ACHARAALYANOUCHKACESARDASHGOLSHIFTEHCRISTOPHERGIOJULIETTELUCYLINAJOAQUIM
FAWNKARLAMAZEPENNYRHEABASTIANZIYANLEONULISESRICHARDSIDTIMEO
Partagez | 
 

 stranger things. (31/10, 23h13)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Dash
MESSAGES : 416
AGE : 26
LOCALISATION : los angeles, us.
EMPLOI : chauffeur de uber.
JUKE BOX : the good, the bad and the dirty (panic! at the disco) - the man who would be king (the libertines) - talking body (don vedda) - la terre est ronde (orelsan)

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 28 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: LINA
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: stranger things. (31/10, 23h13)   Lun 29 Oct - 9:30

w/ @césar

Tu n'as aucune idée de ce que tu fais aussi tard dehors, peut-être parce que c'est le soir de halloween et que tu t'es dis qu'une bonne barbe à papa ça serait bien pour célébrer ça. C'est ce qui t'as poussé à t'aventurer dehors, avec quand même une bonne veste pour ne pas mourir de froid. Tu t'es mis alors en marche, à errer un petit peu sans vraiment manger ta barbe à papa tout de suite, préférant d'abord fumer une cigarette tout en visitant les lieux. Tu passes une rue marchande, toujours éclairée, tu hausses un sourcil face au cat café et non, tu n'y mettras pas les pieds, pas maintenant, mais c'est quand même surprenant. Tu continues donc ton chemin avant de passer un endroit un peu moins éclairé, mais c'est pas ça qui retient ton attention, c'est plutôt la silhouette d'un candidat. Tu hausses un sourcil en te rapprochant un peu. T'es perdu ? Tu demande, au cas où, on sait jamais, il est tard, mais peut-être qu'il aime bien les balades nocturnes comme toi alors tu lui laisses l'ombre du doute. Lui aussi tu ne sais pas qui c'est, t'as vraiment pas eu le temps de te familiariser avec tout le monde. Mais ton regard se détache rapidement de lui pour venir se poser sur le labyrinthe derrière, fait en bambous, et tu entrouvres la bouche sous la surprise. C'est quoi cette merde ? Tu demandes, trop surpris de voir ça, faut dire qu'il y a quelque chose d'impressionnant. Mais tu te sens soudainement challenger, intenable et surtout un peu idiot. C'est halloween, tu te répètes, mais t'as envie de faire des trucs cons. Genre se perdre dans un labyrinthe en plein milieu de la nuit. Tu veux y faire un tour ? Ca peut-être drôle, si ça se trouve on va se faire courser par un mec comme dans shining là-dedans... Ca parle à ton côté de fanatique de films d'horreur, d'accord. Tu les aimes tous, même ceux mal fait qui te font plus rire qur hurler de terreur. Tu te tournes alors vers ton coéquipier pour la soirée, tu te demande une seconde s'il a idée dans quoi il s'embarque avec toi, et finalement tu te mets à sourire un peu. Je partage ma barbe à papa avec toi si tu veux. C'est tout pour l'entraîner dans le labyrinthe oui, t'as vraiment aucune conscience par moment. Mais c'est sûr que s'il accepte d'y entrer avec toi, tu vas direct le placer dans la catégorie des personnes cool du nid. Faut être un peu fou pour accepter, en fait.
avatar

César
MESSAGES : 451
AGE : 28
LOCALISATION : harlem, nyc.

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 17 000€
RELATIONS:
PARTENAIRE: LUCY
Voir le profil de l'utilisateur http://poedameryn.tumblr.com/ En ligne

MessageSujet: Re: stranger things. (31/10, 23h13)   Mar 30 Oct - 1:20

L'un des principaux inconvénients au fait d'être totalement privé du sens de la vue, en dehors même des difficultés inévitables que ça pouvait représenter au quotidien, c'était d'avoir une horloge biologique interne déréglée. Parce que ses yeux ne percevaient plus aucune lumière, l'horloge de César ne faisait plus aussi facilement la différence entre les heures du jour et celles de la nuit, ce qui bien souvent altérait son rythme de sommeil et lui causait soit des insomnies, soit des somnolences à des heures où il n'était pas censé se reposer. C'était handicapant quand on était quelqu'un d'actif, mais un peu moins depuis qu'il était dans cette aventure et qu'il n'avait plus à se rendre sur son lieu de travail après une nuit peu reposante. Pourtant, ses nuits n'avaient pas été des plus calmes depuis son arrivée dans le nid, même si le fait de partager son lit avec Lucy lui permettait de calquer son rythme sur le sien et d'essayer de se réguler un peu. Ce soir il n'était pas plus fatigué qu'en temps normal, son ipad avait été configuré de façon à lui énoncer l'heure quand il en avait besoin et il savait donc qu'il était encore beaucoup trop tôt pour qu'il tente de commencer sa nuit. Même avant son accident, il n'était pas du genre couche-tôt et veillait généralement tard pour tout un tas de raisons, ce n'était pas de vivre perpétuellement en pleine obscurité qui risquait d'avoir corrigé ses mauvaises habitudes. Il était donc sorti prendre un peu l'air, réalisant seulement au moment où l'air extérieur commença à fouetter son visage que cette nuit n'était pas tout à fait comme les autres, puisque c'était celle d'Halloween. Une fête qu'il aimait fêter quand il était plus jeune, quand il partait toquer aux portes de ses voisins avec ses sœurs et ses cousins pour récolter quelques bonbons. Perdu dans ses pensées, il marcha avec sa canne sans destination précise et sursauta légèrement lorsqu'une voix s'éleva non loin de là où il se tenait. Une voix masculine, familière mais pas suffisamment pour qu'il identifie sur le coup celui à qui elle appartenait, et qui l'incita à s'arrêter. « Pas vraiment, enfin... si, j'avoue que je sais plus trop où je me trouve depuis déjà quelques minutes. » Il confessa après un temps d'hésitation, parce que dans sa situation on pouvait facilement perdre le peu de repères qu'on avait déjà quand autour de nous tout n'était plus suffisamment dissociable pour nous éclairer sur l'endroit où l'on se trouvait. C'était particulièrement le cas en extérieur, quand on ne pouvait pas tâter un mur, un meuble ou quoi que ce soit d'autre qu'un arbre pour nous mettre la puce à l'oreille et c'est pour ça que César savait qu'il devait faire attention quand il sortait tout seul, mais pas davantage la nuit que le jour. « J'en ai pas la moindre idée, qu'est-ce que tu vois ? » Ses lèvres dessinèrent un sourire un peu gêné, parce qu'il venait de comprendre que son camarade n'avait pas du réaliser qu'il était entrain de faire la conversation à l'aveugle du casting. Mais à la proposition qu'il lui fit bientôt, il crut se faire une idée un peu plus précise de l'endroit dont il lui parlait. « Pourquoi pas, oui. Dans le pire des cas j'ai de quoi assommer un intrus et même lui donner un coup dans les bijoux de famille si tu m'aides à viser. Ça fait envie, non ? » Il afficha un air un peu plus amusé en désignant sa canne, plutôt partant étant donné qu'il ne prévoyait de toute façon pas de rentrer tout de suite à l'intérieur et alors que sa nuit ne commencerait sans doute que d'ici quelques heures. Il ferait tout aussi bien de passer du temps dans cet endroit mystérieux avec son camarade, qui avança un argument plutôt convaincant pour dissiper ses derniers doutes. « Je suis plutôt pop corn d'habitude, mais c'est d'accord. » En vérité il pouvait très bien aller se chercher une barbe à papa s'il en avait envie, il n'allait pas lui piquer la sienne, simplement se laisser offrir un bout histoire de pas risquer sa peau pour rien. « Au fait, je suis César. Le type qui s'y perd encore entre les voix de tout le monde et qui risque de te confondre avec quelqu'un d'autre s'il essaie de deviner ton nom. » Il l'avait sur le bout de la langue, mais en dehors de deux candidats tous les garçons avaient plus ou moins le même âge et quelques intonations en commun, il ne pourrait s'aider des accents des uns et des autres que lorsqu'il les connaîtrait un peu mieux.
avatar

Dash
MESSAGES : 416
AGE : 26
LOCALISATION : los angeles, us.
EMPLOI : chauffeur de uber.
JUKE BOX : the good, the bad and the dirty (panic! at the disco) - the man who would be king (the libertines) - talking body (don vedda) - la terre est ronde (orelsan)

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 28 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: LINA
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: stranger things. (31/10, 23h13)   Sam 3 Nov - 12:50

Tu ne peux pas t'empêcher de sourire un petit peu lorsque tu entends le candidat dire qu'il ne sait plus trop où il se trouve depuis quelques minutes, tu dois avouer que cet endroit est immense et il y a de quoi se perdre, notamment en pleine nuit. Tu t'approches alors de lui sans savoir si tu dérange ou pas et tu restes une seconde complètement abasourdi par ce que tu trouves devant toi, ces bambous plantés pour former un labyrinthe. Incroyable. Tu ne peux t'empêcher de marmonner quelque chose avant d'entendre la réponse du candidat et tu tournes un peu ton regard vers lui, perturbé parce qu'il vient de dire, et tes yeux tombent sur le canne qu'il tient. D'accord. Dash ou comment mettre les deux pieds dans le plat, bravo. Ah, merde, désolé, uhm... j'avais pas vu ça. Tu souffles en pointant la canne du doigt avant de t'insulter mentalement parce que, déjà, il ne voit pas ce que tu pointe du doigt, et ensuite, parler de voir à un aveugle c'est peut-être pas le meilleur des trucs. Génial. Tu sens une légère pointe de gêne s'installer au fond de toi et t'aimerais bien disparaître une seconde, ou revenir en arrière, ça serait plus simple. Ca ne t'empêche pas de lui demander s'il veux venir faire un tour avec toi dans le labyrinthe, après tout, c'est toujours plus amusant à deux, surtout le soir de halloween. La réponse du brun t'arraches un petit rire et tu le regarde avec un air amusé. Je pense que toi et moi on pourrait former une super équipe, en effet. Tu affirmes avant de hocher de la tête et pour le tenter définitivement, tu proposes même de partager ta barbe à papa, de quoi donner envie directement, ça c'est sûr et, même s'il t'avoue préférer le popcorn, il accepte. Je t'en ferais quand on sera rentré au palais si tu veux. Tu proposes, sans même te rendre compte, avant de passer ta main libre dans tes cheveux en secouant un peu la tête, te demandant ce qu'il t'arrive. Peut-être parce qu'il accepte de venir avec toi dans le labyrinthe, t'en as aucune idée. Finalement César se présente et tu ne peux pas t'empêcher de lâcher un "J'adore la salade César" qui n'a rien à faire là mais que tu as du mal à retenir et grimace un petit peu avant de l'entendre dire qu'il a du mal à remettre des prénoms sur des voix. C'est normal. Moi c'est Dash, et je m'annoncerais dès qu'on se rencontrera quelque part, histoire que tu n'ais pas à cherché quinze ans. Deal ? Tu lances dans sa direction avant de sourire un petit peu et tend la barbe à papa entre vous avant de froncer un peu tes sourcils. Je vais te prendre la main. T'annonces, en appliquant le geste juste après, histoire de pouvoir guider sa main jusqu'à la barbe à papa. Sers-toi autant que tu veux. T'es clairement trop aimable pour le coup, faut dire. Tu souris finalement dans la direction du brun même s'il ne peut pas te voir et te retourne ensuite vers le labyrinthe avant de te mettre à rire. On va entrer, ok ? Si t'as besoin d'aide, tu me demande. Tu sais pas si sa canne va être pratique avec les bambous mais dans le pire des cas, t'es là. Et puis c'est le soir de halloween, faut bien qu'on se fasse un peu peur. T'annonces en effleurant son bras pour lui faire signe que tu avances vers l'entrée du labyrinthe, tu te retourne après avoir fait un pas dedans en regardant si César te suis bel et bien.
avatar

César
MESSAGES : 451
AGE : 28
LOCALISATION : harlem, nyc.

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 17 000€
RELATIONS:
PARTENAIRE: LUCY
Voir le profil de l'utilisateur http://poedameryn.tumblr.com/ En ligne

MessageSujet: Re: stranger things. (31/10, 23h13)   Dim 4 Nov - 18:20

C'était toujours un sentiment un peu étrange pour César de savoir que quelque chose attirait l'attention d'une personne près de lui mais qu'il devait d'abord se contenter de s'en remettre à son jugement pour s'en faire sa propre idée. C'était surtout le cas depuis qu'il avait intégré cette aventure parce qu'il sentait même sans directement le voir que cet environnement n'avait pas grand chose en commun avec ce qu'il connaissait à l'extérieur. Et même si sa cécité ne l'empêchait pas de découvrir les lieux à sa manière et en sollicitant notamment ses autres sens, ce n'était jamais tout à fait pareil. Et ce qui le frustrait peut être encore un peu plus, c'était de ne pas pouvoir observer l'extérieur. Parce que César, c'était quelqu'un qui aimait sortir, qui aimait le grand air et les soirées passées sous la lumière de la lune avec son chien. Son oncle détestait le savoir trop longtemps tout seul dehors parce que New York était loin d'être la ville la plus sûre où un aveugle pouvait s'aventurer, mais il n'avait pas envie de s'enfermer ou de changer ses habitudes sous prétexte qu'il n'était plus exactement dans la même situation qu'il y a dix ans. Il y avait un certain nombre de choses qui n'étaient plus autant à sa portée aujourd'hui, mais sortir, ça l'était toujours. Avouant au candidat qui était venu à sa rencontre qu'il n'était pas très sûr de savoir où il se trouvait alors qu'il ne connaissait pas encore assez le coin pour se repérer rien qu'à l'aide de sa canne et de ses sens, il confessa également n'avoir aucune idée de ce qu'il y avait devant eux, et réalisa peut être en même temps que lui que son camarade n'avait pas remarqué qu'il s'adressait à un non-voyant. « Si tu savais le nombre de fois où on m'a dit ça, tu t'en voudrais pas autant. » Il souffla dans un léger sourire, histoire qu'il n'aille pas penser qu'il l'avait mal pris, parce que s'il y avait probablement une chose qu'il ne pourrait pas reprocher aux personnes qui croisaient sa route, c'était de ne pas remarquer tout de suite qu'il se promenait avec une canne. Il n'avait jamais voulu attirer l'attention pour cette raison-là, alors il n'allait pas jouer les outrés maintenant. Il accepta ainsi d'accompagner son camarade lorsque celui-ci le lui proposa, persuadé qu'à deux et avec sa fidèle accompagnatrice ils auraient une chance de venir à bout d'un psychopathe s'ils en croisaient un. Son sourire s'étira en entendant parler d'une super équipe, avant qu'il ne se voit proposer de la barbe à papa. Ça avait évidemment tendance à lui faire envie, même s'il avait toujours eu une petite préférence pour le pop corn. Mais pas au point que ça lui manque déjà. « T'inquiète pas c'est pas nécessaire. Et puis qui viendrait jusqu'en Chine pour manger du pop corn ? Ils ont peut être un équivalent ici, j'ai entendu dire qu'on pouvait même trouver des insectes... » Bon d'accord ça faisait un peu moins envie sur le papier, mais César était du genre aventureux et il n'y avait pas grand chose de suffisamment dissuasif pour le freiner, surtout aujourd'hui. Il en profita justement pour décliner son identité, et cette histoire de salade César eut le mérite de le faire ricaner avant qu'il n'apprenne avoir à faire à Dash. Une information qu'il nota dans un coin dans son esprit. « Deal, ce sera peut être aussi un peu plus sûr pour toi. » Il exagérait volontairement, mais c'était un peu compliqué de prendre ses marques dans un endroit inconnu et avec une vingtaine de personnes autour de lui, ce qui pouvait donner lieu à de petits accidents comme celui de la veille avec Anouchka. « C'est... d'accord. Merci. » Il se laissa faire après un temps d'hésitation quand son camarade guida sa main jusqu'à sa barbe à papa, sentant bien qu'il essayait de lui faciliter la tâche, et en prit un bout avant que Dash ne propose d'entrer. « Ça marche. Et ça vaut aussi pour toi, si tu vois un truc étrange n'oublie pas que je suis armé. » Il rit silencieusement puis commença à avancer à la suite du candidat, sentant qu'autour de lui tout se ressemblait pendant que sa main libre essayait d'étudier leur parcours dans l'espoir de s'y retrouver un peu mieux. « J'espère qu'on va pas rester piégés des heures, j'ai pas prévenu Lucy que je venais ici et je risque de réveiller tout le monde dans la chambre Pangu si je rentre à quatre heures du matin... Tu dors avec qui toi, déjà ? » L'image qui lui vint à l'esprit était certes amusante, mais l'idée de s'attirer les foudres de ses compagnons de chambre parce qu'il aurait raté une occasion d'être discret un peu moins.
avatar

Dash
MESSAGES : 416
AGE : 26
LOCALISATION : los angeles, us.
EMPLOI : chauffeur de uber.
JUKE BOX : the good, the bad and the dirty (panic! at the disco) - the man who would be king (the libertines) - talking body (don vedda) - la terre est ronde (orelsan)

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 28 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: LINA
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: stranger things. (31/10, 23h13)   Jeu 8 Nov - 11:54

Ton temps de réaction est un peu plus lent, ton regard posé sur le labyrinthe, tu ne fais pas tout de suite attention au candidat qui t'accompagne, à la canne qu'il tient, ce n'est que lorsqu'il te donne l'information que tu te rends compte de la légère gaffe que tu as fais. Tu essayes donc de t'excuser, un peu maladroitement, sans savoir, encore une fois, où tu mets les pieds exactement, et jette un coup d'oeil intrigué vers César. Tu l'observes un petit peu lorsqu'il te répond que tu n'es pas le premier à lui dire ça, tu hausses très légèrement des épaules avant de mordiller l'intérieur de ta joue, presque nerveusement. Ca ne t'empêche pas de te sentir un peu con ce qu'il te raconte là. Tu finis par secouer un peu la tête et reporte ton attention sur le labyrinthe. Je suis désolé quand même. Tu finis par murmurer avant de sourire et de reporter ton attention sur lui, ça ne t'empêche pas de lui demander quand même s'il t'accompagne à l'intérieur, surtout maintenant qu'il fait remarquer qu'il a de quoi vous protéger si jamais. Que demander de plus ? Tu proposes un peu de ta barbe à papa pour signer votre accord et tu hausses un sourcil quand il te dit préférer le popcorn, ça t'as donné envie d'en manger maintenant, avec un peu de caramel. Presque naturellement tu lui proposes de lui en faire une fois de retour dans le Palais avant de te mordiller l'intérieur de la joue, t'imposant un certain silence avant de sourire en l'écoutant. Une grimace s'installe sur ton visage et tu secoues un peu la tête. Tu mangerais des insectes, toi ? Ca me tente pas du tout moi. Tu fais remarquer avec un sourire en coin, t'es sûr qu'on va vous en proposer bientôt en plus, tu le sens gros comme une maison. Mais ça te tente vraiment pas, si ça peut ne rien te coûter en échange, ça serait sympa. Histoire de pouvoir décliner gentiment. Enfin, César se présente et tu ne peux pas t'empêcher de rebondir sur son prénom. Bêtement. Mais ça t'as donné faim maintenant. Oui certains penseront à bien plus loin avec un tel prénom mais non, toi tu t'arrêtes à la nourriture. C'est désespérant. En tout cas, le candidat ne semble pas s'offusquer pour autant, tu l'entends même ricaner, ça veux dire que tu es un peu drôle ça, non ? Finalement lorsque tu donne ton prénom et qu'il accepte le deal, tu hausses un peu un sourcil. Oh non, t'inquiètes pas pour moi, tu peux même juste me crier après, je répondrais. Tu fais remarquer avant de te mettre à rire et te rend compte que tu sais pas quoi faire à part tendre la barbe à papa entre vous et prévenir César que tu vas le guider. Juste au moins pour lui donner la barbe à papa, pour le reste t'es quasi sûr qu'il sait se débrouiller. C'est juste que t'es un peu maladroit, en fait. Sans plus attendre tu prends la direction du labyrinthe en prenant un peu de barbe à papa pour la mettre dans ta bouche, riant ensuite à la remarque du candidat. J'oublie pas. Si je crie, tu sais ce qu'il te reste à faire. Tu entres dans le début du labyrinthe et regarde César se faire son chemin, souriant un peu à sa remarque avant de secouer un peu ta tête. J'espère aussi, même si je pense passer plus inaperçu que toi si jamais on doit rentrer aussi tard... Tu fais remarquer, amusé, avant de hausser tes épaules. Je dors avec Lina dans la chambre imprononçable. Imprononçable parce que tu ne fais pas d'effort pour apprendre à la prononcer aussi. Au pire tu peux toujours dormir sur le canapé. Tu t'auto-punis mais vois ça comme un moyen de préserver les candidats dans ta chambre. Un rire s'échappe de tes lèvres alors que tu continue de manger ta barbe à papa et hausse un sourcil en commençant à t'avancer un peu dans le labyrinthe. On prend à droite ? Tu proposes en regardant autour de vous, si ça se trouve César a un double sens à la Dardevil.
avatar

César
MESSAGES : 451
AGE : 28
LOCALISATION : harlem, nyc.

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 17 000€
RELATIONS:
PARTENAIRE: LUCY
Voir le profil de l'utilisateur http://poedameryn.tumblr.com/ En ligne

MessageSujet: Re: stranger things. (31/10, 23h13)   Ven 9 Nov - 20:58

Ça arrivait assez souvent que quelqu'un s'adresse à César sans tout de suite réaliser qu'il était aveugle, simplement parce que la plupart des gens ne s'attendaient pas à croiser un non-voyant dans leur environnement proche et s'adressaient à lui comme ils s'adresseraient à n'importe qui d'autre. Alors il n'allait pas en vouloir à son camarade de n'avoir pas remarqué tout de suite qu'il ne pouvait pas voir ce qui se trouvait autour d'eux et afficha un léger sourire lorsque le candidat réitéra ses excuses, comme pour lui dire que c'était déjà oublié. Il accepta d'ailleurs de l'accompagner dans ce qu'il lui avait décrit comme le labyrinthe dont il avait entendu parler, puis lui précisa préférer légèrement le pop corn à la barbe à papa, même si c'était gentil de sa part de lui en proposer et qu'il n'allait évidemment pas dire non. Et lorsque son camarade alla jusqu'à se proposer de lui en préparer à leur retour au palais, César lui fit comprendre que ce n'était pas nécessaire et qu'il avait eu bien assez d'occasions d'en manger à New York pour ne pas essayer quelque chose de différent maintenant qu'il était ici. Pourquoi pas les insectes dont tout le monde parlait ? La réaction du candidat lui tira un rire. « Bah tu sais, moi j'ai pas toujours le choix. Quand un moucheron décide de s'échouer dans mon verre, je m'en rends généralement compte un peu trop tard... et c'est comme ça qu'avec le temps j'ai fini par développer la passion des insectes. » Il resta silencieux l'espace de quelques secondes, avant de reprendre d'un ton amusé. « Je plaisante, c'est un truc qui me dégoutte toujours. Mais si on me donnait un tout petit insecte à faire griller, franchement j'essaierais. Ça doit pas être mauvais si des gens en mangent, non ? » Ou alors c'était un des mystères qui resteraient à jamais inexplicables et inexpliqués, mais il avait le sentiment que ça pourrait être une expérience intéressante pour lui qui en plus ne serait même pas dissuadé par le visuel. Les présentations furent faites, l'occasion pour César de constater que Dash ne manquait pas d'humour et avait comme une attirance particulière pour tout ce qui se mangeait, et était aussi prévenant, puisqu'il se proposa de s'annoncer chaque fois qu'ils se retrouveraient tous les deux au même endroit. « Entre nous, quand je crie après les gens pour qu'ils me rejoignent, c'est généralement pas très bon signe. » Il plaisanta, espérant que Dash n'allait pas le prendre au sérieux et essayer de le perdre délibérément dans le labyrinthe, parce que César ne criait déjà jamais sur son chien, ça ne lui arrivait que quand il était vraiment très remonté et dans ces cas-là il n'y avait rien à faire à part le laisser se calmer dans son coin. « Je me tiendrai prêt. » Il lui assura ensuite, au moment où ils entrèrent, commençant à essayer de se repérer histoire de ne pas simplement suivre les bruits de pas de Dash. Il rit à sa prochaine remarque, bien conscient que ce serait difficile d'être moins discret que lui quand il entrait quelque part et essayait précisément de se faire tout petit, avant de hocher la tête. « On doit être voisins de chambres alors, j'espère que tes colocataires et toi m'en voudrez pas si un jour je débarque chez vous en pensant entrer chez moi. » Parce qu'autant dire que c'était pas du tout exclu que ce genre de choses arrivent, même si Dash lui donnait l'impression d'être assez zen pour trouver ça amusant plutôt que dérangeant. « Et j'y ai pensé, au canapé. En plus je suis sûr que Lucy serait pas contre cette idée, parce qu'elle est sympa mais je sens bien que si elle avait pu dormir toute seule, ça l'aurait pas dérangée. » Il avait senti dès le départ qu'elle était indépendante et du genre à apprécier une certaine solitude, alors peut être qu'elle apprécierait de pouvoir faire l'étoile de mer dans leur lit en savourant le fait d'être enfin un peu seule. « T'as quelqu'un dehors ? Je me dis que ça doit faire bizarre de dormir avec quelqu'un qu'on connaît pas quand on est en plus en couple à l'extérieur. » Il le supposait, mais il avait bien saisi que c'était dans l'intérêt de la production de créer des histoires et que ça comptait dans la recette qui faisait de ce genre d'émissions de vrais divertissements. Dash lui proposa de prendre à droite, et César se concentra un petit instant, tâtant le sol avec l'extrémité de sa canne. « Ouais, à droite c'est bien. J'essaie de dessiner des marques sur le sol avec ma canne à mesure qu'on avance, mais ce sera sûrement pas aussi clair que les cailloux du petit poucet. » Il émit un léger rire, espérant que ses marques se verraient assez pour que Dash puisse savoir facilement quels chemins ils avaient déjà empruntés s'ils devaient revenir sur leurs pas. Il se stoppa ensuite. « Pssst, t'entends pas des bruits au loin ? » Peut être que son imagination lui jouait des tours, ou peut être qu'ils n'étaient pas les seuls à avoir eu l'idée de s'aventurer ici le soir d'Halloween.
 

stranger things. (31/10, 23h13)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» eurydice&basile ❝ all these little things ❞
» Flavia Albina ¤ Real things in the darkness seem no realer than dreams...
» Help seems to always come late when it comes at all. We are in deep trouble
» Le Patronat Haitien aux Travailleurs “C’est à Prendre ou à Laisser”

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: EXTÉRIEUR – BOIS (EST) :: LABYRINTHE DE BAMBOUS-