ACHARAALYANOUCHKACESARDASHGOLSHIFTEHCRISTOPHERGIOJULIETTELUCYLINAJOAQUIM
FAWNKARLAMAZEPENNYRHEABASTIANZIYANLEONULISESRICHARDSIDTIMEO
Partagez | 
 

 walking on a dream (lundi, 8:11)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Penny
MESSAGES : 267
AGE : 25
LOCALISATION : kissimmee, fl.

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 35 000€
RELATIONS:
PARTENAIRE: Richard
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: walking on a dream (lundi, 8:11)   Lun 29 Oct - 4:36


La nuit a été courte. Je n’ai passé qu’une poignée d’heures aux côtés de mon nouveau partenaire sans réellement plonger dans un sommeil profond. Ce n’est pas nécessairement le fait de dormir auprès d’un inconnu qui me perturbe. Considérant que cette situation s’est reproduise un nombre de fois incalculable… Comme plusieurs jeunes femmes de mon âge, il m’arrive de passer la nuit avec une conquête d’un soir. On ne va pas jouer les offusquer. Par contre, niveau moyenne d’âge, je ne me suis jamais retrouvée dans le lit d’un homme dans la cinquantaine. Il y a une première à tout, j’imagine. Je suis vraiment une personne ouverte d’esprit et pas difficile. Je l’ai même mentionné lors de mon casting, tant que la personne serait respectueuse envers moi, j’allais accepter le partenaire qui partagerait l’aventure avec moi. Et c’était ce que je faisais. Je l’ai dit, Richard il est parfait. Un vrai gentleman. Reste que je suis mal à l’aise de partager un lit avec lui. Ça passera. C’est juste que lorsque j’ai pris place dans le lit et que j’ai posé mes yeux sur lui, j’ai automatiquement eu cette image qu’il pourrait être mon père. Pas physiquement, évidemment, mais… voilà. J’ai fini par m’endormir et lorsque j’ai ouvert l’œil à l’aube, il n’était déjà plus là. C’est vrai que les personnes âgées n’ont pas l’habitude de faire la grasse matinée. Je m’extirpe de la chambre, ma bouille matinale et décousue du matin, mes cheveux dans un désordre chaotique, les pieds glissant sur le planché frais pour rejoindre la cuisine où une odeur de caféine me réconforte avec mon manque sommeil flagrant. Richard est prêt au poste et je me dis que pour le coup, il est mon sauveur à la cafetière. « Bon matin Richie Rich… » Est-ce qu’il reconnaitra le surnom que je viens de lui attribuer? Probablement pas, puisque ce film avec Macaulay Culkin a marqué la génération Y, ce dont Richard ne fait pas partie. Pour le coup, le surnom que je viens de lui trouver a le don de m’amuser. « Tu as bien dormi? » J’aborde tout de suite le sujet sensible. Il me faut du café pour pouvoir réellement attaquer celui-ci. « Je suis désolée d’être arrivée aussi tard. » Et là, je ne suis pas certaine de savoir pourquoi je devrais m’excuser et en quoi ça le concerne, mais je le fais puisque je ne veux pas qu’il le prenne personnel. « Écoutes Rich… Ça ne te dérange pas que je te surnomme Rich, han? » Juste pour être certaine. « Peut-être qu’on devrait se faire des règles. Je crois qu’on va passer beaucoup de temps ensemble… et dormir ensemble et c’est juste. Je veux qu’on soit à l’aise dans ce partenariat? » Ça sonne très sérieux d’un coup. Alors je souris, histoire de dédramatiser le tout.
avatar

Richard
MESSAGES : 782
AGE : 55
LOCALISATION : Pleinmont (Guernesey island)
EMPLOI : Commisaire divisionnaire en retraite anticipée
CITATION : “Tout le monde devrait tenir son journal. A commencer par les bandits et les criminels. Cela simplifierait les enquêtes policières.” : Philippe Bouvard
JUKE BOX : Franck Sinatra / Ibrahim Maalouf / Benjamin Clemnetine / Ray Charles / Beethoven / Wagner / Rossini.

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 10 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: Penny
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: walking on a dream (lundi, 8:11)   Lun 29 Oct - 11:16

J’ai eu du mal à dormir. Voilà maintenant pas mal d’années que je n’avais pas partager mon lit avec quelqu’un de sexe féminin. Hormis mes deux petites-filles qui viennent quelques fois le soir réclamer un câlin quand elles ont fait un cauchemar ou que l’orage gronde trop fort. @Penny me fait d’ailleurs penser à elles. Elles ont cette même candeur, cette même étincelle d’innocence dans le regard. Pour autant, je me doute que le soleil de Floride, comme la surnomme si bien Anouchka, n’est pas que cela. Chaque êtres humains a des failles, moi le premier. En tout cas aux premiers rayons du soleil, je m’extirpe délicatement du lit afin de ne pas la réveiller, puis me rend dans le parc où je marche quelques temps. Il est passé huit heures quand je reviens dans la cuisine préparer du café et des toasts pour mon petit déjeuner. Je fais comme chez moi et en prépare évidemment trop au cas où un invité surprise voudrait se joindre à moi. Celui-ci se matérialise quelques minutes plus tard sous mes yeux sous les traits de ma partenaire. Son petit surnom me tire un sourire, je ne sais pas d’où elle le tient mais il me va bien, je trouve. Bien le bonjour… Je n’ai point le temps de finir ma phrase qu’elle embraye sur autre chose. J’ai connu mieux. Il me faut un petit temps d’adaptation, cela ira mieux de jours en jours. Ma voix est rauque, fatigué, mon regard embrumé. Je plonge mes lèvres dans le breuvage brulant. Cela a le don de me réveiller. Et toi ? Je ne t’ai pas trop déranger cette nuit ? Je l’ai entendue rentrer tard. Je venais tout juste de fermer les yeux après avoir, comme à mon habitude, lue quelques pages de mon livre de chevet du moment. Je l’écoute me parler, mes sourcils se haussant quand son ton se fait plus sérieux. Ton surnom me redonne l’impression d’avoir vingt ans, je ne vais donc pas m’en plaindre. Rich, on dirait le nom du jeune premier d’une grande production hollywoodienne. Tout l’opposé de moi, en sommes. J’écoute la jeune femme d’une oreille attentive. Elle me parle de règles pour notre partenariat. Au fond l’idée me plait. Notre binôme est assez opposé en terme d’âge. Il est donc normal de se fixer un cadre de vie. Cela me semble bien. Proposes… J’ajusterai au besoin. Si tout ce qu’elle me propose me convient. On partira là-dessus. Par contre, si des idées nouvelles me viennent en tête ou que certaines règles ne conviennent pas à mes valeurs ou à ma vision de notre binôme. Je n’hésiterai pas à faire entendre ma voix. Entretenir une certaine cohésion avec sa partenaire est, à mes yeux, primordiale à ce moment de l’aventure.
avatar

Penny
MESSAGES : 267
AGE : 25
LOCALISATION : kissimmee, fl.

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 35 000€
RELATIONS:
PARTENAIRE: Richard
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

MessageSujet: Re: walking on a dream (lundi, 8:11)   Sam 3 Nov - 17:14

@Richard conserve ses bonnes manières même aux premières heures du matin. Il a la stature d’un homme qui est en contrôle et qui ne laisse rarement un faux pas s’immiscer dans son quotidien. À côté de lui, avec mes traces de taie d’oreiller encore collées au visage et mes cheveux en bataille, j’ai l’air d’incarner le chaos en personne. Heureusement que mon sourire compense pour me réapproprier mon statut de petit ange. Je me questionne sur le sommeil de mon partenaire. Si j’ai moi-même quelques hésitations concernant notre partage de lit, jamais je ne me suis interrogée sur la façon dont Richard voyait la situation. Je me souviens qu’il a mentionné la veille qu’il était marié ou plutôt qu’il avait déjà été marié. Je me déplace, d’un pas toujours trainant vers la cafetière, prenant au passage une tasse pour me servir. « Pas habitué de dormir avec quelqu’un…? » je rebondis sans grande subtilité au fait qu’il lui faudra un temps d’adaptation. « Ou c’est encore une histoire de décalage horaire? Ou peut-être que les caméras t’intimident? » Comment donner l’impression à l’autre qu’il est sur le point de passer interrogatoire digne d’une série policière de Série B. Je ne veux pas l’étouffer avec mes questions, mais j’avoue qu’en connaître un peu plus sur l’homme qui squattera mon quotidien et mon espace nocturne fait partie de mes priorités pour cette première journée. Je trempe mes lèvres dans le café avant de répondre, « J’ai été couché pas plus de quatre heures donc… Pas vraiment. » Il n’a rien fait en tant que tel pour me déranger. Ce n’est pas les gestes, mais plus le contexte de notre partenariat en général qui à la suite de notre entrée dans l’aventure a glissé un certain doute dans mon esprit quant à mon aise à partager mon lit avec un inconnu. Qui a plus que le double de mon âge. Richard il ne semble pas trop comprendre ma référence au film culte de mon enfance Richie Rich. Film qui touchait l’American Dream en personne parce que le kid avait littéralement un restaurant McDonald dans sa maison. Ça, c’était le rêve. Mais revenons-en au plus important. Fixer des règles dans notre petit couple fictif pour s’assurer la bonne entente et le respect. Richard semble être d’accord avec cette approche ce qui a le don de déjà me rassurer. « Donc, règle numéro un : Toujours porter un pyjama pour dormir. » C’est un bon début ça. « Je ne sais pas si dans ta vie de tous les jours t’as l’habitude de dormir à poils Rich, mais ici je crois qu’on devrait conserver un minimum de vêtements sous nos draps. » Après, s’il veut s’exibitionner dans le reste du palais et qu’il fait ce qu’il veut, mais dans mon lit, c’est non. Je prends une nouvelle gorgée de café avant de me lancer à nouveau. « Règle numéro deux : pas de mains baladeuses! », je ricane doucement, espérant qu’il ne le prenne pas trop mal. Je ne dis pas ça parce que je le vois comme un gros pervers. C’est histoire de me rassurer.
 

walking on a dream (lundi, 8:11)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dream of Ewilan
» Hollywood Dream Boulevard
» Dream ticket :Obama/Gore
» California Dream !
» Horse Dream RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: REZ-DE-CHAUSSÉE - PALAIS IMPÉRIAL – TERRE (CENTRE) :: LA CUISINE-