GIOANOUCHKACESARLUCYPENNYZIYANSIDKARLAACHANAALYCRISTOPHERRHEA
FAWNGOLSHIFTEHLINADASHRICHARDBASTIANLEONJOAQUIMMAZEJULIETTEULISESTIMEO
Partagez
 

 does anybody know what we are looking for (jeudi, 16h00)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sid

Sid
MESSAGES : 605
AGE : 24
LOCALISATION : hobart, tasmania (aus)
EMPLOI : lighting designer
POINTS : 176

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 7 000€
RELATIONS:
PARTENAIRE: rhéa 4ever
Voir le profil de l'utilisateur

does anybody know what we are looking for (jeudi, 16h00) Empty
MessageSujet: does anybody know what we are looking for (jeudi, 16h00)   does anybody know what we are looking for (jeudi, 16h00) EmptyLun 12 Nov - 5:15

w/@GOLSHIFTEH
Does anybody know what we are looking for


Il a conscience de sa chance d'être ici, Sid, mais il est toujours aussi surpris plus d'une semaine après son entrée d'avoir obtenu sa place dans une telle aventure. Chaque fois qu'il s'éveille dans le nid il a besoin de replacer où il se trouve, c'est pas encore trop bien intégré dans sa tête et tout ce qui l'entoure demeure au stade de nouveauté pour lui. C'est normal, ça le change vraiment de ce qu'il a connu jusqu'ici, de l'environnement familier dans lequel il a évolué pendant vingt-trois ans. Il gère quand même mieux le changement qu'il ne l'aurait pensé, de là à dire que ses proches se sont inquiétés pour rien peut-être pas, mais c'est assez encourageant pour la suite. Il ne s'est pas encore entièrement fait à tout ça Sid, il est encore en manque de repères mais il se sent un peu plus dans son élément chaque jour qui passe. Ce ne sera jamais chez lui ici, mais si les choses continuent d'évoluer favorablement il devrait parvenir à trouver sa place dans le nid. Il ne rencontre pas de difficultés particulières au niveau de son intégration, et ça aussi ça se passe mieux qu'il l'aurait cru. Ses camarades sont relativement accessibles, il ne s'est jusqu'ici senti rejeté par personne et peut ainsi faire son petit bonhomme de chemin assez sereinement, lui qui redoutait l'entente avec les autres et le fait de réussir à s’intégrer dans le groupe voit au final ses craintes se dissiper une à une. La peur du regard des autres subsiste, elle, et ne disparaitra probablement pas. Mais quand il commence à s'en faire pour ça il repense aux mots de Gio, qui s'est plus ou moins auto-érigé comme protecteur de l'australien la semaine passée. Il lui a assuré qu'il ne laisserait personne se moquer ou dire du mal de lui, quitte à s'attirer des ennuis en retour et ça le rassure tellement de sentir qu'il a quelqu'un de son côté. Un allié, peut-être l'un des seuls qu'il trouvera ici. Cette aventure permet aussi à Sid d'approcher des personnes qu'il n'aurait jamais osé aborder dans la vie de tous les jours. Des gens élégants, charismatiques, beaux, qui l'auraient impressionné en dehors de ce jeu et qu'il se serait contenté d'admirer, au loin. Mais aussi des gens venus de tous horizons, parfois même de coins très éloignés du sien et c'est toute la beauté de cette expérience selon lui. Car excepté un acolyte australien identifié l'autre jour il n'y a pas un seul candidat ici qu'il aurait pu rencontrer dans le cadre de sa vie à l'extérieur. Il n'a jamais mis les pieds en Inde, par exemple, alors il serait forcément passé à côté de @GOLSHIFTEH en dehors de ce jeu. Cette pensée lui traverse l'esprit lorsque la candidate arrive au niveau de la pergola tandis qu'il est assis sur l'une des marches à l'entrée de celle-ci. Dans un premier temps le détecteur de mouvement se déclenche et allume la lumière au-dessus de sa tête, ainsi il n'est pas surpris par son arrivée dans son dos. Identifiant la candidate, Sid adresse un sourire à celle-ci et se décale par réflexe pour lui faire une place sur la marche. « Bonsoir, hum, rah.. Je n'ose toujours pas dire ton nom de peur de mal le prononcer. » il laisse entendre dans un sourire gêné. Il ne serait pas capable de l'écrire non plus, et il ne l'assume pas à plus d'une semaine d'aventure. « Tu as un surnom ? » Ce serait plus simple pour lui s'il pouvait utiliser un diminutif parce que bon il ne pourra pas éternellement dire "l'indienne" quand il parlera de la candidate aux autres. Et il évite généralement de réduire quelqu'un au pays d'où il vient parce qu'il n'aimerait pas qu'on le fasse avec lui, après tout ils sont tous des citoyens du monde. « Et dis, c'est vrai que tu es polyamoureuse ? » Il se rappelle l'avoir entendu dans un portrait le premier soir et il se pourrait bien que ce soit dans le sien. Sid ça l'intrigue autant que ça le déconcerte, et tout ce qui touche à l'amour de toute façon gagne automatiquement son attention. « T'as un copain en plus je crois, il est comme toi lui aussi ? » Une autre information qu'il lui semble pouvoir associer à la candidate, mais sans certitude là encore. Sid il tente de resituer les choses qui l'ont marqué lors de la diffusion des portraits, auxquels il a tenté d'être un minimum attentif malgré l'angoisse évidente dans laquelle il se trouvait ce soir-là. « Je crois que je pourrais pas l'accepter moi, j'aime exclusivement et j'ai besoin d'être aimé aussi comme ça. » Quand il y pense c'est même tout ce qui lui fait peur, et il se demande comment certaines personnes peuvent accepter de leur conjoint qu'il puisse aimer plusieurs personnes à la fois. C'est un mode de vie qui le rend curieux parce qu'il ne le comprend pas, alors il saisit l'occasion d'en parler avec sa camarade ce soir en espérant qu'elle soit ouverte sur le sujet vu qu'il est quand même question de sa vie privée.
Golshifteh

Golshifteh
MESSAGES : 381
LOCALISATION : Varanasi, India
EMPLOI : Sex teacher of school of Orgasms
POINTS : 122

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 16 500 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: Alone (Joaquim)
Voir le profil de l'utilisateur

does anybody know what we are looking for (jeudi, 16h00) Empty
MessageSujet: Re: does anybody know what we are looking for (jeudi, 16h00)   does anybody know what we are looking for (jeudi, 16h00) EmptyDim 18 Nov - 17:00

@Sid

Tu as passé un début de semaine douloureux dans le sens où tu t'es remise en question face à tes agissements lors du prime dernier. Tu n'as pas aimé l'image que tu as renvoyée, mais tu as dû l'accepter vu que tu ne pouvais rien changer. Tout le monde passe par ces phases où on apprécie qui l'on est puis on se déteste. C'est un cercle vicieux qui a tendance à tourmenter l'humanité. Évidemment, tu préfères diffuser une image d'une femme posée et détendue et surtout positive, qui accepte la critique quoi qu'il arrive. C'est parfois difficile de rester sur cette ligne et lorsqu'il y a des dérapages, il faut les affronter et reprendre le droit chemin. C'est ce que tu as fait. Après une beuverie, une migraine, quelques discussions et plusieurs séances de capoeira et de méditation, te revoilà sur pied, prête à tout gagner ou du moins à essayer. Tu t'es donnée quelques objectifs comme récupérer un joyau ou encore mener des enquêtes sur des secrets que tu suspectes. Plusieurs candidats sont dans ta ligne de mire, mais un en particulier a attiré ton attention. Pour mieux y réfléchir, tu décides de partir vers la pergola, un lieu que tu apprécies et où tu aimes te réfugier depuis la semaine dernière, mais tu remarques à ton arrivée que tu n'es pas la seule à en être friande, en même temps le contraire aurait été bizarre. Tu adresses un sourire à @Sid avant de t'installer à ses côtés. Binôme de @Rhéa, tu te dis qu'il doit être tout aussi agréable que cette dernière. "Ton respect me touche. Mon prénom, c'est Golshifteh, mais tu peux m'appeler Goldie ou comme Rhéa.. Shift. Ce sont mes deux surnoms hors de cette aventure." dis-tu avant de rebondir à ce sujet : "Et toi Sid c'est un diminutif ou non ?" Peut-être qu'en réalité, il s'appelle Sidney ou Sidoine.. ou juste Sid. C'est bien Sid... au moins il n'a pas ce souci de prononciation. Il enchaîne sur une question qui te surprend sur le moment. Tu souris et réponds d'une voix douce : "Oui... je le suis. Pour Noa, c'est différent... c'est un peu sa première relation polyamoureuse..." Prête à recevoir encore des questions de sa part, surtout ce que pourrait ressentir Noa ou comment il t'a appréhendé, il t'avoue ne pas avoir le même mode de vie amoureux. "Ça peut se comprendre... la monogamie est sur-vendue par la société, encore plus occidentale. Alors ça ne m'étonne pas tant que ça que tu as du mal à envisager une autre manière d'aimer. On va dire que je ne mets pas de barrière. Noa sait parfaitement ce que je ressens pour lui. Il sait que je l'aime d'un amour fou, que je n'envisage pas ma vie sans lui, mais il sait aussi que je me laisse guider par mon cœur et mes sentiments. Du moment qu'on est honnêtes l'un envers l'autre, qu'on ne se ment pas sur les sentiments qu'on peut ressentir pour d'autres... J'ai confiance en lui tout comme je pense, il a confiance en moi." Dis-tu avant de lui adresser un sourire chaleureux. "Je peux comprendre que ça déroute et j'ai déjà fait face à plusieurs incompréhensions, mais si tu as des questions, je peux totalement y répondre. Depuis quand, date ta dernière relation ?" Ton intérêt vient de changer de voie. Le jeu est mis en pause pour cette discussion.
 

does anybody know what we are looking for (jeudi, 16h00)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Preval, Myrlande, ak Micky reini an kachèt, blan di wi pou gouvènman pwovizwa
» la taverne médiévale
» Martelly : des solutions seront connues ce jeudi au plus tard
» L'Abyss :: 40K :: Mercredi (14) ou Jeudi (15)
» Que le cauchemar se termine ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: TERRASSE EXTÉRIEURE - PALAIS IMPÉRIAL – TERRE (CENTRE) :: LA PERGOLA-