GIOANOUCHKACESARLUCYPENNYZIYANSIDKARLAACHANAALYCRISTOPHERRHEA
FAWNGOLSHIFTEHLINADASHRICHARDBASTIANLEONJOAQUIMMAZEJULIETTEULISESTIMEO
Partagez
 

 «Le devoir, l'honnêteté, être bon, être juste. Non. Ce sont les désirs qui vous sauvent. Ils sont la seule chose vraie.» 21/03 ― 13; 22

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cillian

Cillian
MESSAGES : 392
AGE : 32
LOCALISATION : Dublin
CITATION : Quelquefois, hasarder des réponses est seulement une manière d'éclaircir pour soi-même des questions. ― A. Baricco
JUKE BOX : Hurt ― Johnny Cash
POINTS : 405

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 10 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: Lula.
Voir le profil de l'utilisateur

«Le devoir, l'honnêteté, être bon, être juste. Non. Ce sont les désirs qui vous sauvent. Ils sont la seule chose vraie.» 21/03 ― 13; 22 Empty
MessageSujet: «Le devoir, l'honnêteté, être bon, être juste. Non. Ce sont les désirs qui vous sauvent. Ils sont la seule chose vraie.» 21/03 ― 13; 22   «Le devoir, l'honnêteté, être bon, être juste. Non. Ce sont les désirs qui vous sauvent. Ils sont la seule chose vraie.» 21/03 ― 13; 22 EmptySam 19 Mar - 3:47

    Il y a de ces journées où tout semble aller mal. Ces journées où l’univers entier semble contre vous, mais qu’au fond, tout ça c’est dans votre tête. Aujourd’hui, était l’une de ses journées là. Sommeil agité, troublé, réveil matinal accompagné d’un mal de tête… Tous les éléments étaient en place pour que j’explose. Ou plutôt implose. Bref. Après un café au goût douteux, une clope morne, j’avais décidé de faire quelque chose de ma journée, outre trainé mon cadavre aux quatre coins de la maison. Même si la vie m’avait gâté d’un physique plutôt athlétique, je n’étais pas le jeune homme le plus sportif du groupe. Alors trainer à la salle de sport était une activité à éliminer d’office. Je n’aimais pas particulièrement l’eau, alors la piscine, le spa et le jacuzzi était à proscrire. Bref, les activités intéressantes étant restreinte à quelques activités intellectuelles, je trainai les pieds jusqu’à la bibliothèque. J’étais certes d’un naturel blasé, mais en cette journée morne et terne, ma lassitude avait atteint son paroxysme. Une fois dans l’antre de la culture dont était pourvue la maison, je me laissai guider par l’instinct, ne cherchant rien de particulier à lire. Pourtant, alors que mon regard se posa sur un roman qui m’était bien connu. City d’Alessandro Baricco. Mon auteur favori, un conteur hors pair, un roman puissant et vif. Une de ses citations me revint en tête, alors qu’un sourire instinctif se dessinait sur mes lèvres. Le devoir, l'honnêteté, être bon, être juste. Non. Ce sont les désirs qui vous sauvent. Ils sont la seule chose vraie. À cet instant même, où mon doigt glissait sur la couverture du roman, cette citation ne pouvait être plus vraie. Ici, dans ce cirque médiatique, c’était le désir qui nous sauverait, pauvres âmes en quête de quelque chose de plus grand que soi. Que ce soit l’amour, l’argent, nous désirerions tous quelques choses qu’en dehors de Fake Lover nous n’arrivions pas à trouver. Dans mon cas, les réponses se trouvaient sous mon nez. Je glissai le livre hors de la bibliothèque, observant sa couverture familière, plongé dans les mémoires qu’avaient forgées ses pages quelques années auparavant. Je n’entendis pas la porte s’ouvrir, ou du moins, je n’y prêtai pas attention, plongé dans une de mes communes réflexions. Pourtant, lorsque je relevai les yeux, ce fut un visage connu qui apparu devant mes yeux, cette petite tête blonde que j’avais embrassé dans les escaliers, quelques jours auparavant. J’arquai un sourcil perplexe, avant que ce petit son sorte de ma bouche : « Oh. » Le visage d’un enfant surpris en plein délit. Je remis le livre à sa place. « Toi… » Si à mon habitude, j’aurais rétorqué une réplique cynique et acide, cette fois-ci, je restai silencieux, observant la petite demoiselle qui, selon ce que j’ai pu entendre lors du prime, se nommait Abygaëlle.


FEAT. ABY
Abygaëlle

Abygaëlle
MESSAGES : 163
LOCALISATION : NEUILLY-SUR-SEINE. paris
EMPLOI : ETUDIANTE
CITATION : « I’M FINE. I JUST HAVING AN ALLERGIC REACTION TO THE UNIVERSE. » the oc.
JUKE BOX : SING FOR ABSOLUTION. muse
POINTS : 184

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 10 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: tara
Voir le profil de l'utilisateur

«Le devoir, l'honnêteté, être bon, être juste. Non. Ce sont les désirs qui vous sauvent. Ils sont la seule chose vraie.» 21/03 ― 13; 22 Empty
MessageSujet: Re: «Le devoir, l'honnêteté, être bon, être juste. Non. Ce sont les désirs qui vous sauvent. Ils sont la seule chose vraie.» 21/03 ― 13; 22   «Le devoir, l'honnêteté, être bon, être juste. Non. Ce sont les désirs qui vous sauvent. Ils sont la seule chose vraie.» 21/03 ― 13; 22 EmptyDim 20 Mar - 1:33


On a souvent tendance à dire « Les jours passent et ne se ressemblent pas ». Or, là, j’avais vraiment l’impression de, tout les jours, tourner en rond, sans but, sans intérêt. Un peu perdu, voire même encore plus perdue, que lorsque j’avais plus d’espace. C’était étrange. Et, en ce début de semaine, je ne savais plus quoi inventer pour me divertir. Malgré les nombreuses activités dont l’hotel disposait, rares étaient celles qui me plaisaient. Toutes les activités nécessitant de mettre la tête sous l’eau était à rayer immédiatement de la liste. Puis le sport, eh bien, disons qu’il y’a des limites à tout. Me restai plus grand-chose dans ce large panel, la bibliothèque en somme. Je soupirai d’avance à l’idée d’y foutre les pieds. Non que je n’aime pas lire, loin de là, mais honnêtement, n’avions-nous pas d’autres choses de plus intéressant à faire ? Plus distrayant ? Qu’est-ce les téléspectateurs en avaient à faire de nos activités champêtres, bucoliques. Bref, passons. J’arpentais les couloirs et les étages, avant t’atteindre la porte qui menait à la bibliothèque, sans vraiment hésiter je la poussai et entrai dans la pièce. Je ne fis pas attention à ce qui m’entourai jusqu’à ce qu’en m’approchant d’une rangée de livre, je n’aperçoive Cillian à ma droite. J’arquai un sourcil, décidément, c’était bien ma veine. « Oh... Toi… » fit-il alors en reposant son livre sur l’étagère. Je me pinçais les lèvres en un tic qui m’étais propre. « Oui moi » répondis-je simplement mes iris couleur océan plantés dans les siens, en haussant les épaules, avant de me remettre face à la bibliothèque de livre. « Je ne voudrais pas te déranger mon cher. » ajoutais-je ensuite, en tentant un bras vers un livre dont la couverture m‘intriguais, et faisant référence justement au fait qu’il avait posé le sien en me voyant arriver.

Cillian

Cillian
MESSAGES : 392
AGE : 32
LOCALISATION : Dublin
CITATION : Quelquefois, hasarder des réponses est seulement une manière d'éclaircir pour soi-même des questions. ― A. Baricco
JUKE BOX : Hurt ― Johnny Cash
POINTS : 405

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 10 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: Lula.
Voir le profil de l'utilisateur

«Le devoir, l'honnêteté, être bon, être juste. Non. Ce sont les désirs qui vous sauvent. Ils sont la seule chose vraie.» 21/03 ― 13; 22 Empty
MessageSujet: Re: «Le devoir, l'honnêteté, être bon, être juste. Non. Ce sont les désirs qui vous sauvent. Ils sont la seule chose vraie.» 21/03 ― 13; 22   «Le devoir, l'honnêteté, être bon, être juste. Non. Ce sont les désirs qui vous sauvent. Ils sont la seule chose vraie.» 21/03 ― 13; 22 EmptyLun 21 Mar - 6:20

    J’imagine que je m’amusais à prendre en dérision, le concept même de l’émission, le concept même qu’un petit être joufflu puis avoir la mainmise sur cet étrange sentiment que l’on appelle l’amour. J’étais un nihiliste de ce sentiment. J’aurais aimé y croire, aimer croire qu’il existe une once d’espoir dans ce monde. Non, à chaque fois la vie me rappelait, que malgré tous nos efforts, on finissait toujours seul. Alors, on s’accroche. On essaie de s’accrocher à cette idée que, peut-être quelque part, quelqu’un nous attends. J’avais réalisé certaines choses, depuis cette première semaine, sur ce besoin viscéral que les gens ont. Celui de trouver une personne comme nous, une personne qui pourrait combler le vide qui nous anime. L’amour, la haine. L’état émotionnel à son paroxysme. De la foutaise. Tout allait partir en fumée un jour où l’autre. Oui, j’étais un fataliste fini, convaincu que la bonté pure n’existait pas. J’étais convaincu d’un tas de jour jusqu’au jour où mon univers pris une tournure sadique. J’observai la petite blonde un instant et reposa mon regard sur la série de livre disposée d’une façon logique. Si la vie n’était pas un gros ramassis de bordel aussi… J’haussai une épaule nonchalante à sa dernière remarque, avant de répliquer, un sourire en coin : « Oh ma chère, tu ne me déranges pas. De toute façon, il était inévitable que l’on tombe de nouveau l’un sur l’autre, n’est-ce pas ? » Mon regard renouvela le duel avec celui de la jeune femme. J’esquissai un bref rictus, m’étais épris à détester les deux personnes que j’avais embrassé depuis mon arrivé ici. Peut-être, parce qu’au fond, ces brefs contacts physiques étaient une porte ouverte sur mon âme torturée. J’avais cessé de me poser la question. Traitez-moi de pessimiste, de mouton noir du groupe, les sondages m’importaient peu, après le premier prime, je m’étais de plus en plus intéressé à l’essence même du jeu. L’envie. Celle sur laquelle on n’arrive pas à mettre les mots, l’envie intrinsèque qui nous ronge. La petite blonde n’en ferait pas exception, elle serait elle aussi un sujet de mon expérience de la semaine. « Je suis heureux d’apprendre qu’on est au moins deux à savoir lire ici… » Oui, c’était un jugement rapide et sans fondement. Jugement appuyé par un sourire sarcastique.
Abygaëlle

Abygaëlle
MESSAGES : 163
LOCALISATION : NEUILLY-SUR-SEINE. paris
EMPLOI : ETUDIANTE
CITATION : « I’M FINE. I JUST HAVING AN ALLERGIC REACTION TO THE UNIVERSE. » the oc.
JUKE BOX : SING FOR ABSOLUTION. muse
POINTS : 184

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 10 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: tara
Voir le profil de l'utilisateur

«Le devoir, l'honnêteté, être bon, être juste. Non. Ce sont les désirs qui vous sauvent. Ils sont la seule chose vraie.» 21/03 ― 13; 22 Empty
MessageSujet: Re: «Le devoir, l'honnêteté, être bon, être juste. Non. Ce sont les désirs qui vous sauvent. Ils sont la seule chose vraie.» 21/03 ― 13; 22   «Le devoir, l'honnêteté, être bon, être juste. Non. Ce sont les désirs qui vous sauvent. Ils sont la seule chose vraie.» 21/03 ― 13; 22 EmptyMar 22 Mar - 0:05


Je finis par attraper le livre qui m’intéressais, en espérant qu’il n’y aurait pas juste de longues et ennuyantes descriptions mais aussi des images, n’est-ce pas, tout le monde aime les images. Bref. J’espérais surtout que ce livre ne serait pas décevant et que sa couverture n’était pas qu’un leurre, un attrape nigaud, vous savez le genre de produit qui vous donnent envie juste à l’apparence mais en fait ils sont bidons. On pouvait d’ailleurs assimiler cela aux gens. Le genre de gens qui brillent extérieurement, dont l’apparence en fait penser long à leur propos, l’apparence tient alors la route alors que le fond se révèle être au final creux, artificieux et illusoire. Quant à Cillian, je ne savais où le classer exactement, ce n’était pas que l’apparence ne révélait rien à son propos, bien au contraire, elle en disait même trop mais était presque ‘décevante’ d’emblée alors ce qu’il restait à penser c’était que le fond tienne la route n’est-ce pas ? Phénomène inverse en quelque sorte. Passons. Je n’éprouvai pourtant pas de la haine ou un quelconque autre sentiment hormis de l’indifférence, notre ’altercation’ soldée d’un baisé avait été trop bizarre pour je puisse mettre des mots dessus. Je me comprend.

« Oh ma chère, tu ne me déranges pas. De toute façon, il était inévitable que l’on tombe de nouveau l’un sur l’autre, n’est-ce pas ? » fit-il alors, un regard plein de défis. J’arquai un sourcil, voilà qu’il recommençait. « Ca ne m’étonnes pas, ta vie doit être tellement passionnante que je dois être l’une des seules choses à la rythmer un tant soit peu.. » me contentai-je de répondre avec autant de sarcasme qu’il m’était possible de mettre, un vague sourire en coin, lui adressant qu’un furtif regard avant d’ouvrir mon livre, commençant à le feuilleter avec une certaine attention. « Je suis heureux d’apprendre qu’on est au moins deux à savoir lire ici… » ajouta-t-il ensuite. Je relevai automatiquement les yeux, prenant un air sérieux, m’arrêtant dans ma découverte du livre. « A vrai dire, je cherchai les images… » rétorquai-je mutine au risque de passer pour la guignol de service, tant pis, c’était drôle, enfin, je trouvai cela très drôle même. L’envie d’éclater de rire trahie mon air sérieux de précédemment, mais je prenais, néanmoins, un malin plaisir à me ‘moquer’ de lui. Il avait lancé la première pierre, je répondais, tout simplement. C’en était divertissant.
 

«Le devoir, l'honnêteté, être bon, être juste. Non. Ce sont les désirs qui vous sauvent. Ils sont la seule chose vraie.» 21/03 ― 13; 22

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ginie Phillipot → L’honnêteté est la clef des relations humaines. Si vous pouvez la feindre, vous êtes tranquille.
» En toute honnêteté [Gabrielle & Alek]
» Malhonnêteté: Des tentes gratuites vendues
» Article paru dans le Devoir sur Haiti (10-11 fevrier 2007)
» 1er devoir pour les 2ème année et autres...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: Les différents chapitres :: Les chapitres :: CHAPITRE UN :: SAISON 3 :: Intérieur-