ACHARAALYANOUCHKACESARDASHGOLSHIFTEHCRISTOPHERGIOJULIETTELUCYLINAJOAQUIM
FAWNKARLAMAZEPENNYRHEABASTIANZIYANLEONULISESRICHARDSIDTIMEO
Partagez | 
 

 namaste bitches (mar 19:30)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Rhéa
MESSAGES : 156
LOCALISATION : paris, fr
EMPLOI : commissaire priseur
JUKE BOX : later bitches, the prince karma - i'm a mess, bebe rexha - breathin, ariana grande - taki taki, dj snake - i like it, cardi b - do it tonight, cedric gervais - eastside, benny blanco, halsey & khalid - moonlight, gaullin

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 2 500 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: SID
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: namaste bitches (mar 19:30)   Mar 30 Oct - 21:06

@GIO
Troisième soir depuis ton arrivée dans le Nid. T'as clairement l'impression d'avoir passée plus de temps à l'extérieur qu'à l'intérieur. C'est vrai, tu n'as jamais rien vu d'aussi beau que ces jardins où vous avez accès. C'est vert, c'est reposant, c'est la plus belle prison au monde. Car oui, tu soupires souvent en te souvenant que tout cet espace est limité, t'es dans une télé-réalité d'enfermement quoi. Tu l'as voulu, c'est sur, mais parfois, lorsque tu penses à cette idée, t'as un frisson. C'est déjà la fin de journée, la nuit est tombée sur les paysages de Chine au loin devant toi. Tu te promènes dans le Jardin Zen, t'as pas envie de rentrer dans le Nid, pas encore. Un nouveau frisson parcourt ton corps, cette fois à cause du froid. Les torches et lanternes sont allumées autour de toi. T'as une instant l'impression d'être dans Kho-Lanta et que Denis Brogniart va sortir d'un fourré. Tu secoues doucement la tête en souriant, tu pars trop loin, là. Tu croises tes bras devant ta poitrine, comme si ce geste allait te permettre de te réchauffer un peu. T'es juste en tee-shirt et jean, tu regrettes de ne pas avoir pensé à prendre une veste avant de t'aventurer dans le Jardin Zen. Tu laisses aller tes pas au hasard, encore cinq minutes avant de retrouver tes colocataires d'une aventure à l'intérieur. T'es perdue dans tes pensées lorsque tu entends du bruit derrière toi. Tu te retournes pour tomber nez à nez avec Gio, ce candidat avec qui tu as échangé quelques mots le premier soir. Le terme échanger étant un peu trop fort, tu t'es juste contenté de le juger et provoquer avec une réplique qui aurait pu être bien plus sympa. « Salut le serveur. »
avatar

Gio
MESSAGES : 1385
AGE : 23
LOCALISATION : Douglas, Isle of Man.
EMPLOI : Poissonnier, globe-trotteur, social justice warrior.
JUKE BOX : River - Bishop Briggs

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 25 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: ALY
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: namaste bitches (mar 19:30)   Mar 30 Oct - 21:25

Gio voulait prendre l'air alors il est sorti sur la pergola avec son bouquin, mais les gens fumaient quand il est arrivé et il n'avait pas envie de partager une cigarette -il fume très occasionnellement mais il sent déjà que dans cette aventure il pourrait développer de mauvaises habitudes s'il se laisse tenté à chaque fois que quelqu'un l'invite à fumer- et parler de sujets sensibles, alors il est parti en direction du jardin zen qui est beau même à la nuit tombée. Après quelques instant il rencontre @Rhéa, une candidate avec qui il a principalement eu l'occasion de parler lors du prime et qu'il sait être la partenaire de Sid. « Salut. » Gio ne relève même pas qu'elle l'a appelé le serveur, c'est probablement une sorte de plaisanterie par rapport au fait qu'il lui a apporté une coupe de champagne lors du premier prime et puis au fond, il a l'habitude d'être appelé tellement pire que que ce genre de commentaire lui semble même pas mal intentionné. Un peu comme les gens qui l'appellent « le poissonnier », c'est son part-time job en attendant d'avoir fini ses études, c'est pas comme si c'était une insulte. « T'as pas froid comme ça ? » l'interroge-t-il lui même emmitouflé dans son sweat-shirt et une sorte de petite veste de mi-saison qu'il porte plus parce qu'il aime bien le style que pour des raisons de régulation de sa température corporelle. Si elle se gèle, il lui proposera probablement de la lui prêter, ça peut pas faire de mal même si clairement ça ne donnera pas l'impression à Rhéa d'être sur une plage aux Baléares. « Tu veux que je te laisse toute seule ? » demande-t-il, parce qu'il a bien conscience qu'elle était peut-être sortie dans le jardin zen à la nuit tombée dans l'espoir d'être tranquille avec ses pensées. Il sait que s'il partait marcher tout seul, il aimerait qu'on lui laisse le choix au lieu d'imposer sa compagnie.
avatar

Rhéa
MESSAGES : 156
LOCALISATION : paris, fr
EMPLOI : commissaire priseur
JUKE BOX : later bitches, the prince karma - i'm a mess, bebe rexha - breathin, ariana grande - taki taki, dj snake - i like it, cardi b - do it tonight, cedric gervais - eastside, benny blanco, halsey & khalid - moonlight, gaullin

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 2 500 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: SID
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: namaste bitches (mar 19:30)   Ven 2 Nov - 11:37

Il y avait eu le coup du verre de champagne, puis la salutation de « serveur » et malgré ça, pas une pique en retour. Gio reste aimable, de marbre, presque sympathique tiens. Peut être qu’il mérite sa chance, peut être qu’il ne mérite pas l’étiquette de connard hautain que tu lui avais collé sur le front le premier soir. Il n’est pas non plus un exemple de joie de vivre avec toi, mais tu préfères largement cela. Tu préfères quand les gens se montrent naturels avec toi, qu’ils ne se forcent pas, plutôt que les faux sourires et les faux semblants. Tu te prendrais presque de sympathie pour lui. Tiens tiens, cet enfermement te rend déjà guimauve, voilà que tu veux déjà te faire des amis, Rhéa ; rien ne va plus. Il remarque rapidement que tu as froid alors que tu ressers un peu plus tes bras autour de toi. C’est pas pour attirer la sympathie ou la galanterie que tu fais ça, c’est surtout pour te réchauffer, c’est tout. Clairement, tu serais le genre de nana à rembarrer un mec avec une expression du genre « je peux me débrouiller seule merci j’ai mes propres affaires » mais là, le nid est loin et t’as un peu la flemme de faire l’aller retour juste pour une veste.  « Si un peu... » tu réponds finalement à sa question. Subtilité 0 - Rhéa 1
Tu fais quelques pas pour sortir d’un petit sentier pour tomber sur un espace plus dégagé, comme une toute petite clairière au milieu du jardin zen. La vue est belle, une forêt éclairée à la lumière du feu dans les torches derrière vous deux. Il te propose de te laisser seule, tu hausses doucement les épaules et réponds avec un simple sourire. « Non c’est bon tu peux rester si tu veux. » Tu regardes autour de toi avant de t’asseoir par terre. Le sol est un peu froid mais c’est supportable. Tu tapotes le sol à côté de toi pour inviter Gio à s’installer lui aussi. Peut être qu’il est sympa Rhéa, donne lui sa chance. « Bon alors dis moi tout. T’as quel âge ? D’où est-ce que tu viens ? Pourquoi t’as voulu participer à cette émission ? »
avatar

Gio
MESSAGES : 1385
AGE : 23
LOCALISATION : Douglas, Isle of Man.
EMPLOI : Poissonnier, globe-trotteur, social justice warrior.
JUKE BOX : River - Bishop Briggs

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 25 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: ALY
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: namaste bitches (mar 19:30)   Ven 2 Nov - 21:10

Rhéa serre ses bras contre son torse, c'est limite si elle frissonne pas avant d'admettre qu'elle a froid. Gio, qui est plus serviable qu'il n'est gentleman (parce qu'il considère que la galanterie est un reliquat du patriarcat à abolir), décide que c'est le moment ou jamais d'offrir son aide. « Tu veux ma veste ? J'te jure j'en ai pas besoin. » dit-il et sans vraiment attendre sa réponse, il enlève l'épaisseur supplémentaire -et superflue- de tissus et la lui tend. Gio a appris que les gens acceptent plus facilement un geste s'il a déjà entamé de le faire. Bien sûr il y a toujours des gens qui refusent son aide même quand il se plie en deux pour eux, mais ça, c'est la vie, certaines personnes veulent juste pas dépendre, ne serait-ce qu'un instant, d'une main tendue et ça se respecte comme position. « Alors j'reste, ils étaient en train de parler politique à l'intérieur et j'veux pas m'en mêler. » explique-t-il. Ses positions à lui sont parfois assez radicales et même s'il doute que beaucoup de candidats vont faire l'apologie de la politique de Trump, il préfère ne pas prendre le risque de s'énerver dès le deuxième jour. Rhéa lui pose ensuite une rafale de questions et Gio a presque l'impression qu'il devrait sauter dans un bosquet pour éviter de se faire mitrailler. « Ok, on commence l'interrogatoire, tu veux me brancher à un détecteur de mensonge ? » plaisante-t-il, sans être très drôle, comme d'habitude... avant de se reprendre et de répondre : « Gio, vingt-trois ans, je viens de l'île de Man au nord ouest de l'Angleterre et j'ai voulu participer parce que j'ai toujours aimé l'émission et que je me suis dit : pourquoi pas moi ? » Cette dernière partie de sa réponse aurait pu être développée, elle aurait pu être plus exhaustive, mais c'est pas vraiment la peine de rentrer dans des détails qui l'ennuieront à mourir. « À mon tour, j'ai droit à trois questions. Tu fais quoi comme métier ? C'est qui ta personne préférée sur terre ? C'est quoi ton secret ? » Ok, la dernière question c'est plus pour la blague qu'autre chose, il se doute bien que même s'il lui fait les yeux doux, Rhéa lui donnera pas cette information.
avatar

Rhéa
MESSAGES : 156
LOCALISATION : paris, fr
EMPLOI : commissaire priseur
JUKE BOX : later bitches, the prince karma - i'm a mess, bebe rexha - breathin, ariana grande - taki taki, dj snake - i like it, cardi b - do it tonight, cedric gervais - eastside, benny blanco, halsey & khalid - moonlight, gaullin

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 2 500 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: SID
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: namaste bitches (mar 19:30)   Dim 4 Nov - 0:45

« Tu veux ma veste ? J'te jure j'en ai pas besoin. » il joint le veste à la parole en retirant sa veste. « Ouai j'veux bien pourquoi pas, merci c'est sympa. » tu lui répond en attrapant la veste. Il n'était pas obligé, toi, tu l'aurais probablement pas fait - chacun ses problèmes - donc tu apprécies. Tu glisses tes bras à l’intérieur des manches, remontes bien le col sur ta nuque nue et fais glisser la fermeture jusqu'en haut de ta poitrine. Sa veste à une légère odeur de parfum de mec, ce n'est pas désagréable. En tout cas, tu te sens beaucoup mieux maintenant. Tu te sens comme un être humain et non plus comme un glaçon, quoi. Il t'avoue que les autres sont en train de parler politique à l'intérieur, whaouh tu es bien contente de ne pas y être ! La politique, ce n'est vraiment pas ton sujet de discussion favori. « Ok, on commence l'interrogatoire, tu veux me brancher à un détecteur de mensonge ? » tu ris doucement à ses mots. L'idée n'est pas mauvaise cependant, si seulement tu en avais un sous la main... pour trouver des secrets, ça serait bien pratique. Tu secoues doucement la tête pour chasser tes pensées ridicules qui partent dans tous les sens avant d'écouter ses réponses. C'est un Anglais, ça confirme ce que tu pensais, il a ce petit accent contrairement aux autres candidats. Tu notes dans ton esprit ses réponses, comme un mémo qui te permets de le connaitre un peu mieux, mais aussi t'aider à peut être trouver son secret plus tard. « À mon tour, j'ai droit à trois questions. Tu fais quoi comme métier ? C'est qui ta personne préférée sur terre ? C'est quoi ton secret ? » Alors c'est comme toi, tu aussi tu dois y passer ? Bon, pour le coup, tu ne rechignes pas, après tout, c'est donnant donnant. « Je suis commissaire priseur, ma personne préférée, enfin plutôt la personne à qui je tiens le plus c'est ma sœur Sofia, ma sœur jumelle. » Rien que le fait de prononcer son prénom te donne un léger frisson. Tu réalises à cette instant que tu n'as jamais été aussi loin de ta sœur, à l'autre bout de la planète, c'est étrange comme sensation. « Tu sais, tout le monde parle de ce lien très fort entre jumeaux... ben mine de rien, c'est pas faux, même si j'ai du mal à l'admettre. » Whoo Rhéa, qu'est ce qu'il te prend de te confier comme ça ainsi ? Ok, tu restes en surface du sujet, mais d'habitude, ce n'est pas toi, la personne qui parle, toi tu te contente d'écouter et de ne rien dire sur toi. Sa dernière question te fait sourire. « Mon secret, c'est que tu ne vas jamais découvrir le mien ! » tu balances avec une certaine assurance. « Enfin non, ce n'est pas un secret ça, c'est un fait. » Jamais tu ne vas réussi à te mettre en tête que des inconnus vont tout faire pour découvrir quelque chose de personnel à propos de toi, ton secret. Pourtant, tu connais le concept de l'émission, tu l'as déjà regardé, mais tu as toujours été détachée, n'ayant jamais pensé que tu pourrais un jour te retrouver à la place des candidats que tu voyais à la télévision... « Ok je continue sur notre lancée. T'as des frères et/ou sœurs toi aussi ? Qu'est ce que tu fais dans la vie ? Satisfait de ton binôme ici ? » Tu sais bien que son binôme est @Aly alias pour le moment la seule personne en plus de @Sid qui t'inspire à peu près confiance. La liste est courte, Rhéa, il serait temps de te montrer un peu plus ouverture d'esprit...
avatar

Gio
MESSAGES : 1385
AGE : 23
LOCALISATION : Douglas, Isle of Man.
EMPLOI : Poissonnier, globe-trotteur, social justice warrior.
JUKE BOX : River - Bishop Briggs

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 25 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: ALY
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: namaste bitches (mar 19:30)   Lun 5 Nov - 0:31


« Y'a pas de problème. » dit-il avec un sourire alors qu'elle enfile sa veste. Il voudrait pas qu'elle meure d'hypothermie et être considéré comme responsable. Aller en taule pour un membre du BJ-GAP, il l'envisagerait mais pour une jeune femme qu'il a rencontré en début de semaine, c'est un peu exagéré. Elle lui parle de son métier et il hallucine un peu. Commissaire priseur c'est un métier super pointu, qui requiert des études poussées et une connaissance dans pleins de domaines. « Wow, c'est impressionnant comme carrière pour quelqu'un d'aussi jeune ! » dit-il impressionné. C'est la première fois de sa vie qu'il rencontre quelqu'un qui fait cette profession en plus. Lorsqu'elle parle de sa sœur, Gio est presque attendri, il peut pas comprendre le lien entre jumelles, mais il peut comprendre l'amour fraternel. « Ah ouais ? J'aurais bien aimé avoir un jumeau quand j'étais plus jeune et tester les histoires du genre on ressent la douleur de l'autre et tout. » plaisante-t-il enthousiaste. Ceci dit, c'est vrai qu'il a toujours été curieux de savoir si oui ou non, il y a du vrai dans ce genre d'histoire. Peut-être que Rhéa pourra lui donner des éléments de réponses plus précis, qui sait ? « On verra bien... pour le moment t'es pas dans ma ligne de mire, mais ça peut changer. » Notamment si les enchères portent sur des indices liés au secret de Rhéa. Gio il veut juste trouver un secret, peu importe lequel au fond, mais si c'est le secret de quelqu'un avec qui il a pas trop de lien, c'est un peu dommage. Autant chercher la vérité sur les gens qu'il apprécie. C'est au tour de Rhéa de poser des questions et il pondère un peu avant de répondre.« J'ai deux petites sœurs, Mathilda et Chiara. Je suis étudiant en ressources humaines, mais là j'ai pris une année sabbatique qui terminent en septembre 2019, pour faire le tour du monde, participer à Fake-Lover tout ça, tout ça. J'suis aux anges d'avoir Aly comme binôme c'était celle pour qui j'avais voté quand on nous a demandé notre partenaire idéale. » dit-il. Si son prénom ne le trahissait pas déjà, les prénoms de ses sœurs finissent d'affirmer ses origines italiennes. C'est à son tour de poser des questions à Rhéa et il ne sait pas trop quoi demander. Il a l'impression qu'ils ont parcouru un large éventail de sujets en très peu de temps. « Ok... quel est ton art préféré ? Si tu devais être un candidat ou une candidate d'une saison précédente de Fake Lover ça serait qui et pourquoi ? Et... ça ressemble à quoi une semaine dans ta vie d'habitude ? » Il est presque fier de ses questions, elles sortent un peu des sentiers battus.
avatar

Rhéa
MESSAGES : 156
LOCALISATION : paris, fr
EMPLOI : commissaire priseur
JUKE BOX : later bitches, the prince karma - i'm a mess, bebe rexha - breathin, ariana grande - taki taki, dj snake - i like it, cardi b - do it tonight, cedric gervais - eastside, benny blanco, halsey & khalid - moonlight, gaullin

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 2 500 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: SID
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: namaste bitches (mar 19:30)   Mar 6 Nov - 22:45

« Wow, c'est impressionnant comme carrière pour quelqu'un d'aussi jeune ! »  tu souris doucement, ça fait souvent cet effet là. « Oui j'ai une tante dans le métier, elle m'a mit le pied à l'étrier, j'ai suivi les études pour et... me voila là. » tu expliques en haussant les épaules et levant les mains avec un léger sourire. Bon en vrai, t'as passé le concours à la fin de ta double licence, tout ça, c'était il y a seulement quatre mois, mais sur le papier, tu l'es, alors t'es fière de le dire ! Ça te fait nerveusement rire quand Gio te dit qu'il aurait bien aimé avec un jumeau. Les gens qui n'en n'ont pas disent toujours cela. « Ressentir la douleur de l'autre, c'est pas le cas, mais prendre aussi pour pour les conneries de ma sœur quand on étaient gamines, ça je peux te dire que c'était toujours le cas ! » Ouai, Sofia était la reine pour les conneries en tout genre, et vu que t'étais toujours en train de la protéger et la couvrir, tu prenais aussi les punitions avec elle. Au fond, tu n'imagines pas une vie sans Sofia, ça serait... horrible, sans elle. Même si parfois t'as envie de lui foutre des baffes. Tu secoues la tête pour chasser tes pensées et te reconnectes avec la réalité. Tu le charries ensuite un peu sur ton secret. Clairement, t'es en confiance à ce sujet, tu n'imagines pas quelqu'un le découvrir, ça ne te fait pas du tout peur. Bon, peut être que le jour où les indices vont tomber, tu vas penser autrement, mais pour le moment, tu ne crains rien ni personne. « On verra bien... pour le moment t'es pas dans ma ligne de mire, mais ça peut changer. » T'es à la fois contente de ne pas être visée et à la fois flippé du " ça peut changer ". Comment ça ? Ok c'est le jeu, c'est le but, mais quand ça touche à ton secret, tu sais que t'as tendance à tourner mauvaise joueuse... « T'es pas dans ma ligne de mire non plus pour le moment. T'as décidé de traquer qui ? » T'espère qu'il va répondre à ta question, après tout, tu demandes juste un prénom, juste par curiosité. Tu ne lui demande pas d'évoquer ses pistes, ses idées, ni rien de cela, juste le prénom de sa première victime. Il répond ensuite à tes questions, que des prénoms italiens, tiens tiens, tu te notes d'être plus attentive à ses mots, pour détecter si un petit accent réapparaît quelques fois, ou si c'est simplement que ses parents aiment bien les prénoms latin. Y'a comme un tilt dans ta tête quand il parle de son année sabbatique. « Un tour du monde whoa.. génial ! Quels pays as-tu fais pour le moment ? » Ok, dès que ça parle voyage, on t'a perdu. C'est ta passion, tu pourrais passer à ta vie à voyager que tu révérais encore et toujours de plus. Plus de nouveaux paysages, de nouvelles cultures, de nouvelles langues, de nouvelles rencontres. Finalement, Aly était même son choix de partenaire idéale, c'est donc logique qu'il soit ravi de son binôme. « Ouai Aly à l'air top, j'laime bien. » tu approuves avec un hochement de tête. Ses questions sont de plus en plus originales. Jamais tu n'aurais pensé te prendre au jeu aussi facilement. Mais c'est sympa, c'est drôle, et c'est facile. « Mon art préféré, c'est la musique. Un ou une candidate hum.. en fait pour tout t'avouer, je n'ai jamais suivi une saison, je connaissais de nom l'émission, mais de base, j'ai postulé pour accompagner ma cousine, et je me suis prise au jeu. Et une semaine dans ma vie c'est... clairement le clichée métro boulot dodo, avec en plus famille et amis le soir, et sorties tous les week-ends. Rien de fou. » T'as presque honte de l'admettre, mais c'est ta vie, ta vie simple. T'as des fourmis dans les jambes, elles sont pliées devant toi depuis bien trop longtemps. Tu les étends devant toi pour les dégourdir. La nuit autour de vous est définitivement tombée. Les ombres des arbres provoquées par la lumière de la lune dansent au sol au rythme de la brise qui glisse dans les feuilles. Tu replis tes coudes derrière ton dos et t'appuies sur ses derniers pour prendre une position plus à l'aise pour poser tes questions à Gio.  « Ok, c'est quoi ta plus grande fierté ? Ton plat préféré ? T'es Italien ou uniquement d'origine Italienne, du coup ? » L’interrogatoire continu. JAMAIS tu ne l'aurais cru, si on t'avait dit ça deux jours plus tôt, que t'allais apprécier parler à ce type. Comme quoi, il n'y a que les cons qui ne changent pas d'avis.
avatar

Gio
MESSAGES : 1385
AGE : 23
LOCALISATION : Douglas, Isle of Man.
EMPLOI : Poissonnier, globe-trotteur, social justice warrior.
JUKE BOX : River - Bishop Briggs

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 25 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: ALY
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: namaste bitches (mar 19:30)   Jeu 8 Nov - 1:41

Elle explique que sa tante est celle qui lui a fait découvrir le métier. Gio aurait aimé avoir quelqu'un pour lui indiquer la route à suivre pour devenir ce qu'il veut être. « C'est cool que tu te sois découvert une passion si tôt, c'est rare de trouver tout de suite sa voie. » Il a pas trop galéré, à titre personnel, mais il a des amis qui ont son âge et qui ne savent toujours pas ce qu'ils veulent faire et reposent sur l'argent de leurs parents ou sur des petits-jobs pour survivre. Gio rigole quand Rhéa lui raconte que quand elles étaient enfants, elle se faisait engueuler pour les conneries de ses parents. Un point commun à toutes les fratries il semblerait. « Moi j'ai pris pour mes sœurs, mais seulement parce qu'elles se liguaient contre moi, les pestes. » dit-il en ricanant doucement, parce qu'il les aime ses deux petites sœurs mais que bon sang, elles lui en ont fait voir de toutes les couleurs. Gio sourit, amusé, quand elle lui dit qu'il n'est pas sa cible pour le moment et qu'elle se demande qui est la sienne. À vrai dire, Gio n'a pas une cible précise, c'est trop tôt pour qu'il sache sur qui enquêter précisément. Il fait en fonction des indices qu'il peut gagner aux enchères et il se posera vraiment la question s'il vient à gagner des indices qui nécessitent qu'il choisisse sa cible. « Pour l'instant, j'traque tout le monde et personne. Mais j'pense que j'vais me consacrer sur les gens que j'aime bien. Parce que les secrets des gens qui m'adressent pas la parole, ils m'intéressent moyen. » Donc elle n'est pas à l'abri. Rhéa s'intéresse ensuite à son tour du monde. Gio se rend bien compte que tour du monde c'est un peu une exagération. Il va devoir apprendre à pondérer ses propos, parce que les gens vont finir par se faire une idée de lui qui n'est pas vraie. « Pour l'instant c'est un tour d'Europe, j'ai fait... Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Norvège, Finlande, Suède, Danemark, Biélorussie, Ukraine, Roumanie et Bulgarie. C'est que l'début ceci dit ! » Il ne compte pas la Chine dans ses voyages, il n'a pas pu explorer et ses amis ne l'ont pas accompagné. Quand Rhéa lui dit qu'elle trouve qu'Aly a l'air top, Gio opine. « Elle est à la hauteur de mes espérances en tout cas. » dit-il appréciatif. Quand il a vu que c'était elle sa partenaire il était tiraillé entre la satisfaction d'avoir la partenaire qu'il voulait et la peur d'être déçu. Et jusqu'ici, il n'y a pas un nuage à l'horizon entre les deux partenaires. Lorsque Rhéa répond à ses questions, elle mentionne une cousine, pas sa sœur jumelle, sa cousine. Ça l'intrigue vachement alors il demande :« Ta cousine ? Elle a fait les castings aussi ? Mais elle a pas été prise ? » L'ironie de la situation est saisissante. Rhéa qui accompagnait sa cousine dans son délire et qui finit par être sélectionnée alors que la personne à l'origine de l'idée est recalée. Voilà qui a de quoi chambouler des relations familiales... Les questions qui viennent sont un peu plus personnelles et Gio prend plaisir à y répondre. C'est pas aussi facile que de donner son âge mais c'est aussi plus intéressant. « Ma plus grande fierté... j'dirais que c'est mes valeurs. Mon plat préféré, j'peux pas décider entre les lasagnes de ma mère et la parmegiana d'aubergines de ma grand-mère maternelle. Et toute la famille de ma mère est italienne, j'parle italien couramment, mais j'suis né et ai grandi en Angleterre. » C'est très nostalgique de parler de la nourriture de sa grand-mère parce que ça le ramène aux étés passés à Altofonte, la commune dans laquelle vivent ses grands-parents. Il fait une note mentale d'aller les voir à la sortie, ça fait presque deux ans qu'il n'y est pas allé. « À mon tour... C'est quoi le plus beau compliment qu'on t'ait fait ? Quel est ton film préféré ? Et... Si tu ne devais manger et boire qu'un seul truc pour le restant de tes jours ce serait quoi ? » demande-t-il curieux de découvrir les goûts cinématographiques et culinaires de Rhéa. Après tout, la bouffe ça rapproche les gens autant que ça les sépare. Et si quelqu'un lui dit qu'il a détesté son film préféré, Gio est prêt à délivrer un plaidoyer animé pour que cette personne accorde au film une seconde chance.
avatar

Rhéa
MESSAGES : 156
LOCALISATION : paris, fr
EMPLOI : commissaire priseur
JUKE BOX : later bitches, the prince karma - i'm a mess, bebe rexha - breathin, ariana grande - taki taki, dj snake - i like it, cardi b - do it tonight, cedric gervais - eastside, benny blanco, halsey & khalid - moonlight, gaullin

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 2 500 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: SID
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: namaste bitches (mar 19:30)   Jeu 8 Nov - 22:29

« Moi j'ai pris pour mes sœurs, mais seulement parce qu'elles se liguaient contre moi, les pestes. » T'imagines clairement une scène avec un grand frère et deux plus petites qui le colle aux basques et lui font la misère. Cette image te fait sourire. A regarder Gio comme ça, avec son sourire amusé et ses yeux un peu brillants, tu l'imagines tellement dans cette fameuse scène. Toi, t'es bien contente de n'avoir qu'un seul petit frère. Les petits frères sont toujours plus faciles à vivre que les petites sœurs. C'est une idée reçue, mais c'est tellement vrai, au fond. T'aurais pas survécu à une sœur de plus avec le caractère de Sofia. Tu lui avoues ensuite qu'il n'est pas dans ta ligne de mire pour le moment. « Pour l'instant, j'traque tout le monde et personne. Mais j'pense que j'vais me consacrer sur les gens que j'aime bien. Parce que les secrets des gens qui m'adressent pas la parole, ils m'intéressent moyen. » tu hoches doucement la tête alors qu'il prononce les derniers mots. Tu ne peux qu'être d'accord avec lui. C'est déjà difficile de trouver un ou plusieurs secrets, alors autant trouver ceux des gens que tu apprécies un minimum. Surtout que tu te fiches des secrets des gens que tu n'aimes pas, pourquoi t’intéresser à leur vie ? Ok, ça peut faire gagner de l'argent, mais vous êtes vingt quatre dans l'aventure, il y a de la marge avant de t’intéresser aux secrets de tous. Son tour du monde est en fait pour le moment un tour d'Europe. C'est tout de même super impressionnant, surtout vu la longue liste de pays qu'il te cite. T'es attentive à ses paroles, très intéressée. Vient ensuite son tour de poser ses trois fameuses questions. C'est comme un petit jeu qui s'est installé entre vous. Ça ne te déplaît pas, c'est une façon originale d'apprendre à se connaitre. « Ta cousine ? Elle a fait les castings aussi ? Mais elle a pas été prise ? » T'as l'impression qu'il est sceptique. « Oui.. on a été au casting le même jour, mais malheureusement elle n'a pas été prise, c'est moi.. » tu regardes autour de toi, cherchant des caméras, en vain. A cette heure, tu sais qu'elle est devant sa télé, elle a toujours été fan de l'émission, et c'est elle qui t'as embarqué dans son délire. Tu sais qu'elle ne t'en veux pas, enfin c'est ce qu'elle t'a dit, tu la crois, elle t'as poussé à saisir cette opportunité. Gio répond à son tour aux questions. Ses valeurs ? Intéressant. Ça t'intrigue, ça te donne envie d'en savoir plus, de découvrir ces fameuses valeurs qu'il revendique. Finalement, tu apprends qu'il est Italien par sa mère, comme toi. C'est clairement le même schéma familial, c'est fou quand même. Et il parle couramment Italien. « Non perderai tuo italiano, qui ! » Son tour ensuite de poser les questions. Le plus beau compliment qu'on t'ai jamais fait ? « Mon petit frère qui m'a dit que j'étais son exemple... » rien que d'y repenser, t'as un frison. Il te manque tellement, déjà. T'es clairement ce genre de personne à faire passer ta famille avant tout le reste. Anton a une place très importante dans ton cœur, et le jour où il t'a dit ça, il y a quelque mois, ça t'as réchauffé le cœur comme jamais auparavant. « Mon film préféré c'est Narnia. Te moques pas, je sais que j'ai passé l'age, mais j'adore le regarder en boucle. » Tu accompagnes tes mots d'un léger rire avant de poursuivre sur sa dernière question. « Manger ? C'est facile bien sur ; des pâtes. Fraîches, avec pleins de parmesan et de la tomate, miam. A boire... de l'eau, tout simplement. » Ça aurait pu être n'importe quel plat de n'importe quel pays, mais tu ne manges jamais aussi bien que chez ta grand-mère et ses délicieux festins tout fait maison. « Et toi, c'est quoi ton film préféré ? T'as une ou un chéri(e) qui t'attends chez toi ? A quoi tu penses le soir en te couchant ? »
 

namaste bitches (mar 19:30)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: EXTÉRIEUR – BOIS (EST) :: LE JARDIN ZEN-