ACHARAALYANOUCHKACESARDASHGOLSHIFTEHCRISTOPHERGIOJULIETTELUCYLINAJOAQUIM
FAWNKARLAMAZEPENNYRHEABASTIANZIYANLEONULISESRICHARDSIDTIMEO
Partagez | 
 

 Circle of life. (mardi, 21h20)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Penny
MESSAGES : 276
AGE : 25
LOCALISATION : kissimmee, fl.

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 35 000€
RELATIONS:
PARTENAIRE: Richard
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Circle of life. (mardi, 21h20)   Lun 29 Oct - 19:09


Lorsque j’ai décidé de passer les castings de Fake Lover, il y avait plusieurs choses que je n’avais pas prises en considération et qui changeraient sensiblement mon quotidien. D’un, plus besoin de travailler au restaurant bas de gamme de Jerry. Dire que je m’étais fait un point d’honneur de conserver ce boulot un minimum de six mois, maintenant j’allais devoir me trouver autre chose en sortant d’ici parce qu’il avait pris ma démission. Ce n’était pas si pire en plus. Il m’arrivait de me faire mettre la main au cul par un camionneur de passage lorsque je passais servir du café, mais au moins, généralement, ils me donnaient un pourboire décent, alors j’essayais de ne pas trop critiquer. Évidemment, je n’ai jamais aspiré à devenir une serveuse de burgers, mais on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a. Autre point plutôt agréable de faire partie d’une télé-réalité, c’est qu’on nous donne tout ce qu’on veut, et ce, gratuitement. T’as envie de manger? Vas-y, le frigo est plein. Tu veux boire de l’alcool? Un bar est à portée de mains. Tu veux des clopes? Pas de problème. La belle vie. Sans aucun souci. Hakuna Matata. Je suis sur la pergola, à profiter de l’air frais sur mes joues, chantonnant la chanson du Roi Lion comme s’il s’agissait de l’hymne de mes beaux jours, le cœur plutôt léger. Une cigarette coincée entre les lèvres, je souris lorsque je reconnais le visage qui vient à ma rencontre. On ne se connait pas réellement, nous avons à peine eu l’occasion d’échanger un ou deux mots durant ces premières heures ici, mais j’ai regardé son profil lors de la sélection. « Salut Leon, le caméléon! » Mon jeu de mots est tout pourri, pourtant le rire qui accompagne mes paroles est teinté de fierté. Non mais en plus je crois qu’il est acteur, ou comédien, ou quelque chose du genre, donc ça fonctionne un peu, non? Je reprends mon sérieux, parce que ce qui va suivre est d’une grande importance. « Toi et moi, on va avoir un problème en fait… Je ne suis pas certaine qu’on pourra bien s’entendre. » J’éloigne ma clope de mon visage tout en soufflant derrière la fumée pour ne pas l’incommoder, alors je m’approche un peu plus. « On a les mêmes cheveux… Je ne crois pas que le monde télévisuel est prêt à faire de la place pour deux personnes avec les mêmes bouclettes. » First World Problem, qu’ils disent.
avatar

Leon
MESSAGES : 146
AGE : 29
LOCALISATION : melbourne, aus.
EMPLOI : comédien de théâtre.

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 42 500 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: karla
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: Circle of life. (mardi, 21h20)   Mar 30 Oct - 23:28

J'ai laissé Karla vaquer à ses occupations après un moment passé avec elle sur le ponton, du côté de la rivière pour retourner en direction du palais. J'ai les mains dans les poches, le nez en l'air et mon esprit se paume ça et là jusqu'à tenter de comprendre. Ce que je fous. C'est vrai - qu'est-ce que je fous là ? Même durant mon casting, j'ai pas été foutu de leur donner une réponse lorsqu'ils ont plus ou moins posé la question.  La vérité, c'est que je ne suis même pas certain de pouvoir me trouver une explication pour moi-même. Bien sûr, il y a l'attrait de l'inconnu, du défi, de la compétition, il y a aussi l'argent à la clef qui m'intéresse à peu près autant que la première dent de lait du quatrième monteur de l'émission, le côté psychologie social qui me fascine bien plus mais ce ne sont pas des motivations suffisantes que pour m'envoyer tout droit ici. Alors quoi ? Je soupire, secoue doucement la tête et laisse la lumière de la pergola, au loin, m'attirer sans résister. Ici, rien n'est jamais prévu, de toute façon. Il n'y a plus aucune contrainte de temps ou d'horaire. Tu fais ce que tu veux, quand tu veux, avec qui tu veux. Pas de conséquence non plus. A mesure que je me rapproche du domaine, j'oblige mes yeux à être plus attentifs, à repérer ça et là des éléments de la vie qui suit son court et c'est comme ça que je repère Penny, en train de fumer. Parfait, de la distraction. Sans gêne aucune, elle m'interpelle directement, comme s'il était normal de t'arrêter avec absolument toutes les personnes que tu croises. J'aime bien cet état d'esprit. Je deviendrais fou sans ce genre d'initiative, le genre que je prends sans arrêt. « Salut Penny la souris » je réponds aussitôt. Souris... Minnie Mouse... Tout ça quoi. C'est pas elle qui disait habiter du côté de Disney World ? Enfin, elle et Joaquim, du coup, si j'ai pigé convenablement. Dans le silence propre au soir, celui où le moindre crépitement bourdonne des heures durant, je me pose pas loin, appuyé sur une colonne qui soutient la pergola mais ses mots modèlent mon expression pour me faire arquer un sourcil. « Hm, ça m'a l'air sérieux » je commente d'un faux air préoccupé, en rentrant dans son jeu ou ce que j'imagine être un jeu, parce que clairement je ne vois pas ce qu'elle pourrait avoir à me reprocher à ce stade. Et la voilà qui lâche la bombe. Il me faut un self control particulièrement impressionnant pour m'empêcher d'éclater de rire. Ah, c'est tout ? Pourtant, en surface, je croise les bras, je prends une seconde pour faire mine de réfléchir le souci relevé. « Certes » je concède en hochant la tête avant de me mouvoir pour aller me poser juste à côté d'elle. Hors de question que je recule face à elle, si on doit être frères ennemis à partir de maintenant, faut qu'elle sache que je me battrai jusqu'au bout. J'ai obtenu bien trop de rôles grâce à mes cheveux, je suis un peu le Jon Snow du théâtre, du côté de chez moi. Alors, j'étire un sourire plaisant, rêveur. « Mais vois plutôt ça comme de l'avant-gardisme, on leur offre de nouvelles perspectives, quelque chose de différent, d'audacieux, de bouleversant même, qu'ils auront du mal à accepter au début mais notre force finira par les séduire et ramener la permanente à la mode » je me lance avec emphase en glissant dans sa direction un regard de connivence. Elle doit pouvoir comprendre. En plus c'est le scénario parfait puisqu'on a la version homme et la version femme. Qui sait à combien on pourrait revendre ce concept ? « Ou alors tu te rases » je conclus, en haussant nonchalamment les épaules et en détournant la tête pour observer le ciel noir.
avatar

Penny
MESSAGES : 276
AGE : 25
LOCALISATION : kissimmee, fl.

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 35 000€
RELATIONS:
PARTENAIRE: Richard
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Circle of life. (mardi, 21h20)   Lun 5 Nov - 5:26

Penny la souris. Je note l’effort et surtout, le fait que j’ai face à moi une personne qui sera prête à embarquer dans mes délires. Je me serais montrée déçue s’il n’avait pas réagi dans le même sens que moi et s’il avait fait abstraction de mon jeu de mots bidon. Pour le coup, en seulement quelques secondes, Leon gagne déjà quelques points dans mon baromètre fictif d’appréciation des candidats. Plusieurs sont en bonnes positions jusqu’ici, et ce, uniquement basé sur la première impression de nos quelques jours dans l’aventure. Bon, il y en a un qui est à la tête du classement, mais ce n’est pas très juste pour les autres, il partait déjà avec une très grande longueur d’avance sur les autres. Bref. Après le sourire de la Floride, voilà maintenant que je suis Penny la souris. Ça me plait. « Je suis aussi mignonne que Minnie, c’est ça? » je me permets de répondre accompagné d’un sourire satisfait. Par contre, je ne tarde pas à reprendre mon sérieux. Parce qu’il est bien charmant le Leon avec cet air bienveillant qui semble ne jamais le quitter et ses beaux surnoms, il y a quelque chose que nous allons devoir mettre discuter dès ce soir et qui risque de peut-être mettre fin à la bonne entente qui semblait se créer entre nous deux. Ses cheveux. Ça ne va pas le faire et je crois qu’il est temps qu’on parle de l’éléphant dans la pièce, ou plutôt dans le palais… ou whatever. Le problème c’est ses cheveux. Ma connerie est tellement grosse que j’ai moi-même du mal à contenir mon amusement et ne pas perdre mon air faussement sérieux. Il est bon pour garder son calme. Les yeux plissés, j’observe sa réaction à attendre une faille dans le système et le voir finalement m’éclater de rire au visage. Mais non, rien ne se passe. Un vrai acteur. Je ramène dans un geste lent ma cigarette à mes lèvres pour m’occuper alors qu’il se lance enfin sur sa perception de notre problème. Mon cerveau et son léger déficit de l’attention enregistrent quelques mots au passage comme : avant-gardisme, audacieux, force et séduire. Ça sonne plutôt bien. Leon semble une personne avec un certain optimisme naturel qui me rejoint directement. Je suis même presque sur le point de lui donner raison en affirmant que je me suis fait une fausse idée sur la compétition qui se dessinait entre nous, sauf qu’il ajoute la phrase de trop. Ou alors je me rase. Mais quoi? Ok, intérieurement, ça m’amuse beaucoup. Mon regard, lui, démontre une tout autre expression. Les yeux comme des billes, je m’exclame d’une voix perchée, « Obscénité! » Mes bouclettes, c’est ma marque de commerce. Enfin, c’est ce que je dirais si j’avais une réelle valeur aux yeux du monde, je crois. « Moi qui étais sur le point de te dire que tu avais raison, qu’on devait s’unir et non se diviser et bla, bla, bla. » Toutes ses belles paroles qui ne valaient que du vent. « Si je me rase, tu te rases. » Voilà. Comme Jack et Rose, si tu sautes, je saute. Je crois qu’on en est là. Après deux minutes de discussion futile, nous voilà liés comme les protagonistes du Titanic. Ça va, je ne suis pas du tout dramatique comme fille. « Il ne faut pas me provoquer, j'ai peut-être l'air douce et innocente, mais il ne faut pas toujours se fier aux apparences. » Il se pavane tout fièrement, avec sa belle chevelure, ça ne peut pas durer. Je crois que malgré tous mes efforts, un léger rictus s’est invité sur mes lèvres. Je vais bientôt briser ma couverture.
 

Circle of life. (mardi, 21h20)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 01 • Disney & The Circle of Life • Emily & Will Schuester
» Haiti: The corporate vultures circle
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: TERRASSE EXTÉRIEURE - PALAIS IMPÉRIAL – TERRE (CENTRE) :: LA PERGOLA-