GIOANOUCHKACESARLUCYPENNYZIYANSIDKARLAACHANAALYCRISTOPHERRHEA
FAWNGOLSHIFTEHLINADASHRICHARDBASTIANLEONJOAQUIMMAZEJULIETTEULISESTIMEO
Partagez
 

 Shake ya ass (lundi, 18h09)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Golshifteh

Golshifteh
MESSAGES : 381
LOCALISATION : Varanasi, India
EMPLOI : Sex teacher of school of Orgasms
POINTS : 122

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 16 500 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: Alone (Joaquim)
Voir le profil de l'utilisateur

Shake ya ass (lundi, 18h09) Empty
MessageSujet: Shake ya ass (lundi, 18h09)   Shake ya ass (lundi, 18h09) EmptyLun 12 Nov - 0:31

@Leon

Tu as passé toute ta semaine dernière à faire des activités, du moins à te bouger pour le faire. Tu t'es baladée, tu as sympathisé ou du moins fait légèrement connaissance avec une bonne moitié des candidats... Mais avec le prime de la veille, on peut dire que tu as perdu un peu de ta bonne humeur. Tu n'as pas apprécié certaines infos qui ont été diffusées hier soir. Que ce soit un nouveau tacle sur ton prénom ou encore le jugement de @Joaquim.Tu n'es pas à l'étape de tout remettre en question, mais il est clair que tu revois actuellement à la baisse tes attentes sur la place de l'humain dans ce jeu. Tu te rappelles comment tu vendais le projet de ta participation à Noa. Que tu rencontrerais de nouvelles personnalités, que ne pourrais qu'en apprendre plus sur les autres, et même sur toi-même. Il avait rebondi en évoquant ta joie de vivre... Aujourd'hui, tu ne fais pas honneur à celle-ci. Tu as passé toute ta journée à jouer la mollassonne. Tu as fait un petit effort en rejoignant @Rhéa au foodtruck... Mais à part ça, on peut dire que ton sourire n'était pas au rendez-vous. Enfin, ça, c'est ce que tu t'es dit après t'avoir sociabilisé le temps de quelques heures et que tu es retournée te coucher. Enfin ça c'est ce que tu t'es dit après t'avoir sociabilisé le temps de quelques heures et que tu es retournée te coucher. Après avoir plusieurs fois imaginé que tu te changeais, que tu te levais, tu le fais vers les alentours de dix-sept heures. Tu traverses le palais impérial et accèdes à la salle de sport. Tu allumes la chaîne-hifi et tombe sur une musique qui va parfaitement avec ton humeur. Au lieu de faire des haltères, des pompes ou autres exercices/machines tu commences à faire quelques prises de capoeira et alors que tu te lances sur un coup de pied armad, tu sens une présence derrière toi, ce qui te déstabilise et te fais glisser sur le tatami. La douleur se fait directement ressentir dans ta cheville. Tu te mords la lèvre, relève la tête et espère tomber sur @Joaquim pour lui faire un croche-patte, mais ce n'est pas lui... c'est @Leon. Celui qui t'as fait une première bonne impression, à voir si tu peux faire lui confiance par la suite. "Conseil, ne jamais surprendre quelqu'un qui fait de la capoeira..." arrives-tu à dire avant de serrer les dents, tu maintiens ta cheville, en espérant que la douleur cesse rapidement. "Je suis pas de bonne humeur aujourd'hui ! Je risque de ne pas être agréable je te préviens et je m'en excuse !" dis-tu en essayant d'esquisser un léger sourire.
Leon

Leon
MESSAGES : 288
AGE : 30
LOCALISATION : melbourne, aus.
EMPLOI : comédien de théâtre.
POINTS : 260

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE:
RELATIONS:
PARTENAIRE: karla
Voir le profil de l'utilisateur

Shake ya ass (lundi, 18h09) Empty
MessageSujet: Re: Shake ya ass (lundi, 18h09)   Shake ya ass (lundi, 18h09) EmptyVen 16 Nov - 17:21

Premier jour de la deuxième semaine et, semble-t-il, le premier jour du jeu pour de bon. Je déambule dans les couloirs du palais avec une saveur différente sur la langue. l'atmosphère elle-même parait sensiblement changée. Comme si on avait ajouté une épice, comme si on avait assaisonné un plat pourtant connu différemment. Ce n'est pas désagréable, juste drôlement pareil et différent à la fois - intéressant, dans tous les cas. Instinctivement, je porte sur les autres un regard transformé, comme pour capter si eux auront un regard transformé. S'ils vont appréhender la réalité du jeu d'une autre façon, à présent que nous sommes réellement adversaires sous bien des aspects. La seule qui ne me parait pas brusquement lointaine, c'est Karla, ma partenaire, donc les seules réactions que j'observe sont celles qu'elle a vis-à-vis des autres. Et pour ça, j'aligne les pas sans but ni objectif, cherchant simplement quelque chose à faire ou quelqu'un. Les mains dans les poches, je suis en train de ratisser le sous-sol lorsqu'un bruit sourd derrière la porte de la salle de sport retient mon attention. Comme un charognard ayant repéré une proie, je braque aussitôt pour changer de direction et je pousse la porte pour apercevoir Goldshifteh, assise par terre et l'air mécontent. Elle a dû tomber, se faire mal, un truc comme ça, vu comment elle se tient la cheville. « Tu ne t'es pas fait mal ? » je m'enquiers tout de même en fronçant les sourcils. Pas comme si j'avais de quelconques compétences en secourisme ou en rafistolage de membres ébroués, de toute façon. Mais je peux toujours aller lui chercher une poche de glace si nécessaire, le minimum de base, en gros. Pourtant, je la vois amorcer une grimace discrète tandis qu'elle tente de plaisanter - je crois ? ou de me menacer, peut-être ? - et tout de suite, je comprends mieux. De la capoeira, hein ? plutôt étonnant à imaginer mais qui suis-je pour émettre des assomptions sur les goûts et loisirs des uns et des autres ? Franchement, je l'imaginais plutôt en mode tai-chi, ou n'importe quel sport similaire provenant de son côté du monde quoi. Son sourire me fait battre des cils tandis que je m'approche sans un bruit. « D'accord » je réponds simplement. D'accord. ça arrive. Tout le monde a ses mauvais jours, voire ses très, très mauvais. Moi je suis le genre à me fermer complètement quand je suis dans un de ces jours. Je n'ouvre pas la bouche de la journée, j'ai l'expression fermée, je stagne dans un état d'immobilité tant physique, planté face à un café froid ou plongé dans un livre dont j'oublie chaque ligne dès que je l'ai lue, que psychologique, à ressasser des pensées encore et encore sans jamais en sortir et sans jamais avancer. « Tu veux en parler, peut-être ? » je propose donc d'une voix douce mais sans une once d'apitoiement qui, je le sais, m'aurait fait reculer de quinze mètres à sa place.
Golshifteh

Golshifteh
MESSAGES : 381
LOCALISATION : Varanasi, India
EMPLOI : Sex teacher of school of Orgasms
POINTS : 122

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 16 500 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: Alone (Joaquim)
Voir le profil de l'utilisateur

Shake ya ass (lundi, 18h09) Empty
MessageSujet: Re: Shake ya ass (lundi, 18h09)   Shake ya ass (lundi, 18h09) EmptyDim 18 Nov - 18:46

@Leon

@Leon te demande si tu ne t'es pas fait mal, une petite voix dans ta tête aimerait lui répondre : Oh bah non, ceci est une mascarade, je veux juste jouer la femme blessée pour que tu viennes me sauver, débile ! Mais ce n'est qu'une version de toi qui n'est pas très compréhensible. Au lieu de ça, tu esquisses un petit sourire à son égard et lui réponds : "Un peu... mais je pense qu'en maintenant ma cheville de la sorte, et après un petit tour en cuisine pour aller de la glace que je poserais dessus ça ira mieux !" Tu es loin d'être un médecin, et dans tes souvenirs, Leon est comédien alors à part s'il t'annonce qu'il joue dans la série Grey's Anatomy depuis dix ans et qu'il sait parfaitement comment guérir une foulure, vous allez devoir suivre ton plan. Alors que tu lui annonces la couleur en exprimant ta mauvaise humeur, Léon te répond par un simple d'accord. Tu ne t'attendais pas à ce genre de réaction, tu ne sais pourquoi tu compares cette dernière à celle de Noa qui sont généralement beaucoup plus impulsive, moins tempéré, alors que Léon à ce respect qui te fait plaisir. Il te demande si tu veux en discuter. Tu réfléchis à sa proposition. Te plaindre ne t'aidera pas à avancer. "Je ne sais pas trop si ça sert à quelque chose. Je suis énervée à cause d'une futilité qui ne devrais pas m'atteindre. Je suis toujours là à dire qu'il ne faut pas faire attention aux remarques des autres, que seul ton point de vue sur toi compte... et j'ai été la première à piquer une crise au prime dernier. C'est totalement barré, mais... je ne pouvais pas laisser Joaquim dire que je fais ma victime." Faire sa victime... si Joaquim était au courant de ce que tu avais vécu il n'aurait même pas osé mettre ton nom. Tu prends une grande inspiration puis croises son regard. "Est-ce que c'est facile de jouer des rôles ? Est-ce que parfois, tu as eu cette impression de te perdre dedans ?" Tu sais que ta question n'a rien à voir avec l'expression de ton ressenti, mais tu es de ce genre-là à sauter du coq à l'âne. Pour certains, cela n'aura aucune logique, mais toi, tu vois le fil rouge. Espérons que Léon arrive à te suivre.
 

Shake ya ass (lundi, 18h09)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» shake et fidget
» Lundi 25 octobre 21H - Domptage du cheval de l'Eriador
» very bad trip - lundi 19 mars, 09h45
» savonnage d'après-prime, lundi 1/10 01:39 (jared)
» Entraide pour trait légendaire (CARN DUM) lundi 27 juillet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: SOUS-SOL - PALAIS IMPÉRIAL – TERRE (CENTRE) :: LA SALLE DE SPORT-