GIOANOUCHKACESARLUCYPENNYZIYANSIDKARLAACHANAALYCRISTOPHERRHEA
FAWNGOLSHIFTEHLINADASHRICHARDBASTIANLEONJOAQUIMMAZEJULIETTEULISESTIMEO
Partagez
 

  too concerned, too detached (lundi 10h01)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anouchka

Anouchka
MESSAGES : 629
AGE : 21
LOCALISATION : manchester, angleterre
POINTS : 172

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 25 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (TIMEO) (JULIETTE) (MAZE) LUCY
Voir le profil de l'utilisateur

 too concerned, too detached (lundi 10h01) Empty
MessageSujet: too concerned, too detached (lundi 10h01)    too concerned, too detached (lundi 10h01) EmptyLun 10 Déc - 7:12


too concerned, too detached

avec @Penny

Quitter la loveroom avait été encore plus difficile pour elle que ce qu’’elle avait cru. Évidemment elle s’était couchée très tard comme après chaque prime décalant inévitablement leur de son levé. Mais cette fois, elle avait veillé encore un peu plus tard, explosant toute chance pour elle de se lever à son heure normale : six, sept heures du matin. Lorsqu’elle ouvrit un œil sans l’aide d’un quelconque réveil, César dormait encore. Elle le comprend. Il faut dire que lorsqu’elle ouvrit un œil, l’autre eut bien du mal à suivre la marche. Dans le pâté un bon moment, elle s’était étirée difficilement les bras au dessus de sa tête. Et en essayant d’être la plus discrète possible, elle se laisse glisser hors du lit king-size comme elle aligna les pas jusque dehors, fermant doucement la porte derrière elle. Posant son dos contre celle-ci, la rouquine ferme les yeux un instant. Un sourire béat s’affichant sur ses lèvres après cette nuit inespérée passée. Et finalement le bruit d’une porte la fait se mettre en marche pour ne pas être prise en flagrant délit de joie intense. Après un crochet vers la salle de bain, naturellement elle se dirige vers la cuisine, son ventre réclamant immédiatement quelque chose à manger. Du sucré, du salé, peu lui importait tant que ça la calait. Arrivant dans la pièce gaiement, elle manque de se cogner dans le dos d’une candidate. Reconnue immédiatement comme étant Penny. La belle Penny. « Oh bonjour Penny » Qu’elle dit alors en l’esquivant, se retrouvant devant la jeune femme. Elle lui adresse un petit sourire bienheureuse et tinté de sa bonne humeur constante, avant de lui tourner le dos. En vérité, elle ne sait pas bien quoi lui dire à Penny. Le prime avait chamboulé Anouchka face à toutes ces révélations. Mais elle sait aussi que l’issue de ce dernier avait dû être éprouvant pour la jeune femme et qu’elle n’avait pas pu compter sur son partenaire pour la soutenir... « Tu veux… Tu veux prendre ton petit-déjeuner avec moi ? » Qu’elle lui demande alors en posant devant elle une bouteille de jus d’orange et une bouteille de lait. Des viennoiseries étaient déjà sortie sur le plan de travail. « Par contre si tu veux du café je crois qu’il va falloir que tu le fasses toi-même… Je ne supporte pas le café... » Qu’elle souffle dans un demi-rire tinté de gêne. « … J’ai peur de le rater... » Qu’elle continue dans une sourire toujours très gênée. « Est-ce que tu vas bien ? » Qu’elle demande alors finalement, pas assez proche de la candidate pour se rendre compte lorsque cela va, mais pas assez détaché des autres pour faire semblant de rien.
Penny

Penny
MESSAGES : 515
AGE : 25
LOCALISATION : kissimmee, fl.
POINTS : 66

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 33 750€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (richard) (lina) césar
Voir le profil de l'utilisateur

 too concerned, too detached (lundi 10h01) Empty
MessageSujet: Re: too concerned, too detached (lundi 10h01)    too concerned, too detached (lundi 10h01) EmptySam 15 Déc - 5:52

J’ai de la difficulté à émerger de mon lit. Pas parce que je m’extirpe d’un sommeil profond, mais plutôt parce que j’ai à peine fermé l’œil de la nuit. Je ne sais plus exactement à quelle heure nous avons arrêté de discuter Leon et moi. J’avais essayé de prolonger notre discussion le plus longtemps possible pour retarder le moment où je me retrouverais seule avec moi-même dans ce grand lit qui m’était finalement plus inconnu qu’autre chose. J’avais fini par traverser un amalgame d’émotions en seulement quelques heures, me remémorant une panoplie d’épisodes et d’histoires du passé qui ne faisait que me remettre en question un peu plus. Je doute. De moi, de ce que je peux accomplir. De ce que je suis et ce que j’aimerais être. J’espère que ça passera. Si j’en étais certaine hier, je le suis un peu moins ce matin. En même temps, je me sens juste un peu épuisée. Après avoir pris une douche et un café, le monde se remettra à tourner et je me sentirai prête à affronter la journée et le regard des candidats sur moi. J’entre dans la cuisine, me dirigeant vers la cafetière avec une seule priorité en tête, celle de fournir à mon corps un peu de caféine et tenter de redonner un peu d’énergie à mon petit corps qui semblait plus frêle lorsque je me suis jeté un regard dans le miroir de la salle de bain ce matin. C’est alors que je sens un corps me frôler tournant la tête pour remarquer une jolie rousse qui se trouve présentement devant moi. « Oh bon matin Anouchka ! » je lui retourne son sourire bien que contrairement à mon habitude, celui-ci semble plus forcé. Non pas parce que je ne suis pas heureuse de voir la candidate, mais uniquement par manque d’énergie justement. Je le dis, ça ira mieux après le café. Je sens presque un malaise de sa part, mais je me fais peut-être des idées. Après, je me dis qu’elle a surement encore certains éléments de la veille en tête et qu’elle ne sait pas par où commencer et quoi dire ou ne pas dire. J’apprécie qu’elle m’offre de manger avec elle. « Après plaisir. » cette fois-ci le sourire qui glisse sur mes lèvres se montre beaucoup plus chaleureux que le premier. « J’allais justement faire du café… Je ne sais pas comment tu fais. Je te jure, ce matin, si j’avais pu m’en administrer par intraveineuse je l’aurais fait. » je tente de rigoler alors que je viens ajouter de l’eau à la machine. La rousse me pose la question de circonstance. Est-ce que je vais bien ? Si la veille je m’étais exprimé avec automatisme envers Leon en essayant de me convaincre plus moi-même que ça allait aller, ce matin je décide de ne pas prendre cette direction. « Je n’ai pas beaucoup dormi. Je suis encore un peu triste, j’accepte plus ou moins son départ. Mais je sais aussi qu’on a passé au travers de tellement de choses lui et moi, ce n’est pas un passage dans une télé-réalité qui va changer quoi que ce soit. » Et je le pense sincèrement. Il faut juste que je réapprenne à me démerder seule maintenant, c’est toujours ça le plus difficile. « Et toi ? Bien dormi ? » Mon ton de voix se fait curieux alors qu’une étincelle presque espiègle traverse mon regard à la base plutôt triste de ce matin. Je me doute bien qu’elle a passé la nuit dans la loveroom avec César, comme mon tout nouveau partenaire n’a pas dormi avec moi hier soir. « Au fait… Je sais que j’ai peut-être laissé entendre le contraire hier, mais je ne vais pas m’interposer entre César et toi. Tu n'as pas à t'en faire. » J’aime mieux aborder le sujet tout de suite.
Anouchka

Anouchka
MESSAGES : 629
AGE : 21
LOCALISATION : manchester, angleterre
POINTS : 172

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 25 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (TIMEO) (JULIETTE) (MAZE) LUCY
Voir le profil de l'utilisateur

 too concerned, too detached (lundi 10h01) Empty
MessageSujet: Re: too concerned, too detached (lundi 10h01)    too concerned, too detached (lundi 10h01) EmptyMar 18 Déc - 0:28

Arrivant dans la cuisine, elle est dans un premier ravie de voir Penny, qui la salut à son tour. Mais finalement elle se sent un peu mal. Un mélange de sentiments assez étranges en elle, qui est plutôt toujours de bonne humeur et joyeuse. D’un côté elle est heureuse, sur son petit nuage, de cette nuit passée dans la loveroom. D’un autre côté voir le visage et la mine de la candidate frisée lui fout une petit claque. Il faut dire que son aventure l’éprouve un peu en ce moment sur le plan émotionnel, la faisant même dévier de sa trajectoire de vie : voir toujours le bon côté des choses. Mais elle peine un peu. Mais elle met cela de coté l’espace d’un instant et propose à sa camarade de prendre le petit déjeuner avec elle. Celle-ci accepte avec ce qui semblerait assez de plaisir pour être sincère. Alors la biélorusse est contente. Elle sort de quoi se faire donc un petit déjeuner décent. Mais précise bien qu’elle ne pourrait lui faire du café, ne supportant pas ça elle n’en a jamais fait. Et donc risque de le raté, de le faire trop fort ou pas assez. D’ailleurs elle ne connait pas ses goûts en la matière. La réponse de Penny la fait sourire. Parce qu’elle se demande comment elle fait sans carburer au café. C’est drôle parce que c’est en général le commentaire qui revient toujours de la part des buveurs de café. « Oh quand cela te rend malade… tu peux facilement t’en passer… » Qu’elle souffle dans un sourire amusé. « Ca me donne mal à la tête et au ventre… » Qu’elle précise, sans aller jusqu’à lui dire que ça lui donne envie d’aller aux toilettes toutes les dix minutes. Elle rigole encore un peu avant de perdre un peu son sourire. Finalement Anouchka « craque ». Elle ne peut pas faire semblant et discuter tranquillement avec la candidate. Elle s’en fait toujours. Et elle se dit que la jeune femme ne devait pas être bien suite au départ de Joaquim. Alors elle lui demande comment elle va. Elle est un peu triste. Elle tente de relativiser. « C’est une belle façon de voir les choses Penny mais… Tu as le droit d’être triste. Je veux dire… Je ne vais pas te mentir je n’ai pas compris ce qui vous lie mais… tu as le droit de te plaindre… » Pas contre Gio le pauvre qui avait du faire un choix affreux. Mais de la situation. Peu importe ce qu’ils sont l’un pour l’autre au final, c’est toujours dur de se séparer de quelqu’un que l’on aime. Finalement Penny lui demande si elle a bien dormi. Anouchka ne peut s’empêcher de sourire. Tout ses sourires sont sincères bien évidemment mais particulièrement celui-ci. Un sourire qui en dit long, ou plutôt pas assez. « Je n’ai pas beaucoup dormie non plus… » Elle ferme quelques instants ses yeux alors qu’elle se retrouve à nouveau dos à Penny. Elle se permet de reprendre sa réponse à elle, même si les raisons n’en sont pas les mêmes. Elle ferme ses yeux parce qu’elle ressent encore le frisson de son corps contre le sien. Et finalement alors qu’elle n’arrivait à le faire, la jeune femme met le sujet sur le tapis. Elle ne s’interposera pas entre elle et César. Anouchka ouvre à nouveau ses yeux sur sa camarade. Elle sait que dans une trentaine de secondes elle allait être ridicule, mais elle ne peut s’en empêcher. Ca lui trotte dans la tête. Ca la ronge même un peu. Elle aimerait croire Penny, mais elle doute. Ca en plus des commentaires de Lucy. « Je suis désolé mais… Evidemment que si je m’en fait… Tu dis que tu le trouves particulièrement séduisant. Tu dis même que tu ne t’en est jamais caché… Tu dis que tu as passé une nuit avec lui et que c’était… Agréable. Et après tu… Tu le choisi comme partenaire… » Elle a la sensation de faire une mini-crise de jalousie sans même hausser le ton de sa voix toujours aussi douce et enfantine. Mais elle le fait qu’elle voit Penny devant elle. Elle est belle. Ok ça n’a aucune importance pour César, mais elle est pétillante, mignonne avec un caractère à tomber. Ce n’est pas de la jalousie qu’elle éprouve, mais bien de la peur. Peur de n’être que la numéro deux. « J’ai beau me persuader que tu as fait ça pour embête Lucy mais… Je n’y arrive pas… » Qu’elle souffle finalement, posant ses mains sur son visage pour le frotter un peu. Elle se sent particulièrement conne.
 

too concerned, too detached (lundi 10h01)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Scheldeprijs (HC) Lundi 18h
» BANDI, VORYEN LAVALAS ATAKE KONVWA PREZIDANSYEL NAN OKAP:YO FOUKE 30 MALENDREN
» Lundi 25 octobre 21H - Domptage du cheval de l'Eriador
» very bad trip - lundi 19 mars, 09h45
» savonnage d'après-prime, lundi 1/10 01:39 (jared)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: REZ-DE-CHAUSSÉE - PALAIS IMPÉRIAL – TERRE (CENTRE) :: LA CUISINE-