GIOANOUCHKACESARLUCYPENNYZIYANSIDKARLAACHANAALYCRISTOPHERRHEA
FAWNGOLSHIFTEHLINADASHRICHARDBASTIANLEONJOAQUIMMAZEJULIETTEULISESTIMEO
Partagez
 

 cleaning out my closet (lundi - 11:26)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fawn

Fawn
MESSAGES : 556
AGE : 27
CITATION : WHY DO YOU PUT YOUR SELF-ESTEEM IN THE HANDS OF COMPLETE STRANGERS ?
POINTS : 72

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 16 750
RELATIONS:
PARTENAIRE: CRISTOPHER
Voir le profil de l'utilisateur

cleaning out my closet (lundi - 11:26) Empty
MessageSujet: cleaning out my closet (lundi - 11:26)   cleaning out my closet (lundi - 11:26) EmptyJeu 29 Nov - 15:00

Je n’avais pas spécialement prévu de me retrouver coincée à l’extérieur du palais pendant une semaine, si bien que je n’avais pas vraiment eu le temps de faire une réserve de linge propre avant mon exil forcé. Maintenant que j’ai de nouveau accès à la laverie, il est (plus que) grand temps de remédier à tout ça et de m’occuper de tout mon linge sale. Heureusement, je ne suis pas le genre de personnes qui met de côté un jean utilisé deux fois - j’ai d’ailleurs lu un jour que les jeans sont à peine supposés se laver, et qu’il ne serait pas aberrant de les laver seulement une fois par mois. Finalement, toutes ces histoires relèvent de conventions sociales. Il y a plus à craindre dans le fait d’avoir l’air sale que de l’être véritablement. Tout en philosophant sur la condition humaine et la façon dont notre rapport aux vêtements à évolué au cours des siècles, je dépose progressivement mes habits dans le tambour de la plus grande machine à laver que j’ai pu trouver, un à un. J’ai pris l’habitude de laver tous mes vêtements à l’envers, agrafer mes soutiens-gorges et de déplier tout ce qui peut-être déplié ; je tri, également : il y a les tissus qui se nettoient avec assouplissant et ceux qui feraient mieux de s’en passer. J’en ai enfin terminé quand @Gio entre dans la pièce, je le gratifie d’un sourire aimable avant de lancer la conversation. « Bon, c’est à mon tour de te poser des questions sur ta vie. T’es poissonnier, c’est ça ? C’est cool comme métier ? » Forcément, ça a pas l’air hyper glamour au premier abord. Mais pour avoir effectué tout un tas de petits boulots divers et variés, j’ai eu l’occasion de me rendre compte que n’importe quel taf peut-être génial ou pourri suivant le contexte et le rapport qu’on a avec.
Gio

Gio
MESSAGES : 1949
AGE : 23
LOCALISATION : Douglas, Isle of Man.
EMPLOI : Poissonnier, globe-trotteur, social justice warrior.
JUKE BOX : River - Bishop Briggs
POINTS : 540

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 106 200 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (ALY ♥)
Voir le profil de l'utilisateur

cleaning out my closet (lundi - 11:26) Empty
MessageSujet: Re: cleaning out my closet (lundi - 11:26)   cleaning out my closet (lundi - 11:26) EmptyVen 30 Nov - 4:03

Gio ne pensait pas dire ça un jour, mais il aime bien la laverie, de tous les lieux du nid c'est probablement le dernier endroit qu'il pensait fréquenter pour le plaisir. Et pourtant, c'est devenu un de ses refuges, là où il s'enferme pendant une heure ou deux quand il a envie de parler à personne sous prétexte qu'il fait sa machine et qu'il aime bien se laisser bercer par les mouvements de l'engin. C'est rare que la laverie soit occupée, mais aujourd'hui c'est le cas. La pauvre Fawn qui a passé une semaine enfermée dehors est là à faire son linge. Il n'a pas le temps de lui demander si elle veut être tranquille, en tête-à-tête avec ses fringues qu'elle lui pose une question sur son job. « J'appellerais pas ça un métier, enfin pas dans mon cas du moins. Disons que c'est plus un job étudiant en attendant que j'ai mon diplôme et pour pas que j'reste enfermé chez moi quand j'ai pas cours et que mes amis sont pris. » précise-t-il parce qu'il a l'impression que certains candidats ont cru qu'il se levait tous les matins pour bosser dans sa poissonnerie et qu'il n'avait que ça comme projet de carrière. Pas qu'il y ait un mal à ça, il respect à mort les gens qui font ça toute leur vie parce que lui il pourrait pas. Entre le froid, les clients et l'odeur à laquelle on finit par s'habituer mais qu'on retrouve parfois sur des fringues innocentes, Gio sait que ça ne deviendra jamais une vocation. « Mais c'est pas horrible, en dehors de l'odeur de poisson sur les mains à la fin de la journée et des clients chiants c'est même plutôt chill. » explique-t-il avec un sourire et un haussement d'épaules. « Vas-y, envoie la prochaine question, j'suis chaud. » dit-il avec un sourire amusé. Elle a rien dit quand il la questionnait, autant qu'il lui retourne la pareille. C'est ni plus ni moins qu'une question de justice et Dieu sait que Gio aime être un garçon juste.
Fawn

Fawn
MESSAGES : 556
AGE : 27
CITATION : WHY DO YOU PUT YOUR SELF-ESTEEM IN THE HANDS OF COMPLETE STRANGERS ?
POINTS : 72

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 16 750
RELATIONS:
PARTENAIRE: CRISTOPHER
Voir le profil de l'utilisateur

cleaning out my closet (lundi - 11:26) Empty
MessageSujet: Re: cleaning out my closet (lundi - 11:26)   cleaning out my closet (lundi - 11:26) EmptyVen 30 Nov - 23:11

Il y avait plein de métiers qui sortaient de l’ordinaire parmi les candidats de Fake Lover, et pourtant c’est l’occupation de Gio qui me semblait le plus attirer l’attention sur elle. Peut-être parce que c’est devenu terriblement mainstream d’être influenceur, organisateur de soirée côté  ou auteur et qu’un mec qui triture des poissons pour se faire de l’argent, ça c’est vraiment innovant. Il y a quelque chose de bizarrement rassurant dans l’idée que ce genre de métier séculaire existe toujours et ne disparaîtra probablement jamais, à une époque d’aussi grand changement. Et pour avoir été de nature plutôt cérébrale et intellectuelle pendant très longtemps, j’ai appris depuis peu qu’il y avait un vrai bien-être à rechercher du côté des activités plus manuelles. C’est à dire que c’est bien beau d’être academic smart, mais être street smart c’est autre chose. Être capable de rédiger une thèse quand on ne sait ni changer une ampoule, ni monter un meuble Ikea, c’est un peu triste. J’écoute en tout cas soigneusement Gio qui m’explique qu’il ne s’agit que d’un job étudiant et je suis très vite intriguée quand il explique faire ça plus pour occuper son temps que pour l’argent. Assez naïvement, j’avais toujours imaginé qu’un étudiant ne se mettait à travailler que s’il y était vraiment contraint. En tout cas, je ne peux qu’acquiescer quand il déclare que c’est plutôt chill. Pour avoir déjà effectué des petits boulots du même acabit, je trouve ça plus posé, moins angoissant, qu’un poste à responsabilité. Je n’ai pas interrompu mon activité de psychiatre pour rien. Quand il ajoute que je peux envoyer la sauce et qu’il est prêt à répondre à la prochaine question, je ne peux pas m’empêcher de sourire de satisfaction tout en clappant doucement des mains devant moi, assez excitée à l’idée de le confronter à ma curiosité. Je recule jusque la machine à laver et pose mes deux mains à plat dessus afin de m’y hisser pour m’y asseoir. « Ça tombe bien, j’en ai plein ! Tu étudies quoi ? Tu n’aimes vraiment pas rester chez toi ? Tes amis ne te manquent pas trop ? Les mains qui sentent le poisson, ça a jamais été un tue-l’amour lors d’un rencard ? C’était quoi ton pire client au monde, genre ? » La machine est lancée.
Gio

Gio
MESSAGES : 1949
AGE : 23
LOCALISATION : Douglas, Isle of Man.
EMPLOI : Poissonnier, globe-trotteur, social justice warrior.
JUKE BOX : River - Bishop Briggs
POINTS : 540

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 106 200 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (ALY ♥)
Voir le profil de l'utilisateur

cleaning out my closet (lundi - 11:26) Empty
MessageSujet: Re: cleaning out my closet (lundi - 11:26)   cleaning out my closet (lundi - 11:26) EmptySam 1 Déc - 21:19

Alors qu'il lui a dit qu'il était prêt pour la prochaine question, Fawn lui en balance un million à la face. Gio lève les mains pour dire qu'il se rend dans un geste un peu théâtral avant de dire : « Woow mollo, j'avais dit une question pas douze d'un coup ! » avnat de rire doucement. Prenant les questions dans l'ordre, il fait une note mentale de répondre aux suivantes. « J'étudie les ressources humaines, genre pour devenir DRH, pas exploiter les humains en général. » Parce qu'il voudrait pas qu'on croit qu'il étudie la façon d'instaurer une tyrannie ou un truc du genre, il y a un peu de ça certes mais c'est une toute autre spécialité. Pour ce qui est de savoir s'il n'aime vraiment pas rester chez lui Gio ne sait pas quoi dire, ce n'est pas facile à décrire. « J'ai pas d'problème à rester chez moi, c'est plus le fait d'être oisif qui m'agace. » dit-il parce qu'en prenant une année sabbatique il ne voulait pas rester un an assis dans son canapé à rien foutre. Ce serait pas respectueux envers lui-même et envers sa famille. « Non ça va, j'ai de quoi m'occuper l'esprit avec vous tous autour de moi. Même si des fois j'aimerais avoir un de mes potes sous la main pour avoir une conversation normale, sur notre journée, sur ce qu'il se passe dans nos vies. » explique-t-il quand Fawn se demande si ses amis ne lui manquent pas. Il faut dire que ses amis sont probablement la partie de sa vie qu'il chérit le plus et savoir qu'ils sont loin de lui, ça lui fout parfois le moral en berne mais savoir qu'ils sont tous ensemble, sans lui ça le fait aussi chier, il a peur de rater tellement de choses. Cependant, Gio se conforte dans le fait qu'ils sont réunis et qu'ils le soutiennent dans sa démarche. « J'sais pas, j'ai pas souvent de rencard et quand j'en ai, j'm'assure de me les être bien lavées. » dit-il en rigolant en se frottant les mains avec du savon imaginaire.  Elle lui demande de lui parler de son pire client et c'est un sujet difficile, parce que ça veut dire choisir entre plusieurs épisodes un peu fous. « Mon pire client ? Hm... une mamie qui m'a lancé un saumon à la gueule et qui a ensuite jeté des poissons par terre et marché dessus parce qu'elle trouvait que c'était trop long. » raconte-t-il en secouant la tête, il peut toujours pas croire qu'elle a fait ça la vieille.
Fawn

Fawn
MESSAGES : 556
AGE : 27
CITATION : WHY DO YOU PUT YOUR SELF-ESTEEM IN THE HANDS OF COMPLETE STRANGERS ?
POINTS : 72

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 16 750
RELATIONS:
PARTENAIRE: CRISTOPHER
Voir le profil de l'utilisateur

cleaning out my closet (lundi - 11:26) Empty
MessageSujet: Re: cleaning out my closet (lundi - 11:26)   cleaning out my closet (lundi - 11:26) EmptyVen 7 Déc - 2:34

Je m’attendais un peu à ce que mon assaut à bases de questions aussi diverses que variées le laisse un peu abasourdi et prends donc une petite moue faussement penaude en mode « désolée » même si évidemment je ne le suis pas vraiment. Je suis curieuse et il a ouvert la vanne, dorénavant il saura à quoi s’attendre avec moi. Et puis je l’écoute attentivement, prête à commenter ses réponses et surtout à ajouter des questions afin qu’il apporte des précisions par-ci par-là parce qu’il y a de grosses chances que j’ai envie de creuser certains sujets. « Ça m’a toujours amusée, cette expression. Ressources humaines. C’est juste... Déshumanisant. Non ? » je réfléchis tout autant. Je trouve ça bizarrement de considérer des humains comme des ressources, même si je conçois bien que nous ne vivons pas dans un mon de bisounours et que du point de vue professionnel et entrepreneurial, les êtres humains sont effectivement des ressources. « Tu sais d’où te vient cette vocation ? » Je me demande de quoi sont constituées les journées d’employés RH, j’ai la sensation qu’il s’agit souvent de régler des questions de salaires et budget mais je n’ai jamais eu à traiter avec des RH alors je n’en sais fichtre rien. « Oui je comprends ce que tu veux dire. C’est un peu bizarre, comme si on avait mis notre vie réelle sur pause, et là on est dans un espace en dehors du temps. » Je me tais brusquement parce que tout d’un coup je ne suis pas sûre de m’exprimer avec les bons termes, et je m’arrête avant d’évoquer l’idée d’univers parallèle : même si l’expression illustre bien mon propos, ce n’est qu’une image et j’ai pas spécialement envie qu’on s’imagine que je suis complètement perchée. « Tu as quelqu’un dans ta vie, à l’extérieur du nid ? » je lui demande ensuite quand on évoque la question des rencards. À l’entendre j’ai l’impression que non mais je préfère lui demander, histoire de satisfaire ma curiosité entièrement. Dans d’autres circonstances, j’aurais trouvé ce genre d’interrogation un tantinet indiscrète, mais en l’occurrence ça me semble assez naturel - on est à Fake Lover après tout. Et rien ne l’oblige à répondre. Quand @Gio raconte ensuite l’anecdote avec la mamie, aka la pire ientecli ever, je ne peux pas me retenir de rire en l’imaginant piétiner des poissons de rage et frustration. « Les êtres humains sont décidément vraiment fascinants. » je conclue simplement quand je finis par retrouver mon calme, quoique toujours un peu hilare. J’ai toujours eu un faible pour les histoires de mamies.
 

cleaning out my closet (lundi - 11:26)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lundi 25 octobre 21H - Domptage du cheval de l'Eriador
» very bad trip - lundi 19 mars, 09h45
» savonnage d'après-prime, lundi 1/10 01:39 (jared)
» Entraide pour trait légendaire (CARN DUM) lundi 27 juillet
» Ouverture de G&G Lundi !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: PREMIER ÉTAGE - PALAIS IMPÉRIAL – TERRE (CENTRE) :: LA LAVERIE-