ACHARAALYANOUCHKACESARDASHGOLSHIFTEHCRISTOPHERGIOJULIETTELUCYLINAJOAQUIM
FAWNKARLAMAZEPENNYRHEABASTIANZIYANLEONULISESRICHARDSIDTIMEO
Partagez | 
 

 Voyage au bout de la nuit. (mercredi s1, 23h50)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Leon
MESSAGES : 140
AGE : 29
LOCALISATION : melbourne, aus.
EMPLOI : comédien de théâtre.

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 23 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: karla
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Voyage au bout de la nuit. (mercredi s1, 23h50)   Lun 29 Oct - 12:23

@juliette

Je ne vais pas trop tarder à rejoindre Karla dans la chambre. Ou pas, j'ai pas encore complètement enregistré son horloge interne parce qu'on ne fait que se louper depuis le prime. Parfois, j'arrive et elle dort - ou fait semblant de dormir - déjà, parfois elle n'arrive que plusieurs heures après. Mon rythme est de toute façon inconstant. Je suis un lève-tôt en général mais le nombre d'heures de sommeil que je m'accorde dépend souvent de mon état d'esprit. Il y a certains jours où trois heures me suffisent et d'autres où je pourrais dormir quatorze heures d'affilée et malgré tout me réveiller sur les rotules. J'étais insomniaque quand j'étais plus jeune. ça s'est régulé mais jamais complètement. Alors parfois je divague et erre des heures durant parce que je ne suis pas foutu de me rendormir voire de m'endormir tout court. Maintenant, il n'est pas encore si tard que ça alors je m'autorise à tourner encore un peu dans le palais, sans envie de me poser pour une activité spécifique et c'est de cette manière que j'échoue dans la salle avec les vitres teintées et les écrans. Je soupire. Je n'aime pas cet endroit. A défaut de s'intéresser à la vie encore grouillante de notre nouveau microcosme, je repère plutôt la silhouette bien réelle d'une candidate répondant au nom de Juliette. Une française, sûrement. Les deux pas que je fais dans sa direction lui indiquent ma présence et elle jette un regard par-dessus son épaule pour m'aviser. Instinctivement, je lui offre un sourire. « On n'arrête jamais le progrès » je note tranquillement en appuyant sur le dernier mot qui a tout lieu de laisser chacun perplexe. Oui, la capacité d'espionner les autres à travers des vitres magiques et par caméras interposées dans tout le palais, on tient une technologie plutôt impressionnante, connue aujourd'hui mais tout le bordel dans cette pièce reste impressionnant. C'est toutefois le progrès de l'esprit qui est notable, ici. On n'est jamais assez surveillé, jamais assez espionné, jamais à l'abris. Est-ce vraiment nécessaire qu'on s'espionne entre nous ? ça me fascine. Jamais il ne me viendrait à l'idée de prendre mon café, un bouquin et venir le plus naturellement du monde venir me poser ici, pour avoir accès et un regard sur tout ce que les autres candidats font ou disent. Et même si j'essayais, "pour rire", je me sentirais horriblement mal à l'aise. ça serait mal. Il n'y a rien de plus à dire. Et on pourrait argumenter des heures sur qu'est-ce qui est bien ou mal à se planquer pour espionner ses camarades alors qu'on a intégré une émission de télé-réalité à la base mais moi, j'ai pas de réponse à ça. Ce sont mes tripes qui me le disent, pas mon cerveau. Et dans ce genre de situations, j'ai tendance à croire mes tripes davantage plutôt qu'un esprit qui n'a pas grandi vierge d'influences et qui a intégré certaines normes, qu'il le veuille ou non. « Tu viens vérifier que ton partenaire ne pique pas tes sous-vêtements en douce ? » je m'amuse. Je sais que son partenaire, c'est Bastian. C'est tout. Pas la moindre idée de qui il est, de ce qu'il veut dans la vie ou de ses fantasmes secrets qu'il ne révèle qu'à la nuit. J'ose juste espérer qu'on n'a pas une psycho dans le palais.
avatar

Juliette
MESSAGES : 87
LOCALISATION : berlin.
EMPLOI : pianiste

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 10 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: bastian
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: Voyage au bout de la nuit. (mercredi s1, 23h50)   Sam 3 Nov - 22:07

Mes opales commencent à trainer sur les écrans en me demandant si les téléspectateurs s'imaginent dans inception lorsqu'ils regardent cette scène. Je ne tarde pas à être interrompue dans mes premières minutes d'extrême observation par une entrée que je ne qualifierai pas de discrète. Je jette un regard derrière moi et mes opales se confrontent à celles de Leon que je dévisage un instant avant de m'installer à nouveau plus confortablement. Il s'enquière sur les éventuelles tendances de mon partenaire. Je me contente de sourire. « Non, je l'évite » j'annonce avec sincérité en croisant mes jambes avec élégance. La vérité est que j'ai du mal avec mon partenaire parce qu'il est tout ce que je ne souhaite pas être. Lissé. Je n'ai qu'aperçu qu'une esquisse de sa personne mais j'ai la vague impression que notre entente ne pourra qu'être de surface ou uniquement due à nos efforts respectifs afin de diluer un peu notre essence et substance en la présence de l'autre. J'envie les binômes qui ont déjà l'air de se montrer complices, fait que l'on peut facilement constater sur instagram par exemple. « Après un demi-petit déjeuner déjà apporté au lit le premier jour, je ne veux pas qu'il s'attache » j'annonce qu'un air nonchalance. Je ne suis pas paranoïaque de la gentillesse instantanée mais pas dans un tel contexte et encore moins depuis que j'ai eu un aperçu de ce qu'il trouvait derrière le masque. « Et toi, qu'est-ce que tu viens faire ? » Je l'interroge avant de lui couler un regard tranquille. « Constater que le progrès existe avant d'annoncer qu'il torpille notre humanité ? » je m'amuse avec un peu de sarcasme. Je pense qu'on manque clairement de révolté par ici. Enfin de ce que j'ai vu. Surtout du progrès, comme il le dit. Pour continuer sur ce terrain, d'ailleurs « Tout le cerveau humain imagine à travers des livres ou films finira par se réaliser sur le long terme » j'annonce, dans un simple constat et non dans un air fataliste parce qu'il faut essayer de ne retenir que le positif de ces avancées technologiques qui commencent malheureusement à dépasser leurs créateurs. « Regarde, on commence doucement à se rapprocher de 1984 » Je pense et je crois. On finit toujours par savoir ce qu'à fait son voisin la veille grâce à l'omniprésence des réseaux sociaux notamment.
 

Voyage au bout de la nuit. (mercredi s1, 23h50)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Voyage au bout de la Nuit [Partie 1] [Terminé]
» Jusqu'au bout de la nuit [Pv : Carpe Diem]
» Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna]
» Play Doh: T'es plus malin avec tes mains!
» Voyage au bout de la Nuit [Partie 2] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: REZ-DE-CHAUSSÉE - PALAIS IMPÉRIAL – TERRE (CENTRE) :: LA SALLE DE L'ESPION-