ACHARAALYANOUCHKACESARPENNYGOLSHIFTEHCRISTOPHERGIOMAZELUCYLINAJOAQUIM
FAWNKARLARHEADASHRICHARDBASTIANZIYANLEONSIDJULIETTEULISESTIMEO
Partagez | 
 

 ocean's daughter (vendredi, 23h21)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Lina
MESSAGES : 516
AGE : 25
LOCALISATION : strasbourg, france.
EMPLOI : parliamentary interpreter.
JUKE BOX : i like it (carbi b) ⋅ say my name (david guetta) ⋅ moves (olly murs) ⋅ familiar (liam payne) ⋅ baby (clean bandit, marina and the diamonds) ⋅ side effects (the chainsmokers) ⋅ solo (clean bandit, demi lovato) ⋅ havana (camila cabello)
POINTS : 0

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 19 250 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (DASH) PENNY.
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: ocean's daughter (vendredi, 23h21)   Lun 29 Oct - 20:41


TENUE / Il est passé vingt-deux heures trente, et le sommeil tarde à déposer son voile sur mon visage, mes yeux fixant dans toute son intensité le plafond qui se trouve au-dessus de ma tête. Dash, fidèle à son habitude, est aux abonnés absents dans la chambre, comme une grande majorité de candidats qui préfèrent profiter des différents agréments du château plutôt que de roupiller à une heure aussi hâtive. Je m’entête pourtant à rester blottit sous les couvertures, changeant de position à chaque dizaine de minutes qui passe en espérant que l’une d’elle sera la bonne. D’un geste las, je récupère ma montre qui traîne sur la table de chevet : le cadran affiche désormais vingt-trois heures quinze. – ¡Maldito sea! – Me redressant, droite comme un piquet dans le lit, j’avise la pièce, toujours aussi libre. C’est pourtant le moment parfait pour dormir, alors qu’aucune âme qui vive, autre que la mienne, ne hante l’endroit. Mais mon esprit s’oppose férocement à cette idée, comme s’il décidait, ici et maintenant, de se rebeller contre une routine établie depuis des lustres, une routine qui fonctionnait bien. Jusqu’à présent. Dérèglement problématique me forçant la main face à ces changements d’environnement soudain. Dans un grognement peu élégant, je m’extirpe enfin du lit, afin de rejoindre le dressing où je récupère un maillot, que je ne tarde pas à enfiler, à l’abri des caméras derrière les paravents mis à notre disposition. Mon corps refuse de céder à l’appel de Morphée, je vais donc l’y forcer la main, et me charger de cette sale besogne pour lui. Déambulant dans les couloirs silencieux du palais, je descends les deux escaliers afin de rejoindre le sous-sol, et plus particulière, la pièce où se trouve la piscine intérieure. D’autres se seraient contentés d’aller courir pour évacuer tout ce stress et cette tension que notre organisme emmagasine, bien malgré nous. Je préfère aller nager; quelques longueurs ne peuvent pas me faire grand mal. Au contraire. Je crois même que j’ai appris à nager bien avant de savoir marcher. Les plages de San Sebastián ayant meublé mon enfance, ce n’est une surprise pour personne que mon élément de prédilection soit l’eau. Eau dans laquelle je m’empresse de plonger, une fois débarrassée de ma serviette et de mon micro. J’en ressors quelques mètres plus loin, et mon regard s’accroche sur cette silhouette qui longe les rebords de la piscine. De près, beaucoup trop près. – Si j’étais toi, j’éviterai de faire un pas de plus. – prévins-je mon camarade, que j’ai pu reconnaitre sans peine, vu l’affable canne blanche entre ses mains. Cette même canne ayant laissé sa marque sur ma cheville. – À moins que tu ne veuilles faire un plongeon vite fait à l’eau.



--- ( lina nazario )
she is both, hellfire and holy water. and the flavor you taste depends on how you treat her.
avatar

César
MESSAGES : 615
AGE : 28
LOCALISATION : harlem, nyc.
POINTS : 177

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 0€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (LUCY) PENNY
Voir le profil de l'utilisateur http://poedameryn.tumblr.com/

MessageSujet: Re: ocean's daughter (vendredi, 23h21)   Mar 30 Oct - 3:28

La première fois qu'on lui avait fait faire le tour du palais, César avait tenté de mémoriser l'emplacement de certains endroits en particulier, et la piscine en faisait partie. Ça lui avait plu, l'idée que la production ait mis cet endroit à disposition des candidats alors que lui n'osait plus beaucoup se rendre à la piscine municipale depuis qu'il avait compris qu'il n'était pas évident de faire comprendre à des gamins turbulents que courir autour d'une personne non-voyante et au bord d'un bassin, c'était prendre le risque de la blesser sans l'avoir fait exprès. C'était une situation qu'il regrettait parce qu'il avait toujours beaucoup aimé nager, qu'autrefois il en avait l'habitude chaque fois que sa famille et lui faisaient le voyage jusqu'en Argentine pour un petit retour aux sources. Alors ce soir, tandis que son tête-à-tête avec Morphée n'était normalement pas prévu avant plusieurs heures et qu'il n'avait pas pour autant envie de tenir la jambe à Lucy qui n'avait pas signé pour vivre au rythme de ses insomnies à répétition, César avait pris la direction des sous-sols et les avait longé jusqu'à se rapprocher de l'endroit qu'il cherchait. Il n'avait jamais tellement aimé l'idée d'être sous-terre pour tout un tas de raisons et ça ne le mettait pas beaucoup plus à l'aise depuis qu'il ne voyait plus rien, mais son envie de profiter des heures qui l'attendaient pour faire quelques longueurs prenait ce soir le pas sur son inconfort. Il s'aida ainsi de sa canne pour gagner l'enceinte de la piscine, manquant de heurter un transat à son arrivée sur place et se délectant un instant de l'incroyable silence qui régnait autour de lui. Un silence toutefois rompu au moment où une voix qu'il reconnut presque instantanément s'éleva dans sa direction, l'amenant à se demander s'il était si tard que ça pour qu'une de ses camarades ait eut elle aussi l'idée d'improviser une baignade nocturne. « Oh, merci... » Il souffla au moment où Lina lui fit remarquer qu'il ferait bien de ne pas avancer davantage ou de changer de trajectoire s'il ne voulait pas terminer à l'eau un peu plus tôt que prévu. Il se stoppa donc net, sa canne tâtant légèrement le sol devant lui pour constater qu'effectivement, il ne lui aurait fallu que deux ou trois pas de plus pour risquer le déséquilibre et, fatalement, la chute dans le bassin. « J'ai l'intention de me baigner en réalité, mais peut être pas avant de m'être mis en tenue. » Il afficha un sourire partiellement amusé pendant qu'il déposa sa canne sur le sol histoire d'avoir ses deux mains libres pour retirer ses chaussures, son blouson, son t-shirt, puis son pantalon jusqu'à ne garder sur lui que le short de bain qu'il avait pris soin d'enfiler sous ses vêtements au moment où il avait mûri ses projets du soir. Il fit ensuite quelques pas à tâtons jusqu'à identifier un transat sur lequel il déposa ses affaires, puis revint lentement vers le bassin. Il s'assit sur le bord et se laissa glisser dans l'eau avant d'effectuer quelques mouvements des bras et des jambes pour s'éloigner du bord. « Maintenant que je t'ai rejoint, j'espère que t'en profiteras pas pour subtiliser ma canne et la noyer pour te venger de l'autre soir. » Il plaisantait, mais il n’oubliait pas que leur premier échange avait donné lieu à un léger accident et il ne voudrait pas s'apercevoir au moment de quitter le bassin que sa canne avait disparu. « Ça va mieux, d'ailleurs ? » Il avait bien compris qu'il lui avait fait un peu mal sur le coup et il aimait mieux s'assurer que ça n'était pas plus grave qu'il se l'était imaginé sur le moment, surtout maintenant qu'il était dans une piscine seul avec elle, si elle était du genre rancunière par exemple. « J'ai appris qu'on était dans la même équipe, et vu ce qu'on nous a expliqué sur la cohésion je tiens pas à me mettre une de mes coéquipières à dos à cause d'un petit accident. » Il sourit, preuve qu'il n'était pas sérieux, avant de nager à nouveau tout en tâchant de garder une trajectoire droite. Mais ça n'avait rien d'évident quand on ne voyait pas ce qu'on faisait ni vers où on avançait.
avatar

Lina
MESSAGES : 516
AGE : 25
LOCALISATION : strasbourg, france.
EMPLOI : parliamentary interpreter.
JUKE BOX : i like it (carbi b) ⋅ say my name (david guetta) ⋅ moves (olly murs) ⋅ familiar (liam payne) ⋅ baby (clean bandit, marina and the diamonds) ⋅ side effects (the chainsmokers) ⋅ solo (clean bandit, demi lovato) ⋅ havana (camila cabello)
POINTS : 0

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 19 250 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (DASH) PENNY.
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ocean's daughter (vendredi, 23h21)   Dim 4 Nov - 0:42

Elle ne s’est nullement sentit investi d’une mission divine, Lina, lorsqu’elle a conseillé au nouvel arrivant d’éviter de trop s’avancer, sous peine de tomber. Elle n’a fait que constater un fait, qui aurait pu avoir de graves conséquences si elle n’était intervenue que quelques secondes trop tard. Le candidat semble d’ailleurs prendre grand soin d’étudier ses propos, tel un sceptique qui se doit de tout vérifier par lui-même, un véritable Judas des temps modernes. Déplaçant sa canne à tâtons devant lui, il en vient cependant à la même conclusion que la jeune femme. Certes, son intention première était bel et bien de profiter de la piscine, en venant jusqu’ici, mais pas de manière si abrupte, si prématuré. Déposant son guide à même le sol, il s’affaire de gestes lents à se débarrasser des vêtements superflus qui recouvre la majorité de son corps. Même si son regard ne cherche pas tant à s’attarder sur l’homme en question, elle ne peut l’empêcher de divaguer en sa direction, reluquant sans grande gène ce corps qui se dévoile avec la lenteur des mouvements de César. Nageant en mode surplace, c’est d’un œil avisé qu’elle guette César, qui, précautionneusement, se glisse enfin dans le grand bassin afin de venir à sa rencontre, retrouvant ce qui semble être une certaine liberté de mouvement, ce dernier étant visiblement plus à l’aise dans l’eau. Sa remarque, elle lui arrache probablement son premier véritable sourire sincère de cette aventure, un sourire qu’hélas, la seule personne a qui il est destiné ne verra pas. Ses yeux se détachent de la silhouette pour apercevoir, au loin, le long bâton blanc qui repose sur le rebord de la piscine, avant de revenir vers son interlocuteur. - Cette idée ne m’avait pas du tout traversé l’esprit, mais maintenant que tu en parles… - Elle laisse sa phrase en suspens, guettant la réaction de l’autre, même si l’ironie perce au travers de ses propos, qu’elle prend très peu au sérieux. En espérant qu’il s’en rende compte. - Bien sûr, ce n’est qu’une légère ecchymose, après tout. Rien d’alarmant. - Elle s’en était douté, dès les premières secondes suivants l’incident. Elle marquait si facilement que parfois, elle-même ignorait même la provenance de certains des cicatrices et bleus qui recouvraient sa peau. Risquait-elle d’être rancunière pour une chose si bête? Non. Sa rancune, elle préférait la conserver pour des causes plus grandes, pour mener des batailles qui demandaient toute sa rage, toute son énergie. Pas des histoires de pacotilles comme celle-ci. - C’est bien mal me connaître que de croire que je pourrais t’en vouloir pour si peu. Un bête accident, ce n’était rien de plus. - se sentit-elle néanmoins le besoin de justifier, malgré le ton plus ou moins sérieux qu’avait prit le candidat. L’homme qui, de toute sa volonté, semblait vouloir faire quelques longueurs malgré sa cécité. La perte de sa vue ne semblait pas être un obstacle pour le candidat. Ou du moins, pas un de ceux qui l’empêcherait de continuer à avancer, à vivre sa vie tel qu’il l’entendait. Et ça avait quelque chose de fascinant, aux yeux de Lina.



--- ( lina nazario )
she is both, hellfire and holy water. and the flavor you taste depends on how you treat her.
avatar

César
MESSAGES : 615
AGE : 28
LOCALISATION : harlem, nyc.
POINTS : 177

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 0€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (LUCY) PENNY
Voir le profil de l'utilisateur http://poedameryn.tumblr.com/

MessageSujet: Re: ocean's daughter (vendredi, 23h21)   Lun 5 Nov - 3:58

César était forcé d'être reconnaissant quand on lui évitait un probable accident en lui faisant remarquer que la distance de sécurité qui le séparait du bassin n'était plus assez importante pour lui garantir de rester au sec encore longtemps. S'il ne l'était pas, ce serait comme s'il prétendait pouvoir complètement compenser la perte de sa vision rien qu'en s'aidant d'une canne qui lui servait à évaluer la distance qui le séparait de potentiels obstacles, or ce serait édulcorer ce qu'il expérimentait au quotidien et oublier que le moindre décalage dans la trajectoire que suivaient ses pas pouvait le mettre en difficulté avant qu'il n'ait le temps de s'en rendre compte. Et quand on savait que ce palais n'avait rien à voir avec son appartement à New York et que les pièces étaient aussi nombreuses qu'elles lui paraissaient toutes immenses, on se demandait presque comment il avait tenu toute la semaine sans tomber dans cette piscine. Son instinct le poussa à vérifier la distance qui l'en séparait en laissant sa canne devenir le prolongement de son bras, et il comprit qu'il s'en était fallu de peu pour qu'il termine à l'eau. Ce qui en soi ne l'aurait pas complètement dérangé puisqu'il était venu pour ça, mais à choisir il préférait décider du moment et de la façon dont il entrerait. C'est ainsi qu'il se débarrassa de ses vêtements pour adopter une tenue plus adaptée, réalisant que Lina – dont il avait reconnu la voix l'instant d'avant – pourrait le voir s'immerger dans l'eau de la piscine alors que lui verrait la même chose qu'il reste sur le bord ou qu'il nage avec elle. A ceci près peut être que les diverses sensations que lui procurerait le fait d'entrer en contact avec l'eau compenseraient un peu le fait que ses yeux lui soient inutiles. Il se laissa ainsi glisser à l'intérieur du bassin et en profita pour évoquer le petit incident qui avait valu à Lina de se heurter à sa canne l'autre soir, supposant qu'il n'aurait peut être pas du la laisser derrière lui si elle avait des envies de vengeance. Un léger sourire gagna ses lèvres à la remarque de sa camarade, qui à l'entendre ne semblait pas sérieuse. « Est-ce que je peux négocier un sursis si je te révèle le nom que je lui ai donné ? Ça l'humanisera peut être un peu, et j'avais dit que je le ferais si on était tous les deux sélectionnés. » Il avait peu de doutes quant au fait que Lina ne toucherait pas à sa canne, mais il avait promis de lui révéler le nom dont il avait baptisé sa canne quand ils s'étaient parlés l'autre soir, et comme elle avait semblé un peu curieuse sur le moment elle l'était peut être toujours. C'était loin d'être un secret et il avait l'habitude de passer pour un dingue en nommant sa canne même devant des inconnus, alors après tout. « Bon, tant mieux. Et je dis pas ça uniquement parce que j'aurais sûrement pas besoin de trouver une idée lumineuse pour me faire pardonner. » César reprit d'un ton un peu amusé lorsque sa camarade le rassura sur l'état de sa cheville, pas certain qu'il aurait trouvé une manière efficace d'effacer ce petit incident sans avoir d'abord appris à la connaître un minimum, parce que tout le monde ne se laissait pas attendrir de la même façon et que demander pardon était un exercice parfois périlleux. « Je suis du même avis, et t'inquiète pas j'ai l'intention d'éviter que ça se reproduise. » Il nagea sur quelques mètres tout en essayant de ne pas se laisser déstabiliser par le fait de ne pas voir l'eau dans laquelle il évoluait parce que ça pourrait avoir un coté perturbant et qu'il avait normalement dépassé le stade des pics d'angoisse depuis des années. « T'as déjà essayé de nager les yeux fermés ? Il paraît que certains nageurs le font pour calculer leur pourcentage de déviation et que ça les aide à s'améliorer. » Et pour être confronté à cette situation malgré lui, il reconnaissait que le fait de se savoir privé de ses repères visuels forçait à se concentrer beaucoup plus sur sa trajectoire et, à plus long terme, à faire des progrès. « Je te proposerais bien d'essayer, mais normalement quelqu'un est censé te prévenir quand tu t'approches du bord et ce quelqu'un... ça peut pas vraiment être moi. » Il émit un rire un peu résigné, forcé d'avouer que si elle comptait sur lui, le bord elle risquait de leur heurter de plein fouet.
 

ocean's daughter (vendredi, 23h21)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La patagonie sur Thalassa ce vendredi soir 26 nov
» Jeux de plateau vendredi 27 août ?
» A drop in the ocean ; Sutton
» Deep ocean (feat Clay)
» JETEE ET OCEAN / Piet MONDRIAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: SOUS-SOL - PALAIS IMPÉRIAL – TERRE (CENTRE) :: LA PISCINE INTÉRIEURE-