GIOANOUCHKACESARLUCYPENNYZIYANSIDKARLAACHANAALYCRISTOPHERRHEA
FAWNGOLSHIFTEHLINADASHRICHARDBASTIANLEONJOAQUIMMAZEJULIETTEULISESTIMEO
Partagez
 

 Joues taillées. (01/11, 23h)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Juliette

Juliette
MESSAGES : 99
LOCALISATION : berlin.
EMPLOI : pianiste
POINTS : 0

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 10 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: bastian
Voir le profil de l'utilisateur

Joues taillées. (01/11, 23h) Empty
MessageSujet: Joues taillées. (01/11, 23h)   Joues taillées. (01/11, 23h) EmptyLun 29 Oct - 21:52

@joaquim

Je lutte contre une migraine qui m'empêche de me concentrer sur la moindre conversation que je juge futile afin d'épargner ma boîte crânienne. Y a ce trop pleins d'informations qui me fait disjoncter parce que mes récepteurs sont saturés. Il me faut soigner le mal par le mal. D'un mouvement hasardeux, je cherche du vin dans la cuisine en évoluant autour de ceux qui motivent pour tenter de préparer un repas commun pour tous. Dans une action la plus contreproductif, j'avale mon doliprane avec mon rouge. J'ai connu mieux comme bouteille qu'on se le dise, j'ai peu de scrupule à l'utiliser pour un acte un peu moins noble. J’erre jusqu’à m’installer sur le fameux banc des amoureux. Je ne tarde pas à être rejointe par Joaquim. Mes opales s'accrochent à la silhouette et je prends vraiment le temps de détailler sans gêne sa dégaine, royalement affalée sur le banc sans élégance. « Tu as du mal à m'éviter » je souffle de mon doux soprano, vaguement amusée. Je me redresse néanmoins pour lui offrir une once d'espace vital. « Tu en veux ? » je propose en lui tendant mon verre de vin. Je trouve que s'enivrer sur le banc des amoureux est tout à fait symbolique et approprié. « Les français ont toujours un côté snob dans leur alcool » je me contente de glisser avec une certaine ironie. Je me retiens tout de même d’annoncer que j’ai régulièrement tendance à me retrouver l’esprit avec. Il faut cultiver le charme à la française, tout de même. « Je n'échappe à la règle » mais je me plais à avoir la lucidité de me rendre compte d'être un cliché, et c'est déjà beaucoup. C'est ce recul sur ce que je peux être qui me permets de lever la tête hors de l'eau. Il m'en faut peu. « Tu viens d'où ? » je l'interroge avant de croiser mes jambes. Je reconnais l'accent américain sans être une spécialiste.
Joaquim

Joaquim
MESSAGES : 103
AGE : 28
LOCALISATION : kissimmee, fl
EMPLOI : variable
POINTS : 302

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 10 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: Golshifteh
Voir le profil de l'utilisateur http://byebyeweirdie.tumblr.com/

Joues taillées. (01/11, 23h) Empty
MessageSujet: Re: Joues taillées. (01/11, 23h)   Joues taillées. (01/11, 23h) EmptyJeu 1 Nov - 22:07

Joaquim, il a faim, mais il a trop la flemme de mettre la main à la pâte pour aider ceux qui se sont motivés pour préparer un repas pour tout le monde. Ce n’est pas forcément son truc de se montrer généreux. Il n’a pas envie de jouer à la boniche de service en faisant la popote pour des gens qu’il ne connait pas encore. Il n’est même pas tout à fait sûr de les apprécier. Il n’a pas encore décidé, alors que ça ne va faire que quelques jours qu’ils se côtoient dans le nid. Il déserte la cuisine où rien n’est encore finalisé, pour s’échapper du côté du jardin. Il se traîne, Joa. Il ne sait pas où se rendre pour patienter en toute sérénité avant qu’on ne l’appel pour manger. Il y a une petite meuf installée sur un banc, alors il se laisse happer, la rejoint et s’installe sans lui demander l’autorisation de s’incruster à ses côtés. Il se marre un petit peu quand elle lui fait remarquer qu’il a du mal à l’éviter. Il tourne légèrement la tête dans sa direction pour la couvrir d’un regard amusé. « C’est volontaire. » il souligne en la matant avec un air de stalker sympathique. « Je suis déjà amoureux de ta joie de vivre. » Parce que c’est frappant chez @Juliette, n’est-ce pas ? Sa candeur. Ses sourires qu’elle retient pour ne pas trop les éblouir de sa bonne humeur légendaire. Il ricane dans son coin, avant de s’intéresser au verre qu’elle lui propose. Il n’est pas très vin, Joaquim. En fait, il est même rien du tout, à l’exception des bouteilles des bouteilles de Corona qu’il stock dans son réfrigérateur. « Tu trouves qu’il n’y a que l’alcool qui est touché par le phénomène ? » il souffle, quelque peu moqueur. L’arrogance à la française est un concept assez reconnu à l’international, entre leur gastronomie, leurs paysages, leur architecture et surtout leurs femmes magnifiques. Lui aussi il serait hautain dans de telles circonstances, sauf qu’il en est loin alors que le représentant de sa nation reste un type à la coloration capillaire douteuse. Il trempe ses lèvres dans le verre pour goûter le vin. On dirait presque un môme quand il agit de la sorte, mais il s’en fout pas mal de passer pour un débile. « J’suis pas fan. » il conclu finalement dans un haussement d’épaule, lui rendant sa boisson. Il ne sait pas à quoi ça tient. Si c’est la bouteille qui n’est pas fameuse, ou si Joaquim est un trop gros novice en œnologie pour apprécier convenablement un verre de rouge. « Je viens d’Orlando. » Enfin, d’à côté. Il vit à quelques dizaines de miles de la célèbre ville de Floride pour ses nombreux parcs d’attractions, mais elle se moque sûrement des détails. Il est américain, lui aussi il est plein de clichés à l’image de sa tendance à toujours vouloir garder une casquette représentative de l’une de ses équipes de sport préféré, ou de sa passion pour les sodas à n’importe quel moment de la journée. « Si on part sur les stéréotypes des uns et des autres, je suppose que ça fait de moi un inculte nombriliste, adepte des fastfoods et des armes à feu. » Ils sont souvent perçus de cette façon à l’étranger. Il esquisse un vague sourire moqueur. « Seule l’une de ses affirmations est fausse, sauras-tu la retrouver ? » Qu'ils jouent un peu, elle et lui.
Juliette

Juliette
MESSAGES : 99
LOCALISATION : berlin.
EMPLOI : pianiste
POINTS : 0

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 10 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: bastian
Voir le profil de l'utilisateur

Joues taillées. (01/11, 23h) Empty
MessageSujet: Re: Joues taillées. (01/11, 23h)   Joues taillées. (01/11, 23h) EmptyDim 4 Nov - 23:07

Il me parle de ma joie de vivre. Je roule des billes, il est vrai que j'ai le sourire délicat mais pas forcément rare. « J'ai l'air d'un crocodile, c'est pour ça » Je lui dis en lui offrant mon plus grand et beau sourire gingival (c'est malheureusement naturel) qui dévoile l'intégralité de mes trop nombreuses dents afin qu'il comprenne. Je suis sure que dans ce bordel, il y en a au moins une ou deux en trop. J'ai été mal conçue ! Sa remarque m'amuse et je ne peux que concéder qu'il n'a pas totalement tord. Il est américain, je tente de ranger l'information en interne. Je l'écoute avec une certaine attention lorsqu'il se lance dans un jeu, je peux avoir huit ans parfois. Je m'octrois une petite réflexion avant de me lancer. « J'ai mon côté bien pensante exacerbé qui aimerait que ce soit la passion pour les armes à feu » Je glisse dans un sourire narquois parce que c'est très facile d'avoir un esprit manichéen. Je m'amuse simplement de la différence de culture. En France, on a un côté droit de l'hommiste assez prononcé qui semble clairement incompatible avec les armes à feu alors qu'en Amérique, ces dernières semblent banalisées. Presque trop ? « Concernant les fast-food, je pense que ta silhouette parle d'elle même » je me moque de mon doux soprano avant de faire mine de jauger sa corpulence. Il est mince sans pour autant être musclé. Je plante un index impérieux dans son bras, ce dernier s'enfonce très légèrement. CQFD. Je conclus que cette hypothèse est tout à fait probable. Passons au reste : inculte et nombriliste. J'ai l'impression qu'il a quand même quelques attentions envers sa compatriote Penny pour écarter le nombriliste de la liste. « Pour le reste, c'est encore trop tôt » Je glisse néanmoins en haussant les épaules. « J'ai envie de dire que je t'imagine suffisamment nonchalant pour ne pas vouer un culte aux armes à feu » je finalise sans grande conviction. « A mon tour » Je déclare, prête à exploiter mon propre cliché de parisienne, celui de la bobo. L'inspiration me vient particulièrement facilement quand il s'agit de caricaturer ma propre existence. « J'ai passé des années à végéter dans un de nos appartements familiaux à peindre du Hopper et à squatter les terrasses parisiennes pour faire des cafés-philo avec des amies issues de la Sorbonne » Je glisse avec l'esquisse d'un discret sourire.« Tu en penses quoi ? » je lui demande en lui offrant un interrogateur avant d'avaler une nouvelle gorgée de vin.
Joaquim

Joaquim
MESSAGES : 103
AGE : 28
LOCALISATION : kissimmee, fl
EMPLOI : variable
POINTS : 302

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 10 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: Golshifteh
Voir le profil de l'utilisateur http://byebyeweirdie.tumblr.com/

Joues taillées. (01/11, 23h) Empty
MessageSujet: Re: Joues taillées. (01/11, 23h)   Joues taillées. (01/11, 23h) EmptyJeu 8 Nov - 1:39

Juliette, elle lui offre un sourire super chelou qui vient doucement tirailler la commissure des lèvres de Joaquim. C’est clair que s’il se trouvait dans son cas, il ferait gaffe à ne pas sourire trop souvent vu comment sa mâchoire semble connaître une surpopulation dentaire. Même s’il ne compte pas le lui avouer, il la trouve plutôt mignonne comme ça. Il ne s’y attendait pas, alors qu’il pensait qu’elle faisait partie de ce genre de meuf qui préfèrent toujours rester à leurs avantages sans jamais tirer une gueule un peu de travers. Ils sont censés faire connaissance et Joa, il décidé de lancer un petit jeu sortit de nulle part pour rendre l’exercice plus agréable. Il en a marre de devoir toujours répondre aux mêmes questions, bien qu’il soit assez tordu pour raconter des choses différentes selon l’interlocuteur qui lui fait fasse. Il est imaginatif, mais sa créativité à des limites après s’être déjà présenté à une bonne dizaine de candidats jusqu’à maintenant. D’office, elle révèle une dent contre les armes à feu comme bon nombre de ses concitoyens européens. Il hausse les épaules, déjà un peu blasé d’avoir lancé de lui-même ce sujet épineux. En revanche, quand elle commence à rebondir sur les fast-food, il se marre franchement à sa réflexion. « Je crois que tu t’es déjà un peu trop habituée au physique moyen qu’on trouve dans le milieu télévisuel. » Faut pas déconner, Joaquim, il n’a rien d’un grassouillet. Sa silhouette est nettement au-dessus de la moyenne de ce que l’on peut trouver à l’extérieur. « Tout est naturel. » Alors ouais, peut-être bien qu’il n’a pas les biceps d’un Christopher ou d’un Ulises, mais au moins il n’a jamais ressentit le besoin de perdre son temps à la salle de musculation ou de s’avaler des protéines en poudre en guise de repas. Lui, il trouve que ça ne sert à rien. Surtout si c’est pour qu’une meuf comme Juliette vienne se foutre de sa gueule malgré les nombreux efforts fournit pour moduler sa corpulence. Joaquim, il reste surtout en forme grâce aux parties de baskets ou de baseball qu’il fait avec ses potes. C’est quand même beaucoup plus amusant que s’échiner en solitaire sur un vélo elliptique. Elle se décide pour les armes à feu entant que fausse affirmation, ce qui lui tire un léger sourire. « Tu sais que ça fait partit de notre constitution ? » Selon le second amendement, tout américain a le droit au port d’arme pour se défendre. « Est-ce que j’ai l’air d’être un type qui ne respecte pas les lois ? » il ricane tranquillement sans jamais révéler d’informations tangibles en ce qui le concerne. « Du coup, j’imagine que ça signifie que tu me perçois comme un gros abrtutit… Je ne sais pas trop comment je dois le prendre. » Elle n’a pas eu l’air de beaucoup réfléchir à cette histoire d’inculte nombriliste, la rangeant du côté de la vérité. Joa, il serait donc le dernier des teubés à en croire les règles du jeu. C’est au tour de Juliette de lui offrir un petit aperçu de son existence. « Je dirais que ça a l’air bien chiant. » Il ne veut pas se montrer désobligeant, mais sa vie fait un peu pitié racontée de la sorte. Et c’est quoi ce délire de discutailler philosophie devant un café ? Lui, avec ses potes, ils sont plutôt du genre à s’enfiler des pizzas devant GTA. « Pourquoi tu peins du Hopper plutôt que tes propres œuvres ? » Il ne pige pas l’intérêt. Comme il ne comprend pas non plus comment elle peut avoir des appartements familiaux au pluriel, mais il se retient de tout commentaire parce qu’il ne peut pas tenir la comparaison et qu’il risque de passer pour un creuvard s’ils en discutent.
 

Joues taillées. (01/11, 23h)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tu joues avec moi ? [PV Ian]
» A quoi tu joues, exactement ? [PV: Ewen]
» Castles & Crusades : Ilryan
» Et toi, avec quelle interface tu joues ?!
» Les 1000 raisons qui prouvent que tu joues trop à Ogame...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: EXTÉRIEUR – EAU (NORD) :: LE BANC DES AMOUREUX-