je vous vois bien aller au bout ensemble. Je sais que c'est compliqué cette semaine avec les voix que vous avez eu contre vous aux nominations, mais je vous imagine pas être séparés. » Il était sincère, à défaut de continuer avec son binôme du début il leur souhaitait de rester l'un avec l'autre, parce qu'en plus d'être fusionnels il ne les percevait pas comme un binôme qui écraserait volontiers les autres et renierait tous leurs amis pour s'assurer d'aller loin. Son sourire devint un peu plus timide lorsque Rhéa mentionna finalement Anouchka et cet accès à la loveroom qu'ils avaient gagné grâce à une enchère remportée par la jeune femme. Il rit doucement. « Tu dois du coup savoir que c'était une enchère assez disputée, mais je crois qu'Anouchka avait vraiment envie de nous offrir cet accès, et... comme je le lui ai dit, je suis content qu'elle l'ait fait. Même si j'aurais évidemment préféré qu'elle n'ait pas à dépenser autant d'argent pour ça. » Il souffla au moment de se sentir rougir légèrement, parce que forcément ça lui rappelait la nuit qu'Anouchka et lui avaient passé dans cette chambre, il y repensait avec une émotion particulière parce que depuis dimanche il se sentait tellement léger et heureux qu'il se surprenait parfois à se pincer. « Je me doute que tu aimerais des détails, malheureusement au niveau de la décoration je n'ai pas vraiment pu juger... Tu veux peut être savoir autre chose ? » Il émit un rire et prit un air innocent, avant d'ajouter d'un ton plus mystérieux. « Ce que je peux te dire, c'est que la loveroom est sous notre nez depuis le début... » Autrement dit, cette petite bulle d'intimité avait été installée au cœur même du palais, ce qu'il trouvait aussi troublant que terriblement intéressant.
Rhéa

Rhéa
MESSAGES : 362
LOCALISATION : paris, fr
EMPLOI : commissaire priseur
JUKE BOX : winter things, ariana grande - later bitches, the prince karma - i'm a mess, bebe rexha - taki taki, dj snake - i like it, cardi b - do it tonight, cedric gervais - eastside, benny blanco, halsey & khalid - moonlight, gaullin
POINTS : 34

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 18 500 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (sid 4ever) aly
Voir le profil de l'utilisateur

still the growing pains (vendredi, 16h30) Empty
MessageSujet: Re: still the growing pains (vendredi, 16h30)   still the growing pains (vendredi, 16h30) EmptyDim 16 Déc - 22:33

« Et c'est loin de me déranger, si tu veux on peut même camper là, dormir sur des lits de fortune et manger un truc que je nous aurai préparé. Je risque d'en avoir pour un moment. » Ses mots te font rire et tu ripostes aussitôt. « On va créer une nouvelle aventure dans l'aventure : à la quête du linge parfait ! » Bah oui, il parle de lits de fortune et de pique-nique, c'est que cette histoire risque de durer un peu, non ? C'est pas grave, tu as tout ton temps. Et du temps passer avec César n'est jamais du temps perdu. Il te remercie à sa façon de ta proposition avec un sourire et un ton complice. Il t'avoue ensuite qu'il est lui même passé par là, le fait d'être déçu, laissé pour compte sur le côté. César semble même bien comprendre le fait que tu ai toujours un certain blocage pour offrir ta confiance. D'ailleurs, tu réalises ici même que malgré toutes les personnes que tu apprécies, tu as encore du mal à offrir ta confiance... tu n'entres jamais trop dans les détails de ta vie, tu restes en surface. Seul @Sid a réussi à briser la carapace. Et puis, ton binôme connait ton secret, et toi le sien, ça a su faire fondre la glace entre vous.. Mais ici et maintenant, tu fais le sermon intérieur te t'ouvrir un petit peu plus aux autres candidats que tu considères, et dont César fait parti. Son avis sur Sid est fondé, il a clairement raison, c'est ce que tu ressens également, et désormais, tu n'en doute plus du tout. César semble plus hésitant sur le prochain sujet que tu décides d'évoquer, c'est à dire, c'est fa-meuse seconde question lors du prime. Il te répond après s’être pincé les lèvres. « En fait... on lui a juste demandé s'il le vivrait mal si tu devais te mettre en couple dans cette aventure. Et il a répondu oui. » Tes yeux s'écarquillent légèrement et le sang te monte un peu aux joues. Who, tu sais bien que Sid a un avis bien tranché sur toi et ne s'en cache pas, mais cette réponse te laisse un peu perplexe. Tu secoues la tête en te disant que c'est simplement de la possessivité à ton égard. « Mais je crois qu'il doit juste avoir peur de moins compter à tes yeux... D'ailleurs, il y a quelqu'un ici de qui tu pourrais te rapprocher ? » continue César. Oui voilà, il a raison, c'est probablement ça. Sa deuxième question te laisse un peu interdite. Si tu pouvais te rapprocher de quelqu'un ? Mio dio, s'il savait que ça avait déjà le cas, pas plus tard que quelques jours auparavant. Tu te tortilles une seconde sur la banquette, gênée, puis stoppes tes mouvements, parce que tu sais que César est super observateur et que, jusqu'alors, il a toujours su correctement t’analyser. S'il n'a pas capté ta gêne corporelle, le silence que tu a laissé s'installer dans la pièce a du lui mettre la puce à l'oreille. Aller Rhéa, repenses à ta bonne résolution d'il y a un instant, à savoir de t'ouvrir un peu plus. Ce n'est pas César qui va te juger, ou te faire du mal, ou aller crier ça sur tous les toits. Tu décides de lui faire confiance, ce n'est pas une mince affaire pour toi. Après une grande respiration, tu lui révèles finalement. « Heu, oui, il y a Shift.. » Tu ne t'éponge pas sur les détails, à savoir que t'as dormi avec elle, que vous vous êtes embrassées. C'est déjà pas mal d'avoir craché le morceau, il ne faut t'en demander trop, et puis, ça ne regarde qu'elle et toi, d'abord. Tu sautes sur son histoire d'enchères pour le switch de partenaire afin de changer de sujet. Visiblement, ce pouvoir a intéressé par mal de candidats.. C'est également le cas du pouvoir de l'accès à la love room, visiblement. Enchère qu'a gagné la jolie rousse de la maison. Un sourire passe sur le visage de César, un sourire sincère, et ses traits semblent apaisés, heureux. Il a l'air sur son petit nuage, ça fait plaisir à voir, ça te fait sourire, toi aussi. Ça pourrait presque te redonner envie de croire aux relations de couple, à le voir comme ça. « Je me doute que tu aimerais des détails, malheureusement au niveau de la décoration je n'ai pas vraiment pu juger... Tu veux peut être savoir autre chose ? » Tu ris à ses premiers mots, et il le fait aussi. « Ce que je peux te dire, c'est que la loveroom est sous notre nez depuis le début... » Son ton est mystérieux, énigmatique, intriguant. Tout autant que ses mots. « C'est dingue ! Et pour y accéder, c'est une porte dérobée ou une trappe, par exemple ? » Bah oui, si c'est sous votre nez, tu ne vois pas ce que ça peut être d'autre qu'un accès caché dans le décor qui vous entoure.
César

César
MESSAGES : 878
AGE : 29
LOCALISATION : harlem, nyc.
POINTS : 318

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 35 300€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (LUCY) PENNY
Voir le profil de l'utilisateur http://poedameryn.tumblr.com/

still the growing pains (vendredi, 16h30) Empty
MessageSujet: Re: still the growing pains (vendredi, 16h30)   still the growing pains (vendredi, 16h30) EmptyMar 18 Déc - 5:28

Probablement que rester toute la nuit dans la laverie présenterait certains inconvénients, pour autant l'idée de camper en compagnie de Rhéa au milieu du linge et des machines à laver était assez drôle. Il émit d'ailleurs un rire quand elle parla d'une aventure dans l'aventure. « Tout à fait, et on pourrait se battre l'un contre l'autre pour mettre un peu de piquant, créer l'épreuve de la chemise la mieux repassée et de la pile de linge la mieux pliée. Et à la clé, il pourrait y avoir... » Il fit semblant de réfléchir une ou deux secondes, alors que la réponse était toute trouvée. « Un indice sur le secret du perdant ? Malgré les apparences, j'ai jamais été aussi manuel que depuis que je suis aveugle. » Ses lèvres étirèrent un sourire joueur, parce que délire ou pas ce serait un moyen intéressant d'avancer dans la chasse aux secrets. Et là où il ne plaisantait pas, c'était sur le fait qu'il était très minutieux depuis qu'il percevait beaucoup les choses grâce à ses mains. Il devait redoubler d'attention et ce n'était pas pour rien s'il se sentait aussi bien derrière des fourneaux : ses mains étaient deux merveilleux outils de perception et il avait mesuré à quel point elles lui étaient utiles quand il avait perdu la vue. Il était aveugle mais pouvait faire tout un tas de choses que ferait quelqu'un qui voyait, et notamment cuisiner tout ce qu'il avait appris à préparer sans l'aide de ses yeux, ce qui représentait mine de rien un catalogue d’innombrables recettes apprises par cœur avec le temps. Il avait vraiment eu le sentiment d'avoir trouvé sa voie quand il avait découvert qu'il pouvait exercer sa passion même avec son handicap, et ce jour-là il avait eu l'impression de renaître après des années à s'être demandé s'il y avait une place dans ce monde où on voudrait bien de lui et à laquelle il se sentirait bien. Rhéa se confia sur les difficultés qu'elle avait à accorder sa confiance après avoir souffert de la façon dont certaines personnes en avaient abusé, et César compatit, ayant vécu la même chose et découvert à ses dépends qu'on était parfois tenté d'offrir sa confiance aux mauvaises personnes. Mais il était persuadé que Sid n'était pas de ce genre-là, et il n'avait pas besoin de les voir pour savoir qu'il serait incapable de la trahir. Il lui revint alors à l'esprit cette question qu'on avait posé à Sid sur sa partenaire, et c'est un César un peu gêné qui en fit part à Rhéa, persuadé que Sid vivrait mal de la savoir en couple non pas par pure possessivité, mais plutôt par peur de compter différemment à ses yeux. Et c'est parce qu'il était curieux qu'il chercha à savoir si Rhéa pourrait se rapprocher de quelqu'un ici. Il la sentit hésiter, avant que sa réponse ne dessine un sourire complice sur ses lèvres. « Oh, alors je comprends qu'elle t'ait sauvée de la nomination quand elle en a eu l'occasion. Dans ce jeu, je suppose que c'est comme une preuve d'affection qu'on peut offrir. Ça a du beaucoup te toucher. » Il souffla doucement. Une façon de dire à l'autre qu'on le voulait près de soi plus longtemps, et ne pas vouloir prendre le risque de le perdre par le biais de résultats toujours incertains. « Je sens bien que tu n'as pas tellement envie d'en parler, même si tu sais que je le garderai pour moi... Mais en tout cas, j'espère qu'elle reviendra dimanche et que vous pourrez continuer à passer du temps ensemble. » Peu importe comment elle choisissait de l'interpréter, c'était elle qui savait où elles en étaient et ce qui pourrait se passer si Golshifteh réintégrait l'aventure. Ce qui est sûr, c'est que pour avoir fait une rencontre très précieuse lui aussi, il lui souhaitait d'avoir le temps de le découvrir. Ils évoquèrent ensuite la loveroom et cette enchère qui avait intéressé plusieurs candidats, et c'est une expression plus douce qu'il afficha lorsque Rhéa le questionna sur Anouchka. L'amenant à lui confier qu'il avait été heureux de partager cet accès avec la jeune femme, et alors qu'il aurait en vérité du mal à mettre des mots sur tout ce qu'il ressentait depuis cette nuit-là, parce qu'il n'arrêtait pas de repenser à ces moments suspendus dans le temps. Et à elle, bien sûr. Et c'est lorsqu'il évoqua la localisation de ladite loveroom qu'il attira son attention. « C'est une simple porte, mais je crois que depuis le début personne n'a vraiment fait attention à elle. Même pas moi, qui pourtant ai du toucher 4000 fois chaque poignée de porte depuis que je suis ici. » Il émit un léger rire, parce que c'était un poil exagéré mais quand même fidèle à l'idée qu'il avait beaucoup utilisé ses mains pour se repérer. « Elle est tout près des chambres, et pourtant quand on entre à l'intérieur on a vraiment l'impression d'entrer dans une bulle qui n'a plus rien à voir avec le reste du palais. Je n'ai pas pu la voir et pourtant c'est ce que j'ai ressenti. » C'était peut être psychologique, il n'en savait rien, mais sur le moment il avait eu l'impression de faire un pas en dehors du domaine alors qu'il n'en avait pas bougé. Il prit un air pensif. « C'est pas Bastian qui avait gagné le pouvoir de créer la pièce de son choix mais qui l'a jamais fait ? A sa place, quel endroit t'aurais sorti de ton imagination ? » Il reprit d'un ton curieux, une pointe de malice dans la voix parce qu'il était persuadé que sa réponse pourrait être révélatrice.
Rhéa

Rhéa
MESSAGES : 362
LOCALISATION : paris, fr
EMPLOI : commissaire priseur
JUKE BOX : winter things, ariana grande - later bitches, the prince karma - i'm a mess, bebe rexha - taki taki, dj snake - i like it, cardi b - do it tonight, cedric gervais - eastside, benny blanco, halsey & khalid - moonlight, gaullin
POINTS : 34

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 18 500 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (sid 4ever) aly
Voir le profil de l'utilisateur

still the growing pains (vendredi, 16h30) Empty
MessageSujet: Re: still the growing pains (vendredi, 16h30)   still the growing pains (vendredi, 16h30) EmptyMer 19 Déc - 23:06

Lorsque César invente des épreuves au sujet de cette fameuse aventure du linge parfait, tu ne peux d’empêcher d'exploser de rire. Parce que 1 c'est bien trouvé et de 2 c'est complément wtf. Donc, forcement, tu aimes. Tu reprends ton souffle avant de lui répondre avec un haussement d'épaules. « A ce jeu là tu risques de gagner, je suis vraiment nulle en repassage et en pliage ! » C'est d'ailleurs pour ça que tu as, chez toi, investis pour plus de penderies que d’armoires, car oui, pas besoin de plier les affaires avec les cintres. Rhéa l'astuce, on va t'appeler. Sauf que lorsqu'il annonce la victoire de gagnant, tu te décompose largement. « Un indice sur le secret du perdant ? Malgré les apparences, j'ai jamais été aussi manuel que depuis que je suis aveugle. » Ah merde, bon, t'es mal barrée... T'as pas envie de jouer, mais t'as envie d'avoir la récompense. Tu sais qu'en honorant l'épreuve de César, tu vas perdre, alors autant t'avouer vaincue directement MAIS en l’entraînant dans ta chute, en quelque sorte. « Je te donne un indice sur mon secret, comme ça gratuit et en échange, tu me promets de répondre honnêtement à quelques petites questions au sujet du tien ? » Ben oui, César a beau être ton ami, tu ne perds pas le Nord. Tu n'attends pas sa réponse, il est obligée de dire oui, sinon... sinon... on verra plus tard. « Mon secret concerne la famille. » Who, c'est dit. C'est comme lâché un pavé dans la mare. T'as un petit pincement au cœur, parce que t'as l'impression d'offrir une partie de toi et de ton secret. Mais dans la vie, on n'a rien sans rien. Tu croises désormais les doigts pour qu'il accepte de jouer le jeu, après tout, vous êtes là pour jouer. Tu lui révèles alors qu'il se passe entre @Golshifteh et toi, non sans une certaine difficulté. Tu n'aimes pas parler de toi, tu détestes, mais tu le fais juste parce que c'est lui. Un sourire complice se dessine sur le visage sur César et tu ne sais véritablement plus où te mettre. « Oh, alors je comprends qu'elle t'ait sauvée de la nomination quand elle en a eu l'occasion. Dans ce jeu, je suppose que c'est comme une preuve d'affection qu'on peut offrir. Ça a du beaucoup te toucher. » Tu hoches doucement la tête de haut en bas, le regard perdu dans le vide, avant de répondre à César. « Oui beaucoup. C'est peut être en réponse à la fois où je l'ai sauvé de la nomination aussi, mais c'était au début de l'aventure. A ce moment là, je la voyais juste comme une nana sympa, une bonne copine, maintenant les choses sont différentes... » Tu plonges le visage dans tes mains, honteuses et gênée de parler autant à cœur ouvert. Pourtant, ce n'est pas si difficile que ça de te livrer à César, c'est presque naturel, ça t’étonne toi même. Ça te fait du bien de ne pas te sentir seule. L'histoire des nominations de la semaine te fait l'effet d'un poids sur le dos. Oui, t'es super contente de ne pas avoir la peur de partir, mais t'es tellement angoissée pour Sid et Shift que tu n'arrives pas à profiter de ta semaine. T'as tellement peur que l'un deux ne parte et ton aventure ne sera plus la même, après cela. Du mouvement de la tête, tu chasses ces mauvaises pensées et tentes de te concentrer sur autre chose. Tu ne peux rien y faire, c'est au public de voter, tu décides de lui faire confiance. Il te parle alors de la fameuse loveroom qui a convoitée tant d’intérêts lors du dernier prime, et du fait, qu’apparemment, elle se trouve juste devant votre nez depuis le début. Tu fronces les sourcils, intriguée et frustrée d'avoir loupé un tel truc. En tout cas, les mots de César te font sourire et t'es contente pour lui de voir l'expression de son visage devenir différente lorsqu'il évoque Anouchka. « C'est pas Bastian qui avait gagné le pouvoir de créer la pièce de son choix mais qui l'a jamais fait ? A sa place, quel endroit t'aurais sorti de ton imagination ? » Il te sort de tes pensées avec sa question et après un court instant seulement, tu réponds. « Un rooftop, pour aller s'insoler ou aller admirer les étoiles la nuit. » Tu soupires doucement, oui, ça aurait été vraiment top. Après, tu n'as pas a te plaindre, il y a beaucoup d'espaces dehors, mais parfois s'isoler et prendre de la hauteur peut faire tellement de bien. Tu as à cœur de pouvoir tout le temps sortir dehors, tu détestes te sentir enfermée, aussi grande soit la demeure. « Et toi ? » tu lui retourne la question avec un sourire.
 

still the growing pains (vendredi, 16h30)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nouvelles de Growing Pains
» [TOP] Growing Pains
» Jeux de plateau vendredi 27 août ?
» vendredi 7 août 2009 SALAIRE MINIMUM, CHALEUR MAXIMUM
» Résumé de la partie du vendredi 14/09

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: PREMIER ÉTAGE - PALAIS IMPÉRIAL – TERRE (CENTRE) :: LA LAVERIE-