GIOANOUCHKACESARLUCYPENNYZIYANSIDKARLAACHANAALYCRISTOPHERRHEA
FAWNGOLSHIFTEHLINADASHRICHARDBASTIANLEONJOAQUIMMAZEJULIETTEULISESTIMEO
Partagez
 

 Ranger (lundi à 10h25)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joaquim

Joaquim
MESSAGES : 103
AGE : 28
LOCALISATION : kissimmee, fl
EMPLOI : variable
POINTS : 302

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 10 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: Golshifteh
Voir le profil de l'utilisateur http://byebyeweirdie.tumblr.com/

Ranger (lundi à 10h25) Empty
MessageSujet: Ranger (lundi à 10h25)   Ranger (lundi à 10h25) EmptyDim 25 Nov - 22:35

@César

Il ne sait pas vraiment à quoi ça tient, mais Joaquim ne se sent jamais tout à fait à l’aise quand il se trouve dans la salle de jeux. C’est là qu’on se rend compte que le décorateur intérieur a un peu déconné avec le cahier des charges. La pièce est tellement pompeuse et digne du genre d’hôtel de luxe dans lequel il ne pourra jamais mettre les pieds, qu’il se sentirait un peu con s’il essayait de lancer une partie de monopoly avec un autre candidat. Joa, il n’a pas trop envie de faire tâche en se vautrant dans les fauteuils en cuir qui encadrent la table de mahjong. L’ambiance de la salle, elle lui pèse. C’est bizarre, c’est sûrement stupide, mais c’est comme ça qu’il fonctionne. Il n’y a pas non plus beaucoup de lumière naturelle, alors ça ne l’aide pas à prendre autant ses aises que ça devrait normalement être le cas. Au final, il se contente de quelques vagues allers-retours au cours de la semaine pour rendre visite à la roulette russe. Il est joueur, Joaquim. Il ne laisse jamais passer l’occasion de la tourner, au risque de se prendre des malus en pleine gueule. Optimiste, il croit réellement en ses chances d’obtenir des avantages, une immunité ou pourquoi pas même dans le meilleur des cas, des indices ou un buzz gratuit pour signer son entrée dans la chasse aux secrets. Depuis plus d’une semaine, sa cagnotte tire la tronche. Y’a une meuf à laquelle il n’a jamais adressé un mot qui l’a vidée au cours d’un dilemme et il n’a pas réussi à se refaire lors du prime. C’est la merde. Du coup, Joa, il place pas mal d’espoir dans la roulette au moment de s’asseoir en face d’elle. Il la fixe et respire calmement, attendant le bon moment. Comme si de la tourner tout de suite ou deux secondes plus tard avait une importance capitale dans le jeu des probabilités. Il se décide enfin à la lancer, ses iris fixant le résultat une fois tombé. « Je viens de me faire nominer. » il annonce d’une voix faussement tranquille lorsqu’un candidat pénètre dans la pièce. Il a le seum, Joaquim. Il a vraiment les boules de se manger une nouvelle nomination alors qu’il vient tout juste de se taper une semaine sur le banc des nominés, à se faire mater en biais avec pitié par les autres débiles. Il ne peut même pas se réconforter en se disant que c’est la faute des votes doublés, de sa partenaire ou de ses camarades incapables de prendre des décisions cohérentes. Il est l’unique coupable de cette nomination avec son entêtement à venir tourner la roulette. Il tourne légèrement la tête pour aviser du regard César qui avance lentement jusqu'à lui. Il s’est un peu foutu du garçon au début de l’aventure, mais dans le fond il l’aime bien. Il y a un truc chez lui qui lui rappel son bled. Il l’avait dit lors du questionnaire de Devan, mais le chroniqueur avait rien pigé à l’affaire en le prenant négativement. Joaquim, il critique pas mal d’où il vient, mais ça reste son identité, sa famille, son groupe d’amis. Ca ne signifie pas pour autant qu'il pense qu'ils vont devenir copain, mais il ne le trouve pas désagréable. « Tu penses que c’est un retour de karma ? » il demande en esquissant un vague sourire amusé, faisant référence au sale tour qu’il avait pu faire au candidat lors de la première semaine.
César

César
MESSAGES : 878
AGE : 28
LOCALISATION : harlem, nyc.
POINTS : 318

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 35 300€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (LUCY) PENNY
Voir le profil de l'utilisateur http://poedameryn.tumblr.com/

Ranger (lundi à 10h25) Empty
MessageSujet: Re: Ranger (lundi à 10h25)   Ranger (lundi à 10h25) EmptyLun 26 Nov - 4:52

César ne savait pas vraiment pourquoi il retournait dans la salle de jeux alors que pas plus tard que la veille au soir, il s'était risqué à tourner la roulette et avait constaté à ses dépends qu'elle n'était pas franchement d'humeur à faire des cadeaux lorsqu'elle lui avait très gentiment repris toute sa cagnotte, celle-là même qu'il avait plutôt bien enrichi au cours du prime. Il lui en avait forcément voulu, mais il s'en était surtout voulu à lui-même de l'avoir tournée en dépit du mauvais pressentiment qu'il avait eu lorsqu'il s'en était approché, qu'un de ses camarades l'avait prévenu qu'un certain nombre de malus étaient déjà tombés et qu'il s'était dit que la production avait peut être décidé de se venger de ces semaines où les candidats avaient été dans leur ensemble plutôt passifs et endormis en faisant en sorte qu'un maximum d'entre eux regrettent leur passage ici. Il fonctionnait beaucoup aux pressentiments mais n'écoutait pas pour autant toujours ce que son instinct lui disait, sinon il ne serait sûrement pas ici ou bien il défendrait un autre secret, les possibilités étaient nombreuses étant donné le nombre de choses qui auraient été différentes s'il s'y était un peu plus fié ces dernières années. Il avait souvent tendance à vouloir prendre le risque à chaque fois qu'il pouvait tout simplement se raisonner, et cette mésaventure avec la roulette n'en était finalement qu'une preuve de plus. Et peut être que ce n'était pas une très bonne idée de revenir sur les lieux du drame, mais il était hors de question qu'il évite la salle de jeux à cause de cette histoire, et peut être qu'à défaut d'avoir réussi à s'éviter cette perte, il parviendrait à conseiller un candidat venu défier la roulette. Il semblerait toutefois qu'il arrive quelques secondes trop tard, car tandis qu'il avança à l'aide de sa canne et longea les tables de jeux, une voix résonna à quelques mètres pour évoquer une nomination d'office. Son premier réflexe fut d'abord de grimacer légèrement parce que c'était aussi le genre de choses qu'on espérait éviter quand on se frottait à la roulette. Puis son expression redevint plus neutre lorsqu'après quelques secondes il reconnut cette voix comme étant celle de Joaquim. Ça faisait plusieurs fois qu'ils se croisaient sans vraiment se parler – et César le soupçonnait de profiter du fait qu'il ne puisse pas le voir pour l'éviter – mais il lui serait difficile d'oublier la voix qu'il avait entendu durant ce fameux trajet en pousse-pousse lors de la première semaine, et qui l'avait surtout pris pour un imbécile. Parce que César avait compris plusieurs jours plus tôt que Joaquim n'avait pas pu résister à l'envie de se moquer un peu de lui en se faisant passer pour leur camarade Bastian, et forcément ça lui revenait clairement à l'esprit maintenant qu'ils se rencontraient ici. « Je compatis, elle m'a privé de toute ma cagnotte et quand j'ai cru pouvoir sauver les meubles avec un deuxième lancé, elle en a rajouté une couche en me prenant de l'argent que j'avais même plus. » Il énonça en même temps qu'il se rapprocha de la roulette, puisque c'était de là que provenait la voix de Joaquim et qu'il y avait de fortes chances qu'il soit de toute façon toujours dans les parages malgré les conséquences de son lancé. « Dans un sens, on peut presque dire que ça vous fait un point en commun. Vous me l'avez tous les deux fait à l'envers. » Son ton restait neutre, mais il demeurait quand même une pointe de déception dans sa voix parce qu'il avait probablement d'autant plus déploré sa plaisanterie après qu'il l'ait trouvé plutôt engageant et agréable et qu'ils aient passé un bon moment tous les deux dans ce pousse-pousse. César avait trouvé ça vraiment exaltant parce qu'il ne s'était pas soucié un seul instant de ce qui pouvait lui arriver et que ça avait été comme reprendre une grande inspiration après avoir nagé en apnée pendant des années. « Je sais pas, mais je crois assez à l'idée qu'on récolte toujours ce qu'on sème. Et toi ? » Il reprit lorsque Joaquim lui demanda si d'après lui ça pouvait être vu comme un retour de karma. Il avait toujours pensé que les actions les plus discutables entraînaient les conséquences les plus implacables, alors peut être que le destin essayait de lui dire quelque chose. « Ça aiderait peut être ton karma si tu me disais pourquoi t'as fait ça. » Après tout, il devait sûrement s'attendre à ce qu'il lui pose la question, à ce qu'il veuille savoir pourquoi c'était si tentant de se jouer de lui et pourquoi il s'était embarqué là-dedans tout en sachant qu'il serait sans doute rapidement démasqué, comme c'avait été le cas.
Joaquim

Joaquim
MESSAGES : 103
AGE : 28
LOCALISATION : kissimmee, fl
EMPLOI : variable
POINTS : 302

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 10 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: Golshifteh
Voir le profil de l'utilisateur http://byebyeweirdie.tumblr.com/

Ranger (lundi à 10h25) Empty
MessageSujet: Re: Ranger (lundi à 10h25)   Ranger (lundi à 10h25) EmptyVen 30 Nov - 1:31

César a eu quelques démêlés avec la roulette, tout comme un petit lot de candidats qui se sont retrouvés sans cagnotte ou nominés après l’avoir lancée à l’issu du prime. Reste à savoir quelle sentence peut être considérée comme pire qu’une autre. Joaquim, il fait mine de se plaindre, mais il trouve que la banqueroute est un sacrifice bien plus contraignant qu’une nomination. Surtout à ce stade de jeu. Pour sa part, ça va faire une semaine qu’il a subit le même sort à cause de la décision d’une meuf qu’il ne connait même pas lors des dilemmes et il n’a toujours pas réussi à remonter la pente financièrement. Ce sera sûrement différent pour le candidat qui peut compter sur les primes accordées aux candidats populaires et impliqués, mais ça ne s’annonce pas non plus aisé pour lui de retrouver la totalité de sa cagnotte. « Attends, je peux peut-être me choper une immunité pour contrebalancer la nomination… » Normalement, après un aussi gros échec, t’y réfléchis à deux fois avant de retenter ta chance, mais vu l’état de son aventure à l’heure actuelle, Joaquim n’a plus grand-chose à perdre. Il fait à nouveau tourner la roulette, laissant finalement échapper un léger ricanement mi-amer, mi-amusé par la situation en découvrant le résultat. Deux voix contre lui aux prochaines nominations, histoire de bien enfoncer le clou. « Tu sais quoi ? Je crois que c’est comme les filles, une fois qu’elle a une idée en tête, elle ne veut plus en démordre. » il commente à l’attention de César qui s’est retrouvé dans la même situation quand elle a essayé de lui reprendre de l’argent qu’il n’avait déjà plus. Ce n’est pas pour rien qu’il s’agit d’un objet de genre féminin. Joaquim, il ne réagit pas trop face à la comparaison entre lui et la roulette. Il l’a un peu entubé en se faisant passer pour Bastian, mais ce n’était pas si méchant que ça quand on y réfléchit de plus près. A aucun moment il n’a essayé de profiter de César sous couvert d’une autre identité. « Non, moi je n’y crois pas vraiment. » il expire d’un ton détaché. Du moins en ce qui concerne le retour de karma, il ne pense pas qu’il existe une sorte de force supérieure capable de punir la destinée de ceux s’étant mal comporté. En fait, il ne sait même pas comment ça fonctionnerait ce machin, Maze ou Golshifteh sont certainement beaucoup plus calée sur le sujet qu’il ne l’est de son côté. Joaquim, il s’en fout pas mal de tout ça. « Si une telle chose que le karma existait, il faudrait mettre en place une grille de lecture super compliquée pour répondre à certains dilemmes vertueux. » Il a l’air un peu con comme ça, mais il ne faut pas se fier aux apparences. Derrière ses airs de branleur, Joa a toujours été très attentif à l’école et capable de réaliser de grandes choses dont personne n’a vraiment conscience dans le nid. La philosophie, Jeremy Bentham et compagnie, c’est l’un de ses plaisirs coupables. « Par exemple, lorsque Jaime dans Game of Thrones bute son roi et trahit le serment qu’il a fait à la Garde Royale, est-ce qu’on peut considérer qu’il s’agit d’une action si immorale que ça ? Je veux dire, cette mort a permis de sauver des milliers de vies, donc numériquement, il permet à un plus grand nombre de personne d’atteindre le bonheur. » il tente d’expliquer, sans trop savoir si son camarade est amateur des saga télévisuelle à base de dragons et de paires de seins, mixée avec des théories philosophiques. « Si je commet un délit comme le vol pour nourrir ma mère et ma sœur, suis-je une personne profondément immorale ? » Joaquim, il pense que non. Le bien et le mal sont des notions complexes à saisir. « Je ne vois pas trop comment le karma irait se démerder dans ce genre d’affaires aux concepts moraux subtiles. » il conclue pensivement. Donc non, pour lui ça n’existe pas vraiment. Evidemment, ça n’a rien à voir avec son plan de se jouer d’un aveugle pour une obscure raison qu’il n’est lui-même pas sûr de connaître. « Fallait bien que quelqu’un vérifie. » il répond sans ciller. Si ça se trouve, le César, il a débarqué dans l’émission avec un secret l’obligeant à interpréter une cécité qui n’est pas la sienne. « Le doute est permis. T’es sûrement l’aveugle le plus actif sur Instagram de la planète. » Sans déconner, il n’y a personne qui trouve bizarre qu’un type qui y voit que dalle soit aussi réactif pour liker et commenter les publications de ses camarades ? C’est bizarre cette histoire. « Mais en fait, c’est surtout que j’aurais pu le faire avec n’importe qui. » Ca n’a rien à voir avec le fait qu’il soit aveugle. C’était juste plus simple temporellement parlant, alors que la semaine touchait à sa fin, de faire ce plan avec César plutôt qu’avec un candidat ayant eu le temps de mémoriser son visage ou celui de Bastian. Joaquim, il ment tout le temps. Il se fait passer pour tout et n’importe quoi, suffit de voir sa relation avec Penny incompréhensible pour se rendre compte que c’est son mode de fonctionnement.
César

César
MESSAGES : 878
AGE : 28
LOCALISATION : harlem, nyc.
POINTS : 318

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 35 300€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (LUCY) PENNY
Voir le profil de l'utilisateur http://poedameryn.tumblr.com/

Ranger (lundi à 10h25) Empty
MessageSujet: Re: Ranger (lundi à 10h25)   Ranger (lundi à 10h25) EmptySam 1 Déc - 4:14

Difficile de savoir si c'était rassurant ou au contraire assez inquiétant que Joaquim ait lui aussi fait les frais du caractère impitoyable de la roulette, mais sans doute qu'une petite partie de lui se sentait moins seule maintenant que le candidat lui avait dit être tombé sur une nomination d'office. César compatissait parce que lui-même n'était pas revenu victorieux de son dernier affrontement avec la roulette, qui s'était soldé par la dilapidation de toute sa cagnotte. Et ce n'était pas comme s'ils étaient les deux seuls candidats dans ce cas-là. Sa double mésaventure ne sembla pourtant pas décourager Joaquim, qui retenta sa chance dans l'espoir d'annuler sa nomination. «  Est-ce que quelqu'un a déjà gagné une immunité de cette façon ? » Il demanda d'un ton incrédule et amusé, parce qu'il avait plutôt l'impression que la roulette distribuait des nominations à la pelle mais était un peu moins généreuse quand il était question d'immunités. La roulette rendit finalement son verdict, et Joaquim écopa de deux voix supplémentaires, comme si ça faisait une quelconque différence. « Tu oublies l'humeur changeante. » Il commenta dans un sourire partiellement amusé lorsque Joaquim fit un rapprochement entre la roulette et le coté parfois têtu de certaines filles, qui ne se vérifiait pas à chaque fois mais qui dans le cas de ses sœurs était par exemple un peu plus qu'une légende. « Au moins on peut pas lui reprocher de favoriser les filles au détriment des garçons, jusqu'ici je crois que les malus se valent d'un coté et de l'autre. Apparemment t'es le quatrième candidat et le deuxième garçon qu'elle nomine d'office cette semaine. » Peut être qu'il le savait déjà, en tout cas ça prouvait que la roulette ne faisait pas de différence quand il fallait distribuer des nominations, ce qui la rendait tout aussi fourbe. C'est peut être pour ça qu'il se permit une petite allusion à l'épisode où Joaquim s'était joué de lui en première semaine, pas forcément sérieux quand il comparait sa plaisanterie avec le sale coup que venait de lui faire la roulette, mais désireux quand même de placer ça là, parce qu'ils n'avaient pas vraiment eu l'occasion d'en reparler. Il ne savait pas vraiment quoi penser d'une possible justice divine, mais ça ne lui déplairait pas que certaines mauvaises actions impliquent leur lot de conséquences. Joaquim parut moins convaincu concernant le karma qui d'après lui mériterait de s'appliquer différemment selon le détail des actions en question. César afficha une moue pensive quand il s'appuya sur un exemple tiré de Game of thrones. « J'avais déjà perdu la vue quand la série a commencé à être diffusée, mais je vois ce que tu veux dire. » Disons que son exemple n'était pas très parlant pour lui qui pourtant avait comme option l'audio-description pour se divertir au même titre que les autres, mais il arrivait à se le représenter un minimum. « Et je fais aussi la différence entre les mauvaises choses faites pour de bonnes raisons, et les actions purement dégueulasses. Je pense qu'il y a deux poids deux mesures et qu'on n'a pas non plus toujours le choix. » Pour lui on ne pouvait pas comparer un type qui volait pour nourrir sa famille, à un type qui volait une grand-mère sans défense. Tout comme on ne pouvait pas comparer une blague assez innocente à une plaisanterie beaucoup moins bienveillante comme il en avait connu par le passé. C'est pour ça que s'il lui proposait de lui expliquer la raison pour laquelle il s'était fait passer pour un autre auprès de lui durant la première semaine, c'était plus pour avoir le fin mot de cette histoire. Mais la réponse qui s'échappa spontanément des lèvres de son camarade le laissa interdit. « Tu veux dire que tu t'es senti obligé de vérifier au nom de tous les autres que j'étais pas un comédien qui se promène avec une canne par plaisir ? C'est ce qui s'appelle une mission délicate. » Il demanda, dans un rire un peu incrédule. « Est-ce que j'ai réussi le test ? » Il essayait de ne pas mal le prendre, mais c'était honnêtement un peu vexant qu'un type qui s’était déjà un peu moqué de lui justifie sa plaisanterie par le fait qu'il avait eu comme un doute sur la véracité de son handicap. Qu'on se pose la question au début, il trouvait ça normal, mais qu'on se cache derrière ce genre de choses un peu moins. « Il y a beaucoup plus radical pour s'assurer qu'un aveugle est bien aveugle. Si tu lui lances une assiette à la figure et qu'il ne l'évite pas, c'est qu'il n'y voit vraiment rien. Dans le pousse-pousse tu te tenais derrière moi alors j'aurais très bien pu faire semblant de pas savoir où j'allais et simplement nous éviter l'accident de justesse à chaque fois. » C'est peut être pour ça qu'il avait un peu de mal à croire que son envie de s'assurer qu'il était bien aveugle ait été la première raison pour laquelle Joaquim avait décidé de lui faire cette farce. Ce n'était pas le moyen le plus simple, le plus rapide ni le plus probant d'arriver à ses fins. « Tu penses que parce que je suis aveugle, je devrais pas vouloir faire mon propre usage des réseaux sociaux ? » Il reprit après quelques secondes. « Parce que je serais ravi de te montrer comment je les utilise. » Il était sincère, si ça l'intéressait de voir comment il se débrouillait pour utiliser la majorité des fonctionnalités d'une application comme instagram, en grande partie grâce aux principes de synthèse et de dictée vocales, il voulait bien lui montrer. Il y avait certainement des personnes qui n'imaginaient pas qu'un aveugle puisse utiliser les réseaux sociaux pour communiquer, et s'il était ici c'était précisément pour montrer que le champ des possibles s'étendait y compris pour les personnes comme lui, peu importe qu'aujourd'hui il y ait encore un peu de chemin à parcourir. Joaquim lui avoua qu'il aurait pu faire ça avec n'importe qui. « Mais avec moi, c'était sûrement un peu plus drôle. » Beaucoup plus commode surtout, étant donné que ça aurait sûrement eu moins de chances de fonctionner avec l'un de leurs camarades. « Pourquoi Bastian ? Il avait quelque chose que tu lui enviais ou c'est simplement le premier nom qui t'est venu ? » Il demanda, curieux de ce choix après que le candidat se soit fait éliminer rapidement, songeant que c'était peut être en fait la discrétion de ce dernier qui l'avait décidé.
Joaquim

Joaquim
MESSAGES : 103
AGE : 28
LOCALISATION : kissimmee, fl
EMPLOI : variable
POINTS : 302

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 10 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: Golshifteh
Voir le profil de l'utilisateur http://byebyeweirdie.tumblr.com/

Ranger (lundi à 10h25) Empty
MessageSujet: Re: Ranger (lundi à 10h25)   Ranger (lundi à 10h25) EmptyJeu 6 Déc - 22:57

La roulette, c’est une pute. Elle n’arrête pas de la leur mettre à l’envers avec ses nominations ou autres pénalités. Et eux, cons mais optimistes, ils n’ont de cesse de continuer à la tourner, espérant parvenir à choper un quelconque avantage. César fait remarquer que l’équité à jusque-là était respectée puisqu’il y a autant de garçons que de filles qui se sont retrouvés nominés par ce biais cette semaine. Joaquim, il hausse vaguement les épaules d’un air dubitatif. Il n’est pas tout à fait d’accord avec le jeune homme, parce que si la parité sexuelle fonctionne pas trop mal, c’est complètement le bordel quand on visualise les choses en prenant en compte les équipes. La team Devan est fortement fragilisée par trois nominations d’offices dans leurs rangs cette semaine, alors qu’ils viennent déjà juste de perdre trois de leurs membres au cours du dernier prime. C’est la merde et ce n’est sûrement pas près de cesser. Lui, il a déjà assimilé le fait qu’il risque de se manger des nominations encore et encore au vu de ses liens dans le nid et de sa personnalité pas toujours appréciée à sa juste valeur. Ce n’est pas très grave. Joaquim, il relativise pas mal sa destinée dans l’émission à cause de tout ça, donc il prend un peu à la rigolade l’issu de son tir à la roulette. Il s’en fout et préfère monter tout un monologue pseudo-psychologique option entubage au sujet du karma et surtout du sien en filigrane. Parce que c’est bel et bien de ça qu’il est question au cours de la discussion. César, il y connait que dalle à Game of Thrones, mais le principal, c’est qu’il saisisse le principe moral défendu par Jeremy Bentham. C’est pour ça aussi que Joa tient à fournir un autre exemple plus parlant. C’est facile d’expliquer le moindre de ses faits et gestes via de grandes et nobles causes à défendre. Lui, il croit aussi que parfois il faut voir plus loin et que la majorité des évènements qui régissent la vie de tous les jours sont la conséquence d’un autre fait. S’il ment et s’il se plait à jouer aux branleurs de compétitions, il y a peut-être une explication sous-jacente. Un machin comportemental qui a niqué sa notion de ce qui se fait ou non en société auprès d’un handicapé. Joaquim, en soit, il est loin d’être méchant et il sait très bien que son plan n’avait rien à voir avec la cécité de son camarade. Il lui fournit une explication en carton parce que c’est ce qu’on lui demande. On veut comprendre l’indescriptible, une pathologie à la limite de la mythomanie dont il semble touche pour X raison. Il y a cette inconnue à prendre en compte dans le discours de l’américain. Ou peut-être pas. Il faut admettre qu’il a toujours aimé faire planer le mystère sur sa petite personne, sans jamais offrir de quoi sonder sa personnalité. « J’imagine. » il souffle du bout des lèvres lorsque César lui demande s’il a réussit le test pour valider ou non son statut d’aveugle. Joaquim, il s’est forcément posé la question comme tout le monde. Ils sont dans une émission de télé-réalité basée sur les faux-semblants. Tout le monde ment. Tout le monde tente de protéger un secret. « Je connais un type qui s’est fait pincer pour fraude au handicap. Il avait monté une cagnotte sur internet pour récolter des dons afin de payer ses soins et il a soufflé un masse de thunes aux internautes. » il évoque pensivement. « Il était super sympa. » Là où pas mal de monde irait le considérer comme une pourriture, Joaquim il reconnait un certain talent à ce putain de magouilleur. C’est immoral comme arnaque, il ne dit pas le contraire, mais il essaye de voir plus loin. Ce type-là, c’était un merdeux qui galérait sévère même en étant en possession de tous ses moyens psychomoteurs. Comme lui il a pu avoir du mal à manger à sa faim ou à se soigner correctement quand il était gosse, comme Penny qui est de la même engeance et tant d’autres personnes qu’il fréquente quotidiennement à Kissimmee. Ça ne le dérangerait pas que César vire un jour sa canne et ses lunettes de soleil pour révéler le pot aux roses, même s’il a conscience que ça n’arrivera sans doute jamais. Joaquim, il a une vision de la vie bien à lui qu’il essaye tant bien que mal de communiquer au candidat, même s’il y a peu de chances pour qu’il saisisse son mode de fonctionnement complètement défectueux et bizarre. « J’ai jamais dit ça. » il se défend un peu quand César présuppose qu’il considère qu’un aveugle n’a pas le droit d’utiliser les réseaux-sociaux. Genre wtf, qu’est-ce qui se passe ? Avec ces conneries, il va se retrouver épingler comme Karla lors du prime dernier d’handicapophobe. « Faut quand même avouer que c’est assez marrant de constater que t’es plus réactif pour liker une photo que je ne le serais jamais. » C’est juste drôle, il ne disait absolument pas ça pour souligner que parce que César est aveugle, il y a certaines choses qu’ils ne lui sont pas destinées. Joaquim, c’est justement le premier débile dans le nid à avoir voulu l’aider à faire un tour de bicyclette, malgré les risques encourus. Par principe, s’il a envie d’utiliser Instagram, il est bien obligé d’avoir l’aide audio en la présence d’un candidat pour lui décrire au moins ce qui se trouve sur une photographie. C’est nettement plus d’effort et d’implication que ce dont l’américain est capable de dédier au réseau-social de son côté. Il n’est pas non plus complètement con, Joa. Il s’est déjà planté sur les fonctions de son téléphone pour découvrir la fonction vocale destinée aux malvoyants. « Pas vraiment. » il souffle quand César laisse entendre que c’était plus drôle de se faire passer pour quelqu’un d’autre auprès de lui. « Plus simple, peut-être. » il ajoute honnêtement, mais dans l’idéal il aurait aimé pouvoir mener cette mission dans des conditions plus périlleuses et donc plus satisfaisantes à la fin. « Bastian, c’était le meilleur d’entre-nous tous. » il souligne en ricanant. Le gars avait tout pour devenir culte, c’est vraiment trop con qu’il ait disparu de la circulation aussi rapidement au cours de l’aventure. « Tu n'as jamais eu le temps de lui adresser la parole ? » Parce que sinon, il verrait sans doute où Joaquim veut en venir quand il parle de l’éliminé avec une emphase toute particulière. Il est devenu fan dès leurs premiers instants dans le nid, après l’avoir vu échanger avec sa partenaire Juliette. « Je crois que c’est le gars le plus creepie que j’ai rencontré de toute ma vie. Et pourtant crois-moi, y’a des types vraiment louches dans mon historique. »
 

Ranger (lundi à 10h25)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Liste d'armée naine..
» (SDA) Gondor 500 points
» Parce que toute histoire a un début. (Elisabeth)
» Drôle de colocataire! [PV Takeshi]
» Urlok

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: PREMIER ÉTAGE - PALAIS IMPÉRIAL – TERRE (CENTRE) :: LA SALLE DE JEUX-