ACHARAALYANOUCHKACESARPENNYGOLSHIFTEHCRISTOPHERGIOMAZELUCYLINAJOAQUIM
FAWNKARLARHEADASHRICHARDBASTIANZIYANLEONSIDJULIETTEULISESTIMEO
Partagez | 
 

 Fourmilière. (mercredi s3, 10h55)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Leon
MESSAGES : 224
AGE : 29
LOCALISATION : melbourne, aus.
EMPLOI : comédien de théâtre.
POINTS : 111

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 2000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: karla
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Fourmilière. (mercredi s3, 10h55)   Mer 14 Nov - 17:53

@Lina

Perché sur l'avant-dernière marche de la volée d'escaliers menant à l'étage, les fesses sur le bois et les coudes sur les genoux, je suis immobile, figé dans le temps et dans l'espace, avec mon regard comme seule porte vers le monde. De mes prunelles mouvantes, j'accroche chaque ombre, chaque mouvement, chaque modification de mon environnement pour l'assimiler et l'incorporer dans l'histoire irrépressible qui s'écrit dans mon esprit. Les gens, les lieux, les choses, tout s'inscrit dans une réalité différente, insufflé d'une nature différente et la partition finale n'est plus qu'un patchwork de ce qui existe et de ce qui n'existe pas. Je note le vrai et crée le faux, j'imagine le faux à partir du vrai. Chaque regard, chaque sourire, chaque froncement de sourcils cache tellement plus que ce qu'il ne cache réellement, que je pourrais rester là des heures durant, à réinventer la vie. Je souris pour moi-même, mes mains jointes, mon imagination tendue au maximum, et je ne songe même pas à l'image que je dois renvoyer, de mes hauteurs, assis tout seul comme un bienheureux. Très sincèrement, je m'en fous pas mal, parce que je suis paumé ailleurs, dans mille ailleurs, en vérité. Pourtant, lorsque je capte la silhouette de Lina, là, tout en bas, mon regard s'ancre dessus, et la suit lorsqu'elle lève la tête, puis les pieds pour m'imiter dans ma quête d'élévation. « J'ai trouvé mon endroit préféré du palais » je dis simplement tandis qu'elle grimpe les marches jusqu'à atteindre mon niveau. Peut-être bien que d'ici un mois, si je suis toujours là, ça aura changer parce que jamais rien n'est fixe, ici, c'est quelque chose que j'ai réussi à comprendre après seulement une semaine et demi de jeu. « Ici, en haut des marches. » Oui, simplement. Pas de lieu ultra classe ou beau, ayant une symbolique particulière ou une histoire à couper le souffle. Juste quelques marches et une vue grouillante à contempler depuis le sommet. « Tout le monde passe et repasse » j'explique comme si c'était évident. J'ai toujours été un extraverti, j'ai toujours eu besoin de la fouler et du monde pour m'inspirer et pour me donner vie à moi. La solitude me pèse, m’essouffle, me vide et me laisse en l'état de coquille désertée de tout état. « Regarde » je souffle en désignant Ziyan qui, de sa démarche assurée habituelle, se pavane au bas des marches pour passer du salon à la cuisine. « ça, ça veut dire : j'ai sorti une punchline incroyable il y a cinq minutes et j'en suis trop fier, c'est clair que je serai dans une chronique » j'invente avant d'esquisser un sourire amusé. ça, c'est fortement proche de la réalité, ça pourrait très bien l'être.
avatar

Lina
MESSAGES : 516
AGE : 25
LOCALISATION : strasbourg, france.
EMPLOI : parliamentary interpreter.
JUKE BOX : i like it (carbi b) ⋅ say my name (david guetta) ⋅ moves (olly murs) ⋅ familiar (liam payne) ⋅ baby (clean bandit, marina and the diamonds) ⋅ side effects (the chainsmokers) ⋅ solo (clean bandit, demi lovato) ⋅ havana (camila cabello)
POINTS : 0

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 19 250 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (DASH) PENNY.
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Fourmilière. (mercredi s3, 10h55)   Mar 27 Nov - 3:32

La fumée s’échappe d’entre ses narines, alors qu’elle exhale la dernière bouffée d’air viciée que lui offre sa cigarette, qui tire sur les derniers milles. Le mégot, elle se contente de l’écraser contre la pierre du mur à ses côtés, avant de le balancer dans le cendrier qui traîne non loin de là. Refermant tout contre elle le châle qu’elle porte sur ses épaules, Lina ne se fait pas prier pour rentrer à l’intérieur, loin du vent frais d’automne qui balaye les terres chinoises, et qui s’engouffre dans ses cheveux au point où elle se retrouve avec une tignasse désordonnée qu’elle tente aussi bien que possible de replacer, une fois réfugier dans le hall d’entrée. L’élastique de fortune qui ceint son poignet se retrouve bien vite entre ses doigts, avant de finir leur course au centre même d’un chignon à l’allure précaire. Mais comme il n’a pour seule responsabilité que de dégager le visage de la belle, son apparence n’indispose guère la candidate en question. Y’a cet étrange sentiment qui pèse pourtant sur ses épaules, cette curieuse impression d’être observée. Ce n’est que lorsqu’elle relève les yeux et qu’elle croisse ceux de Leon, perché tout en hauteur sur les dernières marches de l’escalier qu’elle comprend l’essence même de son trouble. Et ses pas, qui l’amène vers lui, font naître ce qui semble être l’ombre d’un sourire sur les lèvres de son observateur, qui semble priser ces lieux qui apparaisse pourtant, à ses yeux, sans grandes valeurs. Une sorte de version bancale de la Salle de l’espion, sans tous l’équipement nécessaire. Impressionnée, Lina ne l’est pas. Mais elle feint un vague intérêt en marmonnant un vague – Oh, je vois. – par sympathie pour la pauvre âme à ses pieds. L’enfermement, visiblement, ne lui va pas bien au teint. Elle ne peut néanmoins s’empêcher de suivre son regard, alors qu’il lui indique, d’un geste de la main, un candidat au rez-de-chaussée, qu’elle reconnait comme étant Ziyan. La démarche assurée ne trompe personne. L’air fendant non plus. – Le soucis, c’est qu’il porte cette tête quatre-vingt-dix-neuf pourcents du temps. Il aurait aussi bien pu apercevoir son reflet dans la glace et il aurait aussi ce même air satisfait. – se contente-elle de lui répondre, laissant son dos retombé le long du mur que longe l’escalier, bras croisé sous sa poitrine.



--- ( lina nazario )
she is both, hellfire and holy water. and the flavor you taste depends on how you treat her.
avatar

Leon
MESSAGES : 224
AGE : 29
LOCALISATION : melbourne, aus.
EMPLOI : comédien de théâtre.
POINTS : 111

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 2000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: karla
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: Fourmilière. (mercredi s3, 10h55)   Jeu 29 Nov - 23:22

Je lis dans son regard, dans la moue qu'écrivent ses lèvres, dans son non verbal tout entier qu'elle reste complètement hermétique à mon monde, qu'elle reste sur le seuil d'une porte que je lui ouvre en grand avec la promesse d'explorer les méandres de l'autre chose pour m'observer de l'autre côté de l'embrasure, l'air perplexe. Brusquement, j'ai comme le sentiment qu'on est chacun de part et d'autre d'un double vitrage. C'est un truc chez moi. Les mots m'atteignent très peu, en général, mais le langage du corps, les expressions, les mouvements, c'est autre chose. Ils sont, pour moi, mille fois plus catégoriques, plus honnêtes. Pas de fioritures, de tournures de phrases, de figure de style pour apaiser ou emphaser le discours. C'est bête parce qu'au fond, ni l'un ni l'autre ne me perturbe réellement, j'ai suffisamment de recul que pour accueillir sereinement une réponse peu amicale, mais je peux me faire un malin plaisir à ignorer les paroles, quand je suis d'humeur. Lina, sa distance me détend presque, en un sens. Je ne saurais dire pourquoi mais c'est un peu comme s'il n'y avait plus d'enjeux. Rien à défendre, rien à protéger. Aucune relation, aucun lien ténu développé jusque-là. Je crois que je l'apprécie, Lina, du peu qu'on a partagé ces dernières semaines, mais du genre comme on apprécie un égal davantage qu'un ami, quelqu'un qui vit quelque chose de similaire. Un peu comme on sait noter une personnalité intéressante sans y chercher un intérêt. Elle parait d'une composition singulière au milieu des autres candidats, alors ça me permet de l'étudier de loin, sans être investi d'un rôle particulier dans son quotidien, ce que je ne serai peut-être jamais tant on parait diamétralement opposés. Son "je vois" est incroyablement pédant mais ma bonne humeur suffit à l'essorer jusqu'à ne garder que des mots. J'en viens même à rire, d'ailleurs, lorsqu'elle daigne formuler une véritable réponse et là, les oreilles de Ziyan doivent siffler tellement qu'il doit se croire devenu fou. Ouille, pas tendre, Lina. Je ne sais pas si elle a eu une mauvaise expérience avec lui ou si elle est juste jugeante, mais clairement, elle explose mes petites théories. « Plutôt pince-sans-rire, hein ? » je relève avec un petit sourire. C'est le moins qu'on puisse dire. J'aurais presque pu dire premier degré mais je ne pense même pas qu'elle le soit. Très sincèrement, les gens sérieux ou trop terre à terre ont tendance à m'ennuyer un peu mais comme j'aime gratter les âmes à m'en foutre en l'air les ongles, je ne me prononce pas encore sur son cas. « C'est vrai, mais l'intérêt n'est pas justement de voir autre chose que la réalité ? » je me demande tout haut, le regard perdu au bas des marches, suivant du regard une Achana au nez rivé sur sa tablette, sans prêter la moindre attention au reste.
 

Fourmilière. (mercredi s3, 10h55)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» MASTERCHEF - mercredi 4 juillet, 6h02
» Impact vs NY Redbulls - Mercredi 5 aout.
» Mirlande Manigat aux Gonaives mercredi soir:une vraie démonstration de popularit
» Les membres du CEP convoqués mercredi au Parquet
» Tenue mercredi de l’Assemblée nationale d’ouverture de la session extraordinaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: REZ-DE-CHAUSSÉE - PALAIS IMPÉRIAL – TERRE (CENTRE) :: LES ESCALIERS-