ACHARAALYANOUCHKACESARKARLARHEACRISTOPHERGIOLUCYPENNYLEONSID
FAWNGOLSHIFTEHLINADASHRICHARDBASTIANZIYANJOAQUIMMAZEJULIETTEULISESTIMEO
Partagez | 
 

 i'm in the middle of starting over (lundi, 18h20)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

César
MESSAGES : 629
AGE : 28
LOCALISATION : harlem, nyc.
POINTS : 312

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 0€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (LUCY) PENNY
Voir le profil de l'utilisateur http://poedameryn.tumblr.com/ En ligne

MessageSujet: i'm in the middle of starting over (lundi, 18h20)   Lun 12 Nov - 18:22

I'M IN THE MIDDLE OF STARTING OVER.
W / @golshifteh

César s'était installé dans un coin de la bibliothèque lorsqu'il s'était mis en quête d'un endroit calme pour utiliser son ipad et se tenir au courant de ce qui se postait ici et là sur instagram, et ça faisait maintenant bien vingt minutes qu'il passait en revues les pages des candidats à la recherche d'informations qu'il aurait pu louper. C'était toujours un travail assez minutieux, parce qu'il n'utilisait pas le réseau social comme le feraient ses camarades et comptait essentiellement sur les fonctionnalités de sa tablette pour interagir avec les autres ou alimenter sa propre page. La commande vocale lui permettait entre autres de rédiger des statuts et des commentaires, et les différents réglages d'accessibilité lui permettaient plus généralement d'accéder aux mêmes contenus que les autres, à ceci près que c'était une voix de synthèse qui lui lisait les commentaires des autres candidats et qu'il avait le plus souvent besoin qu'on lui décrive les photos qui étaient postées sur leurs pages pour ne pas devenir simplement un robot qui likait les publications par réflexe sans même les avoir comprises. Et quand l'envie lui prenait de prendre ses propres photos, il y avait toujours quelqu'un d'assez sympa pour lui proposer de le faire pour lui, comme la fois où Lucy avait photographié les hamburgers qu'ils avaient préparé ensemble ou quand Gio lui avait proposé de prendre une photo de lui, qui d'après ce qu'il savait avait d'ailleurs remporté les suffrages de leurs camarades. C'était étrange de découvrir une photo de soi-même à travers des commentaires, mais ça avait gommé la légère appréhension qu'il avait pu ressentir à l'idée qu'un portrait de lui circulerait sur internet. Ça avait beau faire plusieurs jours que des millions de personnes voyaient son visage à la télévision, ça n'était jamais complètement anodin pour lui de se savoir autant scruté, peut être parce que la dernière brève image qu'il avait pu avoir de son visage était floue et assez effrayante et que ce souvenir, comme le reste, restait ancré dans un coin de sa mémoire. La porte de la bibliothèque s'ouvrit et le tira soudain de ses réflexions, l'amenant à redresser la tête par réflexe tandis que des bruits de pas semblaient se rapprocher de lui. « Salut. » Il souffla dans un léger sourire, forcément curieux de savoir par qui il venait d'être rejoint, même si certains indices lui indiquaient que c'était très certainement une jeune femme. « Je suis pas encore capable de tous vous reconnaître à votre démarche ou à votre parfum, mais normalement en ce qui concerne les voix je commence à être pas trop mal. » Alors probablement qu'il arriverait à l'identifier de cette manière, parce qu'après plusieurs jours ça devenait plus facile de différencier les voix des uns des autres, ils n'étaient pas non plus une centaine et tous avaient globalement quelque chose qui rendait leur voix assez reconnaissable. « Le son te dérange pas ? Si t'as envie de lire je peux baisser le volume ou remettre ce que je faisais à plus tard. » Il n'avait pas non plus un besoin urgent de prendre connaissance des dernières publications sur instagram et il était le premier à reconnaître que la voix de synthèse qui s'échappait de son ipad pour lui faire la conversation était quand même parfois un petit peu crispante.
avatar

Golshifteh
MESSAGES : 341
LOCALISATION : Varanasi, India
EMPLOI : Sex teacher of school of Orgasms
POINTS : 270

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 34 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: Alone (Joaquim)
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: i'm in the middle of starting over (lundi, 18h20)   Dim 18 Nov - 17:47

@César

Plus la journée passe, plus ton cerveau t'alertes que tu utilises tes dernières énergies de la journée. Il faut aussi dire que tu as accéléré le processus en faisant de la capoeira et en te blessant la cheville par la même occasion, il y a de ça une bonne demi-heure. Ce n'était pas la meilleure idée au monde, mais ça t'as permis de te recentrer et de laisser toutes les mauvaises ondes partir. Tu peux aussi avouer que ta discussion avec @Léon t'as permis d'évacuer et de passer plus vite à autre chose. L'heure défile et avant de rejoindre tous les candidats pour aller manger ou du moins préparer le repas, tu décides de passer un peu de temps seule. Étant donné que tu boite, tu décides de ne pas faire une longue marche et t'arrêtes très vite au porte d'une pièce dont tu n'as pas encore eu l'occasion de visiter : la bibliothèque des quatre-saisons. Drôle de nom pour une bibliothèque, est-ce en rapport avec Vivaldi ? Ou peut-être au dessin-animé Avatar : le dernier maître de l'air... Quoi que c'est américain et vous vous trouvez en Chine. Tu fais quelques pas et réalises que tu n'es pas seule. @César est aussi présent. "Bonsoir." dis-tu d'une voix douce puis tu t'installes rapidement dans le fauteuil en face de lui. Un soupir de soulagement se détache spontanément de toi. "Ah oui ? Alors qui suis-je ?" dis-tu curieuse de voir s'il va réussir à prononcer ton nom ou dire qu'il n'arrive pas à te situer ou qu'il ne connaît pas ton prénom, finalement une multitude de possibilités s'offre à lui et tu es impatiente de connaître la suite de votre discussion. "Oh non, tu peux laisser, ça ne me dérange pas. Si je suis venue ici, c'était surtout pour me poser. Être entourée de livres, c'était un peu mon rêve quand j'étais gamine. Avoir autant de connaissance à portée de main, c'était un luxe inimaginable et finalement..." Un sourire se dessine sur ton visage, mais lorsque tu essayes de croiser le regard de César, tu réalises qu'il ne peut pas voir ton expression, ni ton visage. Tu es une simple voix. Tu trouves ça déroutant et agréable à la fois. C'est un jugement en moins. "Tu as un endroit préféré, que ce soit dans ce jeu ou dans la vie réelle ?" Demandes-tu de ta voix douce.
avatar

César
MESSAGES : 629
AGE : 28
LOCALISATION : harlem, nyc.
POINTS : 312

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 0€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (LUCY) PENNY
Voir le profil de l'utilisateur http://poedameryn.tumblr.com/ En ligne

MessageSujet: Re: i'm in the middle of starting over (lundi, 18h20)   Mar 20 Nov - 4:44

Depuis une semaine César s'efforçait de saisir un maximum d'occasions pour apprendre à reconnaître ses camarades, et en l'espace de quelques jours il s'était déjà familiarisé avec un certain nombre de démarches et de parfums, mais c'était encore en entendant la voix d'un candidat qu'il arrivait le mieux à deviner de qui il s'agissait, particulièrement avec ceux qu'il ne connaissait pas encore assez pour les distinguer autrement. Le problème, c'est qu'il fallait d'abord que la personne qu'il croisait prenne la parole et c'est pour ça qu'il préféra ne pas se risquer à deviner l'identité de la jeune femme qui l'avait rejoint dans la bibliothèque – il avait au moins perçu ce détail à sa façon de marcher et aux effluves de son parfum – pour ne pas risquer de dire une bêtise. Personne n'irait probablement se vexer s'il le prenait pour quelqu'un d'autre, mais il avait l'habitude de faire attention à ce qu'il disait pour ne pas compliquer ses rapports avec les autres, c'est pourquoi il invita sa camarade à lui donner un petit indice, ce qu'elle fit donc indirectement en laissant entendre le son de sa voix. Un léger sourire étira ses lèvres, parce que tout à coup tout devenait plus clair, la voix était probablement le détail sur lequel il lui était le moins possible de se tromper et il n'avait pas nécessairement besoin d'avoir passé tout son début d'aventure avec quelqu'un pour être capable d'en identifier une. « Si je me trompe pas, tu es Golshifteh. J'espère que je m'y prends pas trop mal pour le prononcer. » Il souffla à l'attention de la jeune femme, dont il espérait ne pas avoir écorché le nom parce que ça pourrait légèrement contre-balancer le fait qu'il ait sûrement réussi à l'identifier, ce qu'il ne voudrait pas. « Il me semble bien avoir reconnu la voix qui criait après Joaquim à la fin du prime. » Il émit un léger rire, forcé de reconnaître que ce genre de choses l'aidaient à se repérer entre les différents candidats, puisque ça attirait forcément l'attention lorsqu'une dispute éclatait alors que tous les candidats étaient réunis et qu'a posteriori il pouvait puiser dans ce souvenir et faire le lien avec une voix qui résonnait près de lui. Elle était ici plus posée, mais elle ne changeait pas tant que ça. « Ça s'est arrangé, d'ailleurs ? » Il n'avait pas forcément saisi toutes les subtilités de cet échange mais il avait été un peu intrigué par tout ça, ce n'était pas parce qu'il connaissait encore assez peu Golshifteh et que Joaquim lui avait fait un vilain tour de cochon qu'il leur souhaitait de se déchirer. Souhaitant savoir si le son de sa tablette était susceptible de la déranger si elle prévoyait de se poser pour lire, il esquissa un nouveau sourire lorsqu'elle lui assura que non, puis hocha la tête. « Alors je vais faire mon possible pour ne pas trop te déranger, cet endroit vaut sûrement la peine que tu lui réserves ton attention. D'où est-ce que tu viens ? » Sa voix se teinta de curiosité, parce qu'il croyait comprendre que longtemps elle ne pensait pas possible de se retrouver dans une bibliothèque qu'il imaginait vaste et remplie de toutes sortes d’œuvres passionnantes qui pour la quasi totalité d'entre elles lui étaient certainement inaccessibles. Elle l'interrogea ensuite sur ses endroits préférés. « Dans le jeu, je crois que c'est toujours le jardin zen, mais j'attends encore de passer plus de temps dans chaque coin du palais pour arrêter définitivement mon choix. » Il confia d'abord, ajoutant ensuite. « A l'extérieur, je crois que c'est le Pont de Brooklyn. Je sais que c'est complètement paradoxal parce que les gens y viennent souvent pour profiter de la vue, mais moi j'y viens pour souffler et respirer le grand air. C'est un endroit qui me paraît toujours infiniment calme après que j'ai connu le stress d'avoir traversé une rue où les obstacles sont partout et où la moindre chaussée surélevée peut devenir une ennemie si je fais pas attention. Et puis j'y allais souvent quand j'étais petit. » Il était attaché à ce pont pour tout un tas de raisons, même s'il devait souvent faire un petit détour pour l'emprunter et mettait fatalement plus de temps que les autres à le traverser. Ça avait peu d'importance pour lui, là-haut il se sentait comme apaisé. « Et toi, où est-ce que tu te sens le mieux ? » Il lui retourna la question avec curiosité.
 

i'm in the middle of starting over (lundi, 18h20)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Absent jusque lundi
» Menu de lundi soir
» Lundi de Pentecôte
» imageries de meeuwen de ce lundi
» La Poly Normande (1.1) >>> Lundi 18h00

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: REZ-DE-CHAUSSÉE - PALAIS IMPÉRIAL – TERRE (CENTRE) :: LA BIBLIOTHÈQUE DES QUATRE SAISONS-